Atteindre l’indépendance financière est l’objectif de beaucoup d’investisseurs. Cependant, cela semble trop souvent impossible à réaliser. Pourtant, des Canadiens ont fait le choix d’arrêter de travailler à avant 40 ans. Qui sont ces jeunes retraités et comment font-ils pour s’assumer financièrement ? Voici donc quatre jeunes retraités Canadiens, qui ont décidé de changer leur destin. 

 

Se payer en premier

 

Trentenaire et père de trois enfants, Dominique J. Favreau est un autodidacte de l’indépendance financière. Chaque année, il arrive à économiser, avec sa femme, plus de la moitié du revenu familial. Ce qui lui a permis d’approcher le demi-million de dollar d’économies en seulement sept ans. S’il arrive à bien gérer ses dépenses, c’est avant tout grâce à des choix. Dominique J. Favreau vit simplement, épargne beaucoup et, surtout, investit.

 

Autodidacte en matière d’investissement, Dominique J. Favreau est gestionnaire de recherche en sciences de la vie. Il considère qu’il n’y a pas qu’un moyen de s’enrichir. Entre placements boursiers, optimisation fiscale et bonne gestion budgétaire, les moyens d’accumuler plus de capital sont multiples. Sur son blogue, on y apprend notamment qu’il préfère investir dans les Fiducies de placement immobilier négociées en Bourse (les REITs en anglais) que d’investir directement dans un immeuble et nous dévoile comment il utilise les comptes enregistrés pour protéger le plus efficacement possible ses rendements boursiers de l’impôt. 

 

Jeune retraité

 

À 40 ans, Jean-Sébastien Pilotte rejoint Dominique J. Favreau sur sa vision de l’indépendance financière. Il vit simplement depuis plusieurs années, ce qui lui a permis de devenir indépendant rapidement. Il aime l’argent, non pas parce qu’il permet de s’acheter le dernier smartphone à la mode, mais pour la liberté qu’il permet d’atteindre. Sa philosophie de vie: posséder le moins possible pour jouir de temps libre afin de vivre des «expériences vivifiantes». Il tache de s’éloigner de la surconsommation et de ses codes afin d’accéder à la liberté.

 

De plus il ne voit pas la retraite comme un moyen d’arrêter de travailler, mais de le faire quand il le souhaite. Ce qui l’a poussé à devenir retraité, c’est le rythme de vie imposé par la société. Il aspire à un mode de vie minimaliste, qui lui permet de vivre à son rythme et de réaliser ses projets personnels.

 

Sur son blogue, Jeune Retraité, il partage ses astuces pour parvenir à une retraite précoce. Notamment, il y révèle la composition de son portefeuille de Fonds négociés en Bourse (FNB). Il partage également ses expériences de vie et de voyage, qu’il expérimente depuis sa retraite. Un très bon blogue pour ceux qui aspirent au même mode de vie.

 

Million Dollar Journey

 

Ce blogue, est publié par un Canadien anglophone qui a fait des investissements en Bourse judicieux. Il a commencé à investir alors qu’il n’avait que 16 ans et depuis la soif d’investir ne l’a jamais lâché. Devenu millionnaire à 35 ans, son objectif est maintenant d’atteindre la liberté financière et de bâtir un portefeuille de revenus passifs qui lui générera un revenu suffisant pour payer les dépenses de sa famille.

 

L’intention de ce blogue est, avant tout de suivre le parcours financier de l’investisseur, qui a une prédilection marquée pour les actions qui versent des dividendes. Aussi, vous trouverez beaucoup d’articles sur divers sujets liés à l’investissement, l’épargne et la liberté financière. De plus, les articles disponibles sont destinés aussi bien aux débutants qu’à ceux qui sont plus expérimentés.

 

Mr. Money Mustache

 

Peter Adeney est LE spécialiste de la retraite anticipé. Véritable guru, ce quarantenaire est retraité depuis l’âge de ses 30 ans. Il a, lui aussi, réussi à prendre sa retraite grâce à un rythme de vie simple et des versements réguliers dans ses comptes d’investissements.  Il fait partie de ce mouvement né aux États-Unis appelé FIRE (Financial Independance Retire Early). Selon lui, beaucoup de personnes de la classe moyenne peuvent améliorer leur mode de vie en gérant mieux leurs dépenses.

 

En investissant la majeure partie de ses revenus, lorsqu’il travaillait, il a réussi à collecter 600 000 $ d’investissements en plus d’une maison d’une valeur de 200 000 $. Sur son blogue, vous retrouverez son parcours vers la retraite de ses débuts à aujourd’hui.

Peter Adeney croit notamment en la règle des 4 %. D’après cette règle, le montant minimum que vous devez posséder à la retraite doit être égal à 25 fois vos dépenses annuelles. Ainsi, vous pourrez subvenir à vos besoins à jamais en retirant 4% de ce capital chaque année, en assumant que vous obteniez un rendement boursier de 7% (la moyenne historique) et que l’inflation se limite à 3% ou moins (la cible de la Banque du Canada est à 2%). Prenons un exemple. Un couple qui a un budget annuel de 35 000 $ par an devrait donc posséder 875 000 $ au minimum au moment de prendre sa retraite.

 

Si vous souhaitez commencer à investir en Bourse et devenir indépendant financièrement, ouvrez un compte de courtage avec Desjardins courtage en ligne et profitez de notre cours sur l’investissement gratuitement.