Depuis l’antiquité, l’or est un symbole de richesse reconnu par de nombreuses civilisations. Pour l’investisseur canadien en 2020, l’or permet de diversifier son portefeuille, se prémunir contre l’inflation et rendre son portefeuille plus résilient face aux crises boursières. Pour les investisseurs, il y a quatre principales façons d’investir dans l’or: investir dans l’or physique, investir dans des actions de sociétés aurifères, investir dans des FNB aurifères ou encore dans des contrats à terme sur l’or.

 

Investir dans l’or physique

La manière la plus concrète d’investir dans l’or est sans aucun doute d’acheter de l’or physique. Au Canada, les principaux détaillants de lingots sont les grandes banques canadiennes, quoiqu’il soit possible d’acheter des lingots et des pièces d’or directement sur la boutique en ligne de la Monnaie royale canadienne.

Il est possible de se procurer de l’or physique pour moins de 200$, en optant par exemple pour une pièce d’or de 1/20 oz (177$). En revanche, il y a une limite d’achat journalier. Par exemple, TD propose une limite de 2999,99$ pour les personnes qui ne sont pas clientes et de 9999,99$ pour ses clients, par tranche de 24 heures. Vous devez aussi savoir que les banques proposent généralement des prix plus attrayants à leurs clients. Par exemple, un lingot de 1 Oz sera à 2797,07$ pour les clients de TD contre 2880,98$ pour les acheteurs qui ne sont pas clients.

Pour prendre possession de votre or, vous pourrez vous faire livrer chez vous ou aller le chercher dans une succursale bancaire en 3 à 5 jours. Certaines banques vous proposeront d’acheter de l’or par téléphone ou encore en ligne. Il faut ensuite compter des frais de livraison, qui s’appliquent généralement sur chaque once d’or transportée.

Par exemple, pour commander un lingot de 1 Oz d’or auprès de CIBC, il faudra vous créer un compte en ligne, puis débourser 2795$. À partir de là, vous pouvez vous faire livrer dans une succursale ou bien chez vous directement. La livraison est prévue pour trois jours ouvrables. Une fois le livreur chez vous, vous devrez présenter deux pièces d’identité.

Si vous optez pour l’or physique, deux problèmes vont se poser à vous.

Premièrement, l’entreposage, car vous ne voulez probablement pas conserver 4 kilos d’or sous votre matelas. Vous pourrez donc louer des coffres auprès de certaines banques comme RBC, moyennant des frais annuels de 50 à 500$, en fonction de l’espace requis.

Deuxièmement, il y a le problème de la revente. En effet, il n’est pas aussi simple de revendre un lingot de 1 kilo qu’un FNB répliquant le prix de l’or. Pour pallier à cette difficulté, vous pourrez vous rendre dans des centres de reventes régionaux de grandes banques ou bien en succursale. Par exemple, vous pourrez vous rendre dans une succursale CIBC et remplir un formulaire. Vous devrez présenter le reçu original et vérifier que le produit soit en parfait état.

 

Investir dans l’or physique… sans en prendre livraison

Si vous ne souhaitez pas stocker l’or, deux alternatives s’offrent à vous. Premièrement, les certificats de métaux précieux, que vous pouvez acheter auprès de votre banque. Vous recevrez, à l’achat de ces derniers, un titre de propriété par courriel. Pour ce qui est de la revente, votre certificat pourra être revendu à sa valeur marchande.

Deuxièmement, vous avez les reçus de transactions boursières (RTB) qui sont des titres de propriété qui vous donnent droit à une certaine quantité d’or détenue par la Monnaie royale canadienne, une société de la couronne. Les RTB sont donc un moyen d’acheter de l’or garanti par une institution gouvernementale. 

Alors qu’un Fonds négocié en Bourse misant sur l’or vous offre une portion d’une fiducie qui investit dans l’or, es RTB vous garantissent une portion réelle d’or. D’ailleurs, il est possible de prendre livraison de l’or auquel donnent droit vos RTB, ou encore de revendre le titre si vous préférez l’argent. Les reçus de transactions boursières (les RTB) se négocient à la Bourse de Toronto sous le nom de Royal Canadian Mint CDN Gold Reserves, dont le symbole boursier est MNT. Vous pouvez ainsi acheter des RTB par l’entremise d’un compte de courtage en ligne ou d’un conseiller en placement.

 

Investir dans les actions de sociétés aurifères

Si vous souhaitez investir dans l’or, vous pouvez également investir dans les actions de sociétés aurifères par l’entremise d’un courtier en ligne canadien. En effet, le cours boursier de ces sociétés a tendance à suivre l’évolution du prix de l’or, ce qui est logique puisque ces compagnies sont dépendantes de l’évolution du prix de l’or, dont la vente est leur principale source de revenus. Qui plus est, contrairement aux lingots d’or, les sociétés minières paient généralement des dividendes à leurs actionnaires. Il existe deux types de sociétés aurifères : les sociétés minières et les sociétés de royautés.

Les sociétés de royauté offrent du financement aux minières de manière à leur fournir le capital nécessaire à la construction d’une mine, une fois qu’un gisement a été identifié. Par la suite les sociétés de royauté collectent un pourcentage sur l’extraction d’or des mines qu’elles ont financées. Les sociétés de royautés peuvent aussi acheter l’or aux sociétés exploitantes à un prix très avantageux. Ainsi, les sociétés de royauté n’ont pas beaucoup frais d’exploitation. De plus, elles prennent moins de risques, car elles ne font pas d’exploration et sont davantage diversifiées, car elles peuvent financer de nombreuses mines en même temps.

Parmi les sociétés de royautés, on peut citer la Franco-Nevada de Toronto, la plus grosse capitalisation boursière parmi les sociétés de royautés, ou encore Wheaton Precious Metals de Vancouver. Les sociétés de royautés comportent de nombreux avantages pour les investisseurs; aussi, ces avantages sont reflétés dans le prix de leurs actions.

Les sociétés exploitantes pour leur part gèrent l’extraction de l’or et la commercialisation. De nombreuses minières canadiennes appartiennent à cette catégorie, dont Barrick Gold, Eldorado Gold Corporation, SSR Mining, Alamos Gold et Agnico Eagle.

L’avantage des sociétés minières est qu’elles peuvent potentiellement générer de meilleurs rendements que les sociétés de royautés en faisant tout elles-mêmes : exploration, extraction et commercialisation. Bien entendu, investir dans une société exploitante de mines aurifères est plus risqué qu’investir dans de l’or ou dans une société de royautés, puisque leurs cours n’est pas seulement influencé par celui de l’or. En effet, tout comme n’importe quelle autre entreprise, une minière peut faire face à de nombreux facteurs venant affecter ses profits, outre le cours boursier de l’or.

Lorsque vous comparez les sociétés minières, il est intéressant de se pencher sur les dividendes versés dans le passé, ainsi que sur les ratios financiers classiques comme le ratio cours/bénéfices, le ratio cours/valeur comptable, le ratio cours/ventes, etc. Enfin, une information intéressante est le coût d’extraction par once ou par kilogramme. Cela permet ainsi de déterminer la compétitivité de l’entreprise par rapport à ses pairs, ainsi que de mieux comprendre le risque associé à ses opérations. En effet, plus le coût d’extraction d’une minière est élevé, plus elle est vulnérable face à une baisse du cours de l’or. Si le cours de l’or passe en dessous du coût d’extraction d’une minière, il va sans dire que cette dernière aura de sérieuses difficultés…

 

Investir dans les FNB misant sur l’or

Globalement, il y a deux grands s de Fonds négociés en Bourse (FNB) relatifs à l’or. Il y a ceux qui tentent de reproduire le cours de l’or et ceux qui investissent dans les minières. Parmi ceux qui répliquent le cours de l’or, mentionnons le SPDR Gold trust, iShares Gold Trust ou encore le Granite Shares Gold Trust. Ces FNB américains ont pour caractéristiques de détenir des quantités colossales d’or physique. Ceux qui ne souhaitent pas investir en dollars américains, en raison du risque de devise, peuvent opter pour le FNB canadien iShares Gold Bullion ETF (CAD-Hedged), dont les rendements sont seulement liés au cours de l’or et non pas à la fluctuation du huard par rapport au dollar américain.

La deuxième catégorie de FNB misant sur l’or investissent dans les sociétés minières aurifères, dont les actions sont quant à elles exposées au cours de l’or. Une telle approche permet de profiter de la hausse du cours de l’or tout en investissant dans des entreprises pouvant elles aussi générer un rendement et verser un dividende grâce à leurs opérations.

Par exemple, investir dans le FNB canadien iShares S&P/TSX Global Gold Index ETF permet ainsi d’investir dans les plus grandes sociétés minières aurifères du monde. Pour ceux qui préfèrent les sociétés de royautés aurifères, le FNB canadien Horizons Enhanced Income Gold Producers ETF sera plus intéressant. Ceux qui cherchent à prendre plus de risque afin d’avoir un potentiel de rendement plus intéressant pourraient quant à eux opter pour un FNB canadien investissant dans les minières juniores, comme le BMO Junior Gold ETF.

 

Investir dans les contrats à termes sur l’or

Pour les investisseurs plus chevronnés, les contrats à termes, que vous pouvez acheter en ouvrant un compte sur marge auprès d’un courtier en ligne, sont une solution intéressante. Un contrat à terme sur l’or vous engage à acheter une certaine quantité d’or à un prix prédéterminé, à une date future qu’on appelle la maturité. Les maturités vont par exemple de 1 à 3 mois et la quantité d’or par convention est généralement de 100 Oz par contrat. Si le prix de l’or dépasse le prix de votre contrat à terme, vous pourrez empocher votre profit en revendant vos contrats. Sachez toutefois que vous devrez revendre vos contrats avant qu’ils atteignent leur maturité, à défaut de quoi vous serez tenu d’acheter de l’or physique.

 

Tous les chemins mènent… aux lingots d’or

Pour résumer, il y a de nombreux moyens d’investir dans l’or. Par conséquent, si vous êtes intéressés par la détention physique d’or, car vous souhaitez investir dans un bien tangible, l’or sous forme de pièces, de lingotins ou de lingots est une bonne solution. Si vous voulez une solution d’investissement moins contraignante que l’or physique en raison du stockage, vous pouvez vous tourner vers les certificats de métaux précieux proposés par les grandes banques canadiennes. Enfin, si le fait de ne pas détenir un bien tangible ne vous dérange pas, vous pouvez investir via un courtier en ligne dans des actions de titres aurifères, dans des FNB axés sur l’or ou dans des contrats à terme sur l’or.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement l’application mobile de Hardbacon, qui se connecte sur vos comptes de banque et d’investissement, vous aide à planifier en fonction de vos objectifs financiers, à faire un budget et à mieux investir. La version de base de l’application est gratuite, mais vous pouvez en faire plus grâce à Hardbacon Premium. En tant que fidèle lecteur de notre blogue, obtenez 10% de rabais sur tout abonnement à Hardbacon Premium. Pour bénéficier de cette promotion, utilisez le code promotionnel BLOG10 en vous abonnant via notre site Web.