On connait tous une personne à qui une badluck est arrivée en voyage. Les deux palettes fracassées par une planche de surf? Fait vécu. L’ensemble des bagages volés pendant la nuit? Bien réel. Et pas agréable du tout! On passe plus facilement à travers ce genre de situations lorsqu’on possède une assurance voyage, qui prend en charge certains frais. Ce type d’assurance offre différentes protections pour les voyageurs qui séjournent à l’extérieur du Québec. Elle vous protège contre certaines situations imprévues qui peuvent survenir en voyage. Elle peut couvrir vos propres besoins, ainsi que ceux de votre conjoint et de vos enfants.

 

Quel est le rôle de la RAMQ?

Vous vous demandez probablement si l’assurance voyage est réellement utile, puisqu’on a un système public pour « assurer » la santé des Québécois. La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) n’est pas sans limite! Elle ne rembourse qu’une partie des coûts des services reçus à l’extérieur du Québec. Et elle n’offre absolument rien pour vos bagages volés, vous vous en doutez bien. Des exemples? Le transport d’urgence n’est pas assuré par la RAMQ. L’ambulance (ou l’hélicoptère) sera à vos frais. Les médicaments prescrits ne sont pas couverts non plus, s’ils sont achetés à l’extérieur du Québec.

Qu’est-ce que la RAMQ couvre ou rembourse? Les services hospitaliers reçus dans d’autres provinces canadiennes sont couverts d’emblée. Selon, une entente interprovinciale, vous n’avez qu’à présenter votre carte soleil et vous n’aurez rien à débourser, que vous soyez en Ontario ou en Colombie-Britannique. Cependant, s’il vous arrive un accident à l’extérieur du Canada, la RAMQ rembourse les frais liés aux services hospitaliers jusqu’à un maximum de 100 $ par jour d’hospitalisation, 50 $ par jour pour les soins reçus en consultation externe et 220 $ par traitement d’hémodialyse. La situation doit présenter une urgence. Au Canada comme ailleurs, les services professionnels (comme ceux d’un dentiste) sont remboursés jusqu’à concurrence des tarifs en vigueur au Québec.

 

Quels sont vos besoins en assurance voyage?

Prenez le temps de vérifier si vous avez déjà une assurance, par exemple avec votre emploi, et ce qu’elle couvre. Si vous n’avez aucune assurance voyage, mieux vaut en prendre une. Un accident est, par nature, imprévisible. Réfléchissez au voyage que vous allez faire et déterminez si vous louerez une voiture, si vous ferez des activités un peu risquées (comme du surf), si vous transporterez des objets de valeur dans vos bagages, si quelque chose pourrait vous demander d’interrompre votre voyage ou de l’annuler, comme un problème de santé. Cette réflexion vous aidera à déterminer les protections dont vous avez besoin exactement. Si vous partez uniquement trois jours en road trip, votre carte de crédit couvre peut-être déjà l’ensemble de vos besoins.

 

Des exemples d’accidents qui valent 1000 mots (et plus de 1 000 $)

En voyage de ski dans une autre province canadienne, Annie est traitée pour une fracture au fémur suite à une chute brutale. Son séjour à l’hôpital ne lui coûte rien, parce qu’il est couvert par la RAMQ. Elle doit tout de même débourser pour des honoraires professionnels de 900 $, dont seulement 400 $ sont couverts par sa carte soleil. 

Albert a eu un problème cardiaque sur les plages de la Floride. Il se retrouve aux soins intensifs pendant trois jours. La facture grimpe à plus de 25 000 $. Moins de 1 000 $ est remboursé par la RAMQ, puisque les soins hospitaliers dépassent de beaucoup la limite prévue.

 

Qui contacter pour s’assurer?

L’exemple d’Albert vous a convaincu, vous voulez acheter une assurance voyage. Vous pouvez contacter votre institution financière, un assureur spécialisé comme Croix Bleue ou encore un courtier en assurances. Si vous faites affaire avec une agence de voyage, celle-ci vous proposera peut-être des protections. Vous devriez tout de même pouvoir magasiner votre assureur. De plus, certaines cartes de crédit incluent une assurance voyage. Appelez l’émetteur de la vôtre pour vous informer. En général, les protections sont conditionnelles à l’utilisation de la carte pour payer le voyage.

 

Des exemples de protections offertes

Toutes les protections ne sont pas bonnes à avoir. Plus vous êtes protégé, parfois inutilement, plus vous payerez un prix élevé.

Soins médicaux d’urgence

L’assurance soins médicaux d’urgence vous protège contre les coûts engendrés par l’apparition soudaine d’une maladie ou un accident. Elle devrait couvrir la partie des frais médicaux et d’hospitalisation qui excèdent ceux couverts par la RAMQ. Puisque le problème de santé doit être inattendu, n’oubliez d’être super honnête dans votre déclaration. Ne cachez pas une condition médicale préexistante. Cette protection pourrait vous éviter une facture très salée si vous devez être hospitalisé à l’extérieur du Canada.

Annulation et interruption de séjour

L’assurance annulation et interruption de voyage couvre les sommes payées pour des billets d’avion ou toute autre réservation. Des circonstances particulières pourraient faire en sorte que vous deviez annuler votre voyage ou l’écourter. Puisque vous ne voulez certainement pas manquer les funérailles de grand-maman faute d’une protection adéquate pour couvrir l’interruption de votre voyage, cette assurance est pertinente, peu importe où vous allez. Vérifiez bien les motifs d’annulation ou d’interruption du voyage acceptés selon votre contrat d’assurance.

Décès ou mutilation

L’assurance décès ou mutilation accidentels prévoit des compensations en cas de décès, de perte d’un membre ou d’une fonction à la suite d’un accident. Par exemple, une explosion ou un coup au visage pourrait vous coûter la vue. La nature et la gravité des pertes subies influencera le montant des compensations proposés.

Bagages perdus, volés ou endommagés

L’assurance bagages couvre vos effets personnels en cas de perte, de vol ou de dommages pendant la durée de votre voyage. Par contre, certains items pourraient être exclus de votre contrat et le montant total du dédommagement pourrait être plafonné. À vous de voir si vous en avez besoin!

Les assureurs n’ont pas tous bonne réputation. On a souvent l’impression qu’on paie une multitude d’assurances, à gauche et à droite, et qu’au final, ça nous coûte cher pour rien. C’est vrai que les risques de recevoir une planche de surf en pleine face ne sont pas super élevés. Le meilleur truc pour éviter cette situation est de ne pas faire de surf. Mais le voyage sera moins l’fun ainsi, non? Acheter une assurance pourrait vous permettre d’en profiter au maximum, sans vous inquiéter des conséquences financières d’un petit accident.

Ça vous dirait de dormir la tête légère?

Trouvez la meilleure police d'assurance-vie en fonction de vos besoins


Trouver la meilleure police