Une erreur fréquente des nouveaux travailleurs autonomes est de proposer leurs services au même taux qu’ils gagnaient en étant salariés. Pourquoi est-ce une erreur? Parce qu’en tenant compte des dépenses d’entreprise, comme le matériel, et du temps passé à développer votre clientèle, votre revenu sera en réalité moindre. Vous devez aussi tenir compte des charges supplémentaires sur vos épaules, comme les assurances, les cotisations professionnelles et vos vacances. Comment établir des tarifs qui sont viables pour vous à long terme? 

Vos dépenses d’exploitation

Les dépenses d’entreprise sont généralement basses pour les travailleurs autonomes. Elles incluent vos outils de travail, la publicité, la location d’un espace si nécessaire, etc. Vous devez d’abord estimer le revenu annuel dont vous avez besoin pour les assumer, en plus de payer toutes vos dépenses personnelles.

Visez un revenu qui couvrira les charges sociales et prélèvements auparavant faits automatiquement, comme les parts employé et employeur du régime des rentes du Québec (RRQ). Gardez en tête qu’une facture de 500 $ ne vous rapporte pas réellement 500 $ que vous pouvez utiliser pour vos dépenses personnelles. Ce n’est pas un chèque de paie où les déductions ont déjà été faites!

Un calcul précis de ces dépenses peut servir autant à établir votre taux horaire qu’à estimer d’autres types de tarifs.

Méthode 1 : Définir un ou des taux horaires

Une règle du pouce veut qu’on double le taux horaire qu’on avait en tant qu’employé. Si vous gagniez 25 $ de l’heure, passez à 50 $. Mais tous les services n’ont pas la même valeur.

Quels services offrez-vous? En dresser la liste et une description complète vous aidera non seulement à établir vos tarifs, mais également à rédiger votre site web. La première erreur est souvent de tout penser en fonction d’un taux horaire unique. Mais peut-être qu’un service qui demande des compétences techniques plus poussées, qui exige analyse et stratégie ou encore une créativité que peu de gens possèdent, méritent un tarif plus élevé. Comment vérifier que vos intuitions sont bonnes à propos de la valeur de votre travail? 

Attardez-vous à l’offre et à la demande dans votre secteur, tout en faisant attention de comparer avec d’autres personnes qui ont votre niveau d’expertise. Une cliente sera plus encline à payer pour un service si vous avez beaucoup d’expérience et que vous pouvez la démontrer (par un portfolio ou des références d’anciens clients). Un tarif de consultant peut aisément atteindre 80 $ de l’heure.

Voici un exemple de calcul à effectuer. Additionnez les frais d’exploitation de votre entreprise individuelle au salaire que vous voulez, plus une marge de profit. Divisez le total par le nombre d’heures facturables annuellement. Supposons que je dépense 5 000 $ pour mon entreprise et que j’estime mon salaire annuel brut à 70 000 $, avec une marge de profit de 5 000 $. Je compte prendre six semaines de vacances et congés de maladie par année. En prévoyant 28 heures facturables par semaine, je divise 80 000 $ par 1 288 heures, ce qui donne environ 62 $ de l’heure. 

Avec le temps, vous gagnerez en rapidité et un problème se posera à vous. Soit vous augmenterez énormément votre taux horaire pour générer le même revenu annuel, au risque d’avoir l’air gourmand, soit vous changerez votre mode de facturation.

Méthode 2 : Calculer la valeur d’un projet

Quelle valeur apportez-vous au client? Est-ce que votre aide lui permettra de se faire connaître, de développer ses affaires? Peut-il aisément vous remplacer? C’est le genre de question qu’on doit se poser avant d’établir un prix fixe. Au lieu de lui proposer un tarif à l’heure, allez-y avec un montant global qui correspond à la valeur de votre travail pour un projet en particulier, tout en précisant ce que vous fournissez en échange.

Vous pouvez toujours comparer votre prix avec votre taux horaire souhaité et le nombre d’heures que vous pensez consacrer à ce projet, pour voir si le montant a du sens. Tenez compte des dépenses engagées pour ce projet et des imprévus, comme de devoir recommencer une partie du travail, participer à plusieurs heures de réunion, etc. 

Charger un montant forfaitaire comporte aussi un avantage important aux yeux des clients : ils savent combien ça va leur coûter! Finie l’anxiété sur le nombre d’heures à calculer. Si vous préférez toujours charger à l’heure, une autre solution consiste à leur offrir une banque d’heures. Par exemple, pour 10 heures par mois, ils peuvent obtenir une série de services bien définis, tout en sachant à l’avance combien ils débourseront.

Méthode 3 : Les commissions

Certaines occupations ont l’habitude de fonctionner d’une certaine manière et vous détoneriez en proposant une facturation différente. Les courtiers immobiliers, qui ont le vent en poupe ces temps-ci, ont aussi leur propre manière de faire les choses. Habituellement, ils chargent une commission, de l’ordre de 2 à 5 % selon la bannière sous laquelle ils travaillent. Par exemple, sur une transaction de 200 000 $, ils peuvent en gagner 10 000 $. Plusieurs autres travailleurs font leur argent de cette manière aussi, s’octroyant un pourcentage des gains générés pour leur clientèle.

Les meilleurs conseils

Au-delà de vos recherches personnelles sur les tarifs de votre secteur, il est dans votre intérêt de discuter avec d’autres professionnels comme vous avant de vous lancer. Bien établis, ces derniers seront certainement heureux de contribuer à former une relève forte. En plus de vous donner deux ou trois trucs pour négocier vos honoraires, ils feront désormais partie de vos contacts et vous donneront un bel aperçu des réalités du métier.

Si vous avez la chance d’exercer dans un domaine où l’accès à la profession et les tarifs sont réglementés, établir vos honoraires en sera grandement facilité. Les prix seront les mêmes, à peu de choses près, d’un notaire à l’autre, par exemple.

En connaissant bien le marché dans lequel vous vous insérez et votre valeur, vous pourrez définitivement apaiser un grand stress des nouveaux travailleurs autonomes et obtenir le niveau de bien-être au travail que vous souhaitez. Que dis-je, que vous méritez!

Vous ne savez pas par où commencer?

Commencez par faire un budget avec Hardbacon


Télécharger Hardbacon