Les cours à distance vous ont probablement éprouvé cette année, comme bien des étudiants. Mais vous gardez bon espoir pour septembre. Un peu moins de Zoom et un peu plus de présentiel est un souhait largement partagé par la communauté étudiante. Par contre, vous risquez de perdre quelques avantages aussi. Pas le choix, il faut se rendre physiquement aux cours en face à face. Cela signifie plus de temps de transport, et impossible d’appuyer sur fast forward pendant que votre prof parle. Il vous reste donc moins de temps disponible pour travailler.

D’où tirerez-vous l’argent nécessaire pour vos frais de scolarité et de subsistance?

 

Demander l’aide financière aux études

Vérifiez votre éligibilité à l’aide financière aux études du gouvernement québécois. Toute portion de bourse que vous pourriez recevoir vous donnera un coup de pouce plus qu’intéressant. De l’argent donné, c’est toujours ça de gagné!

Depuis l’an passé, le gouvernement a bonifié le programme de prêts et bourses. Le revenu protégé, les frais de subsistance et l’allocation pour du matériel de formation augmentent, alors que la contribution attendue des parents et des conjoints diminue. Au final, l’aide reçue sera plus généreuse, avec une plus grande proportion en bourse. Par exemple, en 2019-2020, un étudiant ne résidant pas chez ses parents pouvait obtenir 2 568 $ de prêt et 5 949 $ de bourse, alors qu’en 2021-2022, la portion bourse grimpe à 8 160 $.

Intrigué? Faites une simulation pour vous faire une idée des montants qui correspondent à votre situation.

 

Compter sur un régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Créé en 1972, le REEE est un régime d’épargne destiné aux études. Il appartient aux parents ou aux adultes de l’entourage d’un enfant d’y faire des cotisations pendant les premières années de sa vie. Ce programme est assorti d’incitatifs gouvernementaux avantageux qui contribuent grandement à faire croître la cagnotte en vue de ses études. En tant qu’étudiant, vous pouvez en retirer jusqu’à vos 35 ans. Vous avez le temps de prendre l’année sabbatique tant convoitée!

Si des membres de votre famille ont mis sur pied un REEE pour vous, c’est le bon moment de vous informer des sommes amassées et des modalités de retrait. Le décaissement du REEE génère souvent une certaine angoisse. Combien pouvez-vous retirer? Et quand?

Au début de votre session, vous devez fournir une preuve d’inscription pour recevoir un paiement d’aide aux études appelé PAE, qui correspond aux revenus de placement et aux subventions gouvernementales. Combien? Pour les 13 premières semaines consécutives d’études, le montant maximal du PAE pour un étudiant à temps plein est de 5 000 $. Après cette période, il n’y a toutefois plus de limite aux fonds disponibles que vous pouvez retirer. 

Notez cependant que ces paiements sont imposables. Même si en tant qu’étudiant, vous ne payez probablement que très peu d’impôts, c’est un élément à considérer. Si vous faites beaucoup d’heures supplémentaires au restaurant cet été, mieux vaut éviter de retirer un gros montant de PAE d’un seul coup. Une autre mise en garde s’impose : n’oubliez pas l’argent dans ce compte. Au plus tard 6 mois après la fin de votre programme, il doit être entièrement retiré. Les subventions non utilisées devront être remises au gouvernement.

Quant au capital investi, il appartiendra toujours au souscripteur (un parent, par exemple). Libre à lui de vous le remettre s’il le désire! Ces retraits ne sont pas imposables, puisqu’ils proviennent de revenus déjà imposés avant l’investissement.

 

Travailler en restauration

La restauration n’est qu’un exemple pour illustrer l’importance du travail, idéalement un emploi payant. Vous ne pouvez plus compter sur la PCUE cet été. L’économie reprend du poil de la bête et les emplois reviennent. La restauration pourrait vous offrir un revenu très intéressant, puisque l’achalandage (et les pourboires) promet d’être au rendez-vous et que certains restaurateurs augmentent les salaires pour attirer la main-d’oeuvre.

Travailler à temps plein pendant la saison estivale et à temps partiel durant l’année scolaire restera toujours un bon moyen de financer vos études. En bonus, vous aurez une ligne de plus sur votre CV et la fierté du travail accompli!

 

Faire un budget

Malchance, vous n’avez pas de REEE? Vous n’êtes pas admissible à l’aide financière aux études ou celle-ci ne couvre qu’une petite partie de vos dépenses? Même en ayant accès à toutes ces sources de revenus, un budget ne fait jamais de tort, parce qu’en tant qu’étudiant, on roule rarement sur l’or. 

Pour connaître les montants annuels et mensuels dont vous avez besoin, additionnez vos frais de scolarité, votre matériel de cours, votre loyer, l’électricité, la connexion internet et votre forfait téléphonique, l’alimentation (sans oublier les multiples cafés pour emporter), le transport, les médicaments, etc. Un bon moyen d’arriver à des montants précis est de faire la liste de toutes vos dépenses pendant quelques mois et d’ajuster le budget ensuite. L’application Hardbacon vous aide à équilibrer votre budget.

Pour financer vos études, explorez toutes vos options et ne négligez aucun détail. Pensez à une stratégie globale qui vous permettra d’avoir un peu de lousse, si possible, sans payer trop d’impôts. Un dur équilibre à rechercher!

Vous ne savez pas par où commencer?

Commencez par faire un budget avec Hardbacon


Télécharger Hardbacon