Les fonds de couverture mettent en commun l’argent des investisseurs et investissent cet argent activement dans le but d’obtenir un rendement. Contrairement aux fonds communs de placement, cependant, les fonds de couverture ont tendance à prendre davantage de risque, font l’objet de beaucoup moins de réglementation et ne peuvent pas investir l’argent des petits investisseurs. En effet, seuls les investisseurs institutionnels et les individus fortunés peuvent investir dans un fonds de couverture.

Les fonds de couverture ont tendance à utiliser des produits dérivés et à recourir à l’effet de levier (en d’autres termes, en emprunter de l’argent pour augmenter le rendement et, en même temps, le risque), la vente à découvert (miser sur la baisse du cours boursiers de certaines actions) et d’autres pratiques spéculatives.

Ironiquement, les fonds de couverture tiennent leur nom du fait que les fonds de couverture ont vu le jour afin de mettre en place des stratégies d’investissement moins risquées. Ces fonds utilisaient les produits dérivés afin de diminuer leurs risques, soit en couvrant chacune de leur position sur le marché boursier, notamment par l’entremise d’options de vente. Ainsi, si le cours boursier d’un investissement descendait en deçà d’un certain seuil, le fonds de couverture limitait sa perte, ayant pris le soin de couvrir sa position avec une option de vente. En effet, une option de vente permet à son détenteur de tirer un bénéfice de la baisse d’une action.

Cette stratégie de couverture permettait aux fonds de couverture d’offrir un rendement plus constant, et moins vulnérable à la volatilité du marché boursier. Un fonds employant une telle stratégie réduit son risque, mais en même temps, son rendement. Quoique plusieurs fonds de couverture mettent encore en place des stratégies du genre, de nombreux fonds de couverture visent à maximiser le rendement, de sorte que plusieurs d’entre eux, malgré leur nom, sont plus risqués que le marché lui même.

À la distinction des fonds communs de placement, les fonds de couvertures ne sont pas soumis à certaines des réglementations destinées à protéger les petits investisseurs Les fonds de couverture doivent toutefois respecter les lois sur les valeurs mobilières, au même titre les autres acteurs du marché, et leurs gestionnaires ont une obligation fiduciaire envers leurs investisseurs.

Synonymes: Fonds spéculatifs, fonds alternatifs et fonds d’arbitrage
Anglais: Hedge Fund