Un regroupement d’actions consiste à diminuer le nombre total d’actions en circulation d’une société. Comme cette stratégie ne modifie pas la capitalisation boursière de l’entreprise, son effet est d’augmenter le cours boursier de l’action. En effet, la capitalisation boursière de l’entreprise est, une fois l’opération effectuée, divisée par un nombre inférieur d’actions. 

Un regroupement d’actions fonctionne de la même manière qu’un fractionnement d’actions, mais à l’inverse. Par exemple, dans le cadre d’un regroupement d’actions à raison de 2 pour 1, la société prend toutes les deux actions et les combine en une seule. 

À titre d’illustration, une entreprise avec 200 000 actions en circulation à un prix de 15$ l’unité décide d’opérer un regroupement d’action de 2 pour 1. L’entreprise divise ainsi le nombre d’actions en circulation par deux passants de 200 000 à 100 000 actions en circulation après le regroupement. Sa valorisation boursière restant la même, le prix d’une action a donc également va doubler, passant de 15 à 30$ après regroupement.    

Les sociétés ont recours au regroupement d’action lorsqu’elles veulent faire monter le prix de leur action. La raison la plus fréquente est de répondre à une exigence des Bourses, qui exigent généralement que les entreprises inscrites ne voient pas leur action passer sous la barre symbolique d’un dollar. 

Anglais: Reverse stock split