Dans le milieu de la finance, l’effet de levier est le terme compliqué pour parler de dette tout en ayant l’air intelligent. Par exemple, une entreprise qui a beaucoup de dettes (car elle a emprunté des fonds provenant de sources extérieures) serait considérée comme ayant un fort effet de levier. Les formes d’effet de levier les plus communes dans les entreprises sont les prêts bancaires et les obligations. Pour un investisseur de détail, utiliser l’effet de levier pourrait signifier emprunter pour acheter un immeuble. Cela pourrait également signifier d’utiliser un compte sur marge ouvert auprès d’un courtier à escompte afin d’acheter des actions d’une valeur supérieure au montant déposé dans le compte. Même si l’effet de levier peut multiplier les rendements de façon spectaculaire, c’est une stratégie risquée qui peut rapidement détruire le capital d’un investisseur de manière tout aussi spectaculaire. Premièrement, tant qu’ils occupent une position, les investisseurs doivent payer des intérêts sur la marge qu’ils utilisent et il n’y a aucun moyen de prédire quand leur thèse d’investissement sera confirmée par le marché. Deuxièmement, dans le cas d’une chute soudaine de la valeur des titres qu’ils ont achetés avec de l’argent emprunté, un investisseur peut potentiellement tout perdre.

 

Retourner à l'index de l'encyclopédie