Hardbacon et Passiv sont tous deux des solutions qui offrent des outils pour accompagner les investisseurs sur les marchés financiers.

Passiv est l’initiative entrepreneuriale de deux Canadiens du Nouveau-Brunswick. Lancée en 2017, la mission de la fintech est d’aider les investisseurs à ne plus payer des frais de gestion de portefeuilles élevés grâce à sa plateforme conçue pour les investisseurs autonomes… passifs.

Hardbacon est également une fintech canadienne fondée en 2017. Établie à Longueuil, au Québec, Hardbacon vise à aider ses utilisateurs à s’enrichir en gérant mieux leur argent dans trois sphères : la planification, le budget et l’investissement. C’est dans cette troisième sphère que Hardbacon peut être comparé à Passiv, quoique les fonctionnalités des deux produits sont différentes.

Passiv : les avantages

Passiv se présente sous la forme d’une plateforme accessible via le Web, où les utilisateurs peuvent connecter un nombre limité de comptes de courtage. La plateforme permet aux investisseurs de surveiller et d’automatiser la gestion de leurs placements. Parmi les automatisations disponibles, on retrouve:

  • Le calcul automatique des transactions nécessaires pour rééquilibrer votre portefeuille
  • L’exécution automatique de transactions
  • L’envoi de notification lors du versement de dividendes

Le but de la plateforme se veut de transformer votre portefeuille d’une gestion active à une gestion passive. En effet, plus besoin de se casser la tête pour rééquilibrer son portefeuille, Passiv s’en occupe.

Hardbacon, pour sa part, n’offre pas de fonctionnalité indiquant à ses utilisateurs les transactions à effectuer pour rééquilibrer un portefeuille, quoique l’application offre un diagnostic de portefeuille, qui permet notamment d’avoir un oeil sur la diversification et la répartition d’actifs d’un portefeuille. Comme Passiv, toutefois, Hardbacon permet de recevoir des alertes lorsqu’on reçoit un dividende, mais aussi, de configurer des alertes boursières personnalisées.

Passiv : les désavantages

Du coté de la compatibilité de Passiv avec les institutions canadiennes, c’est assez limité. Passiv ne supporte que Questrade et Interactive Broker à l’heure actuelle. On notera également que Passiv ne dispose pas d’une application mobile.

Du côté de Hardbacon, c’est plus de 100 institutions financières canadiennes qui sont supportées.

La plateforme de Passiv est uniquement accessible via un navigateur Web. Il est aussi important de comprendre que Passiv est un outil de rééquilibrage de portefeuille; il ne permet pas d’accéder à des données financières et, ainsi, de s’informer sur des fonds ou des actions, comme on peut le faire avec les fonctionnalités liées à l’investissement de Hardbacon.

Combien ça coûte?

Passiv est disponible gratuitement dans sa version limitée ou au tarif de 99$ par an dans sa version illimitée. La version gratuite est pourvue de notification et de calcul automatisé, mais ne permet de ne réaliser aucune transaction.

Du côté de Hardbacon, une version gratuite vous permet de connecter un compte de banque et d’accéder aux fonctionnalités de budget et de planification par objectifs financiers. Hardbacon Premium, qui coûte 12,99$ par mois ou 99$ par année, permet de connecter un nombre illimité de comptes, et donne accès aux fonctionnalités liées à l’investissement.

Passiv ou Hardbacon?

Passiv, quoiqu’opérant dans un créneau similaire, n’est pas un concurrent direct de Hardbacon. En effet, Hardbacon offre des outils pour planifier, budgéter et investir, ce que ne fait pas Passiv. À la différence de Passiv, il n’est toutefois pas possible de faire des transactions, ou encore d’automatiser des transactions via l’application Hardbacon.

Hardbacon se distingue par sa solution complète touchant toutes facettes des finances personnelles de ses utilisateurs. L’application Hardbacon offre non seulement des outils d’analyse de portefeuille, mais aussi, des outils de budgeting et de planification par objectifs financiers. On notera aussi que Hardbacon permet de se connecter à un bien plus grand nombre de comptes bancaires et d’investissement, alors que Passiv est limité à deux institutions canadiennes.

Vous l’aurez compris, il est difficile de comparer Hardbacon à Passiv, étant donné que leurs solutions sont très différentes et conviendront à deux types d’utilisateurs bien différents. Hardbacon comblera ceux qui veulent planifier et atteindre leurs objectifs financiers, faire un budget et s’y tenir, et surveiller de plus près leurs investissements. Passiv saura satisfaire les clients de Questrade et Interactive Brokers dont les besoins se limitent à rééquilibrer leur portefeuille.

 

Si vous avez lu cet article comparatif jusqu’au bout, vous devriez vous faire votre propre opinion en téléchargeant dès maintenant l’application mobile de Hardbacon, qui se connecte sur vos comptes de banque et d’investissement, vous aide à planifier en fonction de vos objectifs financiers, à faire un budget et à mieux investir. La version de base de l’application est gratuite, mais vous pouvez en faire plus grâce à Hardbacon Premium. En tant que fidèle lecteur de notre blogue, obtenez 10% de rabais sur tout abonnement à Hardbacon Premium. Pour bénéficier de cette promotion, utilisez le code promotionnel BLOG10 en vous abonnant via notre site Web.