En collaboration avec CoinSmart

Si la DeLorean, l’emblématique machine à remonter le temps du film « Retour vers le Futur », existait vraiment, notre façon de voyager et de faire des affaires serait totalement différente. En effet, une voiture volante à la portée de tous serait un cauchemar en matière de sécurité: quelle version du code de la route s’appliquerait, qui l’appliquerait et quand? Quelles seraient les responsabilités légales des fabricants de machines à remonter le temps? 

Vous vous demandez peut-être quel est le rapport de tout cela avec la réglementation des cryptomonnaies au Canada?

Nous en avons tous été témoins: le marché des Bitcoin et autres cryptomonnaies peut s’effondrer. Heureusement, la réglementation en matière des cryptomonnaies au Canada évolue et des plateformes comme CoinSmart ne cachent pas leur enthousiasme à l’idée d’une meilleure surveillance des pratiques.

Quels sont les dessous du domaine des cryptomonnaies et comment en sommes-nous arrivés à devoir imposer une réglementation plus stricte afin d’encadrer les pratiques?

Ce que l’histoire de Mt. Gox a à nous apprendre

Avant de disparaître, Mt. Gox était la plus grande plateforme d’échange de crypto-monnaies au monde. Son PDG, Mark Kerpeles, était connu sous le nom de « roi du Bitcoin ».

En 2014, il a été contraint de faire faillite après que des pirates aient volé environ 850 000 Bitcoins, dont la majorité appartenait à des utilisateurs. Si on considère le cours des Bitcoins au moment de la rédaction de cet article, les clients de Mt. Gox ont perdu plus de 26 milliards de dollars canadiens d’actifs.

Le comble de cette histoire est le fait que ce n’était pas la première fois que Mt. Gox était piraté. La procédure de faillite a révélé que la plateforme était une cible particulièrement facile en raison d’une mauvaise gestion flagrante, d’une sécurité laxiste et d’une grande incompétence de la part de ses gestionnaires.

Une enquête a démontré que Kerpeles était totalement insensible aux enjeux de sécurité du réseau et aux bonnes pratiques de l’industrie. Une attention plus sérieuse à ces aspects aurait facilement pu empêcher l’effondrement de la plateforme.

QuadrigaCX, un autre exemple des dérives de la cryptomonnaie

Il y a quelques années à peine, QuadrigaCX était la plus grande plateforme de cryptomonnaie au Canada. À l’insu des utilisateurs, la plateforme était un système entièrement géré par une seule personne, Gerald Cotton, le PDG de QuadrigaCX.

Lorsque les utilisateurs échangeaient des Bitcoin, Cotton mettait à jour le compte avec un faux solde. Ce cyber-escroc de longue date utilisait les actifs de ses clients pour financer son style de vie somptueux.

La chance a fini par tourner: QuadrigaCX a fait faillite au moment où elle n’était plus en mesure d’honorer les retraits des clients. Gerald Cotton a soudainement disparu, certains disent même qu’il est mort, emportant avec lui les seules clés des actifs numériques restants.

Celsius, un autre scandale dans l’industrie des cryptomonnaies

Celsius était une plateforme populaire de prêt et d’emprunt de cryptomonnaies qui fonctionnait un peu comme une banque traditionnelle. Elle promettait jusqu’à 17 % de retour sur investissement de crypto-monnaies, qu’elle pouvait prêter à son tour à ses utilisateurs. 

Le 12 juin 2022, la plateforme a soudainement gelé l’ensemble des comptes: les utilisateurs ont complètement perdu l’accès à leurs actifs!

Avec la baisse brutale du marché, Celsius s’est retrouvée avec un déficit de 1,2 milliard de dollars américains. Les rendements à deux chiffres n’étaient plus possibles dans un tel environnement. La chute spectaculaire des cryptomonnaies Terra et Luna a traumatisé les investisseurs et le trading sur marge a ralenti davantage.

À ce moment, le nombre d’emprunteurs était trop faible pour financer les rendements promis aux déposants car Celsius ne possédait plus assez de liquidités pour soutenir les opérations.

Les enquêtes préliminaires ont révélé que Celsius était également largement surendettée et impliquée dans des transactions extrêmement risquées avec des emprunteurs institutionnels.

Il est peu probable que ses utilisateurs aient été conscients que leurs actifs étaient impliqués dans de telles manœuvres à haut risque. Leurs dépôts n’étaient pas non plus protégés par une assurance, comme ça aurait été le cas pour un compte d’épargne dans une banque traditionnelle.

La réglementation des cryptomonnaies au Canada apportera-t-elle des solutions?

Selon les puristes du Bitcoin, des mesures de régulation feraient baisser les retours sur investissement. Toutefois, l’intention derrière de telles mesures est bien différente: une réglementation doit permettre de générer des retours sur investissement dans un cadre garantissant un bon niveau de sécurité. 

Quels sont les avantages d’un marché des cryptomonnaies réglementé?

C’est très simple: un tel marché engendrera moins de risques. Nous devons légitimer les cryptomonnaies en créant un cadre légal dans lequel les utilisateurs profiteront de tous les avantages qu’elles offrent et seront protégés contre les risques qui peuvent leur être associés.

La plateforme CoinSmart souhaite que les Canadiens bénéficient des opportunités des cryptomonnaies en créant un environnement dans lequel il est possible de vendre et d’acheter en toute confiance. Voici quelques initiatives, parmi toutes celles que CoinSmart propose, pour rendre la cryptomonnaie plus sûre pour tous.

La transparence et la responsabilité

CoinSmart est une plateforme surveillée par des régulateurs financiers ayant l’autorité légale pour s’assurer du respect de la loi. Ainsi, vous avez la certitude que CoinSmart traite vos investissements avec le même sérieux que les autres institutions financières.

Par exemple, CoinSmart doit conserver :

  • les données;
  • les informations;
  • les documents relatifs aux opérations comme preuve de conformité.

CoinSmart se doit de tenir à jour les mêmes registres et les mêmes rapports que tous les autres organismes légitimes, afin d’être en mesure de prouver qu’ils sont prudents avec les actifs des clients et n’agissent pas sans que les clients le sachent.

Une meilleure gestion des risques pour tous

De la transparence, encore de la transparence et plus de transparence! Vous ne pouvez pas investir en tenant compte de votre tolérance au risque si vous ne comprenez pas le fonctionnement de ce marché ou de CoinSmart. Sur son site Web, diverses déclarations contiennent l’information nécessaire pour évaluer les risques en fonction de votre niveau de confort.

De plus, les nouveaux utilisateurs souhaitant ouvrir un compte avec CoinSmart doivent répondre au « Questionnaire sur la pertinence du compte ». En effet, selon le cofondateur Michael Koral, « les actifs cryptographiques ne conviennent pas à tout le monde », et c’est très bien comme ça.

CoinSmart et la Commission des Valeurs Mobilières de l’Ontario (CVMO) souhaitent s’assurer que vous comprenez les risques encourus avant d’investir et mettent à votre disposition des ressources et publications vous permettant de connaître les faits afin de prendre une décision éclairée.

La sécurité et la stabilité

Pour évoluer dans un contexte de stabilité et s’éloigner de toute menace, CoinSmart a mis en place un ensemble de pratiques commerciales de base pour protéger vos actifs. Voici une liste non-exhaustive des pratiques mises en place par CoinSmart:

L’authentification à deux facteurs

L’application Google Authenticator génère un code pour accéder à votre compte. Pour effectuer un retrait, CoinSmart vous envoie un e-mail de confirmation.

Aucun retrait ne peut être effectué si vous ne cliquez pas sur le lien dans l’e-mail pour autoriser la transaction. Ainsi, les fraudeurs ne pourront pas vider votre compte aussi facilement qu’ils l’ont fait pour les clients de Mt. Gox.

Le stockage à froid pour sécuriser les actifs sous gestion

CoinSmart stocke 80 % de la cryptomonnaie de ses utilisateurs dans des portefeuilles hors ligne mis à disposition par BitGo, un chef de file du secteur du stockage d’actifs numériques pour des institutions. Une telle procédure empêche les pirates d’accéder à la cryptomonnaie des investisseurs et d’en paralyser l’échange.

Les 20 % restants sont conservés en ligne dans des portefeuilles directement connectés à Internet, fournis et sécurisés par Firblocks Inc. Et contrairement à QuadrigaCX, seules des personnes désignées ont accès à ces sommes, afin qu’aucun individu ne détienne tout le pouvoir.

Une assurance institutionnelle contre les fautes professionnelles internes

Vous ne pourrez pas assurer votre cryptomonnaie. Cependant, CoinSmart peut contracter certaines assurances institutionnelles pour les actifs sous gestion afin de vous indemniser en cas de pertes résultant d’une faute interne comme le vol, la fraude ou une négligence grave.

Le soutien des banques canadiennes

Le soutien des banques canadiennes garantit que l’argent reçu par CoinSmart soit correctement comptabilisé, contrairement aux plateformes non réglementées qui ne vous disent pas où va cet argent, ni ce qu’elles en font.

CoinSmart dépose l’argent reçu pour le compte de ses utilisateurs dans des comptes bancaires canadiens distincts des comptes commerciaux internes. Ainsi, votre argent reste au pays et n’est ni mêlé à leurs comptes professionnels, ni utilisé pour financer des styles de vie somptueux.

Ainsi, l’argent sera disponible lorsque vous serez prêt à encaisser, contrairement à ce qui est arrivé aux utilisateurs de Celsius.

Le rôle de la réglementation de cryptomonnaies au Canada

La régulation financière n’est pas toujours bien vue. Il s’agit toutefois d’un ensemble de lois et réglementations qui ne visent pas à restreindre les opportunités ou à saisir vos gains.

Elle est née à la suite du tristement célèbre krach boursier de 1929. En outre, la déréglementation de Wall Street est l’une des causes de la crise financière mondiale de 2008.

Au Canada, la réglementation des cryptomonnaies protège les investisseurs des risques inutiles, tels que les trois débâcles décrites ci-dessus. Une plateforme réglementée, telle que CoinSmart, doit se conformer à certaines lois et pratiques commerciales pour nous protéger.

Il est souhaitable que l’utilisation des cryptomonnaies se généralise car c’est l’avenir de la finance. Toutefois, davantage de réglementation pourrait éviter un nouvel effondrement du marché des cryptomonnaies. Nous espérons que vous partagerez cet avis!

Ça vous dirait de payer moins cher pour vos cryptomonnaies?

Trouvez la meilleure plateforme de cryptomonnaies en fonction de vos besoins


Comparer les plateforme de cryptomonnaie