En collaboration avec Banque Nationale Courtage direct

À un moment où les titres de croissance perdent en faveur, les titres de dividendes peuvent emporter la mise. Voici 8 questions pour en apprendre plus sur les dividendes.

1. Qu’est-ce qu’un dividende?

Un dividende est une part des profits d’une entreprise distribuée directement aux actionnaires éligibles. Dans le marché boursier, les gains en capital et les dividendes représentent deux façons pour un investisseur d’obtenir un retour sur son investissement. À la base, les gains en capital entraînés par la hausse du prix des actions constituent la rémunération fondamentale de l’investissement boursier. 

Prenons l’exemple d’un investisseur qui détient 100 actions de l’entreprise XYZ au prix de 10 $ par action, pour un total de 1000 $. Si le prix des actions monte de 5 %, l’investisseur voit son capital se bonifier de 50 $. Le dividende est l’autre façon de rémunérer l’investisseur : en contrepartie du 1 000 $ qu’il détient, la compagnie peut lui payer un « dividende » de 0,50 $ par action, ce qui lui donne un revenu de 50 $. 

2. Pourquoi les compagnies payent-elles des dividendes? 

Que le prix des actions monte ou baisse ne tient pas à une décision directe de l’entreprise. Le dividende, oui. En payant un dividende, l’entreprise récompense directement l’investisseur pour la confiance que ce dernier lui manifeste. Attention, ce ne sont pas toutes les entreprises qui versent des dividendes. Il importe de bien établir sa stratégie d’investissement et, en conséquence, de choisir judicieusement d’acheter des titres qui versent ou non des dividendes.

3. Qu’est-ce que le rendement de dividende?

Le rendement de dividende est tout simplement le montant du dividende déclaré par la société, divisé par le prix de l’action. 

4. Qu’est-ce que c’est le ratio dividendes-bénéfices?

Une autre façon d’évaluer le dividende tient au ratio dividendes-bénéfices (ratio de distribution) avec lequel, en divisant le dividende annuel par le bénéfice net annuel par action, l’investisseur peut avoir une idée de la portion des bénéfices que l’entreprise retient pour son dividende. Attention : un ratio élevé peut indiquer que la compagnie réinvestit peu pour les projets de l’entreprise, ce qui risque de la fragiliser en contexte d’affaires plus difficile.

5. Quelle est la différence entre la date de paiement et la date ex-dividende?

La date de paiement est celle où l’entreprise verse aux investisseurs leurs dividendes. Pour sa part, la date ex-dividende est celle à partir de laquelle tout nouvel actionnaire n’est pas éligible à recevoir le dividende déclaré à la date de paiement. Le lendemain de la date ex-dividende est la date-record, soit celle où l’entreprise consulte ses registres pour connaître tous les actionnaires inscrits éligibles aux dividendes. Par exemple, si la date de paiement est le 1er mai et si la date ex-dividende est le 28 avril, tous les actionnaires inscrits dans les registres de l’entreprise au plus tard le 29 avril (date-record) vont recevoir leur part de dividendes déclarés après quelques semaines.  

6. Comment choisir un bon titre de dividendes?

L’investisseur averti ne s’arrêtera pas uniquement à un rendement de dividendes. Le titre d’une entreprise, même s’il donne un dividende élevé, par exemple de 8 %, peut être en chute libre, indiquant que la situation de l’entreprise se détériore. L’investisseur doit se poser quelques questions cruciales. Par exemple, le rendement de dividendes est-il stable et augmente-t-il au fil des ans ? Les profits, et plus particulièrement les flux de trésorerie, sont-ils en croissance? À noter que des flux en croissance indiquent la possibilité de dividendes à venir plus élevés. Le bilan financier est-il sain et continue-t-il de s’assainir? Quelle est la qualité de l’équipe de direction?

7. Réinvestir ou non les dividendes?

En général, un retraité va encaisser ses dividendes au fur et à mesure. Un investisseur plus jeune qui n’a pas besoin de revenus réguliers peut réinvestir les dividendes qu’il reçoit en actions de l’entreprise. Ainsi, sans effort particulier, il augmente son capital investi et accroît son potentiel de revenu futur en dividendes. En détenant un compte auprès de Banque Nationale Courtage direct, il est possible de souscrire au programme de réinvestissement de dividendes.

8. Comment trouver les bons titres à dividendes?

Banque Nationale Courtage direct dispose d’outils sophistiqués pour séparer le bon grain de l’ivraie. C’est le cas de Strategy Builder, par exemple, qui permet d’optimiser un portefeuille de titres à dividendes. 

Les dividendes sont un autre moyen puissant de faire réaliser des gains en investissant dans le marché boursier. En faisant affaires avec un courtier escompteur qui offre toutes les transactions à 0 $ de commission, vos actifs sont directement investis dans vos placements. 

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier