Votre prêt auto arrive à échéance et vous pensez contracter un tout nouveau prêt?  Voici 7 suggestions que vous devez absolument prendre en compte.

1) Réévaluez vos besoins

Si votre prêt auto arrive à échéance, la première étape est sûrement de réévaluer vos besoins. C’est-à-dire l’utilisation de votre voiture. Votre situation a-t-elle beaucoup évolué? L’arrivée d’un enfant, l’achat d’une propriété ou une relocation sont tous des éléments à considérer puisqu’ils ont un impact direct sur l’utilisation de votre voiture. À ce moment-là, envisager le financement ou l’achat d’un nouveau véhicule peut être pertinent.   

À contrario, il se peut qu’après analyse votre situation n’ait pas beaucoup changé. Si le véhicule est en bon état, vous pouvez vous permettre de le garder plus longtemps et d’économiser de l’argent! Sachant qu’une voiture déprécie amplement avec le temps, il est conseillé de la conserver le plus longtemps possible. L’auteur de finance au volant, Éric Brassard le dit lui-même « Il est toujours plus économique de garder sa voiture que d’en acheter une neuve ».

Fait intéressant

7 ans, c’est la durée moyenne d’un véhicule au Québec avant qu’il ne soit remplacé par son propriétaire. 

 

2) Évitez à tout prix l’équité négative ou « ballon »

Une équité négative, c’est lorsqu’il reste encore un solde à payer sur votre prêt, pendant que vous entamez un autre. Par exemple, votre prêt arrive à échéance et il vous reste une balance de 5000$ à payer. Votre concessionnaire rembourse l’institution financière et ajoute ces 5000$ au prix total de votre nouveau véhicule. Si votre nouveau véhicule coûte au total 30 000$, vous le financez à 35 000$. Le désavantage ? Votre financement s’étend et, si applicable, vous payez des intérêts sur un montant de 35 000$ au lieu de 30 000$.

En outre, le risque principal d’une équité négative c’est le surendettement. Si vous avez déjà opté pour cette alternative, notre article sur comment reprendre le contrôle de sa vie financière  vous donne des astuces intéressantes à ce sujet.

Fait intéressant 

Durant mon expérience professionnelle en tant qu’agente de recouvrement, certains véhicules comme la Honda Civic 2015 pouvaient être financés jusqu’à 45 000$ pour n’en valoir que 15 000$. Pourquoi? À cause d’une accumulation d’équités négatives. Bien que ce soit difficile de résister à l’appel d’un nouveau véhicule, s’armer de patience peut être bénéfique.

 

3) Taux d’intérêt fixe ou variable?

Avant la signature de votre contrat de vente, vous avez le choix d’emprunter à un taux d’intérêt fixe ou variable. Qu’est-ce que cela implique? La variation ou non du taux d’intérêt a un impact sur le montant de vos paiements. Si vous faites le bon choix, vous pouvez finir par payer plus cher ou moins cher votre véhicule.

Si vous choisissez un taux d’intérêt fixe, celui-ci restera le même tout au long de votre financement. Choisissez cette option si vous êtes plutôt prudent, car la variation du taux d’intérêt pourrait perturber votre budget.

Si vous choisissez un taux d’intérêt variable, vous faites preuve d’audace. Et vous n’avez pas tort, car vous pourriez payer moins si les fluctuations du marché penchent en votre faveur. De même que vous pourriez payer plus si les taux augmentent.  

Fait intéressant 

Vous pouvez à tout moment convertir un taux d’intérêt variable en un taux fixe. Vous ne payez aucune pénalité pour cela.  

 

4) Prêt auto ou prêt personnel ?

 Le prêt automobile s’obtient directement chez le marchand avec qui vous faites affaire. En général, les taux d’intérêt offerts sont plus bas que ceux d’un prêt personnel. Pourquoi? Car le bien est garanti. Avec un prêt automobile, vos paiements débutent seulement lorsque vous avez le véhicule en main. C’est une option idéale si vous pensez financer une auto qui coûte plus de 5000$.

Si votre prochain véhicule est une voiture d’occasion d’environ 5000$ (une fiat 500, 2014) et que vous pensez l’acheter chez un particulier, alors un prêt personnel est une bonne option. Les deux types de financements sont des prêts ouverts. 

 

5) Négociez, prêts? Partez!

Lors d’un financement, le prix de votre auto n’est pas représentatif de son coût. En plus de vos mensualités, le prix du stationnement, l’essence, de l’assurance et de l’entretien entrent en jeu. Une négociation réussie permet de baisser de 10 à 20 % le coût total du véhicule. L’expérience réalisée par Protégez-Vous en 2014 le prouve et cela est toujours d’actualité.

Si vous pouvez, choisissez les périodes les plus favorables à l’achat d’une auto, par exemple le mois de janvier. L’après-fête est rude pour nos portemonnaies et la demande est sensiblement en baisse. En période creuse un concessionnaire n’est pas forcément gagnant à conserver des voitures en stock. Comme chaque détaillant, il doit libérer son inventaire afin de recevoir du nouveau stock.  Malgré tout, comparez les offres.

Pensez à un apport personnel. Vous pouvez échanger votre ancien véhicule ou décider de payer 10% de la valeur de votre véhicule au comptant. Ceci permet d’obtenir un taux d’intérêt réduit et de rembourser votre auto plus rapidement.

Vous êtes un client fiable. Un service client irréprochable demeure l’objectif de tout concessionnaire. Si vous pensez retourner chez votre concessionnaire à la fin de votre prêt, votre fiabilité en tant que client est un bon levier de négociation. Par exemple, faites valoir le fait que vous soyez toujours à jour dans vos comptes.

Comparez les offres. Cette suggestion paraît évidente, mais lors d’une négociation ces offres peuvent amener votre concessionnaire à faire mieux.

 

6) Économisez en roulant écolo!

Si votre prêt auto arrive à échéance, peut-être aimeriez-vous sauter le pas pour une voiture écologique?

Depuis le 1er mai 2019, le gouvernement canadien offre des incitatifs (rabais) à toute personne qui se procure ou loue une voiture hybride, à batterie électrique ou à pile hydrogène. L’idée est de rendre les véhicules écologiques plus accessibles puisqu’elles participent pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique. Au Québec, ce rabais peut aller jusqu’à 8000$ , si un véhicule vous intéresse, consultez son admissibilité ici, car certaines conditions s’appliquent.

En plus de réduire votre empreinte écologique, les véhiculent à zéro émission sont très peu coûteuse en termes d’énergie. 1$ c’est le montant total que vous devez payer pour une recharge complète.

Soyez sans crainte quant à la disponibilité des bornes rechargeables. Dans un rayon de 15 km Montréal, compte 1258 bornes de recharge publiques, et sachez que le gouvernement du Canada met tout en œuvre pour accroitre l’offre. Vous avez la possibilité d’avoir une borne résidentielle et de profiter d’un rabais allant jusqu’à 600$  pour son installation.  Investir dans l’environnement c’est payant!

 

7) Prendre le temps qu’il faut et établir son budget

En dehors de négocier, le choix d’un véhicule ne devrait pas se faire dans la hâte. Le marché de l’automobile ne cesse de développer des formules adaptées à vos besoins.  Vous êtes donc votre propre baromètre. La première étape et sans doute la plus importante est d’établir un budget alloué à votre prêt. Quel est le montant maximum que pouvez-vous permettre? Quels sont les montants connexes reliés à l’achat de ce véhicule.

Ça vous dirait d'épargner des milliers de dollars en intérêts?

Trouvez le meilleur taux hypothécaire en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur taux