Si vous venez d’acheter une nouvelle maison et que vous cherchez une bonne couverture d’assurance habitation, vous êtes au bon endroit. Ce guide contient tout ce que vous devez savoir sur l’assurance habitation. Idéalement, vous devriez envisager de souscrire une assurance dès l’acceptation de votre offre d’achat. Si vous avez contracté un prêt hypothécaire pour financer l’achat de votre maison, vous aurez probablement jusqu’à la date de votre emménagement pour avoir une police d’assurance habitation. Cet article vous aidera à identifier ce à quoi il faut être attentif dans une police d’assurance habitation et comment choisir celle qui convient à vos besoins.

Table des matières
  1. L’assurance habitation au Canada: une introduction
  2. Ce qu’il faut savoir de l’assurance habitation
  3. Définition de l’assurance habitation
  4. Les principales conditions d’assurance 
  5. Les différents types d’assurance habitation
  6. Les différents degrés de couverture d’assurance habitation
  7. Les différentes protections d’assurance habitation
  8. Pourquoi une assurance habitation est-elle nécessaire?
  9. Que couvre l’assurance habitation?
  10. Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance habitation?
  11. Les facteurs influençant le prix de l’assurance habitation
  12. Les 12 éléments suivants sont généralement pris en compte par les assureurs dans une soumission
  13. Comment souscrire une assurance habitation?
  14. Comment obtenir des soumissions précises?
  15. Comment économiser sur les primes d’assurance habitation?
  16. Présenter une réclamation auprès de votre assureur si nécessaire
  17. Questions et réponses: Comment souscrire une assurance habitation au Canada en 2022?

L’assurance habitation au Canada: une introduction

Au Canada, l’assurance habitation n’est pas obligatoire légalement, mais la plupart des gens en ont une. Les institutions de prêt exigent généralement une protection pour l’argent qu’elles mettent à votre disposition, c’est pourquoi les acheteurs qui contractent un prêt hypothécaire pour financer leur maison contractent généralement une assurance habitation. Si vous êtes propriétaire de votre maison, sans hypothèque à rembourser, c’est toujours une bonne idée de souscrire une telle assurance afin de vous protéger contre des risques hors de votre contrôle tels que les dégâts d’eau, le vol ou le feu.

Si vous perdiez votre maison suite à un incendie, pourriez-vous vous permettre de racheter un logement ainsi que tous vos effets personnels? Les propriétaires, les copropriétaires et les locataires ont tous besoin d’une assurance habitation. C’est la protection financière la plus essentielle dans une vie.

N’oubliez pas que le coût de l’assurance habitation peut varier en fonction de divers facteurs tels que le type de police, le type de logement et l’emplacement. En d’autres termes, un règlement entre propriétaires, copropriétaires ou locataires, ainsi que la localisation (une zone à risque de tremblements de terre ou d’inondations) peuvent tous influencer le coût de vos primes. De plus, votre cote de crédit peut affecter le montant de vos primes. Il n’y a pas de règle unique en la matière.

Ce qu’il faut savoir de l’assurance habitation

Vous pensiez connaître le domaine de l’assurance habitation parce que vous voyez des publicités et des pop-ups à ce sujet? Détrompez-vous: il est fort probable que vous n’en maîtrisiez que les bases. Voici quelques points à retenir avant d’entrer dans les détails :

  • L’assurance habitation est une forme d’assurance de biens. Elle protège votre maison contre les pertes ou les dommages;
  • Le type de couverture dont vous avez besoin dépend du type de logement dans lequel vous vivez et de l’endroit où il se trouve;
  • La plupart des banques ne vous permettent pas d’emprunter de l’argent pour acheter une maison, si vous n’avez d’assurance habitation;
  • Les objets personnels, les frais de subsistance si vous devez vivre ailleurs pendant la restauration de votre maison et la responsabilité civile sont tous couverts par l’assurance habitation;
  • L’assurance habitation ne couvre pas les dommages causés par la négligence et ne couvre pas le coût total des objets de grande valeur tels que les bijoux, les œuvres d’arts ou les objets de famille. Vous devrez souscrire une couverture supplémentaire pour ceux-ci.

Définition de l’assurance habitation

L’assurance habitation est une assurance de biens qui protège votre maison contre les pertes ou les dommages. Bien qu’elle ne soit pas légalement obligatoire au Canada, vous aurez du mal à obtenir un prêt hypothécaire sans elle. Le financement hypothécaire sera accordé dès que votre prêteur aura eu la confirmation que vous avez une assurance habitation. C’est l’un des coûts cachés de l’accession à la propriété pour les nouveaux acheteurs.

Les principales conditions d’assurance 

Il existe un jargon propre à l’assurance habitation. Posséder ce vocabulaire vous aidera à avoir une meilleure idée de la couverture d’assurance habitation qui vous convient. Plus votre compréhension de l’industrie et de ses produits sera précise, mieux vous pourrez vous protéger.

Les primes d’assurance habitation: Il s’agit du montant à payer pour une police d’assurance. Elles peuvent être payées mensuellement, annuellement ou semestriellement.

La valeur réelle en espèces: Le paiement d’une réclamation est basé sur la valeur actuelle d’un bien en fonction de la valeur d’un bien comparable en termes d’âge et de condition. Par exemple, si un réfrigérateur de cinq ans est cassé, l’assurance remboursera un montant équivalent à sa valeur actuelle, plutôt qu’au coût d’un réfrigérateur neuf. La compagnie d’assurance estime ce montant en se référant à la valeur d’un réfrigérateur dont l’âge et l’état sont similaires. Être assuré pour la valeur en espèce engendre des primes moins chères qu’une assurance remboursant la valeur au coût de remplacement.

La valeur au coût de remplacement: Le paiement de l’indemnité est déterminé par le coût de remplacement du bien par un article neuf de marque et modèle comparables. Ce type de couverture a des primes plus élevées que si l’assurance indemnise sur la base de la valeur réelle en espèces.

Les avenants: Ce sont des couvertures facultatives qui peuvent être ajoutées à votre police d’assurance, comme un avenant de refoulement d’égout.

La franchise: C’est le montant à payer pour les dommages avant que la compagnie d’assurance ne paie votre réclamation. Si votre maison subit des dommages d’une valeur de 5 000 $ et que vous avez une franchise de 500 $, vous serez responsable de payer les premiers 500 $ et la compagnie d’assurance couvrira le reste. Opter pour une franchise élevée réduit généralement vos primes, tandis qu’une franchise plus faible engendre des primes plus élevées.

L’amortissement: Il correspond à la diminution de la valeur d’un bien au fil du temps.

Les risques: Il s’agit d’événements imprévus ou involontaires, couverts ou non par le contrat d’assurance.

Les différents types d’assurance habitation

Il existe une grande variété de polices d’assurance habitation, afin de vous protéger convenablement, que vous soyez propriétaire ou locataire, que vous viviez dans une maison ou dans un appartement. Si vous souhaitez assurer votre résidence principale au Canada, vous pouvez choisir parmi trois types d’assurance: l’assurance habitation pour propriétaire, l’assurance pour copropriété ou l‘assurance pour locataire.

La police d’assurance habitation pour propriétaire: Elle protège votre bien immobilier, sa structure et les objets qu’il contient. Elle inclut également une assurance de responsabilité personnelle pour toute blessure accidentelle que d’autres pourraient subir sur votre propriété ou dans votre maison. Elle peut également couvrir les dommages matériels accidentels que vous causez à autrui.

La police d’assurance pour copropriété: Habituellement, elle couvre presque les mêmes choses qu’une police d’assurance habitation pour propriétaire, à l’exception qu’elle concerne les logements en copropriété. Cette assurance indemnise les dommages causés à votre appartement ou à vos biens, votre responsabilité personnelle si quelqu’un se blesse dans votre logement, etc. Contrairement à l’assurance habitation pour propriétaire, elle ne couvre que l’intérieur de votre logement, car l’immeuble dans sa globalité est protégé par l’assurance de la copropriété. De nombreux contrats d’assurance de copropriété incluent également une assurance-invité, qui rembourse les frais médicaux d’un visiteur qui se blesse accidentellement pendant son séjour dans votre logement, à condition que vous ne lui ayez pas intentionnellement causé de tort.

La police d’assurance pour locataire: Elle protège non seulement vos biens personnels contre les risques fréquents comme le vol et les incendies, mais également vos frais de subsistance si votre appartement devenait temporairement inhabitable. Il n’est pas rare qu’un incendie ou qu’une fuite causent des dommages importants aux logements voisins. Cette assurance est incontournable pour les propriétaires qui louent un appartement à des locataires.

Un propriétaire a besoin d’une assurance pour protéger l’intégrité structurelle de son logement, comme la plomberie et l’électricité, ainsi que sa responsabilité personnelle en cas de blessure accidentelle dans ou sur sa propriété. Le propriétaire d’un appartement en copropriété doit payer une assurance pour couvrir ses effets personnels, toutes les rénovations qu’il apporte au logement et une couverture de responsabilité personnelle au cas où quelqu’un serait blessé lors de son passage dans la propriété. L’assurance pour locataire couvre les effets personnels du locataire à l’intérieur du logement qu’il loue. Le locataire doit obtenir sa propre assurance de responsabilité civile pour être couvert au cas où quelqu’un se blesse dans le logement qu’il loue.

Les différents degrés de couverture d’assurance habitation

Il est important de connaître la différence entre les degrés de couverture d’assurance lorsque vous comparez les soumissions. Les trois principaux sont la formule tous-risques, la formule étendue et la formule de base.

L’assurance habitation tous-risques offre la protection la plus étendue. Presque tout est couvert, à l’exception des exclusions expressément énoncées au contrat. La protection contre les accidents et la responsabilité civile font partie de l’assurance habitation tous-risques. C’est l’assurance habitation la plus populaire au Canada, au point que certaines compagnies d’assurance ne proposent que cette police. Son succès vient du fait qu’elle offre une protection des plus complètes aux propriétaires de logement.

L’assurance habitation étendue est légèrement moins chère, mais comporte davantage d’exclusions, c’est-à-dire des situations et des risques spécifiques non couverts par le contrat.

L’assurance habitation de base est le type de police le plus limité disponible. Elle ne couvre que les risques expressément mentionnés au contrat.

Les différentes protections d’assurance habitation

Ci-dessous, nous vous donnerons plus de détails sur les différents types de couverture d’assurance habitation : l’assurance de responsabilité civile, l’assurance des biens, ainsi que les ajouts et avenants de couverture communs.

L’assurance habitation de responsabilité civile

Elle couvre toute blessure accidentelle ayant eu lieu sur votre propriété ainsi que tout dommage à la propriété de quelqu’un d’autre que vous pourriez causer. Le montant couvert par cette assurance peut sembler très élevé, c’est pourquoi vous pouvez convenir d’un autre montant final.

L’assurance habitation de responsabilité civile vous protège en cas de poursuite intentée contre vous par une personne blessée sur la propriété que vous avez assurée (un visiteur qui trébuche sur une pelle dans votre jardin ou glisse sur une plaque de glace dans votre entrée et qui décide de vous poursuivre en justice). Le montant pour lequel vous êtes couvert se situe généralement entre 100 000 $ et 5 000 000 $.

Votre assureur indemnise le coût des dépenses médicales dans la limite du raisonnable, jusqu’à un an après l’accident, si vous ou autrui se blesse accidentellement sur votre propriété. Le montant de la couverture se situe généralement entre 1 000 $ et 10 000 $.

L’assurance de dommages matériels involontaires vous protège, si vous ou vos enfants de moins de 12 ans causez des dommages directs involontaires à des biens ne vous appartenant pas (si votre fille lance une balle et casse la fenêtre de votre voisin). Votre assureur indemnise le propriétaire pour un montant de 500 $ à 6 000 $ en général.

L’assurance habitation des biens

Elle protège la structure physique de votre maison, les bâtiments non-attenants, vos effets personnels à l’intérieur de la maison et le coût d’un logement temporaire en cas de réclamation.

La couverture des bâtiments d’habitation protège votre maison et les bâtiments connexes, tels qu’un garage ou un atelier, contre tous les dangers ou risques expressément spécifiés dans votre contrat. Elle englobe également les piscines et autres installations permanentes d’équipement extérieur. Le montant de la couverture correspond au coût de reconstruction et non à la valeur marchande actuelle.

La couverture des structures privées non-attenantes protège tous les bâtiments privés et détachés sur votre propriété assurée (un cabanon de piscine ou un belvédère) contre tous les dangers ou risques expressément mentionnés dans votre contrat. Le montant de cette couverture se situe généralement entre 10 et 20 % du coût de remplacement.

La couverture des effets personnels, ou assurance de biens meubles, fait référence à la couverture des biens personnels que vous possédez, portez ou utilisez (votre canapé, vos vêtements et vos appareils électroniques). D’autres effets personnels, comme des bijoux de luxe, des œuvres d’art et des objets de famille peuvent nécessiter une couverture supplémentaire ou spécifique.

La couverture des frais de subsistance couvre les frais d’hébergement si votre résidence principale est inhabitable car parfois, l’étendue des dommages vous obligera à quitter votre domicile pendant une période prolongée. Cette couverture rembourse les frais de subsistance associés comme les nuitées d’hôtel, les repas, les articles de toilette, les vêtements de remplacement, etc. Son montant se situe généralement entre 20 et 30 % du coût de remplacement.

Les ajouts et avenants de couverture communs

Selon l’endroit où vous habitez, votre logement peut être exposé à certains risques ou dommages. Des couvertures complémentaires peuvent être à considérer lors du choix d’une police d’assurance habitation. Celles-ci comprennent des protections en cas de dégâts relatifs aux eaux de surface, aux tremblements de terre, au refoulement d’eaux usées, aux aliments congelés, à une évacuation massive, au vol d’identité, à la contrefaçon ou la falsification et au remplacement de serrures.

La couverture en cas de dégât d’eaux de surface: Elle vous protège contre les inondations si un ruisseau, une rivière ou une autre source d’eau se déverse sur un sol sec et endommage votre propriété en pénétrant dans votre maison. Le montant de la couverture se situe généralement entre 1 000 $ et 50 000 $.

La couverture en cas de tremblement de terre: Elle n’est pas toujours incluse automatiquement dans votre police d’assurance habitation conventionnelle, sauf si vous vous trouvez dans une zone présentant un risque élevé de séisme (en Colombie-Britannique ou au Québec par exemple). Le montant de la couverture correspond au coût de remplacement de votre maison.

La couverture en cas de refoulement d’eaux usées: Elle vous protège si les égouts principaux remontent à travers les tuyaux dans votre maison. L’installation d’un clapet anti-retour peut aider à réduire ce risque. C’est une bonne idée d’avoir une protection de refoulement d’eaux usées si vous vivez au bas d’une colline ou en basse altitude. Son montant se situe généralement entre 10 000 $ et 50 000 $.

La couverture protégeant les aliments congelés: Il s’agit d’une protection pour les aliments stockés dans un congélateur sur votre propriété. Vous pouvez demander une indemnisation si la perte ou le dommage a été causé par une panne mécanique ou une panne de courant, extérieurs à votre propriété. Le montant de la couverture peut atteindre 2 000 $.

La couverture en cas d’évacuation massive: Elle vous protège si vous êtes obligé de quitter votre propriété en cas de risque ou de danger majeur. Cette protection couvre les frais d’hôtel, de repas et autres dépenses connexes. Son montant se situe généralement entre 2 500 $ et 10 000 $.

La couverture contre le vol d’identité: Elle couvre les coûts associés à l’usurpation de votre identité via les cartes de crédit, les passeports et les comptes bancaires. Alors que certaines banques offrent une protection de si vous êtes victime de fraude, d’autres dépenses comme les absences du travail et les services juridiques peuvent s’avérer coûteuses, d’où l’importance de cette couverture. Son montant se situe généralement entre 5 000 $ et 30 000 $.

La couverture contre la contrefaçon et la falsification de cartes de crédit et de débit: Cette protection compense les pertes financières causées par le vol ou d’autres dommages directement liés à la contrefaçon ou à la falsification de cartes de banque. Elle peut aller jusqu’à 200 $ par transaction et 2 000 $ par an.

La couverture de remplacement de serrure: Elle offre une protection en cas de vol ou de perte de vos clés suite à un cambriolage et couvre les frais de remplacement de vos serrures. Votre assureur décidera d’autoriser ou non la demande de remplacement de serrure une fois que le sinistre aura été signalé à la police. Son montant peut aller jusqu’à 500 $.

Pourquoi une assurance habitation est-elle nécessaire?

Que vous cherchiez à louer ou à acheter, l’assurance habitation fait peut-être partie des dernières choses auxquelles vous pensez. Toutefois, c’est vraiment une partie essentielle du processus d’achat d’un logement. Si vous êtes propriétaire d’une maison ou d’un appartement en copropriété, votre logement est probablement votre bien le plus précieux. En cas de catastrophe, comme un incendie ou un cambriolage, l’assurance habitation protège votre logement et vos biens. Sans elle, seriez-vous financièrement capable de remplacer tout ce que vous possédez : votre logement et tout ce qu’il contient ?

De nombreuses personnes ignorent que l’assurance habitation pour propriétaire ou pour locataire couvre davantage que la structure physique et le contenu de votre maison ou de votre appartement. En effet, elle vous protège également lorsque vous n’êtes pas chez vous, autant pour les dommages matériels que pour la responsabilité civile, comme les conséquences causées si vous vous endormez, cigarette à la main, et incendiez votre chambre d’hôtel. En effet, il y a fort à parier que l’hôtel s’attende à ce que vous payiez les dégâts. Un autre avantage d’avoir une bonne couverture d’assurance habitation pour propriétaire, pour copropriété ou pour locataire est le fait qu’elle puisse couvrir votre responsabilité personnelle en cas de dommages matériels, où que vous soyez dans le monde.

Que couvre l’assurance habitation?

Tout dépend du type de politique que vous avez. Dans la plupart des cas, votre police couvrira certains biens, accessoires et autres dépenses, généralement vos biens personnels, les frais de subsistance si vous devez déménager pendant que votre logement est en réparation et la responsabilité personnelle si vous êtes poursuivi pour un accident, des dommages subis sur votre propriété ou causés à la propriété d’autrui. Une police d’assurance pour copropriété couvre également les améliorations apportées à votre logement.

En général, les dommages causés suite à un vol, un incendie, un bris de vitres, un dégât des eaux, le vent et la grêle, une explosion, le vandalisme, des problèmes de courant électrique, la fumée et la chute d’objets sont tous couverts par l’assurance habitation. Naturellement, certains d’entre eux sont plus susceptibles de se produire que d’autres.

L’assurance habitation indemnise généralement un séjour à l’hôtel si vous deviez déménager temporairement en raison de dommages survenus chez vous. Vous êtes également protégé si l’un de vos visiteurs trébuche sur votre tapis persan, se foule la cheville et vous poursuit pour dommages et intérêts. Certaines dépenses et certains risques ne sont pas couverts par votre police d’assurance habitation, d’autres le sont, mais par des polices complémentaires additionnelles. Jetons un œil à ces cas précis !

Obtenez rapidement plusieurs soumissions d'assurances habitation
Comparateur de polices d'assurance habitation

Vous pourriez épargner des centaines de dollars par année en comparant le prix avant d'assurer votre maison, votre condo ou votre appartement.

Comparer les prix

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance habitation?

Bien qu’elle puisse couvrir une grande variété de situations et de dépenses, il est essentiel de comprendre ce que votre police couvre et ne couvre pas. Pour commencer, votre assurance ne couvre pas les dégâts causés par une négligence. Si le toit de votre maison s’effondre alors qu’un rapport d’expertise a révélé qu’il aurait dû être réparé ou remplacé il y a des années, vous ne serez pas couvert. Vous devez démontrer que vous avez fait de votre mieux pour entretenir votre maison.

De plus, les biens personnels de grande valeur tels que les bijoux ou les œuvres d’art originales sont rarement inclus dans une police d’assurance habitation standard. Vous pouvez souscrire des polices distinctes pour ces biens ou ajouter des éléments spécifiques à votre police d’assurance habitation existante. Si vous héritez de la bague de fiançailles de votre grand-mère et souhaitez l’assurer, par exemple, vous devrez souscrire une police distincte ou l’ajouter à votre police d’assurance actuelle moyennant frais. Les objets du quotidien tels que votre téléviseur, votre four à micro-ondes et d’autres meubles restent protégés par votre police.

Les facteurs influençant le prix de l’assurance habitation

Gardez à l’esprit que les prix sont influencés par de nombreuses variables, quel que soit l’assureur que vous choisissez. Votre lieu de résidence, le type de propriété et d’autres données, ont un impact sur votre soumission d’assurance habitation.

Certains aspects sont évidents: l’âge de la propriété, l’historique de vos réclamations, les travaux de restauration et le coût de la reconstruction influencent le coût de l’assurance. D’autres sont plus subtils, notamment la proximité de votre propriété avec une bouche d’incendie ou une caserne de pompiers ou la présence d’un habitat faunique tel qu’une forêt, peuvent avoir une incidence sur le coût des primes. Bien sûr, si votre propriété est située dans une zone sismique, inondable ou sujette à la grêle, le montant de votre police d’assurance habitation en sera affecté.

Votre soumission dépend du niveau de risque auquel votre propriété est exposée. Un courtier ou un agent d’assurance habitation incluera toutes ces informations pour évaluer aussi précisément que possible la probabilité que quelque chose se passe mal. Si vos primes d’assurance semblent élevées, il est probable que votre compagnie d’assurance ait déterminé que votre propriété présente un risque accru ou qu’il est possible que des coûts de réparation ou de remplacement plus élevés que la moyenne soient associés à votre propriété.

Les 12 éléments suivants sont généralement pris en compte par les assureurs dans une soumission

1. Le type de propriété

Chaque propriété, de la maison jumelée à l’appartement en passant par le VR, est évaluée selon le niveau de risque encouru. Par exemple, le propriétaire d’une maison jumelée est seul responsable de l’entretien de tout le toit et de tout l’immeuble. Considérant qu’un appartement en copropriété est une unité dans un complexe plus grand, le toit est entretenu par le gestionnaire de la copropriété et il est protégé par la police d’assurance principale de l’immeuble. Par conséquent, l’assurance habitation d’un appartement en copropriété sera probablement moins chère que l’assurance d’une maison jumelée, car il y a moins de risques financiers pour la compagnie d’assurance.

2. Votre cote de crédit

Certaines compagnies d’assurance considèrent votre cote de crédit comme un indicateur de risque lorsqu’elles déterminent le coût de vos primes. Seule la province de Terre-Neuve a interdit son utilisation pour fixer les primes d’assurance habitation. Les autres provinces considèrent qu’il existe un lien statistique entre les antécédents de crédit et la probabilité d’une réclamation. Bien que vous ne puissiez pas vous voir refuser une assurance en raison d’une mauvaise cote de crédit, cela pourrait entraîner des primes plus élevées. Ceux dont la cote de crédit est haute peuvent bénéficier de rabais sur le coût des primes jusqu’à 25 %. Permettre aux assureurs d’accéder à votre cote de crédit n’est pas obligatoire, c’est toutefois conseillé en raison des économies possibles sur votre prime d’assurance. Assurez-vous de demander aux compagnies d’assurance si elles considèrent les cotes de crédit: si la vôtre est mauvaise, vous pourrez éviter de faire affaire avec un assureur qui y accorde une grande importance.

3. La valeur de remplacement

Voilà un aspect souvent mal compris de l’assurance habitation. La valeur de remplacement est le montant pour racheter un objet identique ou comparable à celui de l’assuré. Il n’y aura pas de déduction pour amortissement. Par exemple, si votre téléviseur de 10 ans est volé, le paiement de la réclamation sera égal au prix d’achat d’un nouveau téléviseur ayant des fonctionnalités aussi proches que possible de votre téléviseur cassé. Étant donné qu’un modèle comparable est probablement moins cher aujourd’hui, le montant de votre remboursement ne reflétera pas ce que vous avez payé en primes. Bien que ce remboursement vous permette de remplacer de manière appropriée vos biens perdus, le coût de votre assurance sera beaucoup plus élevé par rapport à la valeur des objets remplacés.

La valeur de remplacement est déterminée par ce qu’il coûterait pour reconstruire ou remettre votre maison dans l’état où elle se trouvait juste avant que le dommage ou la perte ne se produise, et non par sa valeur marchande actuelle. Vérifiez si vous êtes assuré pour la valeur marchande de votre maison: cela pourrait être l’une des raisons pour lesquelles vos primes d’assurance habitation sont élevées. Vous pourriez envisager d’assurer votre propriété pour le coût de reconstruction plutôt que pour sa valeur marchande actuelle, afin de bénéficier de primes moins élevées.

Assurez-vous que votre couverture soit suffisante pour répondre à vos besoins et tenez votre compagnie d’assurance au courant de tout ajustement ou toute amélioration que vous apportez à votre propriété et à vos effets personnels. Lorsqu’il s’agit de remplacer vos objets ou biens personnels, vous devez être conscient de certaines limitations spécifiques. Pour ces raisons, référez-vous toujours à votre police d’assurance pour être sûr de disposer du montant de couverture approprié à votre situation.

4. La valeur réelle de rachat

Dans le cadre d’une police d’assurance à la valeur réelle de rachat, le paiement de votre réclamation est basé sur le coût de remplacement de vos biens par des articles dans un état comparable à ceux perdus ou endommagés, moins la dépréciation. Si votre ancien sèche-linge est endommagé lors d’un incendie, votre compagnie d’assurance calculera la valeur actuelle de votre sèche-linge dans son état d’usage pour déterminer le montant qui vous sera dû. Ce type de police vous permettra probablement de payer des primes moins élevées, mais la différence entre le remboursement de votre assureur et le coût d’un nouveau sèche-linge sera à votre charge.

5. L’emplacement de votre maison

Votre taux d’assurance sera affecté par la probabilité qu’arrive une effraction, un acte de vandalisme ou le vol d’objets si vous résidez dans un quartier à forte criminalité. Votre quartier peut affecter la valeur de votre maison ainsi que le coût de votre assurance. Les propriétés situées à proximité des aéroports peuvent être soumises à des chutes de débris ou à de fortes vibrations, qui peuvent causer des dommages et augmenter le coût de vos primes. En raison du risque accru d’inondation, les propriétés situées près de grands plans d’eau ou au bas d’une pente où l’eau peut s’accumuler, peuvent également engendrer des frais d’assurance élevés. Enfin, votre compagnie d’assurance peut exiger que vous souscriviez une assurance tremblement de terre si vous résidez dans une zone sismique.

L’emplacement de votre logement peut aussi faire baisser le prix de votre assurance. Si vous habitez près d’une bouche d’incendie ou d’une caserne de pompiers, il se peut que votre maison et son contenu subissent des dommages moins graves, dans la mesure où un incendie sera plus rapidement maîtrisé. Par conséquent, plus vite un incendie peut être maîtrisé, moins chères seront vos primes d’assurance habitation.

6. Les travaux de construction internes

D’autres dangers ou menaces peuvent affecter l’intérieur de votre maison : des travaux d’électricité, de chauffage et de plomberie ainsi que les sources électriques, le câblage des boutons et des tubes, les boîtes à fusibles ou du fil d’aluminium vieux de 50 ans augmentent tous le risque d’incendie ou de dommages… ce qui augmente vos primes d’assurance.

Un panneau électrique inadéquat ou sous-alimenté peut également causer des problèmes. Avant d’acheter une maison, faites-la inspecter pour connaître le type de système électrique. Une institution de prêt hypothécaire, telle qu’une banque, peut refuser d’octroyer un prêt tant que le câblage ne respecte pas le code électrique, ce qui peut coûter des dizaines de milliers de dollars. Un système électrique aux normes peut vous permettre de bénéficier de primes plus basses, sans parler d’une maison beaucoup plus sûre.

Un système de plomberie en mauvais état, de vieux tuyaux en plomb, en acier galvanisé ou en argile peuvent se fracturer ou se casser, libérant des contaminants nocifs dans votre alimentation en eau ou provoquant des refoulements de plomberie peuvent également faire augmenter vos primes. Les tuyaux en plastique, tels que l’ABS, le PVC ou le PEX, sont plus sûrs, plus fiables et moins susceptibles d’être brisés par le froid. Les tuyaux en cuivre sont toujours un choix populaire parmi les constructeurs de maisons. Vous paierez moins cher pour l’assurance habitation si vous avez une plomberie en cuivre ou en plastique. Des détecteurs de fuites et des arrêts d’eau intelligents sont également disponibles. Si vous installez un système de plomberie plus moderne et plus sûr, informez-en votre compagnie d’assurance car cela pourrait entraîner une baisse des primes d’assurance.

Un autre facteur à considérer est le chauffage. Une fournaise à air pulsé avec conduits est l’une des méthodes les plus couramment utilisées pour chauffer une maison. Les plinthes et radiateurs électriques, ainsi que les radiateurs classiques à eau chaude pour transférer la chaleur dans toute la maison, sont des options alternatives. Le chauffage au sol fonctionne comme un grand radiateur sous vos planchers et peut chauffer votre maison à l’électricité ou à l’eau. Enfin, une cheminée ou un poêle à bois peuvent être utilisés. Chaque option engendre des coûts de chauffage différents et aura une influence distincte sur le prix de votre assurance habitation. Plus le danger d’incendie ou d’inondation est grand, plus la prime est élevée.

7. La toiture

Un toit doit généralement être remplacé tous les 10 à 15 ans. S’il n’est pas réparé et entretenu, il risque de laisser s’infiltrer de l’eau dans votre maison, causant de graves dommages. Les tempêtes, connues pour faire tomber les bardeaux des toits, peuvent même endommager des maisons voisines. Les matériaux de toiture alternatifs, tels que le métal, l’argile ou même les toits « verts », durent beaucoup plus longtemps mais coûtent plus cher à installer. Les principales compagnies d’assurance habitation peuvent proposer des primes d’assurance réduites à ceux dont la maison à un toit de meilleure qualité.

8. Les améliorations et les rénovations

Selon la nature d’éventuelles améliorations ou rénovations, vos primes d’assurance habitation peuvent baisser ou augmenter. Des travaux d’imperméabilisation, l’installation d’un système d’alarme ou d’un dispositif anti-refoulement d’eaux usées, par exemple, peuvent vous permettre d’économiser sur votre assurance habitation. Une toute nouvelle cuisine avec des équipements haut de gamme et des comptoirs en marbre ou la conversion d’un sous-sol humide en salle de cinéma, pourraient en revanche faire augmenter la valeur de votre propriété, la rendant plus coûteuse à assurer. Dans tous les cas, il est indispensable de prévenir votre assurance avant d’effectuer des rénovations.

9. L’historique des sinistres antérieurs

L’assurance habitation sert à protéger votre maison d’éventuels dommages. Cependant, vous devez être certain de soumettre une réclamation pour des raisons appropriées. Trop de réclamations au cours d’une période de dix ans engendrent une augmentation des primes. Si une petite fuite est rapidement réparable, il vaut mieux ne pas effectuer de réclamation. Il est conseillé d’effectuer une réclamation si votre toit est très abîmé, qu’il y a une infiltration et des débris sur l’étage supérieur.

En général, vous ne devez faire une réclamation que si le coût des réparations est supérieur à votre franchise. La franchise est le montant à payer vous-même avant que votre assurance habitation ne couvre le reste. En augmentant le montant de votre franchise, vous obtiendrez des devis d’assurance habitation meilleur marché.

10. Les animaux de compagnie

Et oui, un animal de compagnie peut influencer votre prime d’assurance habitation. Un chien de race connue pour être agressive ou violente rend plus probable que quelqu’un se fasse mordre ou soit blessé sur votre propriété. Vous aurez donc besoin d’une assurance de responsabilité civile personnelle pour vous protéger contre d’éventuelles poursuites judiciaires. De plus, l’animal peut causer des dommages dans votre logement. Les animaux exotiques de grande valeur ou illégaux peuvent faire augmenter votre prime ou pire, votre compagnie d’assurance habitation peut annuler complètement votre police, vous laissant sans aucune protection.

11. Quand un logement est davantage qu’un lieu de résidence

Exploiter une entreprise à partir de votre domicile pourrait faire augmenter vos primes d’assurance. Vous devriez envisager une assurance commerciale pour vous protéger des risques supplémentaires. Si vous exploitez une garderie à partir de votre logement, votre assurance pourrait s’avérer plus chère car le risque de dommages est plus élevé. Attendez-vous à ce que les coûts augmentent si vous proposez votre propriété sur Airbnb. En louant votre logement sans en informer votre compagnie d’assurance, vous pourriez vous retrouver sans aucune protection en cas de sinistre.

12. Les piscines et autres structures annexes

Une piscine augmente votre prime d’assurance habitation, en raison du risque accru de noyade. Dans la plupart des provinces, vous devez installer une clôture autour de la piscine. S’il y a des constructions privées isolées dans votre cour (un cabanon, un belvédère ou une terrasse), assurez-vous que votre assurance habitation les couvre également. Un appartement indépendant ou une maison d’hôtes dans votre jardin peut également faire augmenter votre prime.

Comment souscrire une assurance habitation?

Pouvoir se passer des frais d’assurance habitation serait idéal, mais ce type de protection reste incontournable pour protéger sa maison des imprévus. 

« Assurance habitation bon marché » et « Comment réduire ses primes d’assurance habitation » font partie des recherches Google les plus populaires. Est-ce mieux de payer des primes très élevées pour se sentir mieux protégé ou d’opter pour la couverture la moins chère au risque d’être mal indemnisé en cas de sinistre majeur ? Voici un choix cornélien! Toutefois, il existe de nombreuses façons d’économiser de l’argent sur l’assurance habitation. 

En possédant les bonnes informations et la bonne stratégie, vous économiserez sur les primes d’assurance habitation. Nous vous expliquons ci-dessous comment souscrire une assurance habitation qui soit équilibrée entre les coûts à payer et la protection offerte et comment obtenir une assurance moins chère, sans compromettre la protection.

Comparer les devis

Comparer les soumissions est essentiel pour trouver la meilleure offre d’assurance habitation. La plupart des courtiers vous diront que trouver une police d’assurance habitation qui correspond à votre situation nécessite un peu de travail. Voici quelques conseils pour vous permettre de faire le bon choix.

Commencez par bloquer certaines périodes de temps afin d’effectuer des recherches au sujet des diverses options sur le marché. En effet, en précipitant votre décision, vous risquez d’effectuer un choix que vous regretterez. Considérez de nombreuses possibilités pour réduire votre liste au fur et à mesure. Lorsqu’il ne vous reste plus que quelques options, comparez les devis de chaque assureur en utilisant un outil de comparaison d’assurance habitation, afin de prendre une décision éclairée.

Comment obtenir des soumissions précises?

Comme chaque police d’assurance habitation est unique, l’exercice de comparaison peut se révéler difficile. Dès que l’on sait quelles informations chercher et quoi demander aux compagnies d’assurance, il est plus simple de s’y retrouver. Voici quelques conseils pour obtenir des soumissions précises :

  • Savoir quels risques ou dangers sont couverts par le contrat et ceux qui ne le sont pas;
  • Connaître les limites de réclamation de chaque police, en particulier lorsqu’il s’agit d’objets de valeur coûteux;
  • S’assurer que les soumissions correspondent au même niveau ou type de couverture : comparer les soumissions pour une couverture tous-risques, étendue ou de base;
  • Comprendre la signification des termes d’assurance fréquemment utilisés;
  • Savoir ce qui est inclus et exclu de la couverture.

Comment économiser sur les primes d’assurance habitation?

Voici une liste non-exhaustive de conseils à suivre si vous souhaitez économiser sur les primes de votre assurance habitation. Ce type d’action vous permettra de bénéficier de primes moins chères.

Moderniser et entretenir votre propriété. Vous devez effectuer l’entretien de base de votre maison et remplacer les systèmes vieillissants d’électricité et de plomberie, améliorer le toit en acier si nécessaire et remplacer le chauffage au bois ou au gaz par une fournaise plus sûre ou un chauffage par rayonnement dans le sol. Il est important de vérifier auprès de votre compagnie d’assurance si l’une de ces mises à niveau ou réparations réduira votre prime.

Informer votre compagnie d’assurance des améliorations de sécurité de votre maison. Il est aussi conseillé d’organiser un examen. Ainsi, vous pourrez peut-être négocier une prime moins chère.

Combiner votre assurance auto avec d’autres produits d’assurance. Ceci vous permettra de bénéficier d’un rabais. Certaines entreprises proposent également des économies multilignes pour votre maison, votre chalet et vos propriétés locatives.

Installer des systèmes de protection. Un système d’alarme centralisé en cas d’incendie et de vol ou des systèmes domotiques intelligents avec détecteurs de fuites et coupures d’eau à distance peuvent entraîner une réduction des primes d’assurance.

Prêter attention aux frais d’assurance moyens. Vous pourriez constater que votre propriété idéale se trouve dans une région où les frais d’assurance sont élevés. Renseignez-vous auprès de votre courtier ou de votre compagnie d’assurance sur les dangers spécifiques auxquels divers endroits sont confrontés, ainsi que sur ce que vous pouvez faire pour réduire ces risques. Bien que vous ne soyez pas obligé d’acheter une propriété en fonction des prix de l’assurance habitation, il est intéressant d’en être conscient.

Jouer avec vos franchises. Augmenter votre franchise peut vous permettre d’économiser beaucoup d’argent sur les primes d’assurance. Il est souvent plus raisonnable de payer une plus grande partie du coût d’une réparation mineure que de payer une prime plus élevée au fil du temps.

Présenter une réclamation auprès de votre assureur si nécessaire

Avant de déposer une réclamation d’assurance habitation, il est bon de se demander si c’est réellement nécessaire. En effet, si vous pensez être capable d’assumer vous-même les réparations, les dommages ou le remplacement des biens, nos experts déconseillent de déposer une réclamation. Si les pertes sont trop importantes pour être gérées sans votre compagnie d’assurance, il est conseillé de déposer une réclamation. 

Avoir cette réflexion préalable s’explique par le fait que présenter une réclamation fait augmenter le montant de vos primes d’assurance futures : plus une personne dépose des réclamations, plus ses primes seront coûteuses. De nombreux assureurs baissent le prix des primes pour leurs clients qui ne présentent jamais de réclamation. Ce type de rabais prendra toutefois fin si et quand vous présenterez une réclamation, aussi minime soit-elle. 

Différentes options pour présenter une réclamation auprès d’une compagnie d’assurance habitation existent, telles que le téléphone ou même via une application mobile !

Questions et réponses: Comment souscrire une assurance habitation au Canada en 2022?

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance habitation?

Comme les inclusions varient selon les compagnies d’assurances et les polices, il est important de vérifier ce que couvre l’assurance habitation qui vous est proposée et ce qui en est exclu, avant de s’engager. Certains événements imprévus ou catastrophes, comme les inondations, ne sont pas couverts par la plupart des polices standard. De plus, les destructions de biens résultant des nuisibles, ainsi que les dommages résultant de l’usure ou d’un manque d’entretien, sont généralement exclus.

Quel montant d’assurance habitation dois-je choisir?

Votre assurance devrait couvrir les frais de reconstruction de votre maison, qui peuvent être supérieurs à son prix d’achat ou à sa valeur actuelle sur le marché. Les banques exigent souvent que le montant maximal de votre couverture d’assurance soit déterminé par le montant de votre prêt hypothécaire. Si tel est le cas, il est possible que le montant couvert par votre assurance soit différent du coût de reconstruction. Bien que l’assurance habitation standard protège de certains événements comme les incendies ou la grêle, vous devrez souscrire une couverture supplémentaire contre les inondations ou les tremblements de terre si vous résidez dans une zone à haut risque.

Combien coûte une assurance habitation?

Le propriétaire canadien moyen dépense entre 1 000 $ et 1 300 $ par année pour son assurance habitation. Ce coût dépend de plusieurs facteurs, tels que l’emplacement de la propriété, le type de propriété ainsi que diverses autres sources de risque. Comme ces coûts varient selon les politiques et les assureurs, il est important de faire des recherches et de comparer les devis. Il est possible de réaliser des économies substantielles chaque année en choisissant une police d’assurance habitation plus abordable.

Qu’est-ce que l’assurance habitation?

Ce type d’assurance des biens offre une protection contre les pertes ou les dommages qui surviennent à ou dans votre maison. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire au Canada, elle est souvent nécessaire pour obtenir un prêt hypothécaire. Si vous souhaitez assurer votre résidence principale, vous devrez sélectionner l’un des trois types d’assurance disponibles au Canada, selon la propriété dans laquelle vous vivez : une assurance habitation pour propriétaire, pour locataire ou pour copropriété.

Que couvre l’assurance habitation?

En assurant votre propriété, sa structure physique, les structures détachées alentour ainsi que vos effets personnels sont protégés. L’assurance habitation offre une protection supplémentaire contre les poursuites en dommages-intérêts si quelqu’un se blesse sur votre propriété ou si vous endommagez accidentellement une propriété appartenant à autrui. Habituellement, la structure principale de votre maison est couverte jusqu’à concurrence du coût de remplacement, et non sa valeur de revente.

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars sur vos assurances?

Magasinez vos assurances avec nos comparateurs d'assurance


Comparer les assurances