Plusieurs mythes entourent l’investissement en bourse, dont celui voulant qu’il soit difficilement accessible aux petits épargnants. Or, il existe plusieurs façons d’investir en actions, même avec quelques centaines de dollars.

Compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt, les actions constituent une classe d’actifs extrêmement intéressante à l’heure actuelle. En fait, le S&P 500 a généré des rendements annuels d’environ 10 % au cours des six dernières décennies, dépassant facilement l’inflation chez les pays développés. En gardant ça à l’esprit, voyons comment vous pouvez constituer un portefeuille solide et commencer votre parcours d’investissement avec un petit montant.

 

Payez-vous d’abord

Pour commencer à investir, vous avez d’abord besoin de capital. Cela signifie que vous devez épargner une petite partie de vos revenus chaque mois. Règle générale, vous devez idéalement épargner 10 % à  20 % de votre revenu après impôt et l’affecter à des investissements. Afin d’atteindre vos objectifs financiers à long terme, il est impératif d’épargner d’abord et de dépenser ensuite.

 

Investissez vos remboursements d’impôts

Il existe plusieurs allégements fiscaux auxquels vous pouvez avoir droit qui peuvent représenter un montant substantiel. Par exemple, vous pouvez économiser plus de 2 000 $ en utilisant l’allégement fiscal non remboursable du montant personnel de base l’année prochaine. Si vous êtes admissible aux crédits d’impôt pour la TPS/TVH, vous recevrez chaque année quelques centaines de dollars de l’Agence du revenu du Canada. Les économies réalisées grâce à ces crédits d’impôt devraient être mises à profit par les Canadiens en les investissant sur le marché boursier

 

Maximisez vos plafonds de cotisation

Si vous gagnez 50 000 $ par an, vous avez le droit de cotiser 9 000 $ par an à votre REER (compte enregistré d’épargne-retraite). Vous pouvez donc verser environ 750 $ par mois dans ce compte enregistré et réduire votre impôt à payer.

Les Canadiens peuvent également investir 500 $ par mois ou un montant cumulé jusqu’à 6 000 $ en 2021 dans un CELI (compte d’épargne libre d’impôt). Ainsi, un Canadien qui gagne 50 000 $ par an peut investir jusqu’à 15 000 $ au total dans les comptes enregistrés susmentionnés cette année. 

 

Automatisez vos placements

C’est toujours une bonne idée d’automatiser votre épargne, ce qui vous permettra de bénéficier de la puissance de la capitalisation. Vous pouvez commencer par un petit capital, puis augmenter vos contributions d’investissement au fur et à mesure que vous gravissez les échelons de l’entreprise. Aujourd’hui, il existe plusieurs applications d’investissement et plateformes web que vous pouvez relier à votre compte bancaire. Par exemple, vous pouvez transférer 20 % de votre épargne au début de chaque mois, ce qui vous aidera à atteindre la liberté financière.

 

Investir dans un fonds négocié en bourse comme le S&P 500

Les investisseurs les plus célèbres, dont le grand Warren Buffett, recommandent vivement d’investir dans un fonds négocié en bourse (FNB) ou ETF. Ce véhicule d’investissement vous offre une diversification suffisante qui réduira considérablement votre risque. En général, un FNB est géré passivement et il suit un indice tel que le S&P 500. Cela signifie également que les frais de gestion et les ratios de dépenses des FNB sont nettement inférieurs à ceux des fonds gérés activement.

Le S&P 500 est l’un des indices les plus populaires au monde et vous donne une exposition aux 500 plus grandes sociétés américaines, dont Apple, Tesla, Microsoft, Alphabet, Facebook et Amazon.

Le S&P 500 a permis aux investisseurs d’accroître leur patrimoine à long terme à un rythme régulier. Bien que le marché boursier soit volatil à court terme, il s’agit probablement de la meilleure classe d’actifs capable de battre régulièrement les taux d’inflation sur la durée.

Vous devez donc adopter une vision à long terme lorsque vous investissez dans des actions. De plus, si vous disposez de 1 000 $ à investir maintenant, il est judicieux d’investir 100 $ sur une période de 10 mois et de bénéficier de la méthode des achats périodiques par sommes fixes ainsi que du pouvoir de la capitalisation.

Par exemple, si vous investissez 500 $ par mois pendant 120 mois dans un actif qui génère un rendement annuel de 10 %, votre épargne totale au bout de 10 ans s’élèvera à 103 276 $. Au bout de 20 ans, ce chiffre atteindra 262 848 $ et au bout de 30 ans, vos investissements totaux vaudront près d’un million de dollars.

 

Comment les Canadiens peuvent-ils investir dans l’indice S&P 500 ?

Un FNB canadien qui suit l’indice S&P 500 est le VFV ou le Vanguard S&P 500 Index ETF. 

La date de création du FNB VFV est le 2 novembre 2012. Il a des frais de gestion de 0,08 % et son ratio de dépenses est également le même. À la fin du mois de mars 2021, ce fonds disposait d’environ 4,25 milliards de dollars d’actifs nets totaux. Depuis sa création, le FNB VFV a généré des rendements annuels de 18,2 %.

Actuellement, le FNB se négocie à un prix de 90,28 $, ce qui signifie que vous pouvez acheter une part du fonds pour moins de 100 $. Vous pouvez également profiter d’un rendement à terme de 1,07 % en investissant dans le FNB VFV. Les dividendes sont versés chaque trimestre et peuvent être retirés ou réinvestis pour acheter des parts supplémentaires du FNB.

Un autre FNB qui fait partie du portefeuille de Vanguard est le FNB Vanguard S&P 500 Index (CAD-Hedged) ou VSP. La seule différence entre le VSP et le VFV est que le premier couvre son exposition au dollar canadien (CAD), protégeant ainsi l’investisseur des fluctuations du taux de change.

Par exemple, si le S&P 500 gagne 10 % l’année suivante et que le CAD s’apprécie de 4 %, le rendement du VSP sera de 10 %, tandis que celui du VFV sera de 6 %. Par contre, si le CAD se déprécie par rapport à l’USD, le VFV rapportera 14 % l’année prochaine, tandis que le VSP restera à 10 %.

À retenir

Nous pouvons voir comment le marché boursier peut vous aider à créer un patrimoine considérable et même à accélérer votre retraite si vous adoptez une approche disciplinée de l’investissement. Vous devez faire le premier pas en ouvrant un compte d’investissement. En outre, vous devez automatiser votre épargne et rester simple tout en laissant le pouvoir de la capitalisation opérer sa magie.

 

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier