Le courtier en ligne Questrade s’est démarqué en octobre 2020 en éliminant les frais d’inactivité de sa grille tarifaire. Et vu le taux de commission unitaire avantageux déjà proposé, c’est tout ce que ça lui prenait pour se hisser au rang des aubaines aux yeux des investisseurs.

En choisissant l’un des courtiers à escompte actifs dans l’industrie, vous optez ainsi pour des frais de commissions moins élevés. Vous devrez par contre apprendre à naviguer seul dans les dédales de l’investissement boursier. Et pour se faire, Questrade demeure l’un des courtiers canadiens à considérer.

Il est plus facile que jamais d’ouvrir un compte de courtage auprès d’un courtier en ligne. Un tel compte d’investissement vous permet de négocier une grande gamme de produits offerts sur les marchés financiers (des actions, des fonds négociés en bourse [FNB] et des fonds communs de placement, notamment). L’engouement pour le courtage en ligne a d’ailleurs récemment fait les manchettes.

 

En quoi Questrade se différencie-t-il de la concurrence ?

Premier constat : tout investisseur intéressé par ce courtier à escompte sera en mesure d’ouvrir un compte fictif rapidement. Deux petites minutes, et c’est parti ! Vous vous retrouverez avec un joli pactole : 500 000 $ en devise canadienne, et un autre 500 000 $ en argent américain. Il y a de quoi s’amuser, d’autant plus que le compte demeure actif pendant 90 jours !

La navigation est intuitive. La barre de menu principale se retrouve à gauche de l’écran et non dans le haut du navigateur. On s’y habitue rapidement. Durant mes sessions de négociation, j’ai surtout utilisé les onglets « Comptes » et « Liste de surveillance ».

L’utilisateur a le choix parmi deux plateformes de négociation différentes. La première, IQ Web, s’ouvre dans votre navigateur préféré. La seconde, IQ Edge, est une application à installer sur votre poste de travail. Celle-ci est disponible pour les environnements Windows et MacOS. 

La plateforme basée sur le web est suffisante pour la majorité des investisseurs, qui ne font pas de recherches approfondies ou qui ne négocient pas fréquemment avec Questrade. Bien que les deux systèmes offrent relativement les mêmes fonctionnalités, les investisseurs plus actifs préféreront probablement IQ Edge. Celui-ci propose notamment davantage d’options pour personnaliser l’expérience de négociation.

Certaines fonctionnalités de Questrade méritent maintenant d’être portées à votre attention.

1. Un outil de suivi de portefeuille

Le suivi du portefeuille est offert grâce à une alliance avec le service Passiv. Celui-ci vous informe lorsque votre allocation d’actifs s’éloigne des paramètres que vous avez fixés. Il vous propose aussi de l’accompagnement pour rééquilibrer votre portefeuille en fonction de la répartition d’origine. Passiv s’intègre donc à Questrade et transforme votre compte de courtage en un outil moderne de gestion de portefeuille.

2. Questrade Global

Questrade Global permet la négociation sur le marché des changes et sur le marché des métaux précieux, à partir d’une quinzaine de Bourses internationales. Elle regorge de fonctionnalités et d’outils pour augmenter vos chances d’effectuer des transactions rentables sur le Forex et sur les matières premières. Qui dit mieux ?

3. Questwealth Portfolios

Offerts exclusivement aux résidents canadiens, les portefeuilles Questwealth sont des produits d’investissement préétablis par Questrade Wealth Management. Ils entraînent des frais de gestion de 0,25 % par an, ou de 0,20 % si vous investissez plus de 100 000 $.

Il est donc possible d’obtenir un portefeuille avec des frais totaux de seulement 0,37 % (soit les frais de gestion de 0,25 % de Questwealth + ceux du FNB détenu dans le portefeuille, de 0,12 % à titre d’exemple). Ce service permet donc d’investir à faible coût et de bénéficier d’un rééquilibrage dynamique de portefeuille lorsque les conditions du marché l’exigent.

 

La plateforme Qtrade a-t-elle quelques points faibles ?

  • Des frais ECN sont facturés à l’utilisateur

Les frais ECN (« Electronic Communication Networks fees ») dérangent. Ils sont généralement facturés lorsqu’un investisseur retire de la liquidité du marché boursier. À titre d’exemple, l’investisseur qui achète ou vend des lots incomplets — un lot régulier se compose de 100 actions — se retrouve à retirer cette dite liquidité. 

Ces frais ECN représentent généralement une fraction d’un cent par action échangée. Le boursicoteur est néanmoins en droit de savoir exactement quels frais il aura à assumer au moment de passer l’ordre d’achat ou de vente, au lieu d’être placé devant le fait accompli.

  •  Des applications mobiles parfois problématiques

Questrade propose une application mobile pour permettre aux investisseurs de suivre leurs investissements et d’effectuer des transactions sur leur téléphone. Elle n’est cependant pas l’une des mieux notées dans les différentes boutiques d’applications. De l’avis de plusieurs utilisateurs, des améliorations seraient nécessaires pour l’amener au niveau des meilleurs courtiers dans cette catégorie.

  •  Un service téléphonique qui exige de la patience

La société de conseil en investissement Dalbar Canada a entrepris, dans le cadre d’une étude effectuée entre le 19 et le 22 janvier 2021, de vérifier la qualité du service téléphonique proposé par les courtiers canadiens. Les représentants de cette firme ont donc appelé cinq fois chacun d’eux, durant les heures d’ouverture normales, pour évaluer le temps d’attente pour l’investisseur avant qu’il puisse parler à un agent. 

L’attente moyenne dans l’industrie était de 92 minutes. Questrade s’en tire avec un temps moyen de réponse de 128 minutes. L’attente la plus longue était de près de cinq heures. Virtual Brokers et Qtrade Investissement Direct sont les seuls courtiers à avoir répondu à plus d’un appel dans la zone des 10 minutes ou moins.

 

Quels sont les frais liés à l’utilisation de Questrade ?

Questrade mise fort sur une tarification ultra-avantageuse. On parle d’un petit sou (0,01 $) par action, pour une commission minimale de 4,95$ et une maximale de 9,95 $ par transaction. Pour les fonds négociés en bourse (FNB), l’achat est gratuit et la vente fonctionne de la même façon que les actions, c’est-à-dire que la commission habituelle s’applique au moment de vendre le produit.

Questrade exigeait, jusqu’au 1er octobre 2020, certains frais administratifs aux détenteurs de compte dans des circonstances précises. Il était alors nécessaire de détenir des actifs de plus de 5000 $ sous cette bannière ou de conclure au moins une transaction durant la période pour éviter les frais de tenue de compte de 24,99 $ par trimestre. Donc, depuis cette date, Questrade ne facture aucuns frais d’inactivité. Une initiative qui pourrait éventuellement faire boule de neige dans l’industrie.

Questrade propose différents plans mensuels qui peuvent s’avérer avantageux pour l’investisseur plus actif. Le premier d’entre eux est le « Plan amélioré », offert au coût de 19,95 $ par mois. Sous celui-ci, dès que vous dépensez plus de 48,95 $ en transactions par mois, vous recevez une ristourne de 19,95 $. Ce plan bonifie également votre accès aux données du marché, en offrant notamment des cotations de niveau 1 sur les Bourses canadiennes et américaines.

Le « Plan avancé » est quant à lui offert au coût mensuel de 89,95 $. Un taux de commission fixe et un taux variable sont proposés sous celui-ci. Vous obtenez également la ristourne de 19,95 $ et les avantages mentionnés au plan précédent, en plus d’un accès aux cotes de niveau 2. Vous bénéficiez sous ce plan de certaines remises sur vos transactions. Ainsi, un investisseur qui dépense 399,95 $ durant le mois obtient la totalité de la remise de 89,95 $, qui équivaut au coût mensuel du plan.

Et si vous détenez plus de 250 000 $ avec Questrade, vous rejoignez le groupe Platinum. Les membres de ce groupe ont accès à des lignes téléphoniques dédiées et profitent d’un temps d’attente plus court pour la correspondance par courriel.

 

Questrade : quel est le verdict ?

Si vous recherchez un excellent rapport qualité / prix pour vous permettre de déployer vos talents d’investisseurs, Questrade devrait normalement figurer parmi vos options. Et bien que Wealthsimple offre des transactions gratuites (donc, à meilleur taux que Questrade), certains types de comptes ne sont pas proposés par ce concurrent, l’éliminant d’emblée pour ceux et celles qui souhaitent regrouper tous leurs avoirs sous un même toit. 

 

Ce qu’on aime de Questrade

  • L’achat sans frais de FNB.
  • L’absence de frais d’inactivité.
  • La grille tarifaire des plus avantageuses.
  • La plateforme facile d’utilisation avec des options « à la carte ».
  • L’approvisionnement instantané de votre compte jusqu’à 3500 $ avec une carte Visa Débit.

 

Ce qu’on aime moins de Questrade

  • Les frais ECN qui s’invitent lors de certaines transactions.
  • L’application mobile plutôt « moyenne ».

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier