Pour une région du Canada qui ne compte que 2,5 millions d’habitants, les provinces de l’Atlantique ont leur juste part de personnes ultra-riches. Dans cet article, nous allons nous pencher sur quelques-unes des personnes les plus riches des provinces de l’Atlantique, sur leur valeur nette et sur la façon dont elles ont fait fortune. Bien que certaines de ces personnes aient gagné leurs milliards à titre individuel, la liste est dominée par des individus qui ont hérité de la fortune familiale. 

 

7. John Risley – 1. 21 milliard de dollars

Les intérêts commerciaux de John Risley sont très diversifiés, de la pêche aux suppléments alimentaires en passant par les communications. Selon Canadian Business, le milliardaire de Nouvelle-Écosse a une valeur nette de 1,21 milliard de dollars. Il a tiré l’essentiel de sa fortune des boîtes de thon que tous les Canadiens connaissent (Clearwater Seafoods, ça vous dit quelque chose?). John Risley est le cofondateur de Clearwater Seafoods et le président de Thornvale Holdings Limited.

Thornvale est la société qui chapeaute la majorité de ses intérêts commerciaux. La société de portefeuille détient des investissements importants dans la collecte et la transformation des produits de la mer, les énergies renouvelables et les télécommunications.

Outre ses participations importantes dans Clearwater et Thornvale, Risley est également administrateur de CS ManPar et associé directeur de CSLP depuis 2002. L’homme d’affaires avisé n’a jamais hésité à exprimer son opinion sur les questions politiques et a reçu plusieurs prix honorifiques. Il a notamment été intronisé au Nova Scotia Junior Achievement Business Hall of Fame en 1997. 

 

6. John Bragg – 1,29 milliard de dollars

John Bragg est l’un des rares milliardaires du Canada atlantique à s’être enrichi en bâtissant son empire en partant de rien. Ce milliardaire de la Nouvelle-Écosse est co-PDG d’Oxford Frozen Food Limited, une entreprise qu’il a fondée en 1968. Sa valeur nette atteint aujourd’hui 1,29 milliard, selon Canadian Business. 

Au début, Bragg possédait simplement une bleuetière, puis il s’est lancé dans la transformation des bleuets. Son entreprise de transformation alimentaire est aujourd’hui devenue un leader mondial de l’industrie. Il a solidifié cette place au sommet de l’industrie des bleuets en 2015, lorsqu’il a ouvert une nouvelle usine de transformation de bleuets à Saint-Isidore, au Nouveau-Brunswick. La nouvelle installation de Bragg est considérée comme l’installation de transformation de bleuets la plus moderne au monde, car elle peut traiter jusqu’à 700 tonnes de bleuets chaque jour.

Dans les années 1970, John Bragg s’est diversifié dans les communications en créant une entreprise de câblodistribution connue sous le nom de Bragg Communications. Cette entreprise a ensuite évolué pour devenir EastLink.

Ce Néo-Écossais a été honoré à plusieurs reprises, notamment en étant nommé Officier de l’Ordre du Canada en 1996. Le gouverneur général du Canada lui a également décerné le prix national de l’entrepreneur de l’année en 1994. Bragg a aussi été intronisé dans l’Ordre de la Nouvelle-Écosse en 2018. 

 

5. Kenneth Rowe – 1,48 milliard de dollars 

Kenneth Rowe, le fondateur et président d’IMP Group, la multinationale aérospatiale basée en Nouvelle-Écosse, est sans conteste l’un des hommes les plus riches du Canada atlantique. Canadian Business estime sa valeur nette à 1,48 milliard de dollars. 

Depuis ses débuts dans l’aérospatiale, IMP Group Limited a étendu ses activités à d’autres secteurs, notamment les compagnies aériennes, l’aviation, la défense, les soins de santé, l’hôtellerie, l’immobilier et les technologies de l’information.

Tandis que Rowe occupe le poste le plus élevé chez IMP, il est également vice-président exécutif du marketing chez Harold Stores Inc, une division d’Industrial Marine Products, le nom complet d’IMP. Sa contribution au monde des affaires a conduit l’université Dalhousie à nommer son école de commerce en l’honneur de Kenneth Rowe. L’institution universitaire abrite ainsi la Rowe School of Business.

 

4. Arthur Irving – 2,3 milliards de dollars

Le nom Irving est un nom familier dans le milieu des milliardaires canadiens et il est totalement omniprésent au Nouveau-Brunswick, où la famille semble tout posséder. Selon Forbes, Arthur Irving a une fortune de 1,9 milliard USD (2,3 milliards CAD). La fortune familiale a été bâtie par son grand-père, James Dergavel Irving, qui a lancé l’entreprise familiale dans les années 1800. Toutefois, ce n’est que lorsque le père d’Arthur Irving, Kenneth Colin Irving, a ajouté des activités pétrolières dans les années 1920 que la dynastie a véritablement pris son essor. 

Aujourd’hui, Irving Oil exploite la plupart des stations-service à l’est de la province de Québec et est également l’une des plus grandes entreprises de raffinage de pétrole en Amérique du Nord.

Après la mort de son père Kenneth Colin Irving, Arthur a hérité de la branche pétrolière de l’entreprise familiale, avec son troisième frère, Jack. La fiducie familiale d’Arthur, le Arthur Irving Family Trust, a racheté la part de Jack dans l’entreprise après sa mort. Arthur Irving est ainsi devenu propriétaire à 100 % de l’entreprise, ce qui fait de lui l’un des hommes les plus riches du Canada.

L’énorme entreprise d’Arthur Irving, Irving Oil, ne se contente pas d’exploiter des raffineries de pétrole et des stations-service. L’entreprise possède également des dépanneurs, des pétroliers, des terminaux de distribution et plusieurs autres installations. Peu de temps après avoir acquis la totalité des actions d’Irving Oil en 2018, le milliardaire a également acquis Tedcastle Holdings, une société pétrolière irlandaise qui importe et distribue du carburant dans toute l’Irlande. 

 

3. Famille Sobey– 2.88 milliards de dollars

Même si vous n’avez jamais entendu parler de la famille Sobey, vous connaissez probablement ses chaînes de supermarchés, comme IGA au Québec et Sobeys ailleurs au pays. La majeure partie de la richesse de la famille Sobey est liée à Empire Company, une société cotée à la Bourse de Toronto sous le symbole EMP. 

Depuis le décès de l’ancien PDG d’Empire, Donald Sobey, en mars 2021, la fortune des Sobey est détenue par son frère David, la famille de son défunt frère Bill, ainsi que sa femme Beth Sobey et leurs trois enfants. Selon Canadian Business, la famille originaire de Nouvelle-Écosse a une valeur nette de 2,88 milliards de dollars. 

Sobeys a été fondée en 1907 par le grand-père de Donald, John W. Sobey, qui a démarré l’entreprise comme un service de livraison de viande. Toutefois, c’est le père de Donald, Frank Sobey, qui a fait de l’entreprise familiale le géant canadien de la vente au détail qu’elle est aujourd’hui. Empire Company est aujourd’hui le deuxième détaillant en alimentation en importance au Canada, après Loblaw. 

Au fil des ans, l’empire commercial de la famille Sobey a étendu son champ d’action à l’ensemble de l’industrie alimentaire, y compris la boulangerie, les produits laitiers, les aliments surgelés, la viande, les fruits de mer, l’épicerie fine, l’épicerie générale et les collations. Outre ses entreprises liées à l’alimentation, Empire Company Limited a également des investissements dans le cinéma et l’immobilier.  

 

2. La famille de Harrison McCain – 3,79 milliards de dollars 

Harrison McCain, décédé en 2004, est l’un de ces milliardaires qui ont hérité de leur fortune. Harrison et son frère Wallace ont créé McCain Foods en 1956 avec l’aide de leurs frères aînés. Au fil des ans, McCain Foods est devenu un nom connu au Canada, et aujourd’hui, ce nom est synonyme de frites et de pizzas surgelées. Selon Canadian Business, les cinq enfants de Harrison McCain, Mark, Ann, Peter, Laura et Gillian McCain, se partagent une fortune estimée à 3,79 milliards par Canadian Business. 

Au cours de leurs années de collaboration, les frères McCain ont fondé l’une des premières usines de transformation de pommes de terre entièrement dédiées à la production de frites. Lorsque les deux frères se sont disputés dans les années 1990, Wallace (le frère de Harrison McCain) et son fils sont partis pour diriger leur propre entreprise, Maple Leaf Foods. Harrison devient alors l’unique propriétaire de McCain Foods.

La sphère d’influence de Harrison McCain ne se limitait pas à l’industrie alimentaire ; il a également été membre du conseil d’administration de la Banque Scotia. En 1992, Harrison a également été nommé compagnon de l’Ordre du Canada. Il a également reçu l’Ordre du Nouveau-Brunswick et la Légion d’honneur. En plus de ces honneurs, il a également reçu plusieurs autres prix pour ses efforts philanthropiques et sa contribution au monde des affaires. 

 

1. James Irving – 5.08 milliards de dollars

James James Irving, dont la fortune est estimée à  4,2 milliards USD (5,08 milliards CAD) par Forbes, est le propriétaire de J.D. Irving, un conglomérat qui possède plus de deux douzaines d’entreprises dans plusieurs secteurs. Alors que son frère Arthur a hérité de la partie pétrolière de l’entreprise familiale, James a hérité de l’entreprise de construction navale qui faisait partie du groupe. Il a ensuite développé l’entreprise pour en faire un formidable empire. James Irving a élargi le périmètre de son entreprise et a eu l’intelligence d’inclure la construction navale, le transport, la vente de produits forestiers, les aliments surgelés, etc. 

Irving Woodland, l’une des principales divisions de J.D. Irving, est le sixième plus grand propriétaire foncier des États-Unis, avec plus de 1,25 million d’acres de terres à son nom. Ses opérations forestières ont permis de planter plus d’un milliard d’arbres depuis 1957. Cette division prend ses racines dans les premières opérations de son grand-père, James Dergavel Irving, qui a voyagé depuis l’Écosse pour lancer son entreprise aux États-Unis. James Dergavel a investi dans des magasins généraux, des exploitations agricoles et des entreprises de bois de construction.

Dans le but de perpétuer l’héritage familial, ses fils, Jim et Robert Irving, sont actuellement codirecteurs généraux du conglomérat J.D. Irving.