Joe et Ali Olson, un couple vivant à Las Vegas, ont pris leur retraite à 29 ans avec un salaire combiné de 88 000 $. Avec 3 enfants, tous âgés de moins de 5 ans, ils ont eu du mal à convaincre leurs parents que prendre leur retraite était la meilleure décision pour eux.

La plupart des gens pensent que le jeune duo a gagné à une sorte de loterie, mais selon eux, le processus de retraite anticipée n’a été qu’une question de persévérance et de timing. Les Olson ont travaillé pendant huit années consécutives. Ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour augmenter leurs revenus.

Comment leur aventure a-t-elle commencé ? Joe et Ali se sont rencontrés à l’université en 2004. Joe était élève en philosophie, tandis qu’Ali était étudiante en anglais. Ils se sont mariés à leur dernière année d’université à 21 et 20 ans, ont obtenu leur diplôme en juin après leur mariage et se sont installés à Las Vegas.

Des débuts modestes

Jeunes mariés, ils ont tous deux démarré leur carrière de professeur au lendemain de la crise immobilière de 2008. Joe avait obtenu un poste d’enseignant dans une école primaire avec TFA (Teaching for America), tandis qu’Ali a débuté comme suppléante avant de rejoindre Joe à TFA. Si le coût de la vie à Las Vegas était faible à cette époque, leurs salaires l’étaient aussi. Il commençait à 33 000 dollars et culminait à 44 000 dollars chacun. Ils avaient également 30 000 dollars de prêts étudiants à rembourser.

Pour augmenter leurs revenus, les Olson ont donné des cours particuliers après l’école, dirigé des clubs et enseigné pendant l’été et les week-ends. Grâce à ces petits boulots, ils ont pu rembourser leur prêt et augmenter leurs revenus de 50 %. Tout au long de leur histoire, ils ont conservé leur mode de vie frugal de collégiens : ils vivaient dans un petit appartement, mangeaient souvent à la maison et utilisaient la vieille voiture de Joe pour se déplacer. Cela leur a permis d’économiser environ 80 % de leur revenu d’enseignant. Ils ont consacré toutes leurs économies à l’achat d’immeubles locatifs.

Leur première propriété

Ils ont acheté leur premier bien locatif à Vegas en 2008, en pleine crise financière. Leur objectif était de faire des bénéfices, de fonder une famille et de voyager dans le monde entier. Au début, cela n’a pas fonctionné et les Olson ont subi un choc financier. Lors de l’achat, la maison semblait être une bonne affaire. Fixée à 120 000 dollars, la propriété venait de se vendre 360 000 dollars deux ans auparavant.

Malheureusement, les prix n’ont cessé de baisser. En 2010, cette location a atteint son niveau le plus bas. Elle était évaluée à 80 000 dollars. Malgré la chute de valeur, le couple n’a pas été découragé puisqu’il continuait de faire de l’argent avec cette propriété. Le loyer mensuel était plus élevé que le paiement de l’hypothèque. Ils ont continué à acheter des locations au cours des deux années suivantes et ont commencé à réaliser des bénéfices réguliers. Ils ont fini par avoir 15 locations à Las Vegas, dans le Vermont, en Caroline du Nord et dans le Michigan.

Mais comment le couple a-t-il réussi à rembourser autant d’hypothèques ? Seulement 4 des 15 propriétés avaient des prêts hypothécaires. Ils gagnaient plus de 13 000 $ de loyers bruts chaque mois, moins 2 000 $ d’hypothèques mensuelles.

Leurs amis et leur famille leur demandaient souvent d’emménager dans une de leurs vastes propriétés plutôt que dans leur minuscule condo, mais le couple était heureux d’être là. Ils n’ont jamais eu l’impression de se priver, car, pour eux, les plaisirs simples suffisaient.

La transition vers la retraite anticipée

Il n’a pas fallu longtemps pour que le marché se retourne et que la valeur de leurs propriétés grimpe en flèche. L’augmentation de la valeur de leurs actifs locatifs a entraîné une hausse de leur valeur nette. À l’année scolaire 2014-15, ils se sentaient épuisés et prêts à prendre leur retraite. Ils ont eu une discussion, ont fait des calculs et ont débattu encore un peu. Ils ont décidé qu’ils ne disposaient pas d’un pécule suffisant pour quitter leur emploi et qu’ils devaient continuer à travailler un an ou deux de plus s’ils voulaient être certains de ne plus jamais avoir à travailler.

Ils ont décidé de tenter leur chance et de voir ce qui se passe. Le 4 juin 2015 a été leur dernier jour d’emploi à temps plein. En août 2015, 8 ans après leur arrivée à Vegas et 2 mois après avoir quitté leur emploi d’enseignants du public, les Olson ont pris leur retraite avec plus d’un million de dollars. Grâce à leurs investissements agressifs, leurs placements ont pu remplacer entièrement leur salaire annuel combiné.

Ils ont vidé leur minuscule appartement, empaqueté deux sacs à dos pour les emmener avec eux et un bac en plastique contenant des souvenirs qu’ils avaient laissés dans le garage de la mère d’Ali, et ont quitté Las Vegas. Ils ont ensuite acheté des billets aller simple pour l’Europe et ont débuté à vivre leurs rêves. Pour commencer leurs aventures, ils parcourent El Camino de Santiago, une marche de 500 miles. Ils ont ensuite voyagé en Europe pendant un certain temps avant de s’installer temporairement à Istanbul, en Turquie.

Où sont-ils maintenant ?

Aujourd’hui âgés de 35 et 34 ans, le couple possède 19 locations réparties à travers les États-Unis, voyage dans le monde entier et tient un blog qui documente leur expérience de jeunes retraités. Les Olson n’avaient pas prévu à quel point il est difficile de passer le temps de manière significative quand on n’a pas à travailler. Ali écrit des romans d’amour pendant son temps libre, tandis que Joe fait du bénévolat dans la communauté lorsqu’il ne gère pas leurs propriétés locatives depuis l’étranger. Ils ont encore quelques activités parallèles, même s’ils ont pris leur retraite de l’enseignement et sont financièrement indépendants.

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Comparer les courtiers en ligne