Qui sont les Canadiens les plus riches? Comment sont-ils devenus les plus riches? Il est vrai que le Canada abrite un grand nombre de milliardaires. Certains des citoyens les plus riches du Canada ont créé leur entreprise il y a moins de 10 ans, tandis que d’autres ont hérité de leur argent. La fortune d’un milliardaire peut osciller de plusieurs millions de dollars chaque jour, et dans tous les sens, au gré des caprices du marché boursier.

Il y a tellement de façons différentes de mesurer la richesse. Certains des Canadiens les plus riches, comme Lawrence (Larry) Tanenbaum et la famille Rogers, sont des milliardaires qui ne figurent pas sur la liste. Comment cela s’est-il produit ? Nous avons décidé de nous concentrer sur deux sources, Forbes et Bloomberg, pour notre liste des plus riches. Certains milliardaires sont tout simplement très discrets sur leurs avoirs. Cela dit, voici une liste des personnes les plus riches du Canada et l’histoire de la façon dont elles ont acquis leur fortune.

 

67. Kuldip Rai Sahi – 1,38 G$ CAN (1,1 G$ US)

Notre liste des plus riches commence par Kuldip Rai Sahi, président-directeur général (PDG) de Morguard Corporation (MRC: TSE). Morguard est une société immobilière qui possède ou gère des propriétés au Canada et aux États-Unis. Kuldip Rai Sahi est arrivé au Canada à Montréal en 1971. Il est devenu comptable général agréé, puis agent de crédit immobilier commercial. À partir de 1981, il a acheté et vendu des entreprises. En 1997, Sahi a acheté des actions de Goldlist et d’autres sociétés immobilières. Finalement, il a acheté les propriétés de Morguard et une partie de son fonds d’investissement immobilier (REIT). Sahi a également repris ce qui est aujourd’hui TWC Enterprises, qui possède une chaîne de terrains de golf au Canada et aux États-Unis. Le magazine Forbes estime la valeur nette de M. Sahi à 1,38 milliard de dollars (1,1 milliard de dollars américains).

 

66. Michelle Zatlyn – 1,38 G$ CAN (1,1 G$ US)

L’une des Canadiennes les plus riches est la présidente et directrice de l’exploitation de Cloudfare, Michelle Zatlyn. Elle possède 5 % de l’entreprise qu’elle a cofondée en 2009. L’entreprise fournit des services de sécurité pour les sites Web, un secteur qui a connu un véritable boom ces dernières années. Cloudfare n’est pas sa première entreprise. Après avoir passé du temps chez Toshiba, elle a fondé Achievers à Toronto. Cloudfare est devenue publique en 2019 et sa capitalisation boursière actuelle est de 40,92 milliards de dollars américains. Selon Forbes, sa valeur nette est de 1,38 milliard de dollars canadiens (1,1 milliard de dollars américains).

 

65. Anton Rabie – 1,51 G$ CAN (1,2 G$ US)

Anton Rabie et ses deux amis ont lancé Spin Master avec seulement 10 000 $ de leur propre poche. Cette société est aujourd’hui l’une des plus grandes entreprises de jouets et de divertissement, avec des bureaux dans les principales villes d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord.

Ils ont créé le blockbuster mondial Bakugan en 2007, Hatchimals et la marque PAW Patrol. Mais l’entreprise ne s’est pas contentée de concevoir et de développer de nouveaux produits, elle a également investi dans des accords de licence. L’entreprise est maintenant impliquée dans les jouets, les jeux, le divertissement et le divertissement numérique à l’échelle mondiale. Elle est entrée en bourse à la Bourse de Toronto (TOY: TSE) en 2015. Aujourd’hui, Rabie est directeur chez Spin Master. Forbes estime sa valeur nette à 1,51 milliard de dollars canadiens (1,2 milliard de dollars américains).

 

64. Guy Laliberté – 1,51 G$ (1,2 G$ US)

Le seul Canadien le plus riche qui est un milliardaire du tourisme spatial, Guy Laliberté se distingue certainement. Il est le cofondateur de l’empire international du divertissement Cirque du Soleil. Laliberté a fondé le Cirque du Soleil avec Gilles Ste-Croix en 1984.

Il a vendu ses parts dans l’entreprise, mais cela ne veut pas dire qu’il ne fait plus rien. Il est devenu un acteur majeur du circuit du poker et a également acheté sa propre île en Polynésie française. Il est également devenu le premier touriste canadien de l’espace et a créé la fondation One Drop pour garantir l’accès à l’eau potable dans le monde. Forbes estime sa valeur nette à 1,51 milliard de dollars canadiens (1,2 milliard de dollars américains).

 

63. Michael McCain – 1,38 G$ CAN (1,1 G$ US)

Michael McCain est membre de l’une des familles canadiennes les plus riches. Il est l’héritier de la famille des aliments surgelés McCain. Aujourd’hui, Michael McCain est administrateur de McCain Capital Corporation et des Aliments Maple Leaf et président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf, dans laquelle McCain Capital Corporation et le Conseil du régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario ont des intérêts majoritaires. Il a obtenu un diplôme spécialisé en administration des affaires de l’Université de Western Ontario. Selon Forbes, Michael McCain vaut 1,38 milliard de dollars canadiens (1,1 milliard de dollars américains).

 

62. Ronnen Harary – 1,38 G$ CAN (1,1 G$ US)

En 1994, Ronnen Harari a cofondé Spin Master avec deux amis. L’entreprise a lancé Earth Buddy, Devil Sticks, Air Hogs, et a signé des contrats de licence, notamment avec les Wiggles. Puis, en 2007, ils ont développé Bakugan, le phénomène mondial du jouet et du divertissement.

Harary a également participé à la création de PAW Patrol. La société SpinMaster de Harary est maintenant impliquée dans les jouets, l’animation et le divertissement numérique. Elle a acquis Marbles, Cardinal Industries et le bien-aimé Etch-A-Sketch. L’entreprise est entrée en bourse à la Bourse de Toronto (TOY: TSE) en 2015. Aujourd’hui, Harary est directeur de l’entreprise et le magazine Forbes évalue sa valeur nette à 1,38 milliard de dollars canadiens (1,1 milliard de dollars américains).

 

61. Stewart Butterfield – 1,76 G$ CAN (1,4 G$ US)

L’un des Canadiens les plus riches a donné un nouveau sens au terme « fainéant ». Si vous avez déjà utilisé le logiciel de messagerie Slack, vous pouvez remercier Stewart Butterfield. Il a cofondé l’entreprise en 2009. À l’origine, Slack était un logiciel auxiliaire d’un jeu vidéo que Butterfield concevait, appelé Glitch. Butterfield a vu le potentiel du logiciel de messagerie et a commencé à se concentrer uniquement sur celui-ci. Il a passé des années à faire croître l’entreprise et à la mener à une cotation directe à la bourse de New York en juin 2019. En dehors de Slack, Butterfield a également créé Flickr, qu’il a vendu à Yahoo pour environ 20 millions de dollars. Butterfield occupe toujours le poste de PDG de Slack. Forbes estime la valeur nette de Butterfield à 1,76 milliard de dollars canadiens (1,4 milliard de dollars américains).

 

60. Richard Fortin – 1,89 G$ CAN (1,5 G$ US)

Richard Fortin est l’un des partenaires fondateurs de la chaîne de dépanneurs Couche-Tard, également connue sous le nom d’Alimentation Couche-Tard. Fortin a obtenu un diplôme en finance et a été président de la Société Générale S.A., une société d’investissement basée au Québec.

Les prouesses en affaires de Richard Fortin sont bien connues… Il a siégé aux conseils d’administration du géant des médias Transcontinental et de la Banque Nationale du Canada. Fortin a créé Lise et Richard Fortin, une fondation qui fournit de l’argent à diverses causes, notamment celles qui aident les enfants et les personnes âgées. Forbes estime sa valeur nette à 1,89 milliard de dollars canadiens (1,5 milliard de dollars américains).

 

59. John Phillips – 1,89 G$ CAN (1,5 G$ US)

John Phillips est un avocat d’affaires chevronné et l’un des Canadiens les plus riches. Il a investi tôt et a acheté une participation de 1,5 % dans Shopify (SHOP: TSE). Il a également occupé un poste de direction chez Clearnet et a profité de la vente de l’entreprise à Telus pour 6,6 milliards de dollars. Il est un investisseur providentiel et siège au conseil d’administration de Shopify et est directeur général de Klister Credit Corporation. Selon Forbes, John Phillips vaut 1,89 milliard de dollars canadiens (1,5 milliard de dollars américains).

 

58. Dr Catherine Phillips – 1,89 G$ CAN (1,5 G$ US)

Elle n’est pas une milliardaire ordinaire. Catherine Phillips est une psychologue spécialisée dans l’aide aux patients atteints de cancer. Le Dr Phillips a été l’un des premiers investisseurs de Shopify. Elle possède 1,5 % de la société. Catherine Phillips est l’auteur d’un livre intitulé Calm Your Mind, Warm Your Heart, qui a été écrit pour aider les personnes luttant contre le cancer. Elle organise également des groupes de soutien et travaille avec le programme de soutien Healing Journey pour aider les patients atteints de cancer et leurs familles. Selon Forbes, le Dr Catherine Phillips vaut 1,89 milliard de dollars canadiens (1,5 milliard de dollars américains).

 

57. Brandt Louie – 2,01 G$ CAN (1,6 G$ US)

Brandt Louie est un comptable, un homme d’affaires et un philanthrope de Vancouver, en Colombie-Britannique. Son grand-père, Hok Yat Louie, a ouvert un magasin général en 1903 dans le quartier chinois de la ville. Au fil du temps, ce commerce est devenu le groupe HY Louie, l’une des plus grandes entreprises privées de la Colombie-Britannique. Brandt Louie a rejoint l’entreprise familiale en 1972. En 1987, il a remplacé son père au poste de président du HY Louie Group. En 1998, il était président et chef de la direction de l’une des marques de l’entreprise, London Drugs. Forbes estime sa valeur nette à 2,01 milliards de dollars canadiens (1,6 milliard de dollars américains).

 

56. Gerald Schwartz – 2,01 G$ CAN (1,6 G$ US)

Gerald Schwartz est titulaire d’un baccalauréat en commerce et d’un diplôme en droit (LL. B) de l’Université du Manitoba. Il est titulaire d’un MBA de l’Université Harvard. Schwartz a travaillé en droit des sociétés au Canada, puis chez Bear Stearns aux États-Unis. Schwartz est revenu au Canada et a cofondé CanWest Capital avec Izzy Asper. Cette société est ensuite devenue CanWest Communications.

En 1984, Schwartz a fondé Onex Corporation avec 50 millions de dollars de capitaux privés. La société s’est inscrite à la Bourse de Toronto (ONEX:TSE) pour la première fois en 1987. Onex a acquis des entreprises et s’est développée pour inclure le conseil en crédit et en investissement. Gerald Schwartz fait partie du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne et a reçu l’Ordre du Canada. Selon Forbes, Gerald Schwartz vaut 2,01 milliards de dollars canadiens (1,6 milliard de dollars américains).

 

55. Terence (Terry) Matthews – 2,01 G$ CAN (1,6 G$ US)

Terry Matthews est l’un des plus éminents entrepreneurs en technologie d’Ottawa. Il détient des participations importantes dans Mitel Networks, Wesley Clover et March Networks. Il est également connu comme le parrain de plus de 120 entreprises en démarrage. Il a joué un rôle déterminant dans la fondation de Newbridge Networks à partir du produit de ses participations dans Mitel. Terry Matthews est également propriétaire du Celtic Manor Resort, qui a accueilli un sommet de l’OTAN en 2014. Forbes estime sa valeur nette à 2,01 milliards de dollars canadiens (1,6 milliard de dollars américains).

 

54. Naomi Azrieli – 2,14 G$ CAN (1,7 G$ US)

Naomi Azrieli est assise sur un empire d’un milliard de dollars qui a commencé avec son père. David Azrieli est arrivé à Montréal en 1954 après avoir survécu à l’Holocauste. Il a obtenu son diplôme de l’Université de Montréal et a lancé une petite entreprise de construction. Il a construit des duplex, des tours de bureaux, des appartements et des centres commerciaux dans tous les États-Unis et le Canada. La société canadienne qui gère aujourd’hui l’entreprise s’appelle Canpro Investments, et Naomi Azrieli est à sa tête.

Il existe une branche israélienne de l’entreprise, Azrieli Group Ltd. Il s’agit de la plus importante introduction en bourse sur le marché israélien. Le groupe exploite 13 centres commerciaux en Israël et est la première société d’immobilier commercial et de bureaux de ce pays. Forbes estime la valeur nette de Naomi Azrieli à 2,14 milliards de dollars canadiens (1,7 milliard de dollars américains).

 

53. Sharon Azrieli – 2,14 G$ CAN (1,7 G$ US)

Elle est la fille d’un magnat de l’immobilier milliardaire, mais aussi une star de l’opéra. La fortune de Sharon Azrieli a commencé avec son père, David Azrieli. Il a fui la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale et s’est retrouvé à Montréal en 1954. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il a rapidement créé une entreprise de construction à Montréal. Il est passé de la construction de duplex à celle de gratte-ciel et de centres commerciaux massifs, dont beaucoup en Israël, pour créer une fortune d’un milliard de dollars. Sharon Azrieli a hérité d’une partie de cet empire, mais elle a également gagné sa propre fortune en tant que chanteuse d’opéra.

Elle a interprété des classiques comme Roméo et Juliette et Don Pasquale. Elle a également étudié la religion et a joué un rôle de cantor dans une synagogue au Québec. Sharon Azrieli a été reconnue par l’Ordre national du Québec et siège également au conseil d’administration de l’organisation philanthropique de son père, la Fondation Azrieli. Forbes estime la valeur nette de Sharon Azrieli à 2,14 milliards de dollars canadiens (1,7 milliard de dollars américains).

 

52. Alan Zekelman – 2,14 G$ CAN (1,7 G$ US)

Alan Zekelman a utilisé sa formation pour transformer l’entreprise familiale en l’un des plus grands fabricants de tubes et tuyaux en acier d’Amérique du Nord. L’entreprise, Atlas Tube, a été vendue au groupe Carlyle en 2006 pour 1,2 milliard de dollars américains, et la famille a racheté son entreprise en 2011. Zekelman a transformé l’entreprise en une société sidérurgique de renommée mondiale, JMC Steel Group, désormais connue sous le nom de Zekelman Industries. Zekelman est largement connu pour ses généreuses contributions caritatives. Forbes estime sa valeur nette à 2,14 milliards de dollars canadiens (1,7 milliard de dollars américains).

 

51. Stephen Jarislowsky – 2,26 G$ CAN (1,8 G$ US)

Stephen Jarislowsky a fui l’Allemagne nazie pour les Pays-Bas, puis la France, avant d’immigrer aux États-Unis dans les années 1940. Jarislowsky a servi dans les forces armées américaines et est allé à Harvard avant de déménager à Montréal pour travailler pour Alcan.

En 1955, il ouvre les portes de sa société d’investissement éponyme, Jarislowsky Fraser Limited. Il est resté PDG de la firme jusqu’en 2012 et a ensuite siégé au conseil d’administration. En 2018, la Banque Scotia a racheté la firme pour 950 millions de dollars. Jarislowsky a également occupé des sièges au sein des conseils d’administration de certaines des entreprises les plus importantes et les plus influentes du monde, comme SNC Lavalin et Swiss Bank Corp. Forbes estime sa valeur nette à 2,26 milliards de dollars canadiens (1,8 milliard de dollars américains).

 

50. Pierre-Karl Péladeau – 2,26 G$ CAN (1,8 G$ US)

Pierre-Karl Péladeau est à la tête de l’empire fondé par son père, Pierre Péladeau. Pierre Péladeau étudiait le droit lorsqu’il a emprunté de l’argent à sa mère et a acheté sa première entreprise médiatique, un journal. L’entreprise familiale, Quebecor, a été créée un an après que Pierre Péladeau ait lancé Le Journal de Montréal. Il a étendu son empire médiatique et d’impression au Québec en y ajoutant des journaux, des magazines et des chaînes de télévision. Ses avoirs s’étendent du Québec au reste du Canada et aux États-Unis. Bien que Pierre Karl Péladeau ait été très impliqué dans l’entreprise à ses débuts, il a assumé un rôle plus important après la mort de son père en 1997. Selon Forbes, Pierre-Karl Péladeau vaut 2,26 milliards de dollars canadiens (1,8 milliard de dollars américains).

 

49. Hal Jackman – 2,26 G$ CAN (1,8 G$ US)

Hal Jackman possède une part importante de la société de portefeuille EL Financial Corporation, une société d’assurance et d’investissement. Elle opère par le biais de E-L Corporate et Empire Life. E-L Financial Corporation Ltd. est cotée à la Bourse de Toronto (ELF : TSE). Hal Jackman a été lieutenant-gouverneur de l’Ontario de 1991 à 1997. Il est membre du conseil d’administration d’E-L Financial. Forbes estime la valeur nette de M. Jackman à 2,26 milliards de dollars canadiens (1,8 milliard de dollars américains).

 

48. Bill Malhotra – 2,26 G$ CAN (1,8 G$ US)

Bill Malhotra est le fondateur et le PDG de l’un des plus importants promoteurs immobiliers d’Ottawa, Claridge Holmes. M. Malhotra est un ingénieur civil. Bill Malhotra est né en Inde et est arrivé au Canada à l’âge de 22 ans, en 1971. Il a travaillé dans une société d’ingénierie, puis est devenu l’ingénieur en chef des structures de la ville d’Ottawa. Après avoir démissionné, il a fondé sa société, Claridge Holmes, en 1986. Forbes estime la valeur nette de Bill Malhotra à 2,26 milliards de dollars canadiens (1,8 milliard de dollars américains).

 

47. Robert G. Miller – 2,26 G$ CAN (1,8 G$ US)

Robert G. Miller est le fondateur de Future Electronics, l’un des quatre plus grands fournisseurs de composants électriques au monde. Basée à Montréal, au Canada, l’entreprise est présente dans 44 pays. Grand défenseur de l’environnement, il a lancé une initiative mondiale visant à réduire les déchets de papier. Il assure également le transport des employés de l’entreprise dans le but de réduire le nombre de voitures sur les routes. Forbes estime sa valeur nette à 2,26 milliards de dollars canadiens (1,8 milliard de dollars américains).

 

46. Michael Lee-Chin – 2,39 G$ CAN (1,9 G$ US)

Michael Lee-Chin a commencé par être paysagiste dans un hôtel jamaïcain et par nettoyer la salle des machines d’un navire de croisière. Lee est rentré au Canada et a décroché un emploi au Groupe Investors. Là, Michael est devenu un maître de l’investissement. Il a pris un prêt aux petites entreprises et a acheté une participation dans le Groupe Financier Mackenzie. Lee a multiplié cet investissement par sept et a utilisé les profits pour acheter AIC Canada. La majorité de sa fortune provient actuellement de Portland Holdings Inc, dont il est le fondateur et le président, ainsi que de sa participation de 65 % dans la National Commercial Bank of Jamaica. Lee-Chin est un philanthrope actif. Forbes estime sa valeur nette à 2,39 milliards de dollars canadiens (1,9 milliard de dollars américains).

 

45. Clayton Zekelman – 2,64 G$ CAN (2,1 G$ US)

Clayton Zekelman possède une participation dans l’entreprise familiale, Zekelman Industries, mais c’est son entreprise de télécommunications qui lui fait vraiment gagner du pain. Il en a deux : MNSi Telecom et Nexicom. Clayton a créé MNSi Telecom en 1995 et a racheté Nexicom aux frères Downs, qui prenaient leur retraite, en 2016. Forbes estime sa valeur nette à 2,64 milliards de dollars canadiens (2,1 milliards de dollars américains).

 

44. Yuan Liping – 2,77 G$ CAN (2,2 G$ US)

Yuan Liping détient une participation de 24 % dans Shenzhen Kangtai Biological Products. Elle a obtenu un diplôme en économie de l’Université de Beijing. De 2012 à 2015, elle a occupé les fonctions de directrice et de directrice générale adjointe de l’entreprise. Depuis mars 2017, Yuan est directrice générale adjointe de la filiale de Kangtai, Beijing Minhai Biotechnology. Shenzhen Kangtai Biological Products développe des vaccins, et a d’abord connu le succès en étant le principal producteur du vaccin national contre l’hépatite B. Elle a reçu sa participation de 24 % dans la société après son divorce en 2020. Forbes estime sa valeur nette à 2,77 milliards de dollars canadiens (2,2 milliards de dollars américains).

 

43. Serge Godin – 2,89 G$ CAN (2,3 G$ US)

Serge Godin a lancé son entreprise de technologie de l’information dans le sous-sol de la maison de ses parents à Montréal. Il a fondé CGI en 1976 et a ensuite engagé un cofondateur. Ils voulaient offrir des services de consultation en TI aux entreprises qui se demandaient comment utiliser au mieux leurs ressources technologiques. Dix ans plus tard, l’entreprise s’est inscrite à la Bourse de Toronto. Aujourd’hui, CGI offre des services tels que des services-conseils aux entreprises, de l’aide en matière d’infrastructure TI et des services d’application à des clients du monde entier. Godin a reçu l’Ordre du Canada et est membre du Panthéon des personnalités canadiennes des Affaires. Selon Forbes, Serge Godin vaut 2,89 milliards de dollars canadiens (2,3 milliards de dollars américains).

 

42. Zhang Ning et sa famille – 2,89 G$ CAN (2,3 G$ US)

Zhang a fondé le Red Avenue New Materials Group. Ce qui était au départ une entreprise de fabrication de caoutchouc comprend maintenant des matériaux électroniques, des matériaux automobiles et des matériaux biodégradables. L’entreprise est un chef de file mondial dans le domaine des matériaux chimiques en caoutchouc et ses actions sont cotées à la Bourse de Shanghai. Elle compte parmi ses clients Pirelli, Bridgestone et Michelin. Elle détient 67,3 % de la société avec son mari Liu Dongsheng. Aujourd’hui, Zhang Ning est la directrice indépendante du groupe Red Avenue New Materials. Elle est titulaire d’un doctorat en gestion financière globale des affaires, d’une licence en ingénierie biomédicale de Beijing Technology et d’un MBA de l’université de Warwick. Forbes estime la valeur nette de Zhang Ning et de sa famille à 2,89 milliards de dollars canadiens (2,3 milliards de dollars américains).

 

41. Philip Fayer – 3,02 G$ CAN (2,4 G$ US)

Philip Fayer a fondé Nuvei, une entreprise de traitement des paiements en 2003 avec l’aide de son cofondateur Lester Hernandes. Nuvei aidait les détaillants, en ligne et hors ligne, à traiter les paiements par crédit et par débit sans l’aide des banques et des sociétés de cartes de crédit. La société fintech de Fayer a attiré des investisseurs comme Goldman Sach. La société a ensuite fourni des services à des pays du monde entier, dans 150 devises différentes. En 2017, Fayer a vendu l’entreprise à une société de capital-investissement pour un peu plus de 400 millions de dollars, tout en conservant son poste de PDG. La société a été cotée à la bourse du NASDAQ en 2020. Forbes estime la valeur nette de Fayer à 3,02 milliards de dollars canadiens (2,4 milliards de dollars américains).

 

40. Charles Bronfman – 3,15 G$ CAN (2,5 G$ US)

Charles Bronfman a hérité du plus grand distillateur d’alcool au monde, Seagram. En 2000, lui et son neveu ont décidé de vendre l’entreprise familiale à Vivendi dans une transaction évaluée à 30 milliards de dollars. Bronfman a également fondé Claridge Inc, une société de capital-investissement, en 1987. Il dirige Claridge avec son fils. Charles est un grand philanthrope qui a signé The Giving Pledge et écrit deux livres sur le sujet. À ce jour, il a fait don d’environ 350 millions de dollars. Forbes estime la valeur nette de Charles Bronfman à 3,15 milliards de dollars canadiens (2,5 milliards de dollars américains).

 

39. Mark Leonard et sa famille – 3,52 milliards $CAN (2,8 milliards $US)

Mark Leonard et sa famille possèdent Constellation Software. Leonard a fondé l’entreprise en 1995 et a ensuite acquis de nombreuses autres entreprises technologiques. Mark Leonard est le président et le président du conseil d’administration de Constellation Software.

Constellation Software est basée à Toronto, au Canada, et est cotée à la Bourse de Toronto (CSU: TSE). L’entreprise fournit des logiciels aux marchés privés et publics et acquiert des entreprises de logiciels qui possèdent les technologies dont ses clients ont besoin. À ce jour, la société a racheté plus de 500 entreprises. La société est divisée en segments. Il s’agit de Volaris Group, Topicus, Perseus Operating Group, Vela Software, Harris Computer Systems et Jonas Software. Forbes estime la valeur nette de Mark Leonard et de sa famille à 3,52 milliards de dollars canadiens (2,8 milliards de dollars américains).

 

38. Jack Cockwell – 3,52 G$ CAN (2,8 G$ US)

Jack Cockwell figure au Temple de la renommée de l’entreprise canadienne et est membre de l’Ordre du Canada. Comptable de formation, il est arrivé au Canada en provenance d’Afrique du Sud et a participé à la création de Brookfield Asset Management. La majeure partie de la richesse de Cockwell provient de ses actions dans Brookfield Asset Management, qui est l’un des plus grands gestionnaires de fonds du monde. La société est cotée aux bourses de Toronto et de New York (BAM.A: TSE, BAM: NYSE). Elle investit dans l’immobilier, les infrastructures, l’énergie renouvelable, le capital-investissement et la société de gestion de placements Oaktree. Cockwell est un directeur affilié de Brookfield Asset Management. Forbes estime la valeur nette de Jack Cockwell à 3,52 milliards de dollars canadiens (2,8 milliards de dollars américains).

 

37. Ryan Cohen – 3,65 G$ CAN (2,9 G$ US)

Ryan Cohen est l’ancien PDG de Chewy.com, le fournisseur en ligne d’animaux de compagnie qu’il a cofondé en 2011. Il a vendu cette entreprise à Petsmart pour 3,4 milliards de dollars américains en 2018. En 2020, il a payé 76 millions de dollars américains pour acheter une participation de 13 % dans l’entreprise de distribution de jeux vidéo Gamestop, qui était en train de mourir. Il est le plus grand investisseur individuel de l’entreprise. Des négociateurs en bourse sur Reddit ont peu après organisé une vente à découvert qui a fait exploser le prix de l’action de GameStop. Cohen est également le plus grand propriétaire individuel d’actions d’Apple. Selon Forbes, Ryan Cohen a maintenant une valeur nette de 3,65 milliards de dollars canadiens (2,9 milliards de dollars américains).

 

36. Jacques D’Amours – 3,65 G$ CAN (2,9 G$ US)

Jacques D’amours est l’un des fondateurs d’Alimentation Couche-Tard (ATD: TSE). Couche-Tard s’est étendue de Montréal à l’ensemble du Québec grâce à l’acquisition d’autres chaînes de dépanneurs. Elle s’est étendue en Ontario avec l’acquisition des magasins Becker’s et Mac’s dans les années 1990. Dans les années 2000, l’entreprise s’est lancée sur le marché américain avec l’acquisition des dépanneurs Circle-K. Aujourd’hui, on trouve des magasins Couche-Tard dans le monde entier.

D’Amours a joué divers rôles dans l’entreprise jusqu’à sa retraite en 2014. Il a notamment été directeur des services techniques et vice-président des ventes. M. D’Amours siège toujours au conseil d’administration d’Alimentation Couche-Tard. Forbes évalue sa valeur nette à 3,65 milliards de dollars canadiens (2,9 milliards de dollars américains).

 

35. Stephen Smith – 3,65 G$ CAN (2,9 G$ US)

Si vous avez déjà magasiné des taux hypothécaires, il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler des entreprises de Stephen Smith. M. Smith est le cofondateur, président et chef de la direction du prêteur hypothécaire First National Financial. Il a introduit la société à la Bourse de Toronto (FN: TSE) et n’a jamais regardé en arrière. En plus de First National, Smith est copropriétaire de la lucrative Compagnie d’assurance hypothécaire Canada Guaranty et de la Banque Duo du Canada. Il a également des intérêts dans diverses autres sociétés financières, dont la Equitable Bank. Forbes estime la valeur nette de Stephen Smith à 3,65 milliards de dollars canadiens (2,9 milliards de dollars américains).

 

34. N. Murray Edwards – 3,78 G$ CAN (3 G$ US)

Murray Edwards est un avocat qui s’est lancé dans l’industrie pétrolière et minière lorsqu’un ami lui a fait promettre de toujours poursuivre ses passions. Il est passé de la création de sa propre société énergétique à l’investissement dans des sociétés énergétiques déjà prospères. Il détient notamment des participations dans Canadian Natural Resources, Magellan Aerospace et Ensign Energy Services, la deuxième plus grande société de services pétroliers du Canada. Outre le pétrole, M. Edwards est également propriétaire minoritaire des Calgary Flames ainsi que de Resorts of the Canadian Rockies, qui exploite un grand nombre de stations de ski. Selon Forbes, N. Murray Edwards a une valeur nette de 3,78 milliards de dollars canadiens (3 milliards de dollars américains).

 

33. Lawrence Stroll – 3,78 G$ CAN (3 G$ US)

Lawrence Stroll est en partie responsable de l’entrée en bourse de Michael Kors en 2011, d’où provient l’essentiel de sa fortune. Il a vendu cette participation en 2014. Stroll a acheté l’équipe de course de Formule 1 Force India, dont le nom a été changé en Aston Martin en 2021. Le changement de nom a été effectué à la suite de l’investissement de 200 millions de dollars de Lawrence Stroll dans Aston Martin en 2020. Stroll collectionne les Ferrari vintage. Forbes estime la valeur nette de Lawrence Stroll à 3,78 milliards de dollars canadiens (3 milliards de dollars américains).

 

32. Garrett Camp – 3,9 G$ CAN (3,1 G$ US)

Garrett Camp, un entrepreneur né à Calgary, est l’un des fondateurs d’Uber. Il est président du conseil d’administration de l’entreprise. Il détient une participation qui vaut environ 4 % de l’entreprise. Uber n’est pas la première entreprise commerciale de Camp. Il était également propriétaire d’un outil de découverte du Web appelé StumbleUpon. Il l’a finalement vendu à Ebay pour 75 millions de dollars. Il joue le rôle de mentor auprès d’Expa Labs, un incubateur de start-ups de la Silicon Valley. Forbes estime la valeur nette actuelle de Garrett Camp à 3,9 milliards de dollars canadiens (3,1 milliards de dollars américains).

 

31. Mitchell Goldhar – 3,906 G$ CAN (3,1 G$ US)

L’un des Canadiens les plus riches est aussi un professeur d’université ! Il s’agit de Mitchell Goldhar, qui a créé SmartCentres en 1994 et a convaincu Walmart de le laisser ouvrir son premier magasin au Canada. 175 autres Walmart ont suivi. Au fil des décennies, son entreprise a construit des centaines de centres commerciaux au Canada. Il a vendu SmartCentres en 2015 à SmartREIT pour 880 millions de dollars en espèces et en prenant en charge la dette. Il est également devenu le principal actionnaire de SmartREIT. Selon Forbes, Goldhar vaut 3,906 milliards de dollars canadiens (3,1 milliards de dollars américains).

 

30. Barry Zekelman – 4,15 G$ CAN (3,3 G$ US)

Barry est actuellement président, président du conseil et PDG de Zekelman Industries, l’entreprise familiale d’acier et de tuyaux. Il s’agit d’une entreprise privée. Selon Forbes, Barry Zekelman a une valeur nette de 4,15 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards de dollars américains).

 

29. Bob Gaglardi – 4,15 G$ CAN (3,3 G$ US)

Bob Gaglardi a fondé Northland Properties en 1963 avec un prêt de 5 000 $. Il a ouvert son premier hôtel Sandman Inn quatre ans plus tard en Colombie-Britannique. Northland Properties Corporation est largement connue au Canada comme l’un des noms les plus fiables dans le domaine de l’hôtellerie, du sport, de la restauration et de la construction. En 2011, la famille Gaglardi a acheté l’équipe de la LNH Dallas Stars, alors en faillite, dans le cadre d’une transaction de 240 millions de dollars. Northland transforme les Dallas Stars en une plus grande présence immobilière et hôtelière au Texas. Northland se développe également en Angleterre, en Écosse et en Irlande. Forbes estime la valeur nette de Bob Gaglardi à 4,15 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards de dollars américains).

 

28. Jean Coutu et sa famille – 4,15 G$ CAN (3,3 G$ US)

Jean Coutu a ouvert sa première pharmacie au Québec en 1969 et, grâce à des tactiques astucieuses, cette pharmacie s’est transformée en un vaste réseau de pharmacies à travers le Canada. Une partie de ce succès est attribuable au fait que Jean Coutu ne vend pas seulement des produits pharmaceutiques, mais aussi des articles à bas prix comme des fournitures scolaires, du papier hygiénique et d’autres produits que les autres pharmacies n’offrent pas. Au début des années 1990, l’entreprise a commencé à racheter des pharmacies aux États-Unis. Elle a fusionné avec les magasins Rite Aid aux États-Unis, devenant ainsi la troisième chaîne de pharmacies en importance aux États-Unis. Le Groupe Jean Coutu a revendu ses actions de Rite Aid à Rite Aid en 2013. En 2018, le Groupe Jean Coutu a été vendu à la chaîne d’épicerie québécoise Metro dans une transaction d’une valeur de 4,5 milliards de dollars. Forbes évalue la valeur nette de Jean Coutu et de sa famille à 4,15 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards de dollars américains).

 

27. Peter Gilgan – 4,28 G$ CAN (3,4 G$ US)

Peter Gilgan est un autre milliardaire parmi les plus riches Canadiens. Né dans une famille de neuf personnes à Burlington, en Ontario, ce promoteur immobilier sait comment se démarquer. Il s’est vite rendu compte que la sauce secrète pour devenir riche est de construire le genre de maison dans laquelle il voulait vivre.

Peter Gilgan est un comptable professionnel agréé qui a fondé Mattamy Homes en 1978 et qui en est toujours le PDG. Mattamy est l’un des plus grands promoteurs immobiliers résidentiels d’Amérique du Nord. Forbes a estimé la valeur nette de Peter à 4,28 milliards de dollars canadiens (3,4 milliards de dollars américains).

 

26. Apoorva Mehta – 4,41 G$ CAN (3,5 G$ US)

Apoorva Mehta est l’un des Canadiens les plus riches qui a trouvé le succès après avoir fondé une vingtaine d’entreprises qui ont toutes échoué. Apoorva Mehta a finalement trouvé le succès en lançant la société de livraison de nourriture Instacart. Il est doué pour la technologie et aime résoudre les problèmes des gens. Il a finalement décidé d’essayer d’innover quelque chose que presque tout le monde doit faire, à savoir faire les courses. Mehta a lancé Instacart en 2012 et occupe toujours le poste de PDG de l’entreprise. Forbes estime la valeur nette d’Apoorva Mehta à 4,41 milliards de dollars canadiens (3,5 milliards de dollars américains).

 

25. Arthur Irving – 4,91 G$ CAN (3,9 G$ US)

Arthur Irving a hérité de la branche pétrolière de l’entreprise familiale Irving. En 2018, le Arthur Irving Family Trust a racheté la participation du frère d’Arthur dans l’entreprise après sa mort. Arthur est ainsi devenu propriétaire à 100 % de l’entreprise. Le milliardaire a également acquis Tedcastle Holdings, une société pétrolière irlandaise qui importe et distribue du carburant dans toute l’Irlande. Aujourd’hui, Irving Oil exploite la plupart des stations-service à l’est de la province de Québec et est également l’une des plus grandes entreprises de raffinage de pétrole de toute l’Amérique du Nord. Forbes estime la valeur nette d’Arthur Irving à 4,91 milliards de dollars canadiens (3,9 milliards de dollars américains).

 

24. Alex Shevchenko – 5,04 G$ CAN (4 G$ US)

Alex Shevchenko a cofondé Grammarly.com en 2009 et occupe également le poste de chef de produit pour Grammarly. M. Shevchenko est né et a grandi en Ukraine, puis a obtenu la citoyenneté canadienne. La première entreprise de Shevchenko était MyDropbox.com, un détecteur de plagiat. C’est là qu’il a commencé à travailler avec Lytvyn. Il a finalement vendu l’entreprise à Blackboard. Selon Forbes, M. Shevchenko vaut 5,04 milliards de dollars canadiens (4 milliards de dollars américains).

 

23. Max Lytvyn – 5,04 G$ CAN (4 G$ US)

Max Lytvyn a cofondé Grammarly.com. À la fin de 2021, Grammarly avait une évaluation de 13 milliards de dollars et des investisseurs comme BlackRock. Grammarly est un service d’abonnement payant avec une version gratuite. Il a été lancé en 2009. Il compte 30 millions d’utilisateurs quotidiens. Max Lytvyn est né et a grandi en Ukraine. Il a ensuite obtenu la citoyenneté canadienne. Il a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l’Université Vanderbilt. Selon Forbes, Lytvyn vaut 5,04 milliards de dollars canadiens (4 milliards de dollars américains).

 

22. James Irving – 5,16 G$ CAN (4,1 G$ US)

James Irving est membre de la famille Irving, l’une des familles canadiennes les plus riches. Il est propriétaire de J.D. Irving, un conglomérat qui possède plus de deux douzaines d’entreprises dans plusieurs secteurs. Alors que son frère Arthur a hérité de la partie pétrolière de l’entreprise familiale Irving, James s’est occupé de la construction navale. James Irving a élargi le champ de ses activités pour inclure la construction navale, le transport, la vente au détail de produits forestiers, les aliments surgelés, etc. Irving Woodland, l’une des principales divisions de J.D. Irving, est le sixième plus grand propriétaire foncier des États-Unis, avec plus de 1,25 million d’acres de terres à son nom. Ses opérations forestières ont permis de planter plus d’un milliard d’arbres depuis 1957. Forbes estime la valeur nette de James Irving à 5,16 milliards de dollars canadiens (4,1 milliards de dollars américains).

 

21. Carlo Fidani – 5,29 G$ CAN (4,2 G$ US)

Carlo Fidani a pris la direction d’Orlando Corporation après le décès de son père, Orey Fidani, en 2000. L’entreprise gère plus de 40 millions de pieds carrés d’espace commercial et participe à l’aménagement, à la conception et à la construction de terrains dans la région du Grand Toronto (RGT). Elle achète et développe également des terrains de grande valeur dans la région du Grand Toronto. L’entreprise est connue pour sa capacité à fournir un service complet, depuis le terrain jusqu’à la conception, l’obtention des permis et la construction d’un projet, ce qui a contribué à son succès. Fidani est connu pour sa philanthropie. Selon Forbes, la valeur de Carlo Fidani est estimée à 5,29 milliards de dollars canadiens (4,2 milliards de dollars américains).

 

20. Daryl Katz – 5,67 G$ CAN (4,5 G$ US)

Daryl Katz est-il le magnat de la pharmacie le plus riche du Canada ? Daryl Katz est le fils d’un pharmacien et a fait fortune en achetant les droits canadiens de la franchise américaine The Medicine Shoppe en 1991. Il a passé la période 1991-2016 à développer cette entreprise pour en faire un conglomérat appelé le Katz Group Of Companies, qui possède des entreprises dans les domaines de la pharmacie, du sport et du divertissement et du développement immobilier. En 2016, il a vendu la partie pharmaceutique de son entreprise à la société McKesson, basée aux États-Unis. Aujourd’hui, le Katz Group of Companies est l’une des plus grandes entreprises privées du Canada. Et, selon Forbes, Daryl Katz a une valeur nette d’environ 5,67 milliards de dollars canadiens (4,5 milliards de dollars américains).

 

19. Bruce Flatt – 5,79 G$ CAN (4,6 G$ US)

L’homme d’affaires Bruce Flatt est un milliardaire autodidacte et l’un des Canadiens les plus riches du monde. Il est souvent comparé à Warren Buffet. Bruce Flatt est comptable et il a pris le poste de chef de la direction de Brascan en 2002. Il n’avait rejoint l’entreprise que 12 ans auparavant. La société a ensuite été rebaptisée Brookfield Asset Management (BAM.A : TSE, BAM:NYSE). La société investit dans des actifs alternatifs comme les infrastructures, le capital-investissement et l’immobilier. On attribue à M. Flatt le mérite d’avoir étendu la portée de l’entreprise à travers le monde et d’avoir joué un rôle déterminant dans les grands mouvements financiers de l’entreprise. Forbes estime que Bruce Flatt a une valeur nette de 5,79 milliards de dollars canadiens (4,6 milliards de dollars américains).

 

18. Emanuele (Lino) Saputo – 6,04 G$ CAN (4,8 G$ US)

Emanuele Saputo a transformé ses racines fromagères en une entreprise d’un milliard de dollars. Son entreprise agroalimentaire est la raison pour laquelle il est l’un des Canadiens les plus riches. La famille Saputo a immigré à Montréal, au Canada, dans les années 1950 avec Emanuele, alors adolescent, et a créé son entreprise de fromage. Emanuele Saputo en devient le président en 1969. L’entreprise s’est développée à partir de ce moment-là jusqu’à son entrée en bourse en 1997 (SAP: TSE). La société a maintenant des intérêts dans des restaurants, des clubs de golf ainsi que dans le stade Saputo qui accueille l’équipe de soccer de Montréal. Selon Forbes, Emanuele Saputo vaut 6,04 milliards de dollars canadiens (4,8 milliards de dollars américains).

 

17. Huang Chulong – 6,30 G$ CAN (5 G$ US)

Huang Chulong a amassé la majeure partie de sa fortune en tant que président de la société privée Galaxy Group, basée à Shenzhen, en Chine. L’entreprise a participé au développement de plus de 538 millions de pieds carrés de biens immobiliers en Chine et possède des intérêts dans les hôtels, les centres commerciaux, l’exploitation de parcs de stationnement et la location de bureaux. Elle continue à s’intégrer dans de nouveaux secteurs comme les opérations commerciales, la finance, la rénovation urbaine et l’investissement. Chulong détient 85 % des actions de la société Shenzhen Galaxy Commercial Property Investment. Selon Forbes, sa fortune vaut environ 6,30 milliards de dollars canadiens (5 milliards de dollars américains).

 

16. Mark Scheinberg – 6,67 G$ CAN (5,3 G$ US)

Mark Scheinberg et son père Ian ont créé leur propre casino, PokerStars.com. Sous sa direction en tant que PDG, Mark a transformé PokerStars en la plus grande plateforme de jeu de poker en ligne sur Internet. Ils ont vendu la société pour 4,9 milliards de dollars. Mark a utilisé l’argent pour créer Mohari Hospitality, une société d’investissement. Scheinberg développe des biens immobiliers de luxe et des destinations de loisirs dans le monde entier. Forbes estime la valeur nette de Mark Scheinberg à 6,67 milliards de dollars canadiens (5,3 milliards de dollars américains).

 

15. Alain Bouchard – 6,93 G$ CAN (5,5 G$ US)

Alain Bouchard est l’un des Canadiens les plus riches grâce à une entreprise qu’il a contribué à bâtir. Après avoir travaillé pendant des années dans le secteur des dépanneurs, Alain Bouchard a ouvert son propre dépanneur en 1980, à l’âge de 29 ans. Cinq ans plus tard, M. Bouchard a acheté une chaîne régionale de dépanneurs du Québec appelée Couche-Tard, et Alimentation Couche-Tard était née. Au cours des années suivantes, l’entreprise a acheté des magasins partout au Canada et dans le monde, y compris Circle-K. Bouchard est toujours président exécutif du conseil d’administration d’Alimentation Couche-Tard, poste qu’il a occupé après avoir nommé Brian Hannasch président et chef de la direction en 2014. Selon Forbes, Bouchard vaut environ 6,93 milliards de dollars canadiens (5,5 milliards de dollars américains).

 

14. Chip Wilson – 7,05 G$ CAN (5,6 G$ US)

Chip Wilson est un homme d’affaires, un philanthrope et le fondateur de plusieurs entreprises de vêtements de détail, dont Lululemon Athletica Incorporated (LULU: NASDAQ). Wilson a été PDG de Lululemon jusqu’en 2005, date à laquelle il a vendu une participation de 48 % à deux sociétés de capital-investissement : Advent International et Highland Capital Partners. Lululemon est entrée en bourse en 2007. Wilson a démissionné de son poste de président en 2013 et s’est retiré entièrement de l’entreprise en 2015. Cependant, il reste le plus grand actionnaire individuel de Lululemon avec une participation de 8 % dans l’entreprise. M. Wilson, sa femme et ses cinq fils gèrent désormais une société holding appelée Hold It All, qui investit dans l’habillement, l’immobilier et le capital-investissement. Forbes estime la valeur nette de Chip Wilson à 7,05 milliards de dollars canadiens (5,6 milliards de dollars américains).

 

13. Gaye Farncombe – 8,46 G$ CAN (6,72 G$ US)

Gaye Farncombe est membre de l’une des familles les plus riches du Canada et possède une partie de l’empire. Mme Farncombe est la petite-fille du grand magnat canadien de la presse, Roy Thomson. Mme Farncombe possède également 11 % de la société d’investissement Woodbridge. Bloomberg estime la valeur nette de Gaye Farncombe à 8,46 milliards de dollars canadiens (6,72 milliards de dollars américains).

 

12. Linda Campbell – 8,46 G$ CAN (6,72 G$ US)

Linda Campbell est la petite-fille du titan de la presse Roy Thomson, qui a reçu le titre de 1er baron Thomson of Fleet en raison de son travail dans le domaine de l’information. Linda Campbell détiendrait 11 % de la fortune de la famille Thomson. Selon Bloomberg, la valeur nette de Linda Campbell est de 8,46 milliards de dollars canadiens (6,72 milliards de dollars américains).

 

11. Tobias Lutke – 8,69 G$ CAN (6,9 G$ US)

Il a fondé Shopify (SHOP: TSE). En fait, Tobias Lutke a construit lui-même le logiciel de commerce électronique. L’entreprise est une plateforme essentielle pour les marchands qui veulent vendre leurs biens et services en ligne. À l’heure actuelle, la plateforme a pris le contrôle de la majorité du commerce électronique. Elle est aujourd’hui utilisée par plus de 500 000 marchands dans le monde. Selon Forbes, Tobias Lutke a une valeur nette de 8,69 milliards de dollars canadiens (6,9 milliards de dollars américains).

 

10. Pan Dong – 10,04 G$ CAN (8,3 G$ US)

Pan Dong a gravi les échelons, passant de consultante en technologie à directrice de la technologie (CTO) et enfin à présidente du Blue Moon Group. Pan et son mari ont fait de Blue Moon Group une entreprise aux bénéfices importants. C’est pourquoi Hillhouse Capital Management a investi 46 millions de dollars américains (55,66 millions de dollars canadiens) en deux cycles de financement. Lorsque le Blue Moon Group est entré en bourse en 2020, il s’agissait de l’une des plus importantes introductions en bourse à Hong Kong et le marché a atteint des sommets. Pan Dong détient 76 % de l’entreprise. Selon Forbes, son succès lui a valu une valeur nette de 10,04 milliards de dollars canadiens (8,3 milliards de dollars américains).

 

9. David Thomson – 10,78 G$ CAN (8,56 G$ US)

David Thomson est le 3e baron Thomson de Fleet et le petit-fils de Roy Thomson, l’homme qui a créé la Thomson Corporation en achetant le journal d’une petite ville de l’Ontario. Thomson Corporation a acquis Reuters en 2008 pour former Thomson Reuters.

Thomson est président de Thomson Reuters, du journal Globe and Mail et de Woodbridge, une société d’investissement. Il a également investi dans True North Entertainment, la société qui possède l’équipe de hockey des Winnipeg Jets, et il est propriétaire du promoteur immobilier Osmington. Bloomberg estime la valeur nette de David Thomson à 10,78 milliards de dollars canadiens (8,56 milliards de dollars américains).

 

8. Peter Thomson – 10,78 G$ CAN (8,56 G$ US)

Peter Thomson est le coprésident de Woodbridge. Woodbridge est une société d’investissement qui gère les investissements de la famille Thomson. Peter Thomson détiendrait une participation de 14 % dans Woodbridge. Woodbridge gère des investissements dans Thomson Reuters, Bell Media, le Globe and Mail et autres. Il est également pilote de course de rallye. Peter Thomson est le petit-fils du fondateur de Thomson Corp., Roy Thomson. Selon Bloomberg, la valeur nette de Peter Thomson est de 10,78 milliards de dollars canadiens (8,56 milliards de dollars américains).

 

7. Taylor Thomson – 10,78 G$ CAN (8,56 G$ US)

Taylor Thomson est la petite-fille de Roy Thomson. Elle détient une participation de 14 % dans la société d’investissement de sa famille, Woodbridge. Née Lynne Thomson, elle a ensuite changé son nom en Taylor Thomson. La jeune milliardaire a passé l’examen du barreau et a travaillé comme avocate avant de plonger dans le monde de la comédie. Taylor Thomson semble se concentrer sur la constitution de son portefeuille immobilier, avec plus de 120 millions de dollars de biens immobiliers rien qu’en Californie. Bloomberg estime sa valeur nette à 10,78 milliards de dollars canadiens (8,56 milliards de dollars américains).

 

6. Joseph Tsai – 11,34 G$ CAN (9 G$ US)

L’homme d’affaires milliardaire et philanthrope canadien d’origine taïwanaise, Joseph Tsai, est le cofondateur d’Alibaba Group Holding, le géant de l’Internet basé en Chine. Il travaille pour l’entreprise depuis plus de 20 ans, plus récemment en tant que directeur financier et vice-président exécutif du conseil d’administration. Diplômé de la faculté de droit de Yale, il a travaillé dans diverses entreprises avant de rejoindre Alibaba. Selon Forbes, Joseph Tsai a une valeur nette de 11,34 milliards de dollars canadiens (9 milliards de dollars américains).

 

5. Anthony von Mandl – 11,34 G$ CAN (9 G$ US)

Anthony von Mandl est un homme d’affaires et une figure de proue du secteur de l’alcool. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il s’est lancé dans le commerce de l’alcool en vendant des vins importés depuis sa voiture à Vancouver. Il a fini par décrocher un apprentissage européen dans le commerce du vin, ce qui l’a ramené au Canada en tant qu’importateur et négociant de vins fins. À 31 ans, von Mandl avait économisé suffisamment d’argent pour investir dans son premier vignoble, principalement grâce à son entreprise d’importation. Il choisit de s’enraciner dans sa Colombie-Britannique natale, dans la vallée de l’Okanagan, largement inconnue. Cependant, son premier grand succès a été la création de Mike’s Hard Lemonade, qui a été lancé au Canada en 1996, puis aux États-Unis en 1999. Il a également lancé White Claw. Forbes estime la valeur nette d’Anthony von Mandl à 11,34 milliards de dollars canadiens (9 milliards de dollars américains).

4. Chanpeng Zhao – 14,22 G$ (11 G$ US) 

Chanpeng Zhao a créé Binance, une plateforme de cryptomonnaies qui est aujourd’hui la plus importante au monde en termes de volume. Il a étudié l’informatique à l’Université McGill. Après l’université, il a travaillé comme développeur pour Bloomberg. Il est ensuite devenu associé chez Fusion Systems. En 2013, il est devenu chef du développement chez Blockchain. En 2015, Chapeng Zhao a lancé Bijie Tech, un fournisseur de systèmes d’échange. Puis en 2017, il a lancé Binance Holdings Inc. Binance n’est pas cotée en bourse. Binance Holdings Limited a acheté ou investi dans des entreprises importantes comme Coinmarketcap, le site web de suivi des prix des crypto-actifs le plus référencé au monde. Il est peut-être le Canadien le plus riche à l’heure actuelle. Selon Bloomberg, Zhao vaut 14,22 milliards de dollars canadiens (11 milliards de dollars américains).

 

3. David Cheriton – 14,36 G$ CAN (11,4 G$ US)

David Cheriton est professeur à l’Université de Stanford et doit sa fortune à un investissement de 100 000 $ qu’il a fait dans une jeune entreprise appelée Google. En plus de son investissement dans Google, il a également fondé trois entreprises différentes. La première est Arista Networks, qui est entrée en bourse en 2014 (ANET: NYSE). La deuxième est Kealia, qui a été vendue à Sun Microsystems en 2004. La dernière est Granite Systems, qui a été vendue à Cisco en 1996. Selon Forbes, David Cheriton a une valeur nette de 14,36 milliards de dollars canadiens (11,4 milliards de dollars américains).

 

2. Jim Pattison – 15,37 G$ CAN (12,2 G$ US)

Jim Pattison est un investisseur, un philanthrope et un homme d’affaires. Il est à la tête d’un empire présent dans quelque 85 pays et couvrant un large éventail d’industries telles que les supermarchés, le bois, les pêcheries, les emballages jetables, les parcs à thème, les concessionnaires automobiles, etc. Il a ouvert une concession Pontiac en 1961; 25 ans plus tard, il vendait plus de voitures que quiconque dans l’Ouest canadien. Il a développé son entreprise pour y inclure d’autres sociétés telles que Overwaitea Foods, Ripley’s Believe It Or Not !, Save-On-Foods, Guinness World Records et de nombreuses stations de télévision et de radio en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. Forbes estime la valeur nette de Jim Pattison à 15,37 milliards de dollars canadiens (12,2 milliards de dollars américains).

 

1. Sherry Brydson – 17,38 G$ CAN (13,8 G$ US)

Sherry Brydson est l’une des Canadiennes les plus riches. Elle possède 23 % de la société d’investissement de la famille Thomson, Woodbridge. Les activités de Sherry Brydson ne se limitent pas à Woodbridge, mais s’étendent également à la société d’investissement Westerkirk Capital, qui gère des investissements dans l’hôtellerie, l’aviation et les médias, comme les stations de radio Moose FM en Ontario. Outre ces investissements d’un million de dollars, Sherry Brydson possède quelques petites entreprises à Toronto, dont le restaurant thaïlandais Bangkok Garden et le spa Elmwood. Bloomberg estime la valeur nette de Sherry Brydson à 17,38 milliards de dollars canadiens (13,8 milliards de dollars américains).

Ça vous dirait de goûter au style de vie des millionnaires?

Payez vous de petits extras en trouvant une carte de crédit qui vous offre plus de récompenses.


Comparer les cartes de crédit