Après deux ans de pandémie et un divorce, Julie avait besoin d’une compagnie distrayante. 

Un poisson rouge?  Pas assez animé et démonstratif à son goût.  

Un chat? Trop indépendant.

La femme de 46 ans opte donc pour un chien. Après des recherches sur le web, Julie arrête son choix sur un golden retriever, un chien reconnu pour son interaction avec l’humain. Voilà qui mettra de la vie dans la sienne.

Mais il faudra y mettre le prix. Des éleveurs peuvent demander jusqu’à 2 000 $, même plus de 2 500 $! Pour un chiot! La demande est là depuis quelques années, constate-t-elle.

Julie contacte un éleveur établi à l’autre bout de sa ville. Un adorable bébé golden d’une portée récente lui est réservé et sera disponible dans quelques semaines. Elle réussit à négocier: le chiot, vacciné, vermifugé avec carnet de santé, nourriture de départ et son collier pour 2 250 $.

Ouf!

Ne pouvant retenir sa joie, elle annonce son acquisition à ses collègues de travail le lendemain au bureau. Julie a même déjà trouvé son nom, dit-elle les larmes aux yeux : Yiro! 

Fidèle à ses habitudes, Luc, le contrôleur financier de l’entreprise, lui demande combien elle a pu payer pour son chien. Julie avait convenu avec elle-même de ne pas dévoiler le prix. Mais la question est directe. Elle répond.

À ce prix-là, on doit songer à assurer l’animal, lui dit Luc en fronçant les sourcils.

L’idée lui trotte dans la tête quelques jours. Julie se résigne enfin à entreprendre des démarches pour assurer la santé de son futur ami canin…   

Julie et Luc, ni même Yiro n’existent pas, mais cette histoire fictive illustre l’importance de protéger l’investissement qu’est l’acquisition d’un chien, auquel on devra ajouter plusieurs frais, comme les visites chez le vétérinaire, la nourriture et les accessoires.

Assurer son chien: des forfaits à la tonne

De nombreuses compagnies d’assurance offrent des forfaits pour votre boule de poils. Voici quelques polices que nous avons dénichés.

Petsecure

Par exemple, si Julie avait fait une demande de soumission chez Petsecure, de Winnipeg au Manitoba, pour assurer son chien, on lui aurait fait une proposition en quatre choix. La police « de base » Sécurité 1 prévoit une couverture de 1 000 $ en cas d’accident ou de maladie (une par année). On prévoit 200 $ pour la couverture des frais dentaires de son chien annuellement. On parle alors de frais de 36,11 $ par mois, avec une franchise de 300 $.

La police Sécurité 2, est la plus populaire. Si le pauvre Yiro subissait un accident ou souffrait d’une maladie (une par année) la compagnie d’assurance verserait 2 500 $. Pour ses crocs, le montant atteint 300 $. La mensualité monte à 49,27 $, toujours avec une franchise de 300 $.

Il faudrait à Julie payer 76,79 $ par mois pour la police Sécurité 3 qui prévoit une couverture de 5 000 $ pour un accident ou une maladie (une par année). Les soins dentaires sont couverts à 400 $. La franchise demeure à 300 $.

La police Sécurité 4 est destinée aux maîtres plus en moyens. La mensualité est de 132,39 $ et la franchise augmente de 100 $. Toutefois, la soumission mentionne que la couverture en cas d’accident ou de maladie est « illimitée ». On prévoit 600 $ par année de frais dentaires.

On précise qu’il faut ajouter une taxe de 8 % au Québec.  Une franchise annuelle est exigée seulement s’il y eu une réclamation.

Desjardins

Chez Desjardins, on offre aussi d’assurer son chien. On fait remarquer que la charge financière pour prendre soin de son animal de compagnie peut vite peser lourd dans le budget familial. L’assurance permet de partager avec son assureur les frais des divers soins vétérinaires et d’éviter d’avoir à faire des compromis sur la santé du canidé. 

La police, divisée en trois forfaits, permet d’obtenir le remboursement de 80 % des frais de santé du chien. En cas de maladie, les maîtres peuvent se concentrer sur les besoins de traitement de l’animal au lieu de s’inquiéter des questions financières, souligne-t-on chez Desjardins.

Pour la police Patte de bronze, le « prix moyen » par mois est de 37 $. Elle offre une couverture pouvant aller jusqu’à 2 000 $ par année pour la maladie et autant par accident. Les soins dentaires sont assurés jusqu’à 500 $ par année. Ce forfait ne couvre pas les thérapies alternatives, comportementales et les appareils médicaux ainsi que les soins préventifs.

Pour 59 $, le chien a droit à la couverture Patte d’argent qui comprend jusqu’à 4 000 $ par année par maladie et par accident. La police prévoit jusqu’à 700 $ pour l’entretien des dents de votre pitou.

Pour ce qui est des thérapies alternatives, comportementales et les appareils médicaux, on alloue jusqu’à 350 $ par année par catégorie. Les soins préventifs ne sont pas inclus.

Votre chien recevra la totale avec la Patte d’or. Le montant de la couverture est illimité pour la maladie et les accidents. L’assureur débourse un total de 1 000 $ par année pour la gueule de l’animal. La couverture est la même que la Patte d’argent pour les thérapies alternatives, comportementales et les appareils médicaux. Toutefois, on inclut les traitements préventifs. 

Le prix moyen mensuel? 136 $. 

Costco

On peut même se tourner vers le géant Costco pour assurer son animal de compagnie. Le programme Pets Plus Us est conçu pour fournir aux propriétaires d’animaux une protection financière afin que leur animal puisse recevoir les meilleurs soins vétérinaires disponibles, mentionne le géant du commerce au détail bien connu pour ses magasins grandes surfaces.

Le client doit choisir entre l’assurance Accident ou Accident et maladie, puis sélectionner la limite annuelle souhaitée.

L’assurance Accident offre une couverture annuelle de 5 000 $ en cas de blessures accidentelles comme une fracture, une lacération ou s’ils ont été frappés par une voiture. 

Costco fait remarquer que le traitement d’une maladie, ou même juste le diagnostic, peut être coûteux. La couverture incluant la maladie prévoit une somme de 7 500 $ ou de 15 000 $ par année pour faire traiter son chien.

On souligne au passage qu’il est possible d’acheter des médicaments pour son animal de compagnie à la pharmacie chez Costco.

Pour obtenir une soumission en ligne, on doit être membre de la chaine. Ceux-ci peuvent obtenir un rabais allant de 10 % à 15 % selon s’ils sont membres «privilège» ou «exécutif».

Sonnet

La compagnie d’assurances Sonnet couvre quelques provinces canadiennes dont le Québec, notamment pour la protection des animaux présents dans les foyers familiaux. Si notre Julie fait affaire avec cette compagnie de Toronto et si Yiro était victime d’un accident, elle recevrait 2 500 $ par événement. La police prévoit le même montant par maladie annuellement.

La couverture des frais dentaires est de 300 $ par année.

La prime varie selon la franchise choisie. Le prix sera de 60,16 $ par mois avec une franchise de 100 $. Le prix baisse à 48,55 $ si la somme qui reste à la charge de l’assuré est de 300 $.

Dans sa soumission, Sonnet renchérit en soulignant que les soins d’urgence, les soins dentaires, les massages, l’acupuncture, la chiropractie et les traitements homéopathiques sont couverts. Les frais d’examens et les taxes sont couverts, ainsi que les ordonnances et l’hospitalisation.

La Personnelle

La société d’assurance québécoise La Personnelle offre aussi des polices pour la protection des animaux de compagnie. Les forfaits portent aussi le nom de Pattes aux couleurs des trois médailles olympiques (comme Desjardins). Pour une prime mensuelle de 35,80 $, le client qui choisit la Patte bronze a droit à 2 000 $ par accident et le même montant par maladie chaque année. 

On devra ajouter 9,72 $ par mois pour assurer son chien au niveau dentaire et une franchise annuelle de 100 $.

Pour le forfait Patte d’argent, la couverture est de 4 000 $ autant pour les accidents que les maladies (sur une base annuelle). La police inclut 700 $ par année pour les soins des dents du chien. On doit débourser 54,64 $ par mois. Mais pour 17,23 $ de plus, on a droit à 350 $ pour une « protections additionnelles » pour des thérapies alternatives et comportementales et des appareils médicaux.

Enfin, la Patte d’or est offerte pour 135,88 $ (franchise de 100 $). Comme pour les autres polices du genre, la couverture en cas d’accident et de maladie est illimitée. Le chien aura droit à 1 000 $ de soins pour sa dentition annuellement. On a aussi inclus 350 $ par année pour les protections additionnelles (thérapies alternatives et de comportement ainsi que les appareils médicaux).

Le client pourra avoir droit à des soins préventifs, comme un examen et des vaccins annuels (100 $), un hémogramme annuel de routine (130 $), un médicament pour le contrôle des puces (120 $), un examen des selles et une vermifugation (30 $), une analyse d’urine annuelle de routine (70 $), des tests de dépistage annuel (45 $) et un médicament préventif contre le ver du cœur (120 $). Ce qu’on appelle le gros luxe animalier.

Obtenez jusqu’à 10 000 points Scène+
American Express sans frais annuels - Banque Scotia
  • Frais annuels: 0 $
  • Taux d'intérêt sur les achats: 19.99 %
  • Taux d'intérêt sur les avances de fonds: 22.99 %
Promotion: Obtenez jusqu’à 10 000 points Scène+🅪 en prime la première année (soit jusqu’à 100 $ en récompenses voyages)*
Avantages & Récompenses:
  • Obtenez 2X les points Scène+MC pour chaque dollar d’achat dans une épicerie, un établissement de restauration ou de divertissement ou auprès d’un organisme de transport public et d’un service de diffusion en continu admissible*
Faire la demande
*Des conditions s'appliquent

Assurer son chien pour éviter l’euthanasie

Dans une publication de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes, on apprend que seulement 1 % des Québécois possèdent une assurance pour leur compagnon poilu. Citant un texte de La Presse, on ajoute que 50 % des propriétaires d’animaux de Grande-Bretagne ou de Suède en possèdent une.

Contrairement à l’assurance vie pour l’humain, l’assurance pour animaux ne versera pas de prime en cas de décès du chien. 

Comme on vient de le voir, l’assurance pour animaux se concentre surtout sur les blessures, les maladies et les soins dentaires. Les polices d’assurance sont renouvelables annuellement selon l’âge et l’état de santé de l’animal. Les coûts de soins dentaires courants comme le nettoyage ainsi que les traitements aux gencives et aux dents sont généralement couverts.

Il est possible de se faire rembourser des frais de gardiennage de l’animal, dans le cas où le maître tombe malade et n’est plus capable de s’en occuper.

Quand on parle de thérapies dites « alternatives », il est question d’homéopathie, de massothérapie, d’hydrothérapie, d’acupuncture, de chiropractie et de physiothérapie. Il s’agit de thérapies parallèles que pourrait recommander un vétérinaire, indique-t-on.

Les thérapies comportementales sont destinées aux animaux souffrant de problèmes tels que  l’anxiété de séparation ou l’agressivité. 

L’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes souligne enfin que de nombreux propriétaires de chiens malades ont recours à l’euthanasie chaque année en raison d’un manque d’argent, alors que l’assurance pour animaux pourrait être utile pour éviter de prendre cette décision difficile et hautement émotive.

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars sur vos assurances?

Magasinez vos assurances avec nos comparateurs d'assurance


Comparer les assurances