Le guide ultime pour comprendre le CELIAPP en 2024

Maison qu'on peut acheter avec l'aide du CELIAPP

    Alors que les prix des maisons restent élevés, de nombreux Canadiens trouvent qu’il est plus difficile d’épargner pour une mise de fonds hypothécaire. Le gouvernement canadien a mis sur pied des initiatives visant à rendre l’accès à la propriété plus abordable. L’une des façons dont le gouvernement s’attaque à la crise du logement est le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP).

    Ce compte présente de nombreuses similitudes avec deux comptes enregistrés existants: le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et le régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Voici ce que vous devez savoir sur le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP).

    Qu’est-ce que le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP)?

    Le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP) est un compte d’épargne libre d’impôt destiné uniquement à l’achat d’une maison. Le CELIAPP est opérationnel depuis avril 2023 et s’adresse aux résidents canadiens qui prévoient acheter leur première maison. Des conditions sont imposées pour savoir qui peut l’utiliser et comment.

    Lorsque vous cotisez à votre CELIAPP, vous pouvez investir votre argent dans des placements admissibles comme des actions, des obligations, des fonds communs de placement, des fonds négociés en bourse (FNB) et des certificats de placement garanti (CPG). Vous pouvez vous les procurer auprès de courtiers en ligne ou de banques traditionnelles. L’ARC n’impose pas le revenu de placement de votre CELIAPP lorsque vous effectuez des retraits. Il s’agit d’un compte non imposable.

    Supposons que vous cotisiez 5 000 $ à votre compte d’épargne libre d’impôt et que vous investissiez dans des actions. Si la valeur de vos actions passe à 10 000 $, vous réaliserez un gain en capital de 5 000 $. Ce revenu supplémentaire n’est pas assujetti à l’impôt. Le revenu est à l’abri de l’ARC. En plus d’avoir un compte d’épargne libre d’impôt, si vous cotisez au CELIAPP, vous pouvez demander des déductions fiscales lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus, réduisant ainsi vos impôts. 

    Où ouvrir votre premier CELIAPP?

    En vigueur depuis le mois d’avril 2023, quelques institutions ont été plus rapides que les autres pour vous permettre d’ouvrir votre compte. À l’heure actuelle, la plupart des institutions financières et des sociétés de gestion de patrimoine proposent le CELIAPP. Vous pouvez choisir de le faire gérer par une banque traditionnelle ou d’investir vous-même auprès d’un courtier en ligne. Cependant, certaines banques comme la Banque Laurentienne et quelques plateformes d’investissement n’offrent toujours pas de CELIAPP. Voici des courtiers qui vous permettent d’ouvrir un compte rapidement et de commencer à placer votre argent en quelques clics.

    Questrade

    [Offer productType=”BrokerageAccount” api_id=”5f4fc05628fd745eadb16a7e”]

    Questrade, courtier en ligne bien connu des investisseurs qui aiment épargner sur les frais, a été le premier à offrir le CELIAPP. Vous pouvez ouvrir un CELIAPP pour y accumuler votre mise de fonds en espèces, investir dans divers types de placements comme des fonds négociés en bourse (FNB) et des actions par la biais de votre compte autogéré Questrade ou dans des portefeuilles préparés par Questwealth Portfolios.

    Wealthsimple

    [Offer productType=”RoboAdvisorAccount” api_id=”5f4fb3d6aa6089772c612036″]

    Sur Wealthsimple, vous pouvez ouvrir un CELIAPP avec un robot-conseiller ou en courtage direct. Choisissez Placements gérés si vous voulez que Wealthsimple s’occupe de bâtir votre CELIAPP pour vous, selon vos objectifs et votre échéancier. Si vous préférez négocier vous-même des actions et des FNB, optez pour un compte Wealthsimple Trade qui vous donne le contrôle total de vos placements.

    Pro-investisseurs CIBC

    [Offer productType=”SavingsAccount” api_id=”658c68c5a7dca26dc393cb57″]

    Grâce à une commission raisonnable de 6,95$ par transaction, Pro-Investisseurs CIBC est une plateforme intéressante pour ouvrir votre CELIAPP si vous préférez les grandes banques. Déjà client de la CIBC? Vous pouvez facilement transférer des fonds à partir de votre compte bancaire. Cette banque offre également l’option de réinvestir automatiquement vos dividendes.

    Quand cotiser?

    Pour pouvoir déduire votre cotisation de vos revenus imposables, il faut cotiser au plus tard le 31 décembre de cette année-là. Contrairement au REER, qui vous permet de cotiser jusqu’en février 2024 pour une déduction s’appliquant à l’année 2023, le CELIAPP ne permet pas d’allonger la période de cotisation.

    Quel est le plafond de cotisation au CELIAPP?

    Grâce au CELIAPP, vous pouvez épargner 8 000 $ par an à partir de 2023. En effet, il est assorti d’un plafond annuel de 8 000 $ et d’un plafond à vie de 40 000 $. 

    Il y a une différence importante avec le fonctionnement du compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Vos droits de cotisation inutilisés s’accumulent et peuvent être reportés avec un CELI. Ce n’est pas le cas pour le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP). Vous pouvez reporter les droits de cotisation inutilisés de votre CELIAPP d’une seule année. Par exemple, si vous ouvrez un compte en 2023 mais n’y cotisez pas, vous pouvez reprendre vos droits de 2023 en 2024.

    Par exemple, si vous ne cotisez que 6 000 $ à votre compte d’épargne en 2023, puis rien en 2024, vous perdrez les 2 000 $ de droits de cotisation inutilisés. Vous pouvez aussi choisir d’ouvrir un compte maintenant, et commencer à cotiser plus tard. Supposons que vous ouvrez votre compte en 2023, mais n’y cotisez pas avant 2030. Même si vous n’avez pas utilisé vos droits de participation de 2023 à 2029, le montant que vous avez le droit de reporter reste de 8 000 $. En 2030, vous pouvez donc cotiser un maximum de 16 000 $.

    Si vous versez votre plafond de cotisation annuel de 8 000 $ chaque année à partir de l’année où vous avez le droit d’ouvrir un CELIAPP et d’y cotiser, vous atteindrez votre plafond à vie de 40 000 $ en cinq ans.

    Qui peut ouvrir un CELIAPP?

    Si vous prévoyez d’acheter votre première maison, vous pouvez utiliser le compte d’épargne pour une première habitation. Cependant, vous devez vérifier que vous avez le droit d’ouvrir et d’utiliser le CELIAPP pour votre objectif d’achat d’une maison. Il existe des conditions d’admissibilité.

    Quelles sont les conditions d’éligibilité pour ouvrir un CELIAPP? 

    Tout d’abord, vous devez être un résident du Canada et avoir 18 ans. De plus, vous ne devez pas avoir résidé dans une maison dont vous ou votre conjoint étiez propriétaire à un moment quelconque au cours de l’année où vous ouvrez votre CELIAPP ou au cours des quatre dernières années civiles. Essentiellement, le gouvernement canadien veut que le CELIAPP proposé ne profite qu’aux acheteurs d’une première maison.

    Cependant, vous êtes autorisé à ouvrir un CELIAPP dès maintenant, à rencontrer l’amour de votre vie plus tard cette année et à aller vivre avec lui dans sa propre maison. Vous pourrez toujours retirer de l’argent non imposable de votre CELIAPP plus tard.

    Retrait du CELIAPP

    Si vous retirez de l’argent de votre CELIAPP pour acheter votre première maison, vous ne paierez pas d’impôt sur vos retraits. Toutefois, si vous utilisez l’argent de votre CELIAPP à des fins autres que l’achat d’une première maison, l’ARC reconnaîtra le montant de votre retrait comme un revenu et l’imposera. 

    La durée de vie du CELIAPP est limitée. Le compte d’épargne première maison ne peut être ouvert que pendant 15 ans. Si vous ouvrez et cotisez à votre CELIAPP, mais que vous ne l’utilisez pas pour acheter une première maison admissible dans les 15 ans suivant l’ouverture, vous devrez fermer votre compte. 

    Vous avez trois options de retrait pour l’argent de votre CELIAPP

    Vous pouvez retirer un montant forfaitaire de votre CELIAPP et payer des impôts sur ce retrait. Une autre option vous permet d’éviter toute imposition immédiate. Pour ce faire, vous convertissez votre CELIAPP en régime enregistré d’épargne-retraite (REER) avant la fin de l’année de vos 71 ans. Vous pouvez également transférer les fonds de votre CELIAPP par l’intermédiaire de votre fournisseur de CELIAPP à un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Il est important de noter que le FERR est destiné à fournir un revenu périodique à la retraite. Si vous convertissez votre CELIAPP en FERR, vous devrez commencer à retirer le montant minimum l’année suivante. 

    Les transferts directs de votre CELIAPP à votre REER ou à votre FERR sont des transferts admissibles. Le transfert n’est pas imposable lorsque vous l’initiez. Toutefois, les retraits de votre REER et le revenu reçu de votre FERR sont assujettis à l’impôt à votre taux marginal d’imposition.

    Conséquences sur les droits de cotisation

    De plus, lorsque vous effectuez un transfert de votre CELIAPP à un REER, ce transfert ne réduit pas vos droits de cotisation à un REER! Même si vous n’avez pas de droits de cotisation à un REER, vous pouvez toujours effectuer un transfert direct admissible de votre CELIAPP à votre REER. Il s’agit d’un geste très stratégique.

    Toutefois, lorsque vous effectuez un retrait de votre compte d’épargne pour la première maison ou un transfert à votre REER ou à votre FERR, cela n’augmente pas vos plafonds de cotisation au CELIAPP. Par exemple, si vous cotisez jusqu’au plafond annuel de 8 000 $ à votre CELIAPP en 2023, mais que vous décidez de transférer 5 000 $ à votre REER, cela ne libère pas de droits de cotisation supplémentaires pour votre CELIAPP en 2023. Vous devrez attendre 2024 pour atteindre votre plafond de cotisation annuel total de 8 000 $. De même, vous pouvez transférer des fonds de votre REER à votre CELIAPP sans payer d’impôt si vous avez des droits de cotisation au CELIAPP, mais votre transfert ne rétablira pas vos droits de cotisation au REER.

    Le CELIAPP et le Régime d’accession à la propriété (RAP)

    Le CELIAPP est différent du régime d’accession à la propriété (RAP). Avec le régime d’accession à la propriété, vous pouvez emprunter jusqu’à 35 000 $ de votre REER sans payer d’impôt pour acheter votre première maison. Lorsque vous retirez du REER dans le cadre du régime d’accession à la propriété, vous devez rembourser le montant emprunté dans les 15 ans. Par contre, lorsque vous retirez un montant du CELIAPP, vous n’avez pas à rembourser le montant retiré.

    Vous pouvez combiner RAP et CELIAPP. C’est assez intéressant, puisqu’un couple peut ainsi amasser deux fois 40 000 $ en CELIAPP et deux fois 35 000 $ en RAP, pour un total de 150 000 $ pour sa première maison.

    Comment le CELIAPP se compare-t-il au CELI et au REER?

     CELIAPPCELIREER
    ObjectifAchat d’une première maisonÉpargne généraleRevenu de retraite
    AdmissibilitéÊtre âgé d’au moins 18 ans. Être résident canadien. Ne pas avoir vécu dans une maison dont vous êtes propriétaire à un moment quelconque de l’année où vous ouvrez votre CELIAPP ou au cours des quatre dernières années civiles.Être âgé d’au moins 18 ans. Être résident canadien.Avoir gagné un revenu. Être résident canadien.
    Traitement fiscal des cotisationsLes cotisations sont déductibles du revenu imposable. Les revenus de placement et les gains en capital sont exonérés d’impôt lorsqu’ils sont utilisés pour l’achat d’une première habitation admissible.Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôt. Les revenus de placement et les gains en capital sont exonérés d’impôt.Les cotisations sont déductibles d’impôt. Les cotisations et les revenus de placement sont imposés lorsqu’ils sont retirés.
    Limite de cotisationLimite annuelle de 8 000$. Limite à vie de 40 000$. Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés d’une année.Limite annuelle de 6 500$ en 2023. Les droits de cotisation inutilisés sont accumulés et reportés.Limite annuelle de 30 780$ en 2023. Les droits de cotisation sont calculés en fonction de vos droits de cotisation inutilisés, du revenu net de l’année précédente, de la limite annuelle du REER et d’autres facteurs d’équivalence.
    RetraitsVous pouvez retirer de l’argent de votre CELIAPP à d’autres fins, mais ces retraits seront imposés. Les retraits pour l’achat d’une première maison ne sont pas imposés. Vous pouvez effectuer des transferts directs admissibles à un REER ou à un FERR sans être assujetti à l’impôt. Les retraits subséquents d’un REER ou d’un FERR sont imposés.Vous pouvez retirer de l’argent d’un CELI à n’importe quelle fin sans être assujetti à l’impôt. Aucune restriction sur les retraits.Les retraits d’un REER sont imposés. Vous pouvez convertir votre REER en FERR ou en rente sans être assujetti à l’impôt. Les retraits subséquents d’un FERR ou d’une rente sont imposés.
    Durée du compteLe compte ne peut rester ouvert que pendant 15 ans à compter de la date d’ouverture du compte. Le compte peut rester ouvert toute la vie.Le compte peut rester ouvert jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez l’âge de 71 ans. Retirez des fonds ou convertissez-les en rente ou en FERR à la fermeture.

    Conclusion

    Le CELIAPP est une bonne chose pour les Canadiens qui cherchent à acheter leur première maison. Vous pouvez utiliser le CELIAPP pour épargner pour votre mise de fonds. Avec le CELIAPP, vous bénéficiez des avantages fiscaux offerts par le CELI et le REER dans un seul compte. Vous pouvez demander des déductions fiscales pour vos cotisations, et vos retraits pour l’achat d’une maison sont libres d’impôt. Le CELIAPP ne remplace pas le régime d’accession à la propriété (RAP) existant. Il offre plutôt aux Canadiens une autre possibilité d’épargne avantageuse sur le plan fiscal.

    FAQ sur le CELIAPP

    Maude Gauthier est journaliste pour Hardbacon. Depuis qu’elle a terminé son Ph.D. en communication à l’Université de Montréal, elle écrit sur la finance, les assurances et les cartes de crédit pour des entreprises comme les Fonds FMOQ et Code F. Utilisatrice responsable de cartes de crédit, elle peut passer des heures à lire les petits caractères pour bien comprendre leurs avantages. À cause de leur simplicité, elle a développé une préférence pour les cartes avec remises en argent. Après avoir subi des hausses salées avec son ancien assureur, elle peut maintenant affirmer fièrement avoir économisé des centaines de dollars en magasinant ses assurances auto et habitation. Dans ses temps libres, elle lit une multitude de romans et profite du streaming de quelques émissions populaires (et possiblement moins populaires, comme les documentaires animaliers).