Voyager en famille pour pas cher: 22 trucs infaillibles!

Par Maude Gauthier | Publié le 24 oct. 2023

voyager en famille
Share with FacebookShare with FacebookShare with TwitterShare with TwitterShare with Twitter

    S’évader en famille pour relaxer et faire découvrir de nouveaux coins du monde aux enfants? C’est le rêve de nombreux parents. Mais lorsqu’on doit tout payer pour 3, 4 ou 5 personnes, les coûts montent rapidement. Et on veut souvent se garder un peu de «lousse» pour acheter des souvenirs! Comment avoir du plaisir en voyage sans se ruiner?

    Les grands principes du voyage en famille

    Il y a certains principes à respecter pour éviter de dépenser toutes ses économies. Ceux-ci sont encore plus pertinents dans un contexte inflationniste, alors qu’un Canadien sur trois a récemment changé ses plans de vacances pour cette raison. Il faut entre autres bien réfléchir à sa destination, ses dates de départ et de retour, la durée du voyage, et faire le tour des offres disponibles.

    1. Partir moins souvent mais plus longtemps

    En partant plusieurs semaines en voyage, une famille peut visiter plus d’une destination à proximité les unes des autres. Payer seulement une fois les billets d’avion peut permettre d’économiser beaucoup d’argent, des milliers de dollars.

    À quelques centaines de dollars chaque billet, multiplié par 3, 4 ou 5 personnes, la différence se fait sentir rapidement! Avoir plus de temps sur place vous permettra aussi d’être moins pressé. Vous aurez le temps de vous balader entre deux activités, au lieu de les enfiler les unes derrière les autres pour essayer de tout faire en quelques jours.

    2. Rechercher les offres spéciales 

    Certains endroits proposent l’hébergement et les repas gratuits pour les enfants. On peut trouver des idées sur les sites de compagnies aériennes ou de recherche d’hôtels. Par exemple, j’ai trouvé des prix intéressants pour les familles monoparentales dans plusieurs tout-inclus sur le site d’Air Transat. Ces sites fournissent aussi parfois l’information sur les meilleures périodes de l’année pour réserver.

    3. Choisir une destination locale

    Évidemment, si on évite l’avion, le train, les longues distances, le coût du voyage en famille diminuera substantiellement. On peut donc très bien s’amuser en visitant une région du Québec qu’on ne connait pas encore.

    Comme vous le savez déjà, tout est relatif, puisque nous avons vu l‘inflation qui a fait augmenter les prix de l’essence cette année! Si vous possédez une voiture familiale électrique, ce petit périple en Gaspésie ou sur la Côte-Nord vous reviendra beaucoup moins cher. Contrairement à une idée répandue, ces régions éloignées possèdent bel et bien suffisamment de bornes de recharge pour permettre un voyage en famille. Si, comme moi, vous n’êtes pas encore passé à l’électrique, il existe aussi d’excellentes cartes de crédit pour économiser sur l’essence.

    4. Choisir une destination sans visa 

    Les Canadiens peuvent maintenant voyager en famille dans plus de 180 pays sans avoir besoin d’un visa, et c’est génial. Tenté par l’Espagne, Malte, la Pologne? Aucun visa nécessaire. Votre famille est plutôt du type Bahamas ou Corée du Sud? Aucun visa nécessaire. Si votre voyage se prolonge, un visa pourrait tout de même être exigé, selon le nombre de mois que vous passerez en terre étrangère. 

    5. Choisir une destination sans vaccin

    Quant aux vaccins, si vous rêvez de Madagascar, vous aurez une longue liste de « piqûres » à recevoir. Plusieurs cliniques offrent la vaccination des voyageurs et bien que les coûts ne soient pas très élevés par vaccin, le cumul pour toute la famille pourra faire mal au portefeuille. Il est judicieux de vous informer sur les vaccins nécessaires selon la destination envisagée.

    6. Bien choisir le moment (partie 1)

    Quand j’étais jeune, ma famille partait parfois en vacances au beau milieu de l’année scolaire. Et je ne parle pas de la semaine de relâche! C’est une astuce qui peut être controversée, surtout si vos enfants sont en difficulté dans certaines matières.

    Les prix sont habituellement plus élevés lorsque la majorité des gens sont en vacances. C’est logique, mais très ennuyant pour votre portefeuille de touriste. C’est pourquoi partir quand personne d’autre ne le fait, ou presque, peut être économique.

    7. Bien choisir le moment (partie 2)

    Vous n’osez pas quitter au beau milieu d’un mercredi après-midi pour manquer trois semaines d’école? Alors, partez pendant les congés scolaires, mais, évitez les départs la fin de semaine. Par exemple, trichez en décalant le départ un jour avant ou le retour un jour après, aux petites heures du matin ou en soirée.

    8. Profiter des points accumulés sur les cartes de crédit

    En s’y prenant à l’avance, on peut accumuler suffisamment de récompenses sur une carte de crédit pour couvrir une partie du voyage. Les cartes de crédit axées sur le voyage offrent généralement des assurances qui peuvent vous faire épargner sur cette dépense et certaines ont des offres spéciales qui permettent d’accélérer l’accumulation des points. Les meilleures cartes exigent souvent une bonne cote de crédit et un revenu annuel moyen à élevé. De plus, elles comportent des frais annuels. À vous de voir si ces cartes en valent la peine en fonction de vos dépenses.

    La carte American Express Platine de la Banque Scotia

    [Offer productType=”CreditCard” api_id=”62c4512c8e710d4f783b951c”]

    La carte American Express Platine de la Banque Scotia offre des points Scène+. Pour les voyages, cette carte ne charge pas de frais d’opérations en devises lorsque vous faites des achats à l’étranger. Seul le taux de change s’applique. Cette carte est dispendieuse, mais vous aurez un endroit où vous détendre en attendant votre vol grâce à Priority Pass qui vous permet d’entrer dans plus de 1 200 salons d’aéroport partout dans le monde.

    La carte American Express Or de la Banque Scotia

    [Offer productType=”CreditCard” api_id=”5f32aa0a63ae8636997fa6a7″]

    La carte American Express Or de la Banque Scotia n’exige pas, elle non plus, de frais d’opérations en devises. Toujours pratique lorsqu’on utilise sa carte de crédit en voyage! Cela nous permet de sauver environ 2,5% à 3% sur les achats qu’on fait dans un pays étranger. Au Canada, ses récompenses prennent la forme de points Scène+. Vous obtenez jusqu’à 6 points par dollar dépensé dans certaines épiceries et 5 points dans les autres épiceries, les restaurants et le divertissement, en plus de 3 points par dollar pour les transports et la diffusion en continu.

    La carte Visa Infinite TD Aéroplan

    [Offer productType=”CreditCard” api_id=”631783e23fb86e5793a23a43″]

    Si vous avez un revenu annuel de 60 000$ ou plus pour y être éligible, la carte Visa Infinite TD Aéroplan propose des économies annuelles moyennes de quelques centaines de dollars qui compenseront ses frais. Ses récompenses sont de 1,5 point sur chaque dollar d’achats d’essence et d’épicerie, puis de 1 point pour les autres achats, avec possibilité de doubler vos points chez 150 partenaires Aéroplan. L’enregistrement du premier bagage à l’aéroport est gratuit. Pour voyager par voie terrestre ou aérienne, vous pouvez adhérer à NEXUS et obtenir une remise allant jusqu’à 100$.

    La carte Visa Infinite TD Classe ultime Voyages

    [Offer productType=”CreditCard” api_id=”5f35480892ec22115033b309″]

    Avec la carte Visa Infinite TD Classe ultime Voyages, vous pouvez réserver votre voyage avec Expedia pour la TD et obtenir 8 points par dollar dépensé. Vous bénéficiez aussi d’un crédit voyages TD annuel de 100$ lorsque vous réservez un voyage auprès d’Expedia pour la TD. Ses assurances voyage sont compétitives. Par exemple, en cas d’annulation de voyage, vous obtenez jusqu’à 1 500$ par personne assurée. En cas d’interruption de voyage, c’est plutôt 5 000$ qui pourrait vous être octroyé par personne (pour un maximum total de 25 000$ pour l’ensemble des assurés). L’offre promotionnelle, extra généreuse, vous aidera à accumuler des points pour votre prochaine escapade en famille! Pour l’obtenir, TD demande que vous ayez un revenu personnel de 60 000$ ou plus.

    La carte Visa Infinite Privilège TD Aéroplan

    [Offer productType=”CreditCard” api_id=”5faebd6ecee9031232939393″]

    Dispendieuse et difficilement accessible avec l’exigence d’un revenu personnel d’au moins 150 000$, la carte Visa Infinite Privilège TD Aéroplan vous permet de vous détendre avant le décollage dans un salon Feuille d’érable. Elle permet également de profiter de services prioritaires à l’aéroport comme l’embarquement prioritaire, le traitement prioritaire des bagages ainsi que la mise en attente et les surclassements prioritaires. Son taux d’accumulation de points est supérieur à celui de la carte Visa Infinite TD Aéroplan. Vous pouvez échanger vos points contre tous les sièges, tous les vols, sans restrictions avec Air Canada.

    9. S’y prendre à l’avance pour réserver les billets d’avion

    Malgré nos désirs de partir en vacances spontanément, les billets d’avion sont en général moins chers lorsqu’on les achète longtemps avant le départ. Par exemple, on peut mettre une alerte sur Google Flights pour suivre le prix des billets pour une destination qu’on trouve intéressante.

    10. Utiliser des comparateurs de vols

    Le transport est l’un des postes de dépenses principaux lorsqu’on part en voyage en famille. C’est pourquoi bien utiliser les outils technologiques peut être d’une grande aide. Le comparateur de vols de Hardbacon ainsi que Google Flights ne sont que deux exemples. Ils permettent de voir les offres de plusieurs compagnies aériennes pour une même destination.

    Ensuite, que faire lorsque vous avez trouvé un vol qui pourrait convenir? Afin de vous assurer d’avoir le meilleur prix, faites une dernière vérification. Regardez les tarifs directement sur le site de la compagnie aérienne. Il arrive parfois que le prix soit encore plus bas sur leur site.

    11. Amener bébé en voyage avant ses deux ans

    Si vous avez un jeune enfant qui s’assoit sur vos genoux dans l’avion, vous pourrez économiser beaucoup sur le prix de son billet, puisqu’il n’occupe pas son propre siège. Il s’agit d’une option intéressante si l’emploi des parents permet de prendre un long congé sans trop se serrer la ceinture.

    12. Utiliser des applications de planification

    Une application comme Hopper peut vous aider à organiser votre voyage. Elle propose notamment un service de prédiction des prix. Celui-ci devrait vous permettre d’économiser en vous conseillant de réserver maintenant ou d’attendre avant de la faire. Il identifie les périodes où les prix sont généralement moins chers.

    13. Se faire héberger chez un hôte

    Se loger en vacances constitue une autre dépense importante pour les familles. À 4 ou 5 personnes incluant des enfants, c’est plus difficile de dormir sur un divan ou dans un dortoir!

    Premièrement, faites des recherches. Commencez vos recherches d’hébergement en comparant les prix de l’hôtel et de la location d’appartement. Pour certaines destinations, ce n’est pas forcément plus avantageux, alors que pour d’autres, vous trouverez de vraies perles.

    Par exemple, pour aller à Ogunquit (Maine), un hôtel vous coûtera facilement 200$ à 300$ la nuit, ce qui similaire à un appartement trouvé sur Airbnb. Mais, pour une grande ville comme Vancouver, Airbnb est souvent beaucoup moins dispendieux, en plus d’offrir plus de commodités.

    14. Échanger sa maison

    Proposer à une autre famille de vivre chez vous pendant que vous prenez vos aises dans leurs quartiers, c’est définitivement la solution la plus économique, puisque gratuite! Des plateformes comme Home Exchange donnent un aperçu des possibilités. Le seul hic est que l’offre n’est pas abondante dans toutes les villes. Il se pourrait bien qu’il n’y ait aucune possibilité d’échange pour votre destination de rêve.

    15. Choisir l’auberge de jeunesse pour votre famille

    Certains voyageurs témoignent de leurs aventures aux quatre coins du pays et outre-frontières en auberge jeunesse. L’idée vous rebute peut-être avec de jeunes enfants, mais il est tout à fait possible de trouver une auberge suffisamment propre et calme pour accommoder une famille.

    16. Faire du camping ou louer un VR

    C’est une question de style de vacances tout autant que de coûts. En optant pour un «road trip» et du camping en famille, on diminue le prix du logement… à condition de posséder l’équipement nécessaire. Sinon, les nouveaux achats risquent de se multiplier. Louer un véhicule récréatif peut être dispendieux, mais en ajustant vos dates de vacances, vous pouvez faire diminuer les coûts.

    17. Essayer le Wwoofing

    Le wwoofing consiste à échanger quelques heures de travail contre le gîte et le couvert pour vous et vos enfants, sur une ferme. Si vous avez des enfants plus vieux, offrez-leur cette expérience qu’ils n’oublieront pas de si tôt!

    18. Mettre son logement en location 

    Pendant que vous partez à l’aventure en famille, pourquoi ne pas financer une partie de vos vacances en louant votre maison maintenant vide? Cette pratique courante et est devenue très facile avec des plateformes comme Airbnb ou Vrbo

    19. Limiter les visites d’attractions

    Attractions et visites, guidées ou non, font vite exploser le budget d’une famille en voyage. Que faire? Discutez en famille pour choisir quelques visites qui plairont à tous. Vous pouvez ensuite relaxer en vous promenant dans les parcs et à travers les quartiers. Misez sur le plein air, la plage et les randonnées, qui sont des activités souvent gratuites et toujours amusantes à faire en famille.

    20. Prévoir les collations et repas

    Une façon de commencer un voyage en famille du bon pied budgétaire est de ne rien acheter à boire ou grignoter à l’aéroport. C’est toujours hors de prix. On amène donc une collation. La même réflexion s’impose pour les repas à votre destination.

    Choisissez un hébergement avec une petite cuisine. Vous serez en mesure d’économiser sur la nourriture en cuisinant plusieurs de vos repas sur place. Faire vos courses au marché permettra de joindre l’utile à l’agréable. Vous découvrirez la vie locale, les odeurs, les couleurs, et mangerez un repas santé à bon prix. De plus, n’oubliez pas vos gourdes d’eau. Acheter des boissons à chaque jour peut rapidement devenir dispendieux.

    21. Créer un budget souvenir

    Enfin, il est intéressant de définir à l’avance un budget souvenir personnel. C’est parfait pour les adultes ainsi que pour les enfants! Ils pourront ainsi décider eux-mêmes de l’usage qu’ils en feront. Le petit cours sur la saine gestion des dépenses est un bonus!

    22. Utiliser les sites de coupons rabais

    Que vous restiez au Canada ou que vous préfériez l’étranger, il existe une multitude de sites où vous pouvez trouver des rabais. Le plus connu est probablement Groupon. Il pourrait vous aider à trouver des rabais sur des activités touristiques pour les chutes du Niagara ou une visite guidée en autobus dans certains quartiers de New York.

    Pour passer du bon temps en famille, l’essentiel est d’avoir du plaisir, et c’est gratuit! Avec toutes ces astuces en mémoire, il vous sera plus facile de profiter de vacances bien méritées. Et ceci sans vous inquiéter de dépasser la limite du budget familial.

    Share with FacebookShare with FacebookShare with TwitterShare with TwitterShare with Twitter

    Maude Gauthier est journaliste pour Hardbacon. Depuis qu’elle a terminé son Ph.D. en communication à l’Université de Montréal, elle écrit sur la finance, les assurances et les cartes de crédit pour des entreprises comme les Fonds FMOQ et Code F. Utilisatrice responsable de cartes de crédit, elle peut passer des heures à lire les petits caractères pour bien comprendre leurs avantages. À cause de leur simplicité, elle a développé une préférence pour les cartes avec remises en argent. Après avoir subi des hausses salées avec son ancien assureur, elle peut maintenant affirmer fièrement avoir économisé des centaines de dollars en magasinant ses assurances auto et habitation. Dans ses temps libres, elle lit une multitude de romans et profite du streaming de quelques émissions populaires (et possiblement moins populaires, comme les documentaires animaliers).