Le temps, c’est de l’argent. Le vieil adage s’applique tout particulièrement au rituel annuel québécois du déménagement. Ainsi, une bonne part du budget consacré à changer de domicile ira à des déménageurs rémunérés à un taux horaire. L’idée est alors de réduire le temps nécessaire aux déménageurs pour déplacer les objets qui balisent votre quotidien d’une maison à une autre. 

En plus du temps requis, déménager comporte également une bonne part de coûts collatéraux—la pizza, les boîtes, le changement d’adresse—qui peuvent s’additionner au point de faire exploser la facture. 

Attaquons donc le problème des frais reliés au déménagement à partir de ces deux fronts.  

 

1 – C’est le temps de faire le tri

Après des années passées à vivre au même endroit, il est inévitable que vous ayez amassés des tas objets inutiles qui dorment au plus profond des placards et des armoires. Réveillez la Marie Kondo en vous et larguez absolument tout ce que vous choisissez de conserver « au cas où » … C’est un exercice difficile quand plusieurs objets ont une valeur sentimentale, je vous l’accorde. Mais tous les jouets de l’ado qu’on n’a jamais donné au suivant, la collection de magazines qui prend la poussière ou les bonnes vieilles fringues qu’on garde « des fois que » nécessiteront plusieurs voyages de la chambre au camion, ajoutant d’autant à la facture finale. 

La règle du pouce : si vous n’avez pas ouvert ce classeur depuis des années, ou que vous avez oublié jusqu’à l’existence d’une garde-robe d’hiver cachée dans le cabanon, c’est que vous pouvez vous en débarrasser. À cet égard, vous serez surpris de ce que vous retrouverez dans le garde-manger, les armoires de cuisine et les placards, autant d’endroits où l’inutilité règne. 

Plusieurs en profitent d’ailleurs pour faire une vente de garage, au point d’en arriver à financer une bonne partie du déménagement. D’autres choisiront plutôt d’afficher les objets dont ils veulent se débarrasser sur les sites de ventes entre particuliers. 

C’est la première étape d’une économie. Pas besoin d’avoir la bosse des maths pour savoir que plus vous avez de choses, plus long sera le déménagement, et plus corsée sera la facture.

 

2  – Réduire le temps nécessaire au déménagement 

C’est en appliquant cette règle d’or que vous générerez l’essentiel de vos économies. L’idée est simple : le prix payé pour une équipe de déménageurs—ou du temps de location d’un camion—sera fonction du temps passé à prendre livraison de vos possessions, les transporter et les ranger dans un camion, et ensuite les apporter jusqu’à votre nouveau logis. Ce qui impacte le temps nécessaire? Le nombre d’objets, bien sûr—nous avons déjà entamé leur réduction avec le tri proposé plus haut. Mais il y aussi le degré de préparation des objets. 

Ainsi, débrancher les électroménagers à l’avance, démonter le lit et enlever les portes des pièces pour sortir plus facilement les encombrants peut facilement faire gagner une demi-heure aux déménageurs, qu’ils soient vos copains ou des professionnels. En haute saison, soit de la mi-mai à la mi-juillet, un déménagement coûte plusieurs centaines de dollars l’heure, . Chaque demi-heure économisée s’additionne. 

 

3 – Bien se préparer 

Pour réduire le temps de déménagement, la préparation des boîtes et des meubles est essentielle. Pour les boîtes, deux variables influencent le temps requis pour les déménager: leur nombre, et leur format. Pour le nombre, on pense ici à le réduire à sa plus simple expression ; on en revient donc au tri de départ, mais également à l’utilisation maximale de chaque boîte. Mettez les petits objets dans les grands, par exemple. Quant au format, l’idéal est que chacune des boîtes soit de format a peu près égal. Et surtout qu’elles soient bien scellées. Peu de gens le savent, mais le rangement est beaucoup plus facile—et donc plus rapide—lorsqu’on a de belles boîtes qui s’empilent bien, et desquelles rien ne dépasse. Vous seriez surpris du temps qu’il faut pour placer plusieurs boîtes mal fagotées.  

Les meubles quant à eux ne doivent pas comporter d’excroissances qui pendouillent et qui bougent, comme des tiroirs ou des portes qui glissent. Le gros ruban adhésif transparent est ici bien utile. On vide les tiroirs d’une commode, mais on laisse les tiroirs en place après les avoir immobilisés ; il faudra toujours moins de déplacements pour transporter les vêtements que pour six tiroirs retirés d’un meuble. On retire également les tablettes des meubles, qu’on emballe ensemble : les déménageurs n’auront alors qu’à transporter le tout avec un minimum de déplacements. 

 

4 – Les objets épars et incongrus sont vos ennemis 

Les plantes, les balais et les vélos sont autant d’objets qui ajoutent à la facture. Leur incongruité géométrique nuit au rythme du rangement, en plus d’occasionner de multiples déplacements inefficaces. Si vous avez une boîte à vélo, utilisez-la. Idem pour les plantes. Quant aux balais et autres vadrouilles, attachez-les ensemble. Les lampes, abat-jours et autres objets du même ordre sont plus facilement transportable quand ils sont emboîtés, ou à tout le moins quand tout ce qui risque de pendouiller—comme les fils de branchement—sont bien ficelés. Démonter les pattes des meubles est également recommandé. 

 

5 – Faites-le vous-même

Puisqu’on parle d’objets épars et incongrus, si vous avez accès à une voiture, utilisez-la. Vous pouvez fort bien transporter ces objets vous-mêmes, économisant d’autant sur la facture finale. Cela s’applique que vous fassiez appel à des déménageurs ou à la location d’un camion pour vous déménager vous-même. 

Profitons-en ainsi pour déconstruire un mythe tenace : ce ne sont pas tant les gros meubles qui font la différence quant à la difficulté d’un déménagement et le temps requis pour le compléter que la multitude de boîtes et d’objets qu’on vient tout juste d’évoquer.  Plutôt que de penser au poids des choses, concentrez-vous sur leur nombre. Vous serez agréablement surpris du résultat, tout autant que du prix final. 

 

6 – Laissez les meubles dégagés, et entassez les boîtes à part 

Une affirmation qui semble venir de loin, et pourtant… Le fait est que les déménageurs respectent toujours un ordre précis pour effectuer le chargement de leur camion, la plupart commençant par les boîtes et les gros meubles, pour terminer avec les objets incongrus, comme les chaises et les vélos stationnaires. Il faut ainsi laisser les meubles dégagés autant que possible afin que les déménageurs n’aient pas à se frayer un chemin jusqu’au vaisselier. Ils économiseront du temps, et vous de l’argent. 

Maintenant que nous savons comment réduire le temps, qui coûte de l’argent, voyons comment réduire les autres coûts inhérents à un déménagement.  

 

7 – Emballez tout gratuitement 

Le papier d’emballage, le papier-bulle, sans parler des boîtes, vous vous pouvez facilement débourser une centaine de dollars en matériel servant à préparer le déménagement. On ne vous apprend rien en vous disant que les journaux et les circulaires sont très utiles pour protéger la vaisselle tandis que les vieilles couvertures servent à emballer les miroirs et que les vieux draps servent à faire des ballots avec les vêtements. Les bas, les serviettes, les chiffons, voilà autant de couches protectrices pour les objets fragiles. 

Quant aux boîtes, les commerces locaux (supermarchés, magasins de fournitures de bureau, librairies, etc.) regorgent de boîtes qu’elles pourront vous donner : vous leur épargnez la peine de les recycler. 

 

8 – Cuisinez vos restes 

Le frigo et le garde-manger recèlent une foule de trésor que vous pouvez cuisiner dans les jours précédant le déménagement. En plus de réduire le nombre de choses à emballer, préparer des plats d’avance vous fera économiser sur la traditionnelle pizza des premiers jours. 

 

9 – Les fournisseurs de services 

Ils sont nombreux à vous offrir le gaz, l’électricité ou la câblodistribution. Prendre de l’avance peut vous faire économiser sur les frais d’abonnement que vous aurez oublié de transférer d’une adresse à l’autre. Aussi, certains fournisseurs ne facturent pas les changements d’adresse lorsqu’ils sont effectués par l’entremise de leur site internet. 

Quant à faire suivre le courrier, si vous n’avez pas fait votre changement d’adresse au préalable, il faudra débourser les quelque 60 dollars requis par Postes Canada pour faire suivre votre courrier. À moins de prendre entente avec le nouveau locataire de votre ancien logis pour qu’il conserve votre courrier… 

 

10 – Si vous le pouvez, éviter de déménager pendant la haute saison

Les prix passent littéralement du simple au triple, voire plus, selon que vous déménagez au printemps ou à l’automne, comparativement à la période chaude des semaines menant au premier juillet. 

 

Vous ne savez pas par où commencer?

Commencez par faire un budget avec Hardbacon


Télécharger Hardbacon