Des graphiques rouges le matin, un avertissement pour les investisseurs. Pourquoi le marché des cryptos s’est-il effondré en deux jours en mai? Le matin du 8 mai 2022, beaucoup d’investisseurs en cryptomonnaies se sont réveillés avec leurs portefeuilles de crypto profondément dans le rouge avec de lourdes pertes. La nuit précédente, une seule transaction a envoyé une paire de pièces dans une spirale descendante complète. Une onde de choc s’est propagée sur le marché, le bitcoin a chuté de 25 % et les altcoins se sont effondrés. Les détenteurs de crypto ont envahi les médias sociaux et les forums de discussion pour demander « pourquoi la crypto s’effondre-t-elle? ». TerraUSD (UST), un populaire « stablecoin », a perdu son arrimage au dollar américain. Ce qui s’est passé ensuite est un cercle vicieux qui a entraîné Terra (LUNA) dans sa chute. Et tout le marché a été ébranlé. Voici ce qui a déclenché le « krach » du marché des cryptomonnaies, et pourquoi ce n’est pas seulement un problème de crypto.

Pourquoi le marché des cryptos s’est effondré: un « stablecoin » ouvre la voie

TerraUSD (UST) était un « stablecoin » conçu pour offrir aux investisseurs en cryptos un certain soulagement de la volatilité des prix. Un « stablecoin » est conçu pour représenter la même valeur par pièce que la monnaie du monde réel à laquelle elle est rattachée. Dans le cas de TerraUSD (UST), sa valeur était liée au dollar américain afin de maintenir un prix relativement constant. 

Les « stablecoins » comme l’UST sont populaires parce qu’elles offrent un moyen rapide et facile de transférer de l’argent du monde réel au monde numérique. Vous pouvez dépenser 200 $ US et savoir que vous obtiendrez 200 $ d’UST, moins les frais de transaction bien sûr. À partir de là, vous pouvez acheter d’autres cryptomonnaies avec votre UST sans avoir à faire de calcul mental pour savoir combien de cryptomonnaies vous obtenez pour votre argent numérique. Les « stablecoins » sont aussi couramment utilisés comme réserve de valeur pour stocker les bénéfices ou conserver le capital jusqu’à ce que vous décidiez d’effectuer une transaction ou d’encaisser de l’argent réel.

Mieux encore, vous pouvez détenir des « stablecoins » et gagner un revenu passif. Dans le monde de la crypto, le jalonnement est similaire à l’achat d’un certificat de placement garanti (CPG) pour obtenir un meilleur intérêt sur votre argent. Cependant, contrairement à un certificat de placement garanti (CPG), les rendements du jalonnement en crypto sont disproportionnés et n’existent nulle part ailleurs dans le monde réel. Et c’était la base de l’attrait d’UST: vous pouviez jalonner et battre la banque. De nombreux investisseurs ont acheté de grandes positions d’UST, les ont placées et ont misé sur ce rendement alléchant de 20 %.

TerraUSD était-il vulnérable dès le départ?

TerraUSD (UST) figurait dans le top 10 des « stablecoins », en grande partie grâce à sa propre plateforme de prêt, d’emprunt et d’épargne appelée Anchor Protocol. On peut dire que la seule raison d’acheter et de détenir l’UST était de gagner 20 % d’intérêts en la plaçant sur Anchor. Mais en tant que « stablecoin » lié au dollar américain, sa valeur devait rester relativement constante. Elle avait également une pièce sœur, Terra (LUNA), pour aider à stabiliser son prix, et vous pouviez gagner de l’argent en la détenant aussi. 

D’autres « stablecoins » populaires utilisent de l’argent réel sur des comptes bancaires réels pour garantir leur valeur, elles sont appelées « stablecoins » garantis. Mais UST était un « stablecoin » algorithmique, il n’avait donc pas de telles réserves. Au lieu de ça, UST était liée à LUNA pour que son prix reste fixé au dollar américain. Un programme mathématique compliqué, appelé algorithme, frappait et brûlait automatiquement chaque pièce selon les besoins, chaque fois que les deux étaient négociées. Ça semble compliqué, non? Ça fonctionnait comme suit :

Pour chaque UST achetée, un dollar de LUNA était détruit, c’est-à-dire brûlé. Avec moins de LUNA en circulation, le prix de la LUNA augmente. Pour chaque UST vendue, une valeur de 1 $ de LUNA est créée, c’est-à-dire frappée. Avec plus de LUNA en circulation, le prix de la LUNA diminue. Vous me suivez toujours? Achetez des UST et le prix de la LUNA augmente. Vendez UST et le prix de la LUNA baisse. C’est compris? Bien. Alors, quel était l’intérêt de ce mécanisme de monnayage et de brûlage?

Pourquoi la crypto s’est effondrée: une façon étrange d’arrimer un « stablecoin »

Un seul mot: arbitrage. Les « stablecoins » sont généralement stables, d’où leur nom. Mais leur prix peut fluctuer d’un sou ou deux, en fonction de ce qui se passe sur le marché. Les investisseurs aimaient particulièrement les UST car, quel que soit le prix, ils pouvaient négocier une UST contre 1 $ de LUNA. Voici pourquoi ils l’aimaient :

Si le prix de l’UST baissait par rapport au dollar américain et tombait à, disons, 0,95 $ par exemple, vous pouviez effectuer un « swap » contre 1 $ de LUNA et gagner 0,05 $ dans le processus. C’est ce qu’on appelle l’arbitrage, et ce n’est pas un accident. L’opportunité de gagner de l’argent facilement grâce à un simple négociation était le mécanisme qui poussait l’UST à retrouver la parité avec le dollar américain. 

En effet, la vente de l’UST pour la LUNA augmentait le prix de l’UST en réduisant son offre. Et le prix de la LUNA baissait en augmentant l’offre. Les investisseurs avisés exploitaient toute fluctuation du prix de l’UST et l’activité commerciale de chaque pièce comblait l’écart jusqu’à ce que l’UST vaille à nouveau 1 $. Le fondateur, Do Kwon, détenait également des bitcoins en réserve au cas où les choses tourneraient mal. Nous y reviendrons plus tard. 

C’était une façon ingénieuse d’inciter les gens à acheter et à détenir UST. Non seulement vous pouviez essentiellement imprimer de l’argent pour vous-même avec des rendements de 20 % dans le protocole Anchor, mais vous pouviez également cumuler des gains avec LUNA. De plus, vous aviez la tranquillité d’esprit de savoir que votre « stablecoin » ne perdrait pas de valeur malgré la volatilité du marché. Avant l’effondrement du marché des cryptos, plus de 72 % de la totalité de l’offre en circulation d’UST était détenue dans Anchor Protocol, soit environ 14 milliards de dollars US.

Effondrement et avidité du marché des cryptos

Mais si un rendement de 20 % semble insoutenable, c’est parce qu’il l’est. La seule façon de continuer à payer ce taux est de continuer à attirer de nouveaux investisseurs. Anchor a donc annoncé qu’elle commencerait à réduire le taux de rendement de façon progressive. 

Certaines personnes ont commencé à se retirer et à vendre leur UST à la recherche de meilleures opportunités de jalonnement, car pour une raison quelconque, même un rendement inférieur à deux chiffres n’était pas suffisant. Les investisseurs étaient en colère contre UST.

Beaucoup de gens spéculent maintenant sur le retour des taux d’intérêt et le changement de sentiment a attiré l’attention d’un négociant à découvert en crypto. Un avec un gros portefeuille et un encore plus gros culot. Bien que rien ne soit confirmé, il y a suffisamment de preuves pour suggérer que ce qui s’est passé ensuite était une attaque planifiée tout droit sortie de 1992. Oui, plus sur ce sujet plus tard aussi.

Une seule transaction a déclenché l’effondrement du marché des cryptos

Le 7 mai, l’enfer s’est déchaîné lorsqu’une seule transaction a été si importante qu’elle a pratiquement fait éclater le marché. Tard cette nuit-là, l’équivalent de plus de 2 milliards de dollars d’UST ont été retirés d’Anchor Protocol. Beaucoup ont des raisons de croire que quelqu’un a vendu à découvert des UST, car immédiatement après ce retrait, 84 millions de dollars d’UST ont été vendus et le prix a plongé sous 1 $. La vente a également déclenché la frappe de 84 millions de dollars de nouvelles LUNA qui ont inondé le marché, ce qui a également fait baisser son prix.

Mais à cette heure de la nuit, le volume des négociations est faible car les gens dorment et il n’y a donc pas autant de liquidités pour les transactions. Les transactions dans un environnement à faible liquidité ont un impact plus important et plus immédiat sur les prix des cryptos. De plus, il n’y avait pas autant d’arbitres dans les parages. Rappelez-vous, quel que soit le prix de l’UST, vous pouvez la négocier contre 1 $ de LUNA. L’arbitrage et le système de monnayage et brûlage auraient dû exercer une pression à la hausse sur l’UST, mais ce ne fut pas le cas. La vente d’UST incriminée était tout simplement trop importante et le volume des négociations n’était pas suffisant pour compenser. 

Prime de bienvenue de 30 $.
Bitbuy - La destination crypto des investisseurs

Obtenez un bonus de bienvenue de 30 $ lorsque vous vous inscrivez sur Bitbuy et achetez des crypto-monnaies, ce qui facilitera votre premier achat.

Obtenir 30 $
We earn a commission if you make a purchase, at no additional cost to you.

Ce fut le début de la « ruée vers la banque » sur Anchor Protocol. Les négociants ont été effrayés et ont commencé à retirer leur UST d’Anchor et à le vendre. Le lendemain matin, les gens se sont réveillés et ont constaté que le prix de leur UST avait baissé, alors ils ont commencé à vendre en masse dans la panique. Ce faisant, des quantités massives de nouveaux LUNA ont été frappées, inondant le marché et faisant chuter son prix encore plus. En l’espace d’une journée, l’UST a perdu sa valeur et est passée de 0,99 $ à environ 0,90 $. Mode crise activé. Le marché a eu une crise de panique collective, déclenchant un cercle vicieux qui a conduit UST et LUNA à travers la croûte terrestre.

Ce qui s’est passé ensuite était une véritable spirale vers les bas fonds. Le chaos a éclaté sur le réseau Terra. Il y avait tellement de gens qui essayaient de vendre leurs UST et LUNA avant que les prix n’atteignent leur niveau le plus bas que le réseau s’est effondré et a fini par s’arrêter. D’autres plateformes de négociation ont interrompu les transactions, ce qui a empêché les détenteurs de vendre leurs pièces pour arrêter l’hémorragie, ce qui a effrayé tous les détenteurs de cryptos sur l’ensemble du marché. 

Le 16 mai, le prix de TerraUSD (UST) a chuté de 99 %, passant de 0,99 $ à 0,09 $. Sa pièce sœur, Terra (LUNA), a chuté de 100 %, passant d’environ 0,80 $ à seulement 0,00018 $, soit littéralement une fraction de sou. Inutile de dire qu’il y a beaucoup de détenteurs d’UST/LUNA très stressés et traumatisés en ce moment. Des personnes réelles ont perdu de l’argent réel avec des conséquences réelles. La douleur est palpable.

Comment l’effondrement du marché des cryptos a affecté le prix du bitcoin?

Revenons à ces réserves de bitcoins. Vous savez, au cas où les choses tourneraient mal? Le fondateur de TerraUSD, Do Kwon, a créé une réserve de bitcoins pour aider à rétablir la parité si l’UST descendait trop bas sous la barre des 1 $ US. Il pourrait vendre des bitcoins et acheter des UST jusqu’à ce que le prix remonte. Et c’est exactement ce qu’il a fait, en quelque sorte. 

Alors que l’UST et la LUNA chutaient, Kwon a vidé la réserve de 3 milliards de dollars de bitcoins et l’a transférée à au moins deux grandes plateformes de négociation de cryptos. A partir de là, la piste devient sombre. Nous ne pouvons pas voir si les bitcoins ont été vendus, prêtés ou déplacés vers un portefeuille privé. Alors qu’est-ce que Kwon a fait avec tous ces bitcoins? Nous n’en sommes pas sûrs. 

Sur Twitter, il affirme que le plan consiste à prêter des bitcoins de gré à gré (OTC) à des teneurs de marché, qui sont des pools de liquidité facilitant les négociations. Ce que nous savons, c’est que le prix du bitcoin a chuté d’environ 25 % pendant le carnage. L’épuisement de la réserve de bitcoins a probablement eu un impact sur le prix du bitcoin, mais le carnage a suffi à lui seul à effrayer suffisamment de détenteurs de cryptos pour qu’ils vendent tout ce qu’ils avaient, déclenchant un effondrement du marché des cryptos.

Une baleine crypto a copié cet investisseur traditionnel

Si cette mêlée générale non réglementée vous rebute, j’ai des nouvelles pour vous. Ça a commencé à Wall Street. Ce qui s’est passé avec UST et LUNA n’est pas seulement un problème de crypto. Les marchés financiers traditionnels sont sensibles aussi. Montez dans la Delorean, nous retournons en 1992. La débâcle de l’UST a copié la tactique utilisée par George Soros contre la grande livre britannique. Il est entré dans l’histoire comme l’homme qui a « cassé la Banque d’Angleterre », et a gagné le plus d’argent jamais réalisé sur une seule transaction. Comment? C’est une longue histoire, mais elle est intéressante.

Comment le marché traditionnel a inspiré l’effondrement du marché des cryptomonnaies

L’Angleterre a conclu un accord appelé mécanisme de taux de change (MTC) pour arrimer la livre sterling (GBP) au mark allemand. Mais l’Angleterre connaissait à l’époque un taux d’inflation élevé, environ 3 fois supérieur à celui de l’Allemagne, ce qui dévaluait la monnaie anglaise. Il était difficile de suivre le mark allemand. Pour maintenir la parité, ils avaient besoin de soutenir le prix. La Banque d’Angleterre a donc augmenté les taux d’intérêt pour rendre les obligations plus attrayantes et a commencé à utiliser ses propres réserves de devises étrangères pour acheter la livre sterling.

Puis une récession a frappé l’Angleterre, mais elle ne pouvait pas baisser les taux d’intérêt pour stimuler l’économie, sous peine de dévaluer la livre sterling et de rompre la parité. Ils ont donc été contraints de continuer à acheter leur propre monnaie au moment même où les nouvelles financières négatives en provenance d’Europe ont commencé à modifier le sentiment du marché.  

Soros a vu les signes avant-coureurs et a su que c’était insoutenable. Avec quelques autres investisseurs, il a parié contre le GPB en adoptant une stratégie de négociation appelée position courte, qui consiste à vendre la livre sterling au prix actuel, en promettant de la racheter à un moment donné dans le futur. Il savait que la livre sterling était surévaluée, de sorte qu’une opération à découvert n’était qu’un moyen risqué et détourné d’acheter à bas prix, de vendre à prix élevé et d’empocher la différence. Soros a pris une position courte massive de 10 milliards de dollars contre la livre sterling, ce qui a effrayé les autres investisseurs et l’a immédiatement affaiblie.  

La panique a été déclenchée et le marché a commencé à se débarrasser de la livre sterling, mais la Banque d’Angleterre n’a pas pu racheter l’offre assez rapidement pour stabiliser le prix, et elle ne pouvait pas non plus se le permettre, sinon elle aurait littéralement épuisé ses réserves. La livre sterling s’est effondrée de 20 %, obligeant la Banque d’Angleterre à sortir de l’accord sur le mécanisme de change.

L’effondrement du marché des cryptos: nouveau marché, vieux jeu

Soros a réalisé un bénéfice de 1 milliard de dollars sur son opération à découvert, tandis que la Banque d’Angleterre a perdu plus de 3 milliards de livres. Maintenant, une seule baleine crypto a anéanti UST et LUNA. Mais il ne s’agit pas d’un coup unique d’il y a 30 ans. Tous les marchés financiers ont des faiblesses, des modèles informatiques aux grands acteurs qui peuvent faire pencher la balance, en passant par les opportunistes qui cherchent à s’enrichir rapidement. Il y a eu le lundi noir en 1987, la crise financière de 2008, sans parler des combines de plusieurs milliards de dollars comme celles de Charles Ponzi et Bernie Madoff. Le délit d’initié est un problème récurrent et la raison pour laquelle Martha Stewart est allée en prison. Il y a aussi les entreprises qui fraudent intentionnellement les investisseurs, comme Enron et WorldCom.

L’effondrement du marché des cryptos annonce-t-il la fin du bitcoin?

Quelqu’un a tiré la goupille sur UST et LUNA. L’explosion a envoyé des éclats d’obus à travers le marché, mais Bitcoin n’a probablement pas subi de blessures mortelles. Oui, le marché crypto s’affaiblit, mais c’est aussi le cas de tous les autres marchés financiers en ce moment. Le déclin est logique compte tenu du climat économique actuel, tout comme les hauts et les bas plus spectaculaires compte tenu de la nouveauté et de l’absence de réglementation des actifs numériques. 

La naissance d’Internet a créé une bulle technologique dans les années 90 qui a fini par éclater et a déclenché un marché baissier. Maintenant, l’économie fonctionne en ligne. Je ne vais pas prétendre que la crypto est aussi risquée que le marché boursier. Elle est en fait plus risquée parce qu’elle en est encore à ses débuts et qu’elle est sous-réglementée. Bien sûr, il existe des plateformes de négociation de cryptomonnaies réglementées et les gouvernements étudient les meilleurs moyens de réglementer la crypto. Certains pays sont même en train d’adopter le bitcoin comme monnaie légale. Tout comme l’internet s’est imposé et que la technologie est devenue mature, les actifs numériques sont en train d’y arriver aussi. Nous ne savons simplement pas quels projets vont prospérer et lesquels vont s’éteindre, car personne n’a de boule de cristal. Et tout comme le marché des actions, le bitcoin a survécu à des effondrements majeurs et à de gros scandales. Il faudra bien plus qu’une pièce instable pour tuer le célèbre BTC. Il ne s’agit pas d’accepter les escrocs et les manipulateurs comme une fatalité. Le fait est que partout où il y a un talon d’Achille, quelqu’un s’y attaque. Il y a des opportunités incroyables dans la crypto, mais il y a aussi des risques et vous devez les gérer de manière appropriée. 

Cette chute du marché des cryptos nous a enseigné quatre leçons essentielles :

  • N’investissez jamais plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.
  • Ne soyez pas avide.
  • La réglementation n’est pas l’ennemi, et
  • La gestion du risque est la partie la plus importante de toute stratégie d’investissement, quel que soit l’endroit où vous investissez.

Comparez des dizaines de plateformes de cryptomonnaies
Comparateur de plateformes de cryptomonnaies

Comparez des dizaines de plateformes de cryptomonnaies canadiennes et trouvez celle qui répond le mieux à votre besoin.

Comparez les plateformes de cryptomonnaies