Nous venons d’assister à un important krach de la valeur des cryptomonnaies, mais que faire maintenant? Le bitcoin va-t-il revenir? Les experts ne semblent pas découragés, car ce n’est pas leur premier tour de piste. Tout comme le marché boursier, le marché des cryptos rebondira. Le bitcoin a déjà survécu à sept krachs jusqu’à présent, celui-ci est le huitième. Une baisse de 25 % n’est qu’une égratignure. Mais si vous ne connaissez pas l’histoire du bitcoin, un recul à deux chiffres pourrait vous faire fuir. Voici l’histoire des krachs passés, car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. 

Le bitcoin existe à cause de l’effondrement des marchés financiers

Le bitcoin est né lorsque 1,2 billion de dollars américains ont été avalés le 29 septembre 2008. Il s’agissait d’une crise financière mondiale au cours de laquelle de grandes banques d’investissement ont fait faillite, d’autres ont dû être renflouées par le gouvernement, des licenciements massifs ont frappé les industries et les saisies immobilières ont balayé l’Amérique. La semaine dernière, Forbes a rapporté que près 1 billion de dollars américains s’étaient envolés du marché des cryptomonnaies au cours des six derniers mois. Le marché boursier a rebondi, et il est probable que la crypto fasse de même. Après tout, comme le marché boursier, la crypto s’est effondrée et est renée de ses cendres à plusieurs reprises.

Toutes les fois où la crypto s’est effondrée elle s’est rétablie

Au moment d’écrire ces lignes, le prix d’un seul bitcoin est passé de son plus haut niveau de 2021, soit un peu plus de 84 000 dollars canadiens, à sa valeur actuelle d’un peu plus de 38 000 dollars. Comment peut-on affirmer que le bitcoin est une protection contre l’inflation alors qu’il a perdu 55 % de sa valeur au cours des six derniers mois? Je veux dire, l’inflation est intense en ce moment, mais notre huard n’a même pas perdu la moitié de sa valeur par rapport à l’année dernière. Que se passe-t-il? 

Peu après sa création, le bitcoin a commencé à se négocier à une fraction du centime. Comme le souligne Cointelegraph, le prix du bitcoin a connu un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 196,7 % au cours des dix dernières années. Cela signifie que le bitcoin a eu un rendement de 5 200 000 % depuis son lancement. Cela prend en compte tous les krachs boursiers. Comparez cela au rendement annuel moyen de l’indice S&P sur 10 ans, qui est de 13,6 %, et cela avec toutes les licornes technologiques dont nous nous souvenons tous. Donc, faisons un petit voyage dans le temps. Ce n’est pas le premier krach de cryptomonnaies, et certainement pas le pire. 

Krach #1: juin 2011🔻 99,99%

En juin 2011, le prix du bitcoin a pratiquement chuté de 100 %. Qu’est-ce qui a provoqué un krach des cryptomonnaies aussi spectaculaire? La plus grande plateforme de négociation de crypto au monde à l’époque avait été piratée. Des centaines de personnes sur Mt Gox, un nom désormais synonyme de douleur et de misère, ont vu leurs comptes piratés et leurs bitcoins volés. Pourquoi? 

Le prix du bitcoin avait récemment atteint un niveau astronomique, passant de 2 $ US à un sommet historique de 32 $ US. Il trouva son équilibre autour de 17,50 $ US juste avant le piratage. Ce genre d’évolution du prix faisait du bitcoin le diamant le plus brillant de la bijouterie. Le piratage a déclenché la panique et, en une seule journée, le prix du bitcoin a atterri à 1 cent. Aïe!

Krach #2: août 2012 🔻 56%

Après le piratage de 2011, le prix du bitcoin a grimpé d’environ un cent à un peu plus de 15 $ US en août 2012. Mais l’effondrement précédent a attiré davantage de prédateurs. Le marché regorgeait désormais d’escrocs en tout genre. L’un de ces escrocs était Trendon Shavors. Il était derrière Bitcoin Savings and Trust, un fonds d’investissement en cryptomonnaies qui promettait des rendements garantis de 7 % par semaine. Si ce n’était pas le premier indice qui vous faisait fuir, il se faisait aussi appeler « Pirate » sur Internet. Je ne plaisante pas. 

Il a escroqué 700 000 bitcoins à des investisseurs enthousiastes et les a utilisés pour financer son style de vie somptueux. Qu’est-ce qui a déclenché le krach de la crypto? La pyramide de Ponzi a manqué de nouveaux membres. Quand il n’a pas pu réaliser ces rendements ridicules, il a fait défaut. Le prix du bitcoin s’est effondré de près de 40 % en quelques minutes. Il n’a cessé de chuter au cours des jours suivants. Il a finalement atteint son point le plus bas à 7,50 $ US, d’un pic de 15 $ US.

Krach #3: avril 2013 🔻 83%

Mais les investisseurs en cryptomonnaies sont capables d’en prendre. Même après deux coups majeurs en l’espace d’un an, les détenteurs de bitcoin ont recommencé à remplir leurs sacs. En avril 2013, le prix du bitcoin remonta pour franchir un nouveau sommet historique de plus de 260 $ US. Le radar des médias grand public a détecté le bitcoin. Les reportages déclenchent un sentiment du syndrome FOMO («fear of missing out» en anglais) chez les futurs investisseurs. 

Qu’est-ce qui a déclenché le krach des cryptomonnaies? Une ruée vers le bitcoin s’est transformée en débandade sur Mt Gox. Ils n’ont pas pu suivre le volume des négociations et la Bourse a connu des pannes. Affaibli, les pirates ont attaqué Mt Gox. Ils ont frappé avec des attaques par déni de service (DoS). Les attaques ont empêché les gens de se connecter au réseau. Ceci a provoqué une chute de plus de 80 % du prix du bitcoin. Le bitcoin est passé de 260 $ US à environ 50 $ US. 

Prime de bienvenue de 30 $.
Bitbuy - La destination crypto des investisseurs

Obtenez un bonus de bienvenue de 30 $ lorsque vous vous inscrivez sur Bitbuy et achetez des crypto-monnaies, ce qui facilitera votre premier achat.

Obtenir 30 $
We earn a commission if you make a purchase, at no additional cost to you.

Krach #4: décembre 2013 🔻50%

Le krach de Mt Gox a été un cauchemar et la plateforme est maintenant défunte, mais le bitcoin n’avait pas dit son dernier mot. Le prix a rebondi après le krach des cryptomonnaies d’avril 2013 et a atteint un nouveau sommet historique de près de 1 200 $ US à peine huit mois plus tard. En fait, le bitcoin est passé d’à peine 200 $ US au début de novembre à environ 1 250 $ US le 3 décembre. 

Cela ressemblait à un rêve, tout le monde tirait des profits. Alors qu’est-ce qui a déclenché ce krach des cryptomonnaies? La Chine a freiné le train. Préoccupée par le fait que le bitcoin n’était pas soutenu par une banque centrale et qu’il présentait un risque élevé de blanchiment d’argent, la Chine a annoncé l’interdiction des cryptomonnaies. En deux semaines, le prix du bitcoin a chuté d’environ 50 %. Mais cette fois, la remontée fut plus longue et plus difficile. Le prix du bitcoin est resté instable pendant environ quatre ans. 

Krach #5: décembre 2017 🔻83%

La meilleure hausse du bitcoin à ce jour s’est probablement produite en 2017. Cette année-là, le marché baissier frileux s’est réchauffé lorsque le bitcoin a augmenté, suffisamment pour dépasser son précédent sommet historique. Le prix a grimpé en flèche, passant d’environ 200 $ US à près de 20 000 $ US. Au même moment, l’ethereum (ETH) s’est fait un nom en tant que deuxième crypto en termes de capitalisation boursière. Les monnaies alternatives (altcoins) et les nouveaux projets de cryptomonnaies se sont emballés. Le syndrome FOMO a incité de nombreuses personnes à encaisser leur ETH pour participer à des offres initiales de jetons (ICO). Une fois de plus, la chasse aux rendements battait son plein, ce qui donna naissance à l’expression anglaise « alt season ». 

Alors pourquoi la crypto s’est-elle effondrée cette fois-ci? L’hystérie du marché a signalé une bulle, ce qui a probablement incité les investisseurs avisés à commencer à retirer leurs bénéfices. Après avoir franchi un nouveau sommet historique le 15 décembre 2017, la tendance s’est inversée lorsque le prix du bitcoin a commencé à plonger. Il a chuté de 30 % au cours des jours suivants. En décembre 2018, le prix du bitcoin a chuté de plus de 80 %. La crypto est entrée dans un marché baissier brutal qui a duré environ 2 ans à cause d’un sentiment gouvernemental anti-crypto, des piratages sur les plateformes de négociation en Asie, des escroqueries crypto élaborées comme QuadrigaCX, et des murmures d’une autre interdiction de la crypto en Chine. 

Krach #6: mars 2020 🔻50%

Le début de la pandémie a déclenché une anxiété mondiale qui a secoué tous les marchés financiers, y compris celui de la crypto. Cette fois, les fermetures, les licenciements et les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont déclenché à la fois un repli du marché boursier et un krach des cryptomonnaies. Dans cette industrie, le krach a été particulièrement violent, car les gens ont retiré leurs actifs spéculatifs les plus risqués pour les remplacer par des fonds d’urgence dans un contexte de turbulences économiques. 

En 24 heures, le prix du bitcoin a chuté de près de 40 % et a continué à baisser au cours des jours suivants. Mais il ne s’agissait que d’un krach éclair. Le bitcoin a atteint son niveau le plus bas vers le 16 mars et a immédiatement commencé à se redresser, atteignant son prix d’avant le krach le mois suivant.  

Krach #7: mai 2021🔻50%.

En 2021, non seulement le bitcoin avait fait les gros titres depuis un certain temps, mais à cette époque, le bitcoin avait converti d’importants investisseurs institutionnels, notamment le poids lourd de la finance, Kevin O’Leary, qui avait précédemment qualifié la crypto de «gros hamburger sans intérêt». Tesla et MicroStrategy ont ouvert la voie en achetant d’importantes positions en bitcoins. Elon Musk a annoncé que Tesla commencerait à accepter les paiements en bitcoins pour les voitures. D’autres sociétés, comme Greyscale, Blackrock et Ark Invest, ont également pris des positions sur le bitcoin, et le Canada a lancé le premier fonds négocié en Bourse (FNB) en bitcoin au monde. Le Salvador a fait du bitcoin une monnaie légale

L’euphorie régnait dans l’espace crypto lorsque le bitcoin a atteint un nouveau sommet historique de 64 000 $ US en avril 2021. Puis Musk est entré dans la discussion avec une série de tweets qui ont déclenché un autre krach des cryptomonnaies. Il est revenu sur sa position d’accepter le bitcoin comme paiement pour une Tesla, critiquant le bitcoin comme un actif écologiquement sale. Soudain, le bitcoin est passé de l’or au charbon. Puis la Chine a annoncé une autre interdiction des cryptomonnaies. La peur, l’incertitude et le doute se sont répandus, provoquant une chute de plus de 50 % du prix du bitcoin à la fin du mois de juin. 

Krach des cryptomonnaies #8 : que s’est-il passé cette fois-ci ? 

Ce qui s’est passé le 7 mai 2022 n’est qu’un jour comme les autres pour les cryptomonnaies. Mais ce qui l’a déclenché est à la fois choquant et stupéfiant. Plus de 200 milliards de dollars américains ont été effacés du marché des cryptomonnaies après que TerraUST, un « stablecoin » de premier plan, ait perdu son ancrage au dollar américain. Si l’histoire nous a appris quelque chose, c’est que le bitcoin va probablement se rétablir. Qu’en est-il des cryptos alternatives? Eh bien, cela reste à voir.

Le marché des cryptomonnaies plie sous la pression de l’inquiétude du public depuis un certain temps. Mais soyons clairs, les marchés financiers traditionnels aussi. Entre l’invasion de l’Ukraine, l’inflation qui fait exploser les budgets, la crise immobilière mondiale et les hausses systémiques des taux d’intérêt, il y a beaucoup de choses à traiter. Ce serait bizarre si nous ne voyions pas les investisseurs encaisser leurs actifs plus risqués lorsque les principales nouvelles financières sont négatives. Le marché des cryptomonnaies s’est déjà affaibli, mais il se rétablira.


Comparez des dizaines de plateformes de cryptomonnaies
Comparateur de plateformes de cryptomonnaies

Comparez des dizaines de plateformes de cryptomonnaies canadiennes et trouvez celle qui répond le mieux à votre besoin.

Comparez les plateformes de cryptomonnaies