L’ancien joueur de hockey professionnel Georges Laraque a perdu pas moins de 100 000$ à l’époque où il jouait pour les Oilers d’Edmonton. C’est dans le cadre de l’émission Open Wallet, produite par Hardbacon, que le colosse végétarien nous a confié une anecdote complètement folle. Alors qu’il nous parlait des sommes d’argent gagnées au début de sa carrière, il nous a confié sa plus grande erreur financière.

 

«J’ai dépensé 100 000$ au casino»

 

Georges Laraque était au casino d’Edmonton. Étant joueur de hockey reconnu, il pouvait avoir un crédit presque illimité.  Ses jeux de prédilections étaient la roulette ou les cartes, car il n’aime pas jouer «à des choses qui prennent du temps». Sa stratégie de jeu consistait à miser sur des montants élevées. En d’autres termes, de gros gains en cas de victoire, mais avec un risque de perte très élevé.

 

«Fais-le encore, fais-le encore»

 

Galvanisé par la clientèle du casino qui le reconnaît et l’encourage, Georges Laraque ne s’arrête plus de jouer. Ce soir-là, il perdait jusqu’à 10 000 $ par mise. «Pour pas montrer que ça me faisait de mal, je disais : “Fais-le encore, fais-le encore”».

 

«Ça été une leçon de vie»

 

Georges Laraque enchaînait alors les coup perdants, à tel point qu’il ne savait pas combien d’argent il était en train de perdre:  «Je ne savais pas à quel montant c’était rendu avec le crédit», relate-t-il.  

 

Heureusement pour lui, il a été contraint de quitter le casino, car il avait un rendez-vous. Au moment de payer la facture de 100 000 $, il a mis l’intégralité de sa perte sur sa carte de crédit. «Même la banque a appelé pour confirmer que c’était vraiment ça».

 

Incapable de régler sa dette le mois suivant, Georges Laraque a dû payer les 20% d’intérêts demandés par la banque: «Ça m’a pris jusqu’à la fin de mon année de contrat pour pouvoir la payer au complet.»

 

À la suite de cette histoire George Laraque n’est plus jamais retourné au casino : «En bout de ligne, quand on dit qu’au casino, la maison gagne toujours, c’est vrai!», reconnaît-il. 

 

L’ancien joueur de hockey s’estime heureux d’avoir eu une longue carrière, ce qui a fait en sorte que cette erreur n’a pas eu d’impact à long terme sur ses finances personnelles. De plus, depuis ses débuts en tant que joueur de hockey, Georges Laraque a su préparer sa retraite sportive notamment en investissant dans l’immobilier et dans un REER.

 

Si vous souhaitez en savoir plus , vous pouvez retrouver la transcription complète de notre entrevue avec Georges Laraque sur notre blogue.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez encore plus l’application de Hardbacon, qui se connecte sur vos compte d’investissement, analyse votre portefeuille et vous aide à prendre de meilleures décisions financières. En tant que fidèle lecteur de notre blogue, obtenez 10% de rabais sur tout abonnement à Hardbacon. Pour bénéficier de cette promotion, utilisez le code promotionnel BLOG10 en vous abonnant via notre site Web