La plus grande peur de tout investisseur boursier est de voir le cours de ces placements s’effondrer à la suite de l’éclatement d’une bulle financière. Vous souvenez-vous du krach boursier de 2000? De l’éclatement de la bulle techno, qui résulté dans l’effondrement boursier de la plupart des entreprises technologiques d’Amazon à Nortel en passant par des flops comme Pets.com?

 

Bruny Surin, médaillé olympique et entrepreneur, s’en rappelle très bien. C’est au cours d’une entrevue, qu’il nous a confié sa réaction face à l’éclatement de la bulle techno. Malgré des placements qui s’effondraient, dont certains avaient perdu jusqu’à 90 %, Bruny Surin a bien réagi. En effet, on peut identifier trois bons coups dans sa réaction, qui lui ont permis de limiter de manière substantielle les pertes qu’il aurait pu essuyer.

 

Éviter de prendre des décisions précipitées

 

Lorsqu’une crise financière survient, il est important de ne pas paniquer. « J’ai attendu un peu pour que ça se régularise», explique Bruny Surin. Et il a eu raison. À long terme, cette stratégie est payante, à condition d’avoir un portefeuille diversifié. Les marchés financiers finissent toujours par se redresser et atteindre de nouveaux records. Armez-vous de patience et attendez que vos placements reprennent de la valeur. Certaines entreprises ont même explosé après la crise de 2000, comme Amazon, eBay et Yahoo.

Garder son argent en Bourse

 

L’erreur la plus coûteuse que de nombreux investisseurs font, dans la foulée d’une crise économique, est de retirer leurs billes du marché boursier. Dans le cas de la bulle de l’an 2000, certaines entreprises ont carrément fermé leurs portes, mais d’autres, comme Amazon et Microsoft, par exemple, ont rebondi au courant des années suivantes.

 

Malheureusement, chaque fois qu’une crise survient, un grand nombre de petits investisseurs, dégoutés d’avoir perdu un pourcentage substantiel de leur portefeuille, liquident leurs positions et abandonnent le marché boursier. Il s’agit d’une erreur fatale, puisque le marché boursier étant cyclique, les années qui suivent une crise sont généralement de très bonnes années, permettant aux investisseurs les plus patients d’effacer leurs pertes. Bruny Surin, contrairement à d’autres investisseurs à la même époque, a eu l’intelligence de ne pas se détourner du marché boursier malgré ses pertes.

 

Réajuster sa stratégie d’investissement

 

Survivre à un krach boursier n’est pas facile. Cela demande parfois de revoir votre stratégie : « J’ai dit à mon courtier: “on change de stratégie en termes de risque”», nous raconte Bruny Surin. Après l’éclatement de la bulle Internet de 2000, il a réajusté sa stratégie vers des placements moins rentables, plus diversifiés, mais surtout, moins risqués.

 

Un krach boursier peut aussi être une opportunité d’acheter. La baisse des cours vous permet d’acheter des actifs à un bon prix. Cependant, cette stratégie n’est pas accessible à tout le monde. En effet, elle demande d’avoir de l’argent disponible, car si vous êtes entièrement investi, cette manœuvre risque d’être dangereuse. Enfin, il n’est pas facile de garder son calme tout en agissant à contre courant de la panique qui gagne les marchés financiers. 

 

Si cet article vous a plu vous pouvez retrouver l’entrevue complète de Bruny Surin sur notre blogue. Vous aimerez surement encore plus l’application de Hardbacon, qui se connecte sur vos compte d’investissement, analyse votre portefeuille et vous aide à prendre de meilleures décisions financières. En tant que fidèle lecteur de notre blogue, obtenez 10% de rabais sur tout abonnement à Hardbacon. Pour bénéficier de cette promotion, utilisez le code promotionnel BLOG10 en vous abonnant via notre site Web

 

 

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier