Que vous soyez propriétaire d’une maison ou sur le point d’emménager dans votre premier appartement, vous ressentez probablement un grand sentiment de fierté. Puisqu’il s’agit d’un investissement majeur, il est important de penser à bien protéger votre demeure avec une police d’assurance habitation. Toutefois, avec toutes les histoires que vous avez entendues au fil des années, il peut devenir difficile de discerner le vrai du faux. 

Tout d’abord, il faut savoir que l’assurance habitation, contrairement à l’assurance automobile, n’est pas obligatoire en vertu de la loi. Cela ne veut quand même pas dire qu’une couverture adéquate est une option à prendre à la légère. 

Afin de vous aider à recueillir des informations fiables qui vous permettront de choisir votre police d’assurance habitation, voici les 12 mythes les plus répandus ainsi que l’information véridique qui les complète.

1. Mon assurance habitation protège ma propriété, mes biens, mais pas les gens qui y vivent

Heureusement, c’est faux! Votre police d’assurance habitation ne protège pas seulement votre propriété et vos biens. La couverture de responsabilité civile est également incluse dans votre assurance. Ainsi, s’il y a des blessures ou des dommages matériels causés à une personne, vous êtes couverts. Par ailleurs, si à la suite d’un événement quelconque vous devez quitter votre demeure pour un moment, votre assurance couvre généralement les frais de subsistance comme votre nourriture ou votre hébergement.

Pour ces nombreuses raisons, il est important d’aviser votre courtier en assurance si le nombre d’habitants de votre résidence change, que ce soit un conjoint, un colocataire ou même le retour d’un de vos enfants à la maison familiale. Ainsi, vous serez certains que vous êtes tous couverts en cas de besoin.

2. Les primes d’assurance habitation sont les mêmes d’un assureur à l’autre

Encore une fois, c’est faux! Les primes d’une assurance habitation varient d’un assureur à l’autre. Il est donc important de bien évaluer toutes les options qui s’offrent à vous lorsqu’il est question de choisir une assurance habitation. L’objectif est d’obtenir la meilleure couverture pour le moins chère possible. Pour cela, il est pratique de se référer à un courtier d’assurance. Ce dernier connaît le marché et peut vous aider à trouver l’assurance parfaite pour vous et le tout au meilleur prix possible.

3. Puisque j’ai une police d’assurance habitation, mon entreprise à domicile est également couverte

La réponse ne vous plaira pas, mais ça dépend! En effet, votre entreprise à domicile n’est pas automatiquement couverte dans une assurance habitation standard. Il est toutefois possible d’ajuster votre police d’assurance actuelle, ou bien d’opter pour une police d’assurance d’entreprise à domicile distincte. Dans le but de savoir ce qui est le mieux pour vous, l’idéal est d’informer votre courtier d’assurance afin qu’il puisse vous aider à choisir l’option qui répondra le mieux à vos besoins.

4. J’héberge maintenant un pensionnaire, mais heureusement, ses biens sont couverts par ma police d’assurance habitation

Nous avons déjà abordé le sujet lors du premier mythe, mais c’est faux. Les biens personnels de votre pensionnaire ne sont pas couverts par votre police d’assurance. Il est donc important d’aviser votre courtier si vous décidez de louer des chambres chez vous. Ainsi, votre couverture sera ajustée en fonction de vos nouveaux besoins et vous n’aurez pas de souci.

5. Si je suis locataire, je n’ai pas besoin d’assurance puisque mes biens sont couverts par la police d’assurance de mon propriétaire 

C’est malheureusement un mythe très répandu et c’est pourtant complètement faux! La police d’assurance de votre propriétaire couvre les dommages qui peuvent impacter l’immeuble, mais pas vos biens personnels. Ainsi, s’il y a un sinistre, vos biens ne seront pas couverts par les assurances de votre locateur. D’ailleurs, si le sinistre est causé par quelqu’un de votre unité, il se pourrait que vous soyez tenu responsable des dégâts et que vous deviez couvrir tous les coûts engendrés par la situation. Ce serait le cas si, par exemple, vous oubliez une chandelle qui causerait un feu dans votre immeuble. Pour cette raison, il est important de joindre un courtier en assurance afin de vous procurer une assurance de responsabilité locative.

6. S’il y a des dommages sur ma maison qui sont causés par des insectes ou des rongeurs, ma police d’assurance habitation couvre les dégâts

Nous sommes de retour avec votre réponse favorite : ça dépend. Dans la majorité des cas, les polices d’assurance habitation ne couvrent pas les dommages causés par des insectes ou des animaux. Par contre, en examinant les mentions de votre police d’assurance, il se pourrait que vous soyez agréablement surpris du contraire. Si vous voulez être certain de la réponse qui s’applique à vous, communiquez avec votre courtier.

7. Je suis protégé contre les désastres naturels et les sinistres causés par des « forces majeures »

Heureusement, dans la plupart des cas, c’est vrai. En effet, la majorité des polices d’assurance habitation couvre les frais en cas de désastres naturels. Cela inclut généralement les ouragans, les feux de forêt, les tornades et les tempêtes de vent. Par contre, les tremblements de terre et les inondations font exception et il faut généralement ajouter une couverture à son assurance de base afin d’être couvert. Avec les phénomènes météorologiques qui nous surprennent de plus en plus chaque année, il est important de bien connaître votre police d’assurance. En cas d’exclusion, demandez à votre courtier de vous conseiller sur les meilleures options qui s’offrent à vous.

8. Ma police d’assurance couvre tous mes biens, même mes articles de valeur

Dans la plupart des cas, c’est vrai! Que ce soit en cas d’accident ou de vol, la majorité de vos biens sont couverts. Par contre, il y a généralement une limite qui est accordée dans une police d’assurance standard. Heureusement, il y a une solution, mais vous devez évidemment y penser avant qu’une situation malheureuse arrive. En effet, vous pouvez aviser votre courtier et établir une couverture propre à vos objets de valeurs tels que vos bijoux, articles de collection, etc.

9. Ma police d’assurance habitation couvre tous les types de dégâts d’eau 

Si on parle de tous les types de dégâts d’eau sans exception, c’est faux. En fait, nous distinguons deux types de dégâts d’eau : les dégâts dont la cause provient de votre habitation, comme un tuyau qui brise, et les dégâts qui proviennent de l’extérieur, comme un refoulement d’égout ou une forte pluie. Dans le premier cas, vous êtes probablement couverts! Dans le deuxième cas, il y a peu de chance que vous le soyez. En effet, les assurances habitation typiques ne couvrent habituellement pas les dommages causés par des inondations extérieures comme le débordement d’un lac. Heureusement, il est généralement possible d’ajouter un avenant couvrant ce type de dégâts à sa police actuelle.

10. La valeur de mon assurance est calculée en fonction de la valeur marchande de ma maison

Ne tournons pas autour du pot, c’est faux! En fait, la valeur marchande de votre maison et la valeur assurable sont totalement différentes. La valeur de votre assurance habitation est basée sur une estimation des coûts de reconstruction complète de votre propriété en cas de perte majeure ou totale. Au contraire, la valeur marchande est le prix de vente estimé de votre propriété si vous décidez de vous en départir. Par conséquent, puisque la valeur marchande comprend également l’acquisition du terrain, la valeur de votre assurance est généralement inférieure à la valeur marchande de votre maison.

11. Ma maison est toujours protégée, même si je suis en vacances à l’extérieur.

Dans le cas d’un voyage de courte durée, c’est vrai. Par contre, lors d’une absence prolongée, c’est plutôt faux. Dans les deux situations, il est fort probable que votre assureur exige que vous preniez certaines précautions avant de quitter votre propriété. Par exemple, vous assurez que le chauffage est adéquat durant votre absence si celle-ci a lieu durant l’hiver. Dans le cas contraire, il se pourrait que votre compagnie d’assurance refuse de vous indemniser si un dommage survient.

Par ailleurs, si vous partez pour une longue période, votre assureur peut exiger qu’il y ait quelqu’un qui surveille votre propriété à des intervalles réguliers. Afin d’avoir l’esprit tranquille, si vous songez à vous absenter pour une longue période, assurez-vous d’en discuter avec votre courtier afin de prendre toutes les précautions possibles.

12. Si je fais des rénovations sur ma maison, ça ne change rien à ma couverture d’assurance.

C’est un mythe tellement répandu, mais totalement faux! En effet, au fil des années, si vous effectuez des rénovations dans votre maison, il est important d’accroître votre couverture d’assurance. Évidemment, il n’est pas nécessaire de faire modifier votre police d’assurance au moindre changement. Toutefois, si vous vous lancez dans des rénovations d’envergure, il vaut mieux en discuter avec votre courtier. Ainsi, vous aurez la tête tranquille concernant vos assurances et vous pourrez vous concentrer sur vos travaux.

Le mot final

Vous l’avez probablement compris, même si l’assurance habitation n’est pas obligatoire, elle est essentielle. Être propriétaire ou locataire d’une propriété vient avec de nombreuses responsabilités et il est de votre devoir d’avoir une police d’assurance habitation qui vous couvrira en cas de dommage. Dans le but de faire un choix judicieux qui couvre tous vos besoins, le meilleur conseil est de discuter avec un courtier en assurance et de comparer les différentes options!

Ça vous dirait de dormir la tête légère?

Trouvez la meilleure police d'assurance en fonction de vos besoins


Trouver la meilleure police