Vous êtes propriétaire d’un chalet, ou songez à en acheter un? Un peu comme l’assurance habitation pour une maison ou un condo, l’assurance chalet est un incontournable afin d’éviter de mauvaises surprises en cas de sinistre. Depuis quelques années le coût de la vie augmente et le coût des rénovations aussi. Vous trouverez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance chalet afin d’être prêt à toutes éventualités.

Premièrement, il faut comprendre que l’assurance est en lien avec un risque. Par exemple, quel est le risque que j’ai une inondation? Un cambriolage? C’est de cette façon que votre assureur pourra vous donner un prix, en regardant les statistiques qui lui sont disponibles pour votre secteur. Il vous posera également quelques questions afin d’établir quelle sera l’utilisation de votre chalet.

Comment utilisez-vous votre chalet? 

L’utilisation que vous faites de votre chalet pourrait avoir un impact sur le type de contrat d’assurance auquel vous aurez droit. Votre courtier en assurance pourra regarder avec vous, mais voici les grandes lignes. N’oubliez pas que même si une utilisation plus fréquente de votre chalet est plus avantageuse au niveau des protections, l’honnêteté est toujours plus payante en assurance.

Assurance chalet pour ceux qui fréquentent leur chalet régulièrement

Si vous utilisez votre chalet de façon régulière, vous en profitez à toutes les fins de semaines et qu’il respecte les normes de souscriptions de votre assureur, vous pourriez probablement profiter d’une couverture « tous risques ». Bien évidemment, cette dernière contient certaines exceptions. Cela comprend les dommages causés par des animaux (ex: vermine, rongeur, fourmis, etc), les inondations, les dommages graduels et autres. Assurez-vous de toujours bien lire les clauses.

Une assurance chalet pour ceux qui fréquentent leur chalet à l’occasion

Dans le cas où vous vous rendez uniquement à votre chalet quelques fois par an, votre assureur vous proposera probablement une police d’assurance avec des risques spécifiques. Seulement les risques inscrits sur votre contrat seront couverts. Ce type de contrat couvre par exemple les incendies ou certains dommages causés par l’eau.

Une assurance chalet dans le but de louer 

Si vous acquérez un chalet dans le but de faire de la location, il faudra regarder premièrement si c’est court ou long terme. Certains assureurs refusent d’assurer un chalet pour du court terme du genre Airbnb. La meilleure option dans ce cas sera de valider avec votre professionnel en assurance les options de couvertures qui s’offrent à vous. 

Les technologies qui pourraient réduire le prix de votre assurance chalet

Les assureurs sont plus exigeants au niveau des précautions prises par les propriétaires de chalet. Porqu0oi? Parce que lorsqu’un incident survient, le propriétaire n’est pas souvent là. Il existe aujourd’hui plusieurs façons de limiter les risques. 

Afin de sécuriser votre chalet et votre assureur, voici quelques idées de gadgets technologiques.

Système d’alarme

Vous pourriez munir votre chalet d’un système d’alarme. Dans le cas d’une intrusion, vous serez alerté et la police aussi. Ainsi vous limitez les chances de subir un vol ou du vandalisme sur votre propriété. Plusieurs compagnies offrent ce type de service dans la province de Québec tel que Garda, Bell et Impact Alarme. Ce type de système est généralement peu coûteux. 

Certains systèmes d’alarme nécessitent seulement une connexion Wi-Fi. D’autres se connectent à une ligne fixe. Tout dépends du fournisseur qui vous donnera le service. Vous pourriez même avoir l’option d’activer et désactiver l’alarme à partir de votre téléphone intelligent.

Détecteurs de fumée

Dans le but de vous protéger des incendies, il y a maintenant des détecteurs de fumée qui communiquent directement avec les services d’urgence. De cette façon, dès que la fumée est détectée, les pompiers peuvent se rendre sur place pour éteindre l’incendie et limiter les dégâts.

Caméras

Vous avez également la possibilité de faire installer des appareils comme une sonnette qui filme ou même un système complet de caméra. La plupart de ces systèmes vous permettent de visionner en tout temps ce qui se passe en direct de votre téléphone. Donc même si vous n’êtes pas souvent là, vous êtes en mesure de vous assurer que tout est en sécurité. Des compagnies comme Bell ou Telus offrent des forfaits de maison connectées.

Détecteurs d’eau

De plus en plus d’assureurs vous proposeront d’installer des systèmes de détection d’eau. Ce sont des dispositifs qui sont placés près des endroits où une fuite est plus susceptible d’arriver afin de vous avertir pour que vous puissiez  limiter les dégâts. Généralement, on en retrouve près du chauffe-eau, de l’évier de cuisine, des réfrigérateurs avec eau, etc.

Toute cette technologie pourrait rassurer l’assureur que vous choisissez et possiblement vous aider à diminuer la prime de votre assurance chalet.

Quels types de biens sont protégés par l’assurance chalet? 

Du point de vue de l’assureur, vous avez différents types de biens: vous avez ceux que vous transportez, ceux qui restent en permanence au chalet et pour ceux qui sont fervents du télétravail, les biens à usage commercial.

Biens sur les lieux 

Lorsque vous achetez de la vaisselle, une télé ou un matelas pour votre chalet, ces biens sont alors considérés comme étant en permanence au chalet. En cas de sinistre, ces biens doivent être assurés sur l’assurance chalet afin d’avoir une indemnité. Il est donc important d’estimer la valeur de ce type de biens au moment de prendre l’assurance pour ne pas tomber en insuffisance quand vous aurez besoin de votre assurance.

Une insuffisance se produit quand nous sous-estimons la valeur de nos biens et que ceux-ci ont une plus grande valeur que celle établie au moment de la prise de contrat. L’assureur paiera donc le montant mentionné au contrat et vous devrez assumer la balance sauf si ce sont des biens transportés.

Lorsque nous parlons d’assurance chalet, tous les biens qui se trouvent sur les lieux et qui sont impactés par le sinistre peuvent être couverts via le contrat d’assurance chalet. 

Obtenez rapidement plusieurs soumissions d'assurances habitation
Comparateur de polices d'assurance habitation

Vous pourriez épargner des centaines de dollars par année en comparant le prix avant d'assurer votre maison, votre condo ou votre appartement.

Comparer les prix

Biens transportés

L’assurance entend par biens transportés tout ce que vous avez apporté au chalet mais que vous n’avez pas l’intention de laisser sur place. Cela comprend par exemple vos vêtements, votre téléphone, vos jeux vidéos pour le week-end, bref, tout ce que vous prévoyez ramener lors de votre retour à la maison.

Ces biens pourraient donc être couverts sur votre contrat d’habitation principale en cas d’incident ou même d’insuffisance. Vous n’aurez donc pas besoin d’en tenir compte lorsque vous estimerez la valeur de vos biens pour le contrat du chalet. Bien évidemment, il faudra évaluer si le risque est couvert au niveau de votre contrat d’assurance habitation.

Biens commerciaux 

Si vous êtes fervents du télétravail et que vous profitez de votre petit coin de paradis pour travailler, n’oubliez pas qu’il y a des exclusions et limitations pour vos biens professionnels. N’hésitez pas à valider avec votre courtier ou agent en assurance de dommages afin d’avoir la couverture appropriée pour ces biens. Le bris ou la perte de ces biens peuvent coûter cher en argent mais surtout en temps si vous êtes travailleur autonome.

Assurer un chalet au bord l’eau

Si vous avez la chance d’avoir accès à un point d’eau, n’oubliez pas que les inondations ne sont généralement pas couvertes dans les contrats de bases. Toutefois, certains assureurs offrent maintenant des couvertures en cas d’inondation. Cependant, il faut toujours garder en tête que votre prime sera en fonction du risque. Plus le risque est grand, plus la prime sera élevée.

Ce facteur peut aussi être pris en compte lors de l’achat de votre chalet, vous pourriez toujours valider la topographie pour savoir s’il se situe dans une zone inondable ou s’il est dans le bas d’une montagne, ce qui pourrait créer un risque plus grand.

Sur une note plus positive, si vous acquérez un bateau, une couverture minimale est offerte au contrat pour certains types d’embarcations. N’oubliez pas de vérifier si votre contrat d’assurance chalet couvre ce dernier en cas d’incident. Si votre bateau n’est pas couvert par votre contrat, votre représentant d’assurance pourra regarder avec vous les possibilités qui s’offrent à vous.

Quand vous assurerez votre chalet, soyez honnête

Au Québec, la loi prévoit des articles de loi spécifiques aux assurances. Dans le cas d’une déclaration mensongère, si l’assureur n’aurait pas accepté le risque connaissant votre véritable situation, il pourrait résilier le contrat et donc vous seriez réputés ne jamais avoir eu d’assurance. Si vous avez un créancier et un sinistre, ce type de résiliation peut faire mal. Surtout qu’ensuite, il sera plus difficile de vous trouver un assureur.

Dans le cas où l’assureur aurait accepté de vous assurer mais vous aurait chargé une prime plus élevée, il vous indemnisera en proportion de ce que vous payez. Par exemple, si l’assureur apprend une information et vous annonce que la prime aurait dû être 50 % plus chère, il ne paiera que 50 % de la perte.

Dans ces deux cas, les conséquences sont importantes. Il sera plus facile d’entretenir de bonnes relations avec vos représentants d’assurance en leur fournissant toutes les informations et qu’elles soient véridiques.

Démystifions certains termes de l’assurance chalet

Plusieurs termes peuvent parfois être complexes quand nous ne sommes pas habitués à les entendre. Nous essayerons de rendre plus accessibles certains d’entre eux. Lorsque nous parlons de souscription, on fait référence à la prise de contrat. C’est ce qui établit la durée, la prime, les risques et l’assuré qui seront couverts tout au long du terme. Encore là, le terme « risque » n‘est peut-être pas clair. Lorsque votre assureur vous parle de risque, c’est la probabilité qu’un événement survienne pendant la durée du contrat. 

Vous entendrez aussi parler de prime. C’est le montant que vous devrez payer afin que votre contrat soit valide. Ce montant peut être versé en un seul versement ou en plusieurs versements: validez avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommage les options qui s’offrent à vous. 

Évidemment, nous prenons une assurance au cas où nous aurions un sinistre, mais qu’est-ce qu’un sinistre? C’est la survenance d’un événement soudain et accidentel et qui est matière à réclamation. Lors d’un sinistre, nous avons pratiquement toujours une franchise à débourser, c’est le montant que vous devez payer pour avoir droit à une indemnisation.

L’indemnisation quant à elle, c’est le montant qu’on vous versera selon les modalités de votre contrat lors d’une réclamation. L’indemnisation pourra être versée autant pour votre bâtiment que pour vos biens. Sachez que tout ce qui n’est pas fixé au bâtiment et même vos animaux sont des biens du point de vue de votre contrat d’assurance. 

Assurance chalet: ce que vous devez retenir

Votre assureur pourrait possiblement vous demander d’assurer votre résidence principale que ce soit maison, condo ou même un appartement afin de pouvoir ajouter un chalet au contrat. Même si vous avez une couverture pour votre résidence principale, votre chalet ne sera pas couvert en cas de sinistre. Également, en regroupant tous vos contrats au même endroit, vous pourriez être admissible à des rabais, il peut donc être intéressant de jumeler l’assurance habitation et automobile chez le même assureur.

Lorsque vient le temps de visiter le chalet, il est important de valider que tout est beau, même dans les recoins. Bien souvent les assureurs excluent les dommages graduels tels que la moisissure et les champignons et ce, même si vous venez tout juste de le découvrir. Il est donc important de faire des inspections lors de vos visites.

Également, afin d’intervenir rapidement et dans le but de limiter les dégâts supplémentaires, l’assureur vous demande de l’aviser le plus rapidement possible. En avisant votre assureur plus rapidement il pourra possiblement limiter les coûts et donc limiter la hausse de vos primes au prochain renouvellement.

Plusieurs choses peuvent avoir un impact sur vos primes. Il y a les réclamations antérieures, la distance de la caserne de pompier la plus proche, la proximité d’un cours d’eau, etc. Dans le cas où vous souhaiteriez avoir une couverture pour les inondations, votre admissibilité et coût sera établie en fonction du risque. Si vous êtes dans une zone inondable ou que l’assureur vous propose une couverture à coût élevé, n’hésitez pas à valider si cette dernière est bénéfique pour vous.

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars sur vos assurances?

Magasinez vos assurances avec nos comparateurs d'assurance


Comparer les assurances