fbpx

Robots-conseillers

Recherchez parmi 10 produits

Choisir un robot-conseiller avec Hardbacon

Les principaux robots-conseillers canadiens sont très similaires en ce qui concerne l’offre de service et les portefeuilles. Le critère le plus important est donc les frais de gestion. Pour comparer les différents conseillers sur ce critère, entrez le montant que vous souhaitez investir par l’entremise d’un robot-conseiller dans la barre latérale gauche, et les frais annuels estimés pour chaque robot-conseiller apparaîtront dans le comparateur. Finalement, plusieurs robots offrent des portefeuilles socialement responsables qui plairont à l’investisseur qui souhaite investir avec ses valeurs. Pour choisir ceux qui offrent de tels portefeuilles, sélectionnez ce type de portefeuille dans la barre latérale gauche.

Questions fréquentes

Les robots-conseillers offrent des services de gestion de portefeuille en ligne qui ne nécessitent pas d’interaction entre le client et le gestionnaire de portefeuille. Les principaux avantages des robots-conseillers sont qu’ils ne demandent aucune connaissance en investissement et offrent des frais de gestion réduits par rapport à un conseiller financier traditionnel. Contrairement à la croyance populaire, les décisions d’investissement d’un robot-conseiller ne sont pas prises par des algorithmes, mais bien par des gestionnaires de portefeuille en chair et en os.

La principale raison d’opter pour un robot-conseiller est l’économie en matière de frais. Alors qu’un client peut s’attendre à payer en frais entre 2 et 3% de son actif chaque année avec un représentant en épargne collective, ce frais sera de moins de 1% avec un robot-conseiller. Bien entendu, contrairement à un conseiller financier, un robot-conseiller n’offrira pas d’accompagnement humain ni de conseils personnalisés.

La plupart des robots-conseillers canadiens investissent dans des Fonds Négociés en Bourse (FNB) indiciels. Concrètement, ça veut dire que les gestionnaires de portefeuille travaillant pour les robots-conseillers canadiens n'essaient pas de battre le marché boursier, mais bien d’obtenir un rendement similaire tout en minimisant les frais. Leurs portefeuilles ont ainsi tendance à être composés principalement de FNB, qui permettent d’investir dans un grand nombre de produits financiers à peu de frais. Il y a toutefois certains portefeuilles de robots-conseillers qui sont composés d’actions ou encore de fonds communs de placement.

Il y a plusieurs types de frais rattachés aux investissements via un robot conseiller. Les frais de gestion varient par rapport à l’argent investi. Ils tournent généralement aux alentours de 0.50% de frais de gestion chez les principaux robots-conseillers. Par conséquent, si vous investissez 10 000$, vous devrez payer environ 50$ de frais de gestion durant la première année. Les frais de gestion ne sont toutefois pas les seuls frais dont il faut tenir compte. Il y a aussi les frais de transactions, qui sont généralement inclus dans les frais de gestion des robots-conseillers. Par contre, les frais que beaucoup d’investisseurs ignorent quand vient le temps d’investir par l’entremise d’un robot-conseiller sont les Ratios de Frais de Gestion (RFG) des fonds négociés en bourse (FNB) dans lesquels le robot-conseiller investit. Ceux-ci ne sont pas inclus dans les frais de gestion affichés par les principaux robots-conseillers canadiens, et oscillent généralement entre 0.2% et 0.35%.

Comparateur de robots-conseillers