Le minage de Bitcoin est-il rentable? Eh bien, il peut vous permettre de gagner un peu d’argent fiat, mais il est également nécessaire de comprendre que le minage joue un rôle dans le maintien de la sécurité et de la maintenance de la chaîne de blocs. Pour de nombreux novices dans le domaine du minage de Bitcoin, l’ensemble de la pratique peut sembler très difficile à comprendre. C’est dû au fait que les afficionados du domaine des cryptomonnaies ont développé un langage et des formules mathématiques étranges qui rappellent les « nouvelles mathématiques », ce qui n’est pas vraiment accessible.

D’un autre côté, avec les informations fournies dans cet article, vous pourriez être choqué de voir à quel point il peut être facile de comprendre les bases du fonctionnement du minage de Bitcoin. L’objectif de cet article est de donner à tous ceux qui le lisent une compréhension raisonnable du fonctionnement du processus de minage de Bitcoin, de ce qu’il fait et de la façon dont il remplit des fonctions de sécurité et de maintenance. Toutefois, dans le cadre de cette information, nous fournissons également l’avertissement suivant : cet article ne doit pas être considéré comme une recommandation de négocier des cryptomonnaies, et il ne s’agit pas d’une approbation d’un service, d’un fournisseur, d’une transaction ou d’un autre type d’offre.

 

Pourquoi tant de gens minent des Bitcoins?

 

Une fois qu’une personne dispose de tout le matériel nécessaire, le minage de Bitcoin semble assez facile, même si ce n’est pas le cas. En fait, l’aspect le plus difficile de ce processus est d’apprendre à rentabiliser le minage de Bitcoin. Par exemple, le minage de Bitcoin ne comporte que quatre étapes réelles, dont l’acquisition du matériel adéquat et du logiciel de minage de Bitcoin le plus efficace. Ensuite, vous devez choisir une coopérative de minage et le rejoindre. Ensuite, vous pourrez mettre en place vos activités de minage.

En soi, on peut dire, et beaucoup le font, que le fait de hacher des billions d’entrées ne sert à rien. Cependant, lorsqu’il s’agit de Bitcoin, les choses les plus importantes à prendre en compte sont les efforts, le temps et l’argent que vous devez dépenser avant d’être payé. Il est possible de hacher efficacement les entrées avec certains types d’équipements et de logiciels d’optimisation spécialisés, mais il n’y a pas vraiment de raccourcis. D’une certaine manière, c’est une bonne chose, car il est impossible de tricher en minant des bitcoins, et c’est également une bonne chose car il est impossible de trouver un hachage gagnant sans suivre le processus de la bonne manière.

C’est l’une des raisons pour lesquelles on dit que le simple fait de miner des bitcoins permet de maintenir la sécurité du réseau lui-même. Le minage finit par être une ressource à la fois tangible et sûre, car la contrefaçon ou la tricherie sont pratiquement impossibles. Ça signifie que le Bitcoin peut facilement être transmis sur le réseau et améliorer la chaîne de blocs du Bitcoin sans crainte supplémentaire de fraude. Ça signifie également que la réputation de Bitcoin est renforcée car tout le monde peut compter sur sa fiabilité. Depuis le milieu de l’année dernière, chaque bloc miné avec succès rapporte au mineur 6,25 bitcoins, ce qui représente une valeur marchande de près de 59 000 $ US.

 

Comment les mineurs de Bitcoin restent compétitifs

 

Des millions de mineurs se disputent aujourd’hui une part du gâteau des cryptomonnaies. C’est l’une des raisons pour lesquelles ils sont si nombreux à regrouper leurs taux de hachage dans des coopératives de minage. Ça leur donne une meilleure chance de gagner des blocs plus fréquemment. Lorsqu’un membre d’une coopérative particulière gagne, tous les membres de la coopérative partagent les bénéfices de manière égale, en fonction du taux de hachage qu’ils ont contribué à celle-ci.

Pour rester compétitifs face à ceux qui souhaitent s’enrichir avec le minage de Bitcoin, de nombreux mineurs ont tendance à regrouper leur hashrate lorsqu’ils deviennent membres de coopératives de minage. Rejoindre une coopérative augmente absolument leurs chances de gagner des blocs plus fréquemment. Comme indiqué ci-dessus, lorsque chaque membre de la coopérative de minage gagne, il partage les bénéfices en fonction du niveau de hashrate qu’il contribue à la coopérative globale. Bien sûr, chaque coopérative de minage est différente, et tous ont des accords de partage des bénéfices différents, tout comme ils ont des conditions d’adhésion différentes.

À l’heure actuelle, toutes les transactions en Bitcoin sont traitées dans le cadre d’une chaîne de bloc. La chaÎne de bloc fonctionne comme son nom l’indique : il s’agit d’une chaîne de blocs, chaque nouveau bloc étant ajouté immédiatement à côté du dernier bloc ajouté. Au fur et à mesure que la chaîne est compilée, chaque transaction Bitcoin supplémentaire est intégrée au bloc suivant, et ainsi de suite.

En moyenne, chaque nouveau bloc est créé toutes les dix à douze minutes, ce qui signifie qu’environ cinq blocs sont créés toutes les heures. Jusqu’à présent, près de 680 000 blocs ont été créés au cours de l’histoire du Bitcoin, et chaque bloc a été créé par un mineur de Bitcoin, ce qui signifie que chaque mineur est récompensé par de tout nouveaux bitcoins. Bien que cette récompense ait récemment diminué, les mineurs de bitcoins conservent également tous les frais de transaction générés par les blocs qu’ils contrôlent. Bien entendu, un seul mineur peut créer un bloc. Ça signifie que toutes les personnes impliquées dans le minage de Bitcoin sont engagées dans une véritable course pour voir qui peut créer le prochain bloc et gagner la prochaine récompense.

 

Comment le minage de Bitcoin établit et soutient la valeur des cryptomonnaies

 

Un mineur de bitcoins crée de nouveaux blocs lorsqu’il parvient à résoudre un défi mathématique. En répétant les mêmes chiffres et lettres et en appliquant la même formule mathématique à différentes entrées, il crée une combinaison appropriée, appelée Secure Hashing Algorithm 256, ou SHA-256. Le logiciel convertit une entrée en une longue chaîne de chiffres et de lettres appelée “hash”. Par exemple, lorsqu’un mineur de Bitcoin utilise un outil en ligne très basique pour saisir le mot “bitcoin” et le soumettre à la formule SHA-256, il obtient le hachage suivant :

6b88c087247aa2f07ee1c5956b8e1a9f4c7f892a70e324f1bb3d161e05ca107b

Ce processus fonctionne très bien car la même entrée produira toujours la même sortie. Vous pouvez essayer de hacher le terme «bitcoin» avec des outils en ligne, et vous obtiendrez le même résultat à chaque fois. De même, la seule façon d’obtenir le même hachage est d’utiliser la même entrée. Il n’y a pratiquement aucune chance que deux entrées aléatoires puissent produire le même hachage. Et surtout, il n’y a pratiquement aucun moyen d’effectuer une rétro-ingénierie d’un hachage SHA-256 pour trouver une porte dérobée et découvrir quelle était l’entrée.

Dans l’ensemble, les mineurs de Bitcoin font toujours passer une grande variété d’entrées par SHA-256. Ces entrées représentent des informations provenant de chaque bloc précédemment créé, en plus des informations que les mineurs ajoutent à chaque entrée pour s’assurer qu’ils ne répètent pas le même résultat  « erroné » encore et encore. Après tout, le but est d’obtenir un résultat différent à chaque fois et de tomber sur le bon.

En avril dernier, les mineurs de Bitcoin ont exécuté près de 166 trillions, ou un milliard de milliards, d’entrées par seconde dans SHA-256, principalement parce que tous les mineurs de Bitcoin sont à la recherche d’un hachage gagnant. Lorsqu’un mineur trouve un hash gagnant, cela signifie qu’il a trouvé la solution à un problème mathématique. Lorsqu’il y parvient, il a réussi à miner un bloc pour la chaîne.

Chaque mineur de Bitcoin qui réussit à extraire un nouveau bloc annonce sa réussite à tous les autres mineurs. Ensuite, tous les autres mineurs modifieront leurs entrées et commenceront à chercher le prochain hachage gagnant, qui est principalement défini par le nombre de zéros qui apparaissent au début de celui-ci.

Actuellement, un hachage gagnant commence par au moins 18 zéros. Comme on peut le deviner, les chances de hacher quelque chose et de commencer aléatoirement par 18 ou 19 zéros sont extrêmement faibles, ce qui est en quelque sorte le but. Comme indiqué ci-dessus, les mineurs de Bitcoin ont jusqu’à présent “haché” plus d’un quintillion, un trillion de trillions, d’entrées par seconde. Il est donc impératif que chaque mineur empêche les blocs d’être créés trop facilement et trop rapidement. Et plus le hachage est important, moins il est probable que quelqu’un trouve un bloc gagnant, ce qui rend les blocs de la chaîne plus potentiellement précieux. Dans le même temps, lorsqu’il y a moins de hachage, il devient légèrement plus facile de trouver un gagnant, ce qui peut avoir un effet négatif sur la valeur du bitcoin.

C’est la raison principale pour laquelle le réseau Bitcoin s’ajuste toutes les deux semaines, pour ajuster et maintenir la chaîne. En révisant constamment la chaîne de blocs, ils s’assurent que de nouveaux blocs sont trouvés toutes les dix minutes en moyenne, ce qui permet de protéger la valeur et la viabilité du Bitcoin. Cette technique de minage, dans laquelle un mineur utilise de nombreuses entrées pour rechercher une sortie correcte, est appelée la preuve de travail ou Proof of Work en anglais (PoW). De nombreuses cryptomonnaies utilisent le minage PoW, qui repose sur des principes de hachage similaires à ceux du SHA-256.

 

Que fait le réseau Bitcoin pour maintenir sa valeur?

 

Le terme de minage courant, “temps de bloc”, fait référence à la fréquence moyenne de découverte des blocs. Dans l’histoire du Bitcoin, les dirigeants de la cryptomonnaie ont fixé le temps de bloc à 10 minutes, car ça semblait être le meilleur délai possible. Si le temps de bloc était trop rapide, de nouveaux bitcoins seraient créés trop rapidement, ce qui pourrait entraîner une forte inflation. Bien sûr, s’il était créé trop lentement, les transactions en bitcoins pourraient ralentir et être moins prévisibles, ce qui signifie que le paiement des mineurs pourrait être trop lent. Il n’y a aucune raison pour que le temps de bloc soit exactement de 10 minutes, sauf que les dirigeants ont décidé que ce taux n’était ni trop rapide ni trop lent. Ils ont également décidé que le taux de 10 minutes fonctionnait correctement avec le taux d’inflation prévu pour le Bitcoin.

Les temps de blocage les plus rapides lors du minage de n’importe quelle cryptomonnaie ne sont que de quelques secondes, bien que les chaînes de blocs autorisées puissent être encore plus rapides. Il n’y a pas de limite inférieure fixe pour le temps de blocage car il dépend de l’état du réseau et des mineurs. Cependant, si vous descendez trop bas, vous commencez à rencontrer plus de problèmes de sécurité, et d’autres problèmes inattendus.

Bitcoin a choisi d’utiliser SHA-256 parce que c’est un algorithme pratique, éprouvé et testé, et parce qu’il répondait aux besoins de Bitcoin lors de sa création. De nombreuses autres cryptomonnaies utilisent toujours SHA-256, mais beaucoup d’autres monnaies qui utilisent le minage PoW se sont désormais tournées vers d’autres algorithmes qu’elles jugent plus sûrs. Le Bitcoin utilise également la division par deux, qui désigne le moment où le Bitcoin choisit de réduire de 50 % sa récompense en bloc.

Lorsque le minage de Bitcoin n’est pas rentable pour un mineur, ce dernier devra éventuellement arrêter de miner. Si suffisamment de mineurs arrêtent de miner, la difficulté du minage diminuera, ce qui rendra le minage plus rentable pour tous les autres. De cette manière, le Bitcoin est susceptible d’être toujours rentable pour quelqu’un. Il pourrait y avoir des périodes de vaches maigres après d’importantes chutes du prix du Bitcoin. Il peut même y avoir des moments où le minage de Bitcoin n’est temporairement rentable pour personne, mais le réseau réduira alors généralement la difficulté de minage pour compenser.

Tous les hachages de Bitcoin sont estimés, ce qui est évident car chez Bitcoin, comme dans la plupart des autres cryptomonnaies, il n’y a pas de service administratif central ou autre entité qui reçoit tous les hachages de minage de Bitcoin. Ils estiment le délai moyen entre les blocs gagnants et les combinent avec le niveau actuel de difficulté du minage de Bitcoin. Par conséquent, les graphiques des hashs de Bitcoin ont tendance à avoir un aspect plutôt hérissé, qui doit généralement être lissé pour obtenir une vue plus claire des hashs réels. Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’avoir les chiffres exacts pour être un mineur de Bitcoin efficace.

 

Pourquoi le minage de Bitcoin utilise-t-il autant d’électricité?

 

Il n’y a que deux raisons réelles pour lesquelles le minage de Bitcoin utilise autant d’énergie pour fonctionner. La première est que l’utilisation de SHA-256 pour hacher des quintillions d’entrées par seconde consomme tout simplement beaucoup d’énergie. L’autre raison est due à la nature concurrentielle de l’économie minière de Bitcoin.

Le fait est que, pour être un mineur commercialement prospère, il est nécessaire de hacher autant d’entrées que possible chaque fois que c’est rentable, et ça signifie simplement consommer autant d’énergie que possible. À tout moment, le niveau élevé de consommation d’énergie de Bitcoin est une réponse naturelle à la croissance de son prix au fil des ans. Si le prix du Bitcoin continue à augmenter, sa consommation d’énergie augmentera tout aussi rapidement.

De même, il n’est pas possible de trouver une version à faible consommation d’énergie du minage PoW. Et cela est vrai, quel que soit l’algorithme de hachage ou la technologie de minage utilisée. C’est également vrai même lorsqu’un mineur achète des systèmes de minage censés être économes en énergie. En partie parce que l’utilisation d’électricité est le coût principal lorsqu’il s’agit de miner des bitcoins, il peut être utile de comprendre que les algorithmes qui prétendent économiser de l’énergie utilisent la même quantité, mais qu’ils prétendent être plus rentables. Malheureusement, la vérité est qu’il n’y a pas de profit supplémentaire, de sorte que le hachage fournit peu ou pas d’avantages financiers à un mineur en particulier.

 

Donc, en résumé : quelle est la rentabilité du minage de Bitcoins?

 

On se demande toujours si le minage de bitcoins est rentable pour qui que ce soit. Il ne fait aucun doute que sa rentabilité dépend de la situation, mais pour la plupart des mineurs, la réponse est un “non” catégorique. Il existe de nombreux coûts liés au minage de Bitcoin, notamment les hashrates du réseau qui augmentent continuellement, ainsi que le coût d’acquisition du matériel et des logiciels utilisés, en plus de l’électricité consommée dans le processus.

En d’autres termes, pour que le minage de Bitcoin soit rentable, vous devrez disposer du capital nécessaire. Vous devrez être en mesure de mettre en place une opération de minage à faible coût assez importante, avec les équipements les plus récents, et il est également nécessaire de pouvoir accéder à de l’électricité bon marché et de bénéficier simultanément d’économies d’échelle.

Ce ne sont là que les bases, cependant. Pour maintenir la rentabilité du minage de bitcoins, il est également nécessaire de maintenir les prix des bitcoins. Étant donné que les coûts de démarrage sont relativement élevés et que la rentabilité d’une opération de minage de Bitcoin dépend grandement d’une augmentation future apparemment constante du prix du Bitcoin, il serait imprudent de s’attendre à une rentabilité à tout moment. C’est pourquoi tant d’experts en cryptomonnaies recommandent d’acheter des bitcoins par l’intermédiaire d’une bourse plutôt que de tenter de les miner. Au Canada, il existe déjà 15 plateformes de négociation de cryptomonnaies. Il y en a davantage à l’échelle internationale.

 

Ce qu’il faut regarder en allant de l’avant avec le minage du Bitcoin

 

Il y a et il y aura probablement toujours des questions sur la survie du Bitcoin et de la plupart des autres cryptomonnaies. L’une des questions les plus importantes pourrait très bien être de savoir si la pratique de la division en deux du Bitcoin peut éventuellement mettre en danger la survie à long terme de la monnaie. En fait, de nombreux experts ont suggéré que la pratique de la division en deux pourrait devenir un problème sérieux après plusieurs décennies ou un demi-siècle. Même aujourd’hui, la récompense du bloc ne représente guère plus qu’une petite fraction de la valeur du Bitcoin dans un bloc. En grande partie, c’est dû à la division par deux.

La réalité est que, sur la base de la forme et du fonctionnement actuels du réseau, les chiffres ne s’additionnent tout simplement pas, surtout en ce qui concerne le long terme. Il n’y a aucun moyen réaliste de s’attendre à ce que les frais de transaction remplacent les revenus des blocs de mineurs sans que ces frais de transaction soient beaucoup plus élevés que ce qui est réaliste. De plus, il sera nécessaire de combiner ça avec des volumes de transactions massivement plus élevés.

Étant donné que les frais de transaction du Bitcoin sont fixés aux taux du marché, en fonction de l’offre et de la demande, cette circonstance est assez peu probable. Selon les experts, si la chaîne de blocs parvient à développer une capacité excédentaire, les frais de transaction auront tendance à baisser, mais s’il n’y a pas d’excédent à trouver, les frais de transaction continueront à augmenter jusqu’à ce que le réseau devienne trop cher pour une utilisation pratique. Par conséquent, même les experts affirment que, sans changements majeurs dans le réseau Bitcoin, il sera impossible que les frais de transaction remplacent les récompenses par bloc, indépendamment de ce que ses fondateurs ont envisagé.

Le réseau Lightning est une solution de mise à l’échelle relativement nouvelle pour le Bitcoin. Situé hors de la chaîne de blocs, c’est un système de canaux de paiement. De nombreux experts estiment qu’il est peu probable que le réseau Lightning fonctionne un jour ou qu’il soit utilisé de manière intensive, du moins sous sa forme actuelle. Il pourrait absorber une partie des frais de transaction que les mineurs utilisent pour se maintenir face à la réduction des récompenses par bloc.

Ça vous dirait de payer moins cher pour vos cryptomonnaies?

Trouvez la meilleure plateforme de cryptomonnaies en fonction de vos besoins


Trouver la meilleure plateforme de cryptomonnaie