Les versements hypothécaires sont réglés comme une horloge – ils sont toujours dus le même jour chaque mois et durent indéfiniment. Enfin, pas éternellement, mais on dirait bien que c’est le cas.

Votre prêt hypothécaire est probablement votre dépense la plus importante et un engagement sur plusieurs décennies. Comme de nombreux propriétaires, vous vous êtes peut-être demandé comment économiser de l’argent sur vos coûts hypothécaires ou comment rembourser le solde plus tôt.

La fréquence des paiements hypothécaires la plus courante au Canada est mensuelle, c’est-à-dire que vous effectuez 12 paiements par an. Mais il existe aussi d’autres options de remboursement, notamment le paiement aux deux semaines. Une structure de versement aux deux semaines peut aider à réduire les frais d’intérêt et à raccourcir la durée d’un prêt hypothécaire. Pour cette raison, c’est une solution populaire auprès de nombreux propriétaires.

Voyons comment les paiements aux deux semaines peuvent vous permettre de garder plus d’argent dans vos poches et de rembourser votre hypothèque plus tôt que prévu.

 

Comment fonctionnent les versements hypothécaires aux deux semaines ?

La première chose à savoir sur les versements aux deux semaines est qu’il en existe deux types : réguliers et accélérés.

Les versements réguliers aux deux semaines sont calculés en multipliant votre paiement hypothécaire mensuel par 12, puis en le divisant par 26. Dans le cadre d’un plan de versement aux deux semaines, vous effectuerez 26 paiements hypothécaires par an, plutôt que 12 dans le cadre d’un plan mensuel. Ainsi, si votre paiement mensuel est de 1 000 $, vous effectuerez un remboursement de 461,54 $ toutes les deux semaines (1 000 $ x 12 / 26 semaines).

Les paiements accélérés aux deux semaines sont déterminés en divisant votre paiement hypothécaire mensuel par deux, puis en le multipliant par 26. Dans le cadre d’un plan accéléré, vous effectuez toujours 26 versements par an, mais chaque paiement est légèrement plus élevé. En reprenant notre exemple précédent, vous payeriez 500 $ toutes les deux semaines (1000 $ / 2 x 26 semaines) au lieu de 461,54 $.

En faisant un peu de calcul, il devient assez évident que les paiements réguliers aux deux semaines diffèrent de la version accélérée.

faster bi-weekly payments on mortgage

faster bi-weekly payments on mortgage

Le choix d’une structure de paiement aux deux semaines ne vous permettra pas de réaliser des économies substantielles ni de réduire la durée de votre prêt hypothécaire. Si l’on poursuit notre exemple, le total de vos versements hypothécaires annuels dans le cadre d’un plan aux deux semaines sera pratiquement identique à celui du plan mensuel (461,54 $ x 26 = 12 004,04 $). Pas très impressionnant, hein ?

Par contre, les paiements accélérés aux deux semaines ajoutent l’équivalent d’un versement mensuel supplémentaire chaque année. Si vous optez pour les paiements accélérés, votre dépense totale chaque année s’élèvera à 13 000 $ (500 $ x 26).

Ce paiement supplémentaire est crucial et vous aidera à profiter pleinement des avantages des remboursements aux deux semaines. Vous n’aurez peut-être pas l’impression de faire des progrès au début, mais avec le temps, votre portefeuille sera plus gros et vous n’aurez plus d’hypothèque plus tôt. C’est très clair : si vous vous engagez à effectuer des paiements aux deux semaines, assurez-vous d’obtenir la version accélérée !

 

Les avantages des paiements aux deux semaines

Les paiements aux deux semaines (version accélérée) offrent de nombreux avantages.

Tout d’abord, un plan de paiement aux deux semaines permet une meilleure concordance des flux de trésorerie, car vous pouvez adapter vos versements hypothécaires à votre flux de revenus. Par exemple, de nombreuses personnes reçoivent un chèque de paie toutes les deux semaines, ce qui correspond bien aux versements hypothécaires aux deux semaines. En optimisant ainsi la gestion de vos flux de trésorerie, vous êtes moins susceptible de connaître des manques de liquidités. Vous n’avez pas à craindre le choc d’un énorme paiement hypothécaire à la fin du mois, surtout si vous vous trouvez à court d’argent.

Comme nous l’avons déjà mentionné, les paiements aux deux semaines peuvent vous aider à faire face à des frais d’intérêt écrasants et à mettre fin à votre hypothèque plus rapidement.

Les avantages financiers des paiements aux deux semaines sont mieux compris lorsqu’ils sont analysés en parallèle avec les remboursements mensuels. Supposons que vous êtes sur le point de contracter un prêt hypothécaire de 360 000 $ avec une période d’amortissement de 25 ans et un taux d’intérêt de 3 %. Voici comment se déroulerait votre hypothèque selon des scénarios de paiements mensuels et aux deux semaines :

 

Monthly Payment Schedule Bi-weekly Payment Schedule
Payment Amount $1,703.68 $851.84
Total amount paid each year $20,444.16 $10,222.18
Total interest paid $151,106 $132,540
Total cost of mortgage $511,106 $492,540
Time to pay off mortgage 25 years 22 years and 4 months

 

Comme vous pouvez le constater, si vous optez pour des paiements aux deux semaines, vous économiserez 18 566 $ en intérêts sur la durée du prêt hypothécaire. Vous rembourserez également la totalité du capital deux ans et huit mois plus tôt.

Un autre avantage des paiements aux deux semaines est que vous pouvez accroître la valeur nette de votre maison plus rapidement, ce qui augmente la vôtre. Une plus grande valeur nette vous permet de garder un peu d’argent supplémentaire dans votre portefeuille si vous décidez de vendre votre maison. En outre, si vous souhaitez financer une dépense importante, comme une rénovation, vous pouvez tirer parti de la valeur nette de votre maison en souscrivant une ligne de crédit sur valeur domiciliaire (LDCVD).

 

Les inconvénients des paiements à la quinzaine

Les paiements à la quinzaine ne sont pas sans inconvénient. Vous devriez tenir compte des points suivants avant de les adopter :

  • Moins d’argent disponible pour d’autres besoins – les paiements aux deux semaines peuvent peser sur vos finances et affecter la flexibilité de votre budget. Avec plus de fonds alloués à votre hypothèque, moins d’argent est disponible pour d’autres obligations financières et opportunités d’investissement.
  • Pénalités et frais de remboursement anticipé – Si vous finissez par rembourser votre prêt hypothécaire plus tôt en raison d’un calendrier de paiements aux deux semaines, votre prêteur pourrait vous imposer une pénalité de remboursement anticipé. Certains prêteurs prélèvent également des frais supplémentaires pour la mise en place et le traitement des paiements aux deux semaines. Assurez-vous de bien examiner votre contrat hypothécaire pour éviter toute mauvaise surprise.
  • Vos paiements peuvent ne pas être appliqués de manière optimale – même si les paiements sont retirés de votre compte bancaire toutes les deux semaines, ils peuvent n’être appliqués à votre prêt hypothécaire qu’une fois par mois. Par conséquent, vous économiserez moins d’argent, car les intérêts ont plus de temps pour s’accumuler. Renseignez-vous auprès de votre prêteur sur les modalités d’application des paiements.

 

À retenir

Les paiements hypothécaires aux deux semaines sont un choix judicieux – ils peuvent permettre de réaliser des économies considérables sur les frais d’intérêt et aider à rembourser le solde de votre prêt hypothécaire plus rapidement. Toutefois, il faut l’appliquer avec prudence et ne l’utiliser que si ses avantages l’emportent sur ses coûts. Avant de vous engager à effectuer des versements aux deux semaines, assurez-vous que votre budget peut en tenir compte et que vous en sortirez financièrement plus fort au bout du compte.

 

Ça vous dirait d'épargner des milliers de dollars en intérêts?

Trouvez le meilleur taux hypothécaire en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur taux