L’acquisition d’une maison est l’un des achats les plus importants d’une vie. Contracter une hypothèque engendre de grandes responsabilités ainsi que des dépenses importantes, sans que l’acheteur ne puisse retourner ou échanger sa maison en cas d’insatisfaction. C’est pourquoi il est essentiel de passer par une inspection avant d’acheter.

Une bonne partie des coûts d’un logement concernent l’entretien et les réparations, c’est pourquoi il est important de savoir dans quel état se trouve la maison avant d’investir. Une belle présentation du bien à vendre peut effectivement cacher de réels problèmes qu’un inspecteur en bâtiment vous aidera à détecter, en vous faisant part de l’ensemble des détails de l’état de la propriété.

Sur le marché immobilier actuel, de plus en plus d’acheteurs subissent une pression à présenter une offre sans avoir le temps de procéder à une inspection complète de la maison au préalable. Bien que renoncer à une telle étape puisse accélérer le processus, ne pas faire inspecter un bien immobilier comporte de réels risques financiers dans la mesure où la maison pourrait cacher des problèmes et des défauts.  

Un acheteur avisé tiendra compte des coûts de réparation au moment de calculer le montant à emprunter à titre d’hypothèque. Mieux vaut prévoir large car il est difficile de savoir exactement quel montant sera requis pour effectuer les réparations nécessaires. Faire inspecter sa maison fait diminuer le facteur risque pour l’acheteur, qui est davantage conscient de ce dans quoi il s’engage.

Pourquoi une inspection résidentielle est-elle si importante?

Le marché évolue si rapidement que les vendeurs peuvent se permettre de choisir qui achètera leur logement. Pris par le temps, de plus en plus d’acheteurs ne sont pas en mesure d’effectuer une inspection complète de leur maison. Selon un récent rapport de CBC, les inspecteurs ontariens estiment qu’ils examinent moins de 25 % des maisons faisant l’objet d’une transaction de vente.

Pour les professionnels de l’immobilier, le processus d’inspection est actuellement hors de contrôle car un acheteur n’est pas protégé en cas de mauvaise surprise survenant après la signature de la vente. La tension du marché immobilier actuel fait que les acheteurs ont plus de chances d’acquérir une maison en réduisant leur conditions, telles que ne pas demander d’inspection.

Les inspecteurs en bâtiment reçoivent des appels de personnes ayant récemment acheté une maison et souhaitant effectuer une inspection. Dans certains cas, des défauts majeurs ont été révélés qui coûteront beaucoup d’argent aux nouveaux propriétaires. Les experts du secteur constatent que les inspections prévente (à la demande du vendeur) sont de plus en plus rares, tandis que les inspections préachat (à la demande de l’acheteur) sont encore courantes.

Il est fortement recommandé d’effectuer une inspection complète plutôt qu’une inspection partielle. Une inspection partielle se concentre uniquement sur certaines parties de la maison par opposition à une inspection complète qui couvre tout. Certaines compagnies d’inspection n’effectuent tout simplement pas d’inspections partielles, car elles estiment que cela est contraire à l’éthique. Selon les experts, une inspection partielle peut satisfaire un vendeur, mais elle ne donne pas à l’acheteur une idée claire des coûts d’entretien et des réparations qui ne sont pas visibles.

Les propriétaires sont-ils protégés en cas d’erreurs d’un inspecteur?

Les inspecteurs en bâtiment de Colombie-Britannique et d’Ontario sont légalement tenus de souscrire une assurance en cas d’erreurs ou d’omissions ainsi qu’une assurance responsabilité civile commerciale. Ceci dit, il n’y a eu qu’un seul cas où un propriétaire a poursuivi avec succès un inspecteur en bâtiment.  Il est important de faire appel à un inspecteur membre d’une association professionnelle. Demander confirmation de l’assurance responsabilité civile et vérifier s’il existe une clause d’exclusion qui protège un inspecteur de la responsabilité en cas d’erreur, permet également d’éviter qu’une inspection soit mal effectuée.

En quoi consiste une inspection résidentielle?

Faire inspecter un bien résidentiel est l’un des meilleurs moyens de déterminer si la maison est en bon état. Les inspecteurs en bâtiment peuvent suivre des formations spécifiques pour identifier les problèmes: ils examinent la maison comme un système, en analysant la façon dont les composants affectent les autres parties de la maison. Ils sont capables d’estimer la durée de vie de certains éléments en fonction de leur état actuel.

Ils identifient ce qui fonctionne mal et indiquent où des réparations sont nécessaires. Ils peuvent également mettre le doigt sur des problèmes passés. Le but de leur travail est de permettre à l’acheteur d’avoir une idée précise de l’état de l’intérieur et de l’extérieur de la maison.

À l’extérieur, l’inspecteur s’assure qu’il n’y a pas de fuite, il examine les cheminées, la surface des murs, les gouttières, les descentes pluviales, les planchers, les solins et les fenêtres. À l’intérieur, l’inspection implique une observation approfondie de l’ensemble du système électrique, de la climatisation, de la ventilation, du chauffage, de l’isolation, des sols, de la plomberie, des murs, des plafonds, des fenêtres et des portes.

Petits conseils pour une inspection réussie

Il est possible de demander à un inspecteur de vérifier certains aspects bien précis d’une maison, tout en sachant qu’il est nécessaire qu’il possède certaines certifications afin de porter un regard avisé sur certains éléments spécifiques. Par exemple, il doit être certifié en transfert de technologie de l’énergie du bois (WETT) pour être en mesure d’inspecter un foyer ou un poêle à bois. À l’extérieur de la maison, l’inspecteur ne doit pas créer d’ouvertures pour regarder derrière un mur ou sous un plancher. Une inspection de jour permet à un professionnel de voir tout ce dont il a besoin pour évaluer correctement l’état d’une propriété.

Une inspection résidentielle n’est pas couverte par une assurance et ne garantit pas le bon état d’une maison. En effet, le rôle d’un inspecteur est de donner son opinion au sujet des réparations qui pourraient améliorer une maison. Vous recevrez un rapport écrit complet que vous pourrez partager avec votre agent immobilier ainsi que toute personne impliquée dans le processus de vente de la maison.

Que faire inspecter dans un logement?

Lors d’une inspection résidentielle complète, l’inspecteur parcourt l’intérieur de chaque pièce et vérifie également l’état à l’extérieur. Bien qu’il s’agisse d’une étape importante, le processus est stressant pour le vendeur comme pour l’acheteur. Certains futurs propriétaires filment même l’inspection.

Les sols, murs et plafonds

Un inspecteur en bâtiment examine en détail le sol et les murs à la recherche de fissures et d’infiltrations d’eau. Il observe si les murs comportent des surfaces bosselées ou inégales dans chaque pièce. Il s’attarde également sur d’éventuelles sections décolorées sur les murs, pouvant indiquer une potentielle infiltration d’eau.

Les portes et fenêtres

L’inspecteur vérifie l’état des portes pour s’assurer que leurs loquets soient solides et qu’elles soient bien fixées. Il relève également les aspects non conformes au code du bâtiment. Enfin, il inspecte les fenêtres, à la recherche de fissures ou de courants d’air.

La cuisine

L’inspecteur procède à une analyse complète de la cuisine: les comptoirs, les éviers, les armoires, etc. Il examine la tuyauterie sous l’évier et s’assure qu’elle ne fuie pas. Il remplit l’évier d’eau pour vérifier que la pression soit bonne et que les éviers se vident correctement.

Les salles de bains

Une inspection complète comprend la vérification de tous les robinets de la salle de bain. L’inspecteur valide la pression de l’eau ainsi que sa couleur et sa texture. Il s’attarde également sur le chauffage de l’eau et la façon dont elle s’écoule dans les douches, les baignoires et les éviers. Il vérifie les bosses et les fissures dans les carreaux et teste toutes les armoires pour s’assurer qu’elles s’ouvrent et se ferment correctement.

Le sous-sol et le grenier

Au sous-sol, l’inspecteur cherche les fissures et les tâches. Il veille à ce que l’eau ne s’infiltre pas dans le sous-sol et observe les poutres en bois pour voir s’il y a des dommages ou une détérioration. Dans le grenier, il vérifie qu’il n’y ait pas de dégâts d’eau et que l’isolation et la ventilation soient adéquates.

La plomberie et le chauffage

Les radiateurs, les câbles, les tuyaux et les panneaux électriques sont tous inspectés. L’inspecteur valide qu’aucun câble ne soit à nu et teste les prises murales grâce à des outils spécifiques.

L’extérieur de la maison

L’ensemble de la charpente, tous les murs extérieurs, les allées, la toiture, le garage et le jardin font également l’objet d’une attention spécifique. L’inspecteur commente le choix des matériaux et relève tout problème potentiel. Dans son rapport final, il peut inclure des photos pour illustrer les éléments au sujet desquels il émet des commentaires.

Quel budget prévoir pour faire inspecter un bien immobilier?

Le coût d’une inspection résidentielle dépend en grande partie de la taille de la maison et de son emplacement. Les frais d’inspection comprennent également un rapport écrit mentionnant tous les détails de l’inspection.

L’inspection préachat d’une maison de 1 800 à 2 200 pieds carrés dure approximativement trois heures et coûte environ 500 $. Dans certaines provinces, dont les Maritimes, des frais moins élevés peuvent être pratiqués, alors qu’en Colombie-Britannique et dans les Territoires du Nord-Ouest, les coûts sont supérieurs à la moyenne.

L’inspecteur prendra également le temps de répondre à vos questions. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) recommande aux acheteurs d’être présents lors de l’inspection. Comme indiqué précédemment, certains acheteurs potentiels filment également l’inspection.

Les formations, certifications et diplômes en inspection résidentielle

Pour vous sentir plus confiant quant au choix d’un inspecteur, des associations ont mis sur pied des formations, des certifications et des diplômes. Dans plusieurs provinces, il est possible d’exercer la profession sans détenir de permis ou de formation. Ceci dit, lorsqu’un inspecteur est membre d’une association, il bénéficie d’une formation et possède diverses certifications. Vous pourrez demander à un inspecteur de vous présenter les certifications et autres diplômes qu’il détient.

Les formations en inspection résidentielle

Plusieurs programmes de formation et de cours permettent aux inspecteurs en bâtiment d’approfondir les aspects suivants :

  • La fonction de l’inspection résidentielle;
  • La conception, les plans et les devis résidentiels;
  • La construction de bâtiment;
  • L’entretien d’une maison;
  • Le diagnostic;
  • Les vices et défauts les plus courants;
  • Les stratégies de réparation;
  • Un stage pratique.

Dans la plupart des provinces et territoires du Canada, il n’y a pas de prérequis pour devenir inspecteur en bâtiment. Cependant, il existe des titres qu’un inspecteur peut détenir et qui permettent à l’acheteur de savoir quel type de formation il a suivi.

Les inspecteurs en bâtiment sont-ils tous certifiés?

C’est à l’inspecteur en bâtiment d’acquérir des connaissances, des compétences et d’éventuelles certifications. Il existe des associations qui offrent des programmes de formation et de certification ainsi que des normes professionnelles nationales pour les inspecteurs en bâtiment canadiens. Les exigences varient selon les différentes formations et certifications dans chaque province.

En posant des questions à un inspecteur, vous serez mieux à même d’évaluer la qualité de de son service, en fonction des formations qu’il a suivies.

Existe-t-il des associations professionnelles propres au secteur de l’inspection?

Diverses associations professionnelles nationales, provinciales et régionales existent. En faire partie démontre qu’un inspecteur cherche à mettre à jour ses connaissances, dans une industrie en constante évolution.

Certaines associations proposent même des programmes de formation et de certification pour permettre aux acheteurs d’évaluer leurs compétences et leurs connaissances. Dans certaines associations, les membres sont classés selon différentes catégories en fonction de leurs qualifications. Il existe des associations qui n’annoncent pas leurs membres tant qu’ils n’ont pas atteint certaines exigences. Choisir un inspecteur membre d’une association professionnelle vous permet d’être sûr qu’il possède des connaissances, de l’expérience et des certifications. Les associations suivantes émettent des directives strictes et ne proposent que des inspecteurs en bâtiment ayant satisfait à leurs normes :

Association canadienne des inspecteurs de biens immobiliers (CAPHI)

Il s’agit de l’association la plus reconnue pour les inspections résidentielles au Canada. Elle est active dans toutes les provinces et ne diffuse que le nom des inspecteurs en bâtiment qui possèdent certains titres et licences. Il s’agit d’une source d’information fiable pour trouver un inspecteur dans votre région et partout au Canada.

L’Association nationale canadienne des inspecteurs en bâtiments résidentiels et commerciaux (CanNACHI)

Cette association à été créée pour promouvoir, développer et établir des normes de compétence nationales pour les inspecteurs en bâtiment. Elle est reconnue par la SCHL. Les inspecteurs en bâtiment qui satisfont aux exigences établies par la CMHI et CanNACHI sont admissibles à une licence en Colombie-Britannique et en Alberta.

CanNACHI propose plusieurs niveaux d’adhésion à l’attention des inspecteurs qui possèdent le niveau de connaissances, de certifications et d’expérience requis. Par exemple, le statut de membre associé est accessible à ceux qui ont satisfait aux exigences suivantes:

  • Souscrire une assurance en cas d’erreurs et d’omissions (minimum de 500 000 $ par réclamation et un million au total) et posséder une assurance responsabilité civile générale;
  • Avoir effectué 200 heures de formation en inspection résidentielle et réussir un test propre à CanNACHI.

La certification « Master Home Inspector » (CMHI)

Il s’agit de la certification la plus élevée du domaine. Un inspecteur doit satisfaire à un ensemble d’exigences en matière de formation et justifier de 250 inspections rémunérées. Pour cela, il est nécessaire de soumettre la liste notariée de toutes les inspections, incluant les dates et le nom des clients.

Les inspecteurs en bâtiment sont-ils tenus de posséder un permis?

Seules trois provinces émettent des exigences en matière de permis d’inspection résidentielle: la Colombie-Britannique, l’Alberta et, depuis 2019, l’Ontario. Dans les autres provinces détenir un permis n’est pas obligatoire: toute personne peut offrir des services d’inspection résidentielle. D’où l’importance de chercher un inspecteur qui a des références, des avis positifs et des certifications!

Quelques conseils importants à l’attention des acheteurs

Faire appel à un inspecteur en bâtiment permet de s’assurer que vous n’achetez pas un logement à problèmes. Nombreux sont ceux qui, au moment d’établir le budget pour l’achat d’une maison, ne pensent pas que leur maison nouvellement acquise pourrait cacher des problèmes importants à résoudre immédiatement. Le vendeur peut demander une inspection prévente afin d’apporter les améliorations nécessaires avant la mise en vente. Demandez-lui si cette étape a été faite et si vous pouvez avoir accès au rapport d’inspection.

L’inspection d’une maison consiste en une vérification visuelle minutieuse, dans le but de s’assurer qu’elle soit sécuritaire et conforme aux normes. Dans certaines provinces, il n’existe pas d’association réglementant la profession. Dans d’autres, ce type d’organisme existe, sans pour autant qu’il soit légalement obligatoire d’en faire partie. Passer par une telle association reste le moyen le plus sûr de trouver un inspecteur en bâtiment. À défaut d’association dans votre province, vous pouvez vous adresser aux associations nationales qui vous indiqueront des inspecteurs près de chez vous..

4,75 % Taux hypothécaires variable 5 ans*
nesto - Expert hypothécaire

Propulsés par notre technologie exclusive, nous analysons l’ensemble du marché en quelques secondes pour trouver la meilleure hypothèque possible. Vous êtes toujours en contrôle, sachant que nos experts – qui ne travaillent pas à commission – vous fournissent un soutien impartial tout au long du processus.*

Faire la demande
*Taux préférentiel -1,20% Transactions assurées. D’autres conditions s’appliquent. Taux en vigueur aujourd’hui.

Comment choisir un inspecteur en bâtiment?

Un bon inspecteur dispose de solides connaissances du fonctionnement d’une maison, de formations à jour et de bonnes capacités de communication. Accordez une importance spécifique à l’expérience, à la formation, aux certifications, aux licences ainsi qu’à l’implication de l’inspecteur que vous choisissez dans l’industrie. Un inspecteur en bâtiment qui consacre du temps à ces aspects est généralement fiable.

En tant qu’acheteur, il est difficile de comprendre les différentes affiliations, certifications et abréviations. Toutefois, elles indiquent souvent la capacité de l’inspecteur à effectuer une inspection détaillée et exacte de l’état de la maison. Quelques associations s’efforcent d’assurer l’intégrité de l’industrie, notamment la SCHL, Ressources humaines et Développement des compétences Canada, le Conseil sectoriel de la construction.

Ces divers acteurs ont élaboré et validé des normes, des licences et des certifications à l’attention des inspecteurs en bâtiment partout au Canada, afin de cultiver l’intégrité de la profession. Le processus de recherche d’un inspecteur de qualité s’en voit facilité. À l’échelle nationale, ces normes et certifications permettent aux inspecteurs de mettre en valeur leurs connaissances, leurs compétences et leur expérience. Lors de vos recherches, demandez à un inspecteur s’il possède une certification d’une organisation reconnue au Canada.

Ressources en inspection résidentielles par province

Pour trouver un bon inspecteur, vous pouvez consultez les sites Web des associations, les Pages Jaunes, les magazines spécialisés en immobilier ou demander conseil à des amis, à des membres de votre famille ou à votre agent immobilier.  Dans certaines provinces, la réglementation et le code de déontologie des agents immobiliers ne leur permettent pas de donner le nom d’un seul inspecteur en bâtiment: ils sont tenus de fournir une liste d’inspecteurs en bâtiment à partir de laquelle vous pouvez choisir.

Les sites Web des entreprises d’inspection résidentielle mentionnent les associations professionnelles dont elles font partie, les certifications et les formations que leurs inspecteurs détiennent, ainsi que d’autres renseignements au sujet de leurs services. Vous pouvez également prendre connaissance des qualifications propres à chacun de leurs inspecteurs, leurs références et les services qu’ils offrent.

Alberta

A Buyer’s Choice Home Inspectors

Les inspections résidentielles effectuées par cette compagnie varient généralement de 400 $ à 600 $.

Colombie Britannique

Inspect Canada

Coût pour 2 000 pieds carrés et moins: 535 $

Coût pour 2001 à 3 000 pieds carrés: 560 $

Manitoba

A Buyer’s Choice Home Inspectors

Les frais débutent à 465 $ et sont en moyenne de 550 $ à 650 $.

Nouveau-Brunswick

A Buyer’s Choice Home Inspectors

Les inspections résidentielles varient en moyenne de 300 $ à 500 $.

Terre-Neuve-et-Labrador

House Master

Les inspections coûtent entre 250 $ et 500 $, la moyenne étant de 297 $.

Territoires du Nord-Ouest

Northwest Territories Home Inspections

650 $ + TPS pour une maison unifamiliale jusqu’à 3 500 pi2, à Yellowknife

Nouvelle-Écosse

AmericSpec Nova Scotia

400 $ à 600 $

Ontario

4Sight Home Inspections

250 $ à 400 $

Île-du-Prince-Édouard

National Property Inspections inc.

250 $ à 500 $

Québec

Services d’inspection Plus La Capitale

400 à 600 $

Saskatchewan

Pillar to Post Home Inspections

250 $ à 500 $

Yukon

Dale Omilon, Certified Home Inspections 

Coût moyen de l’inspection d’une maison: 400 $

Foire aux questions sur les inspections résidentielles au Canada

Vous trouverez dans cette section les aspects les plus importants à retenir afin de choisir un inspecteur résidentiel qualifié, ainsi que des éléments-clé au sujet de cette étape du processus de transaction immobilière.

Combien de temps dure l’inspection d’une maison?

En général, 2h30 à 3h sont nécessaires pour qu’un inspecteur puisse faire le tour d’un logement et 24h pour vous remettre son rapport. L’ensemble de la procédure prend environ un jour.

À quelle fréquence une inspection empêche-t-elle une vente de se finaliser?

Une inspection qui révèle des problèmes majeurs de plomberie, d’électricité ou des éléments structurels met généralement une transaction en péril. Il est plutôt rare qu’une inspection révèle de grandes surprises à un acheteur, mais quand c’est le cas, elle lui permet d’éviter de nombreux tracas financiers.

Comment effectuer une inspection résidentielle soi-même?

Il n’est pas recommandé de vous fier à votre propre jugement en matière d’inspection, afin de déterminer si vous devriez acheter une maison. Vous pouvez vérifier quelques aspects, mais engager un professionnel reste la meilleure avenue à suivre.

Qu’est-ce qui est considéré comme un défaut lors de l’inspection d’une maison?

Un défaut désigne une imperfection qui porte atteinte à la valeur de la maison. Il peut s’agir de taches d’eau sur les murs ou les plafonds, signes d’un problème plus profond et sérieux, du système électrique ou du chauffage qui ne fonctionnent pas, etc.

Qui de l’acheteur ou du vendeur paie les frais d’inspection?

L’inspection résidentielle est à la charge de l’acheteur. Il est libre de renoncer à cette étape, bien qu’il soit conseillé d’y consacrer du temps. Toutefois, certains acheteurs décident de passer outre l’inspection, dans le but de déposer une offre plus rapidement dans le marché immobilier très rapide actuel.

Une inspection est-elle justifiée, lors de l’achat d’une construction nouvelle?

Une inspection est également recommandée pour les logements tout neufs. L’acheteur dispose de 30 jours à 12 mois, pour parcourir le bien immobilier entièrement terminé en présence d’un inspecteur, qui testera l’intégrité du logement.Les nouvelles constructions faisant l’objet de garanties, il est possible d’économiser beaucoup sur d’éventuels coûts de remplacement et de réparation en faisant appel à un inspecteur.

Ça vous dirait d'épargner des milliers de dollars en intérêts?

Trouvez le meilleur taux hypothécaire en fonction de vos besoins


Comparer les hypothèques