Votre réseau est un de vos actifs professionnels les plus importants. Sans réseau, vous avancerez moins vite que vos pairs mieux connectés et vous gagnerez moins d’argent durant votre carrière. Et qui dit plus d’argent, dit davantage de budget pour cotiser à votre REER.

Qui plus est, il est possible de bâtir un réseau très vaste et très profond en quelques mois, même si vous partez de zéro et n’avez pas la chance d’être le fils ou la fille d’un ministre. La solution est toute simple : aller prendre des cafés avec des personnes clés qui ont de l’information ou de l’influence dans votre domaine.

N’attendez pas de chercher un emploi pour réseauter

Avez-vous remarqué qu’on tente de vous séduire plus souvent lorsque vous êtes en couple? Ce phénomène s’explique sans doute parce que vous avez l’air heureux, que vous savez où vous allez. C’est le même principe sur le marché de l’emploi. Pour les mêmes raisons, vous êtes un candidat beaucoup plus attrayant si vous occupez un emploi intéressant. Qui plus est, dans un marché de quasi-plein emploi, les candidats n’occupant pas déjà un poste sont jugés suspects par les employeurs potentiels.

Cet article, du reste, ne porte pas tant sur la recherche d’un emploi que sur le réseautage. D’ailleurs, avoir un solide réseau peut effectivement vous permettre de vous enrichir en décrochant un meilleur emploi. Cela dit, cela peut également vous permettre d’acquérir de nouvelles habiletés ou de découvrir des opportunités pour votre employeur, deux scénarios qui pourraient déboucher sur une augmentation de salaire.

Si vous songez à vous lancer en affaires dans le futur, votre réseau jouera un rôle prépondérant dans votre succès ou votre échec. Bref, vaut mieux être un influenceur qu’un type anonyme. Bref, vous n’avez aucune excuse pour ignorer cet article et ne pas aller prendre des cafés. Cela dit, la clé du succès pour s’enrichir en prenant des cafés est de cibler les bonnes personnes et d’avoir un objectif clair de ce que vous voulez tirer de la rencontre.

Avec qui aller prendre des cafés

Il y a essentiellement trois types de personnes que vous devriez inviter à prendre un café.

  • Des individus qui ont des connaissances ou des habiletés que vous souhaitez acquérir
  • Des individus avec qui vous voudriez travailler ou faire affaire aujourd’hui ou dans le futur
  • Des individus qui peuvent vous présenter à des gens des deux premières catégories

Si vous êtes un vendeur junior, par exemple, vous allez vouloir prendre des cafés avec des vendeurs seniors de votre organisation et d’autres. Ils pourront vous donner de précieux conseils qui vous aideront à accélérer votre croissance professionnelle. Ces cafés appartiennent donc à la catégorie 1, même s’il se peut qu’ils appartiennent en même temps aux catégories 2 et 3. L’important est d’établir avant la rencontre ce que vous voulez tirer de ce café.

Admettons que votre rêve soit d’aller travailler pour Google. Vous pourriez alors aller prendre des cafés avec des gens travaillant ou ayant travaillé pour Google, même s’ils ne travaillent pas dans le département des ventes. Ces rendez-vous vous permettront d’en apprendre plus sur l’organisation (catégorie 1) et, potentiellement, vous pourriez tirer une introduction vers un «Googler» travaillant au service des ventes (catégorie 3).

Vous pourriez aussi décider d’approcher directement le directeur des ventes de Google. L’objectif serait de lui demander ce que vous devriez faire pour devenir un candidat attrayant pour travailler dans son équipe (catégorie 1), et de faire bonne impression pour, peut-être, finir par obtenir une offre d’emploi.

Maintenant que vous comprenez le principe, je vous invite à faire une liste de 30 personnes que vous voudriez rencontrer. Si vous ne connaissez pas 30 personnes qui pourraient vous aider à propulser votre carrière, faites des recherches sur Linkedin! Votre liste comportera au moins 6 colonnes : Nom, Titre, Catégorie (1 à 3), Objectif du café, Profil Linkedin et Courriel. J’ai créé un document Google Sheets pour vous, qu’il vous suffit de copier pour utiliser à la maison.

Comment trouver les coordonnées de vos cibles

En 2020, on est tous joignables en quelques clics. Encore faut-il savoir se servir du Web. Voici donc quelques canaux qui vous permettront de rejoindre les gens de votre liste.

1. Linkedin

Le réseau social professionnel est la première porte à laquelle vous devriez cogner. Vous pouvez y envoyer une demande de connexion à qui que ce soit gratuitement. En soumettant votre requête, assurez-vous d’inclure un message personnalisé expliquant pourquoi vous voulez rejoindre le réseau de votre cible. Si vous êtes prêts à payer, vous pouvez vous abonner à Linkedin Business pour 49,99$ par mois, ce qui vous permettra d’envoyer 15 inMail (des messages à des gens hors de votre réseau) par mois.

2. Courriel

Il y a de nombreuses stratégies pour trouver le courriel de quelqu’un qu’on ne connaît pas. La première approche consiste à deviner ou à déduire la structure de l’adresse professionnelle de l’entreprise pour laquelle votre cible travaille. Par exemple, pour reprendre le cas de Google, il suffit de consulter le site Web Hunter.io pour apprendre que les courriels des employés de Google sont composés de la manière suivante prenom.nom@google.com. Une autre approche est de trouver les courriels personnels de l’individu en utilisant des extensions Chrome comme RocketReach ou ContactOut, qui permettent de trouver le courriel personnel de vos cibles à partir de Linkedin.

3. Téléphone

Le téléphone est probablement le meilleur canal pour rejoindre vos cibles, mais utiliser le téléphone est un art qui se perd. Utilisez Google ou les pages jaunes pour trouver le numéro de téléphone général de l’entreprise où votre cible travaille, et essayez d’atteindre le répertoire téléphonique ou la réception. Ensuite, demandez à parler à votre cible. Si on vous demande pourquoi, dites que c’est personnel. Ce n’est pas mentir! Vous voulez allez prendre un café avec votre cible à titre personnel! Si vous tombez sur une boîte vocale, bingo: vous laissez un message et vous faites des suivis tous les jours à des heures différentes par la suite. Si vous êtes transféré à l’assistante de la cible, soyez extrêmement gentil et notez son nom et ses coordonnées! C’est elle que vous devrez convaincre pour obtenir votre café.

4. Médias sociaux

D’expérience, Linkedin bat tous les autres médias sociaux quand vient le temps de réseauter. Cela dit, si les trois premiers canaux ne fonctionnent pas, je vais me tourner vers Twitter, Facebook ou même Instagram pour faire passer mon message.

Comment approcher vos cibles

Maintenant que vous savez qui vous allez contacter, pourquoi vous allez les contacter et par quel canal de communication, il reste à déterminer le comment. Comme vous allez contacter de purs étrangers, vous ne savez peut-être pas quoi leur dire pour les convaincre de vous accorder du temps.

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous allez devoir leur vendre l’opportunité d’aller boire un café avec vous. Certes, vous avez vos objectifs, mais il est maintenant temps regarder l’autre côté de la pièce et de vous mettre dans les souliers de votre cible. Pourquoi il ou elle voudrait aller boire un café avec vous?

Avant de conclure que votre cible n’a aucune raison de vous rencontrer et de vous décourager, lisez ces trois raisons potentielles de vous rencontrer.

  • Vous êtes enthousiaste face à son domaine et vous pourriez éventuellement être une recrue ou une relation d’affaires pertinente
  • Vous avez fait des recherches et vous avez une idée qui pourrait être intéressante pour votre cible
  • Vous rencontrer va lui permettre de vous faire bénéficier de son expérience et il va se sentir d’avoir créé de la valeur pour quelqu’un d’autre sans attendre rien en retour

Bien qu’en faisant des recherches sur votre cible, il est possible que vous puissiez trouver d’autres raisons, ces trois raisons s’appliquent presque toujours. Vous devez démontrer à votre cible que la rencontrer serait une occasion extraordinaire pour vous (raison 1), que vous avez fait vos recherches et que ne l’avez pas contacté par hasard (raison 2) et, finalement, qu’en vous accordant du temps, elle va créer beaucoup de valeur pour vous.

J’entends déjà votre cerveau chercher des excuses pour ne pas appliquer la recette que je vous ai exposée dans cet article. Vous avez le syndrome de la page blanche, vous ne savez pas quoi écrire à vos cibles… Je vais donc vous donner ici un exemple fictif :

Bonjour PRENOM,

Je vous écris, car je viens de lire un article dans La Presse sur votre stratégie de créer votre propre marque d’articles de cuisine. Je trouve que c’est un moyen merveilleux de vous démarquer d’Amazon et j’ai quelques idées sur ce qu’il manque dans ce créneau (raison 2). Je lis tout ce que je peux sur le ecommerce et j’ai déjà travaillé en cuisine (raison 1). Aussi, j’apprécierais énormément si vous aviez 30 minutes pour prendre un café avec moi, car je pense que vous êtes la personne la mieux placée au Canada pour m’indiquer comment je pourrais me préparer à obtenir un poste de direction en ecommerce d’ici 5 ans (raison 3). Dites-moi quand vous avez du temps et je me libérerai.

Maintenant, vous n’avez aucune excuse pour ne pas aller boire des cafés, augmenter vos revenus et investir le surplus en Bourse.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez encore plus l’application de Hardbacon, qui se connecte sur vos comptes d’investissement, analyse votre portefeuille et vous aide à prendre de meilleures décisions financières. En tant que fidèle lecteur de notre blogue, obtenez 10% de rabais sur tout abonnement à Hardbacon. Pour bénéficier de cette promotion, utilisez le code promotionnel BLOG10 en vous abonnant via notre site Web. 

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier