Qu’est-ce que la Sécurité de la vieillesse? Les temps sont durs, surtout lorsque vous cessez de travailler. Votre revenu diminue alors que les prix augmentent. La Sécurité de la vieillesse (SV), parfois appelée pension de vieillesse, est une somme d’argent que vous pourriez recevoir du gouvernement lorsque vous aurez 65 ans. Ce programme a été créé pour aider les personnes âgées à faible revenu à faire face au coût de la vie. 

Les paiements de la Sécurité de la vieillesse sont imposables, et le montant que vous recevez dépend de votre revenu et du nombre d’années que vous avez vécues au Canada. Quel que soit votre âge ou le moment où vous prévoyez prendre votre retraite, vous devez comprendre le fonctionnement de la Sécurité de la vieillesse. Pourquoi? Pour que vous puissiez planifier la vie que vous voulez mener après avoir cessé de travailler.

L’histoire de la Sécurité de la vieillesse 

La première version de la Sécurité de la vieillesse a été lancée en 1927, sous le nom de Loi sur les pensions de vieillesse. Elle offrait une aide financière aux Canadiens à faible revenu ou sans revenu âgés de 70 ans et plus. Bien que le programme ait été modifié à plusieurs reprises au fil des ans, il est demeuré impopulaire auprès de la plupart des Canadiens.

Des critères d’admissibilité étroits et des restrictions strictes rendaient le programme difficile d’accès. Et de nombreux aînés trouvaient le processus de demande démoralisant. Par exemple, les aînés devaient prouver que leurs enfants adultes ne pouvaient fournir aucun soutien financier pour que leur demande soit prise en considération.

Il n’était pas rare que le gouvernement encourage les demandeurs à poursuivre leurs enfants adultes pour obtenir un soutien financier. Le gouvernement avait même le droit, après le décès d’un bénéficiaire, de récupérer dans sa succession le total des indemnités versées. Les gens détestaient le programme, et les choses ont mal tourné. 

L’indignation du public a conduit à une réforme. En 1951, une nouvelle version du programme le rend plus accessible, plus inclusif et soulage les Canadiens qui ont des parents âgés d’un stress excessif. En vertu de la nouvelle Loi sur la sécurité de la vieillesse, les paiements sont désormais calculés à l’aide d’un taux fixe universel et sont offerts à tous les Canadiens âgés de 70 ans ou plus qui ont vécu au Canada au cours des 20 dernières années. 

Le 1er janvier 1952, le gouvernement canadien a commencé à verser 40 $ par mois aux Canadiens âgés de plus de 70 ans. Aujourd’hui, nous appelons ce paiement mensuel la Sécurité de la vieillesse, ou SV en abrégé. Mais vous recevez bien plus que 40 $ par mois, et vous n’avez pas besoin de vivre au Canada depuis aussi longtemps pour être admissible.

Qu’est-ce que la Sécurité de la vieillesse? 

Aujourd’hui, la Loi sur la sécurité de la vieillesse est devenue la pension de la Sécurité de la vieillesse, communément appelée SV. La SV vise à aider les Canadiens âgés à répondre à leurs besoins fondamentaux et à éviter les difficultés financières. L’âge d’admissibilité a depuis été abaissé de 70 à 65 ans.

Les paiements de la Sécurité de la vieillesse garantissent que les personnes âgées reçoivent au moins 1 000 $ par mois, toutes sources de revenu confondues. Les paiements sont effectués une fois par mois par dépôt direct dans le compte bancaire du bénéficiaire, ou par chèque envoyé par la poste.

La Sécurité de la vieillesse est-elle imposable? 

Oui, la Sécurité de la vieillesse est imposable. Le montant de la SV que vous recevez est inclus dans votre revenu total pour l’année et imposé selon votre tranche d’imposition. Si votre revenu annuel total est supérieur au seuil de revenu annuel fixé par le gouvernement, cela déclenche un recouvrement appelé l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse. 

Chaque année, vous recevrez de Service Canada un feuillet T4A (SV) indiquant le montant de la Sécurité de la vieillesse que vous avez reçu et l’impôt qui a été déduit. Si un impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse a été déduit de votre SV, vous verrez ce montant à la case 20. 

Les « snowbirds » et les « expats » qui vivent à l’extérieur du Canada tout en recevant la Sécurité de la vieillesse pourraient être assujettis à une retenue d’impôt de 25 % si le gouvernement canadien les considère comme des non-résidents. Certains pays ont conclu une convention fiscale en matière de sécurité sociale avec le Canada, ce qui peut réduire le montant de la retenue d’impôt pour les retraités canadiens vivant à l’étranger.

Suis-je admissible à la Sécurité de la vieillesse? 

L’accès à la Sécurité de la vieillesse est beaucoup plus facile aujourd’hui qu’en 1952. Elle n’est pas liée à l’emploi pendant vos années de travail, mais au nombre d’années vécues au Canada en tant qu’adulte. 

Pour être admissible à la SV, vous devez :

  • Être âgé d’au moins 65 ans 
  •  Être citoyen canadien
  • Avoir vécu au Canada pendant au moins 10 ans après votre 18e anniversaire.
  • Si vous vivez actuellement à l’étranger, vous devez avoir vécu au Canada pendant au moins 20 ans à l’âge adulte.

Pour avoir droit au montant maximal de la SV, vous devez :

  • Avoir vécu au Canada pendant au moins 40 ans après votre 18e anniversaire.
  • Avoir un revenu annuel net personnel inférieur à 81 761 $*.

Votre revenu actuel aidera à déterminer le montant de la Sécurité de la vieillesse que vous recevrez, mais il n’a rien à voir avec vos antécédents professionnels. Seules les années où vous avez vécu au Canada sont prises en compte, et non le nombre d’années où vous avez travaillé. 

Cela signifie que même une personne qui n’a jamais travaillé au Canada peut être admissible à la SV, comme les personnes au foyer ou les personnes handicapées, par exemple. Si vous avez travaillé à l’extérieur du Canada, ces années peuvent quand même compter dans certaines situations. 

Récapitulatif: Pour être admissible à la SV, vous devez avoir vécu au Canada pendant au moins 10 ans après l’âge de 18 ans. Pour avoir droit à la SV maximale, vous devez avoir vécu au Canada pendant au moins 40 ans après l’âge de 18 ans. Si vous vivez actuellement à l’étranger, vous devez avoir vécu au Canada pendant 20 ans après l’âge de 18 ans. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Peut-on me refuser la Sécurité de la vieillesse? 

Oui, certaines personnes peuvent ne pas être admissibles à la Sécurité de la vieillesse. Les Canadiens qui ont 65 ans ou plus et dont le revenu annuel est égal ou supérieur à 133 527 $* ne recevront pas la SV parce qu’ils ne sont pas considérés comme ayant un faible revenu. Les Canadiens qui ont vécu comme adulte au Canada pendant moins de 10 ans ne seront pas non plus admissibles à la SV. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Et si j’ai vécu à l’extérieur du Canada? 

Si vous avez vécu ou travaillé à l’étranger, vous pourriez quand même être admissible à la Sécurité de la vieillesse. En général, vous devez avoir passé au moins 20 ans en tant qu’adulte vivant au Canada. Dans d’autres cas, le temps passé à l’étranger pourrait compter dans votre admissibilité à la SV même si vous n’avez pas vécu au Canada pendant 20 ans.  

Certains emplois politiques au Canada, comme les diplomates, exigent que la personne vive à l’étranger. Votre temps passé à l’étranger peut également compter si vous avez travaillé pour certaines organisations internationales, pour un employeur canadien ou dans un pays qui a conclu une convention fiscale avec le Canada. 

Dois-je faire une demande de SV? 

Cela dépend de la quantité de renseignements que Service Canada possède sur vous et sur votre revenu. Parfois, il a suffisamment de renseignements dans ses dossiers pour vous inscrire automatiquement au programme de pension de la Sécurité de la vieillesse. Si vous avez été inscrit automatiquement, Service Canada vous en informera. 

Dans d’autres cas, vous devrez présenter une demande de pension de la Sécurité de la vieillesse. Dans la plupart des cas, Service Canada vous enverra une lettre vous invitant à présenter une demande. Vous devrez également présenter une demande si vous avez été inscrit automatiquement, mais que la lettre d’avis contient des renseignements manquants ou incorrects.

Quand et comment dois-je faire ma demande?

Avant de faire une demande de Sécurité de la vieillesse, vous devez d’abord décider quand vous voulez commencer à recevoir des paiements. Vous pouvez commencer à recevoir la SV dès le mois suivant votre 65e anniversaire, ou à une date ultérieure si vous choisissez de reporter les paiements. Vous pouvez faire une demande jusqu’à 11 mois avant votre 65e anniversaire, c’est-à-dire que vous pouvez soumettre une demande un mois après votre 64e anniversaire. 

Ensuite, vous pouvez soumettre votre demande en ligne ou par courrier. Si vous voulez faire une demande en ligne, vous devez avoir un compte Mon Service Canada (MSCA). Si vous n’en avez pas déjà un, vous pouvez vous inscrire en ligne et Service Canada vous enverra par la poste un code d’accès personnel qui est nécessaire pour compléter le processus d’inscription.

Avant de présenter votre demande, assurez-vous de ce qui suit :

  • Vous êtes un(e) citoyen(ne) canadien(ne) 
  • Vous vivez actuellement au Canada
  • Votre 64e anniversaire est passé depuis au moins un mois. 
  • Vous ne recevez pas déjà des paiements de la SV 
  • Vous n’avez pas déjà une demande de SV en cours d’examen. 
  • Vous n’avez pas de tiers autorisé sur votre compte.

Sur votre demande, vous devrez fournir : 

  • Votre numéro d’assurance sociale (NAS)
  • Votre lieu de résidence depuis l’âge de 18 ans
  • Des renseignements sur votre époux/épouse ou conjoint(e) de fait, le cas échéant. 
  • Des renseignements sur votre revenu d’emploi ou de pension 
  • La date à laquelle vous souhaitez commencer à recevoir les paiements de la SV. 
  • Vos renseignements bancaires pour le dépôt direct.

Après avoir présenté une demande de Sécurité de la vieillesse, Service Canada prendra une décision ou demandera des renseignements supplémentaires. Si votre demande est approuvée, Service Canada vous enverra une lettre indiquant le montant que vous recevrez chaque mois, la date de votre premier paiement et tout paiement antérieur qui pourrait vous être dû. 

Si votre demande est refusée ou si vous n’êtes pas satisfait de la décision, vous pouvez présenter une demande de réexamen d’une décision relative à la Sécurité de la vieillesse. Remplissez le formulaire et soumettez-le dans les 90 jours, en ligne ou par la poste.

Récapitulatif: Vous pouvez demander la SV un mois après votre 64e anniversaire. Vous pouvez recevoir votre premier paiement de SV un mois après votre 65e anniversaire.

Quand vais-je recevoir mon premier paiement de la SV? 

Vous pouvez recevoir votre premier paiement de la Sécurité de la vieillesse au plus tôt le mois suivant votre 65e anniversaire. Toutefois, vous n’êtes pas obligé de commencer à recevoir la SV dès votre 65e anniversaire si vous ne le voulez pas. Vous avez l’option de reporter le paiement de la Sécurité de la vieillesse.

Pourquoi devrais-je reporter mes paiements de la SV? 

Vous pouvez reporter les paiements de la Sécurité de la vieillesse jusqu’à 5 ans, soit jusqu’à ce que vous ayez 70 ans. Mais pourquoi reporter à plus tard de l’argent supplémentaire? Le report de la SV augmente le montant pour chaque mois où vous retardez le premier paiement, ce qui peut être avantageux pour différentes raisons. Examinons la situation. 

Le montant du paiement mensuel de la SV augmente de 0,6 % pour chaque mois où vous reportez le premier paiement, jusqu’à un total de 60 mois et une augmentation totale de 36 %.  Cela peut prêter à confusion, alors prenons un exemple.

Vous avez 65 ans et vous êtes admissible au plein montant du paiement 2022, soit 648,67 $. 

Vous choisissez de reporter votre premier paiement de SV de cinq ans, soit de 60 mois. Lorsque vous commencerez à toucher vos prestations à l’âge de 70 ans, vous recevrez 882,19 $ par mois :

  1. 60 mois x 0,6 % = 36
  2. 648,67 $   x 1.36 = 882,19 $

Si vous travaillez encore à temps plein à 65 ans et que vous êtes à l’aise financièrement, vous n’avez peut-être pas besoin de la SV pour le moment. Ou encore, votre revenu à 65 ans pourrait être suffisamment élevé pour déclencher l’impôt de récupération de la Sécurité de vieillesse, communément appelé « récupération ». 

Dans ce cas, il pourrait être avantageux de reporter la SV à une date ultérieure, lorsque votre revenu sera moins élevé. Vous pouvez ainsi éviter ou réduire la récupération et optimiser le montant du paiement mensuel que vous pouvez recevoir. 

Vous pourriez aussi vouloir reporter votre pension de la Sécurité de la vieillesse si vous n’êtes pas admissible au plein montant parce que vous n’avez pas vécu au Canada pendant au moins 40 ans après l’âge de 18 ans. Le report de la SV augmentera le montant que vous pouvez recevoir chaque mois.

Bien que vous ne soyez pas obligé de commencer à recevoir la Sécurité de la vieillesse à l’âge de 70 ans, il n’y a plus d’avantage financier à la reporter davantage.

Que sont les paiements rétroactifs? 

Lorsque vous faites votre demande de Sécurité de la vieillesse, vous pouvez choisir une date de début de paiement dans le passé. Pourquoi le feriez-vous? Peut-être avez-vous oublié de demander la SV avant d’avoir 66 ans, mais vous n’aviez pas l’intention de reporter les paiements.

Vous pouvez choisir une date de début des paiements jusqu’à 12 mois avant la date de votre demande, mais pas après le mois où vous avez eu 65 ans.

Combien d’argent vais-je recevoir chaque mois? 

À compter de 2022, le montant maximal de la Sécurité de la vieillesse que vous pourrez recevoir chaque mois est de 648,67 $. Toutefois, le montant réel que vous recevrez dépendra de votre revenu annuel net personnel, du nombre d’années vécues au Canada après l’âge de 18 ans et de la date à laquelle vous commencez à toucher la SV. 

Revenu: pour être admissible à la Sécurité de la vieillesse, votre revenu personnel annuel après impôt doit être inférieur à 133 527 $*. 

Temps passé au Canada: si vous avez vécu au Canada pendant moins de 40 ans après l’âge de 18 ans, vous pourriez ne pas avoir droit à la SV maximale, quel que soit votre revenu annuel.

Paiements reportés: le report de la SV augmentera le montant pour chaque mois où vous retarderez le premier paiement. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Comment les paiements sont-ils calculés?

En supposant que vous ne reportiez pas votre pension de la Sécurité de la vieillesse, vos paiements de SV sont calculés en fonction de votre revenu annuel net personnel de l’année précédente et du nombre d’années pendant lesquelles vous avez vécu au Canada après l’âge de 18 ans. Pour être admissible au plein montant des paiements, vous devez :

  • Avoir vécu au Canada pendant au moins 40 ans après l’âge de 18 ans.
  • Avoir un revenu annuel net personnel inférieur à 81 761 $*.

Si vous avez vécu au Canada pendant moins de 40 ans après l’âge de 18 ans, le nombre d’années que vous avez effectivement vécues ici est calculé comme un pourcentage de 40, qui est ensuite utilisé pour calculer le montant de votre SV.

Exemple :

Thomas a 65 ans. Il a déménagé au Canada à l’âge adulte et vit ici en tant que citoyen canadien depuis 30 ans. Thomas a droit à 75 % du montant maximal de la SV parce qu’il n’a pas vécu au Canada pendant 40 ans.

  1. 30 ans ÷ 40 ans =  75 % 
  2. 648,67 $ maximum x 75 % = 486,50 $

Si Thomas reportait sa SV jusqu’à 70 ans, il pourrait augmenter le paiement de 84,33 $ par mois.

  1. 35 ans ÷ 40 ans = 88 %
  2. 648,67 $ maximum x 88 % = 570,83 $

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver l’information la plus récente sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Qu’est-ce que l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse? 

Votre revenu de l’année précédente est utilisé pour calculer les paiements de la SV pour la période de prestations à venir, qui va de juillet à juin de l’année suivante. Une récupération de la SV est déclenchée lorsque votre revenu annuel net personnel dépasse le seuil de récupération de la Sécurité de la vieillesse de 81 761 $*. Ce seuil est fixé par le gouvernement du Canada et change chaque année.

Comme il y a un décalage entre la déclaration de revenus la plus récente et votre revenu actuel, il est possible que vous receviez plus de SV que ce à quoi vous êtes réellement admissible. Si votre revenu dépasse le seuil au moment même où vous recevez la SV, cela déclenchera un recouvrement appelé impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse. 

Pourquoi votre revenu changerait-il? Le revenu après la retraite peut fluctuer pour un certain nombre de raisons, comme si vous décidez de travailler à temps partiel ou de vendre votre maison, par exemple. 

Le seuil de revenu actuel pour 2022/2023 est de 81 761 $*.  Si vous touchez la SV la même année où votre revenu annuel net individuel dépasse le seuil, vous devrez rembourser 0,15 $ sur chaque dollar de revenu excédentaire par rapport au seuil. 

Par exemple: 

Vous prenez votre retraite à 65 ans et commencez à percevoir la SV maximale. Un an plus tard, vous vous ennuyez et décidez de travailler à temps partiel. L’argent supplémentaire fait passer votre revenu annuel à 85 000 $, soit 3 239 $ au-dessus du seuil, ce qui déclenche une récupération. Vous devez maintenant rembourser 0,15 $ sur chaque dollar de ce revenu excédentaire.

  1. 85 000 $ de revenu annuel – 81 761 $ de seuil = 3 239 $ de revenu excédentaire.
  2. 3 239 $ de revenu excédentaire x 15 % d’impôt de recouvrement = 485,85 $.
  3. 485,85 $ / 12 mois = 40,49 $.

Vous devez un impôt pour la récupération de la Sécurité de la vieillesse de 485,85 $. L’Agence du revenu du Canada (ARC) réduira vos futurs paiements de SV de 40,49 $, à compter de juillet. De cette façon, la récupération est payée au cours d’une année au lieu d’une grosse somme forfaitaire qui est due lorsque vous faites votre déclaration de revenus en avril. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Ma Sécurité de la vieillesse sera-t-elle récupérée? 

Service Canada utilise le revenu déclaré dans votre plus récente déclaration de revenus pour calculer vos paiements de Sécurité de la vieillesse. Mais vous ne produisez une déclaration de revenus qu’une fois par an. Selon le moment où vous faites votre demande, vous pourriez recevoir plus de SV que ce à quoi vous êtes réellement admissible si votre revenu actuel est supérieur à celui que Service Canada a dans ses dossiers. 

Si vous recevez la SV la même année où votre revenu est égal ou supérieur à 133 527 $*, vous ne recevrez aucun paiement de la SV au cours de la prochaine période de paiement, car tout sera récupéré. En effet, les personnes âgées dont le revenu est égal ou supérieur à 133 527 $* ne sont pas du tout admissibles à la SV, car elles ne sont pas considérées comme ayant un faible revenu. 

La récupération de la SV ne touche pas un très grand nombre de Canadiens âgés de plus de 65 ans, car la plupart des retraités n’ont pas un revenu suffisant pour dépasser le seuil de l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse. À titre indicatif, le salaire moyen d’une personne travaillant à temps plein au Canada est de 55 000 $. 

Votre revenu de retraite dépasse-t-il le seuil de récupération fiscale de la SV? Utilisez notre calculatrice de planification de la retraite pour le savoir. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Puis-je éviter une récupération de la SV? 

Personne n’aime rendre de l’argent au gouvernement. Il existe quelques moyens d’éviter une récupération de la SV. Par exemple, si vous avez un(e) époux(se) ou un(e) conjoint(e) de fait, vous pouvez profiter du fractionnement du revenu. 

Le fractionnement du revenu permet au conjoint dont le revenu est le plus élevé de réduire son revenu imposable en partageant une partie de son revenu de pension avec le conjoint dont le revenu est le plus faible. Prenons l’exemple d’un couple qui a tous deux plus de 65 ans :

Le conjoint A : a un revenu total de 100 000 $ provenant d’une pension privée, du Régime de pensions du Canada (RPC), de la Sécurité de la vieillesse (SV), ainsi que d’un emploi à temps partiel. 

Le conjoint B : a un revenu total de 50 000 $ provenant du RPC, de la SV et d’un emploi à temps partiel.  

Le conjoint qui gagne le plus gagne 100 000 $, ce qui dépasse le seuil de récupération de la pension de la SV de 81 761 $* et déclenche une récupération. Ils profitent donc du fractionnement du revenu pour ramener le revenu du conjoint qui gagne le plus en dessous du seuil.

  1. 100 000 $ + 50 000 $ =  150 000 $
  2. 150 000 $ / 2 =  75 000 $

Comme leurs revenus nets individuels sont tous deux inférieurs à 81 761 $*, ils auraient quand même le droit de recevoir et de conserver leur SV. 

D’autres moyens d’éviter une récupération peuvent inclure, mais ne sont pas limités à :

  • Report de la SV après 65 ans
  • Partager le revenu avec un(e) époux(se) ou un(e) conjoint(e) de fait.
  • Ajustez vos cotisations à un REER après la retraite
  • Cotiser au REER du conjoint 
  • Retirer un compte de placement non enregistré avant de toucher la SV.
  • Retirez vos REER avant de toucher la SV.
  • Envisagez de vendre des immobilisations avant de toucher la SV.
  • Envisagez de vendre des actions dans un compte non enregistré avant de toucher la SV.

Il s’agit de principes généraux qui peuvent ne pas convenir à tout le monde. Chaque stratégie est nuancée et basée sur votre situation financière personnelle.

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Quelles sont les dates de paiement de la SV en 2022? 

Si vous bénéficiez du dépôt direct, la Sécurité de la vieillesse est déposée dans votre compte la dernière semaine de chaque mois, généralement le troisième jour ouvrable. Les chèques de la SV sont postés un peu plus tôt pour que vous les receviez à temps, mais ils peuvent être affectés par des retards d’expédition et de manutention. Décembre est le seul mois où la SV est versée plus tôt, généralement une semaine avant la date normale de dépôt. 

Les dates de paiement de la SV pour 2022 sont les suivantes :

  • 27 janvier 2022 (jeudi)
  • 24 février 2022 (jeudi)
  • 29 mars 2022 (mardi)
  • 27 avril 2022 (mercredi) 
  • 27 mai 2022 (vendredi) 
  • 28 juin 2022 (mardi)
  • 27 juillet 2022 (mercredi)
  • 29 août 2022 (lundi)
  • 28 septembre 2022 (mercredi)
  • 27 octobre 2022 (jeudi) 
  • 28 novembre 2022 (lundi) 
  • 21 décembre 2022 (mercredi)

Vous ne vous souvenez pas des dates de paiement de la SV? En commençant par le dernier jour de semaine du mois sur votre calendrier, comptez trois jours de semaine en arrière.

Existe-t-il un supplément de la Sécurité de la vieillesse? 

Oui. Les aînés à faible revenu peuvent recevoir du gouvernement d’autres revenus de retraite en plus de leur pension de la Sécurité de la vieillesse, notamment: 

Le Supplément de revenu garanti (SRG): les bénéficiaires célibataires de la SV qui gagnent moins de 18 984 $ par année peuvent être admissibles au SRG, jusqu’à concurrence de 968,86 $ par mois. Les bénéficiaires de la SV mariés ou en union libre dont le revenu combiné est inférieur à 45 504 $ peuvent avoir droit au SRG, jusqu’à 583,20 $ par mois. 

L’Allocation au conjoint du SRG : si vous êtes l’époux/épouse ou le conjoint/conjointe de fait d’un bénéficiaire du SRG, que vous avez entre 60 et 64 ans et que vos revenus combinés sont inférieurs à 34 704 $ par année, votre conjoint(e) peut avoir droit à une allocation pouvant atteindre 1 219,68 $. D’autres conditions et restrictions s’appliquent. 

Allocation au survivant : si votre conjoint est décédé, que vous avez entre 60 et 64 ans, que vous ne vous êtes pas remarié ou que vous ne vivez pas en union libre avec un nouveau partenaire, et que votre revenu annuel est inférieur à 26 496 $, vous pourriez avoir droit à une allocation pouvant atteindre 1 468,47 $.

Quelle est la différence entre la SV et le RPC? 

La différence fondamentale entre la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Régime de pensions du Canada (RPC) est que vous cotisez à l’une pendant vos années de travail, mais pas à l’autre. Les travailleurs canadiens cotisent au RPC à partir de chaque chèque de paie par le biais de déductions fiscales fédérales. Il s’agit d’une ligne sur votre talon de paie. 

Régime de pensions du Canada (RPC): l’admissibilité est liée à l’emploi. Pour être admissible, vous devez avoir au moins 60 ans, avoir travaillé au Canada et avoir versé au moins une cotisation au programme. Le montant d’argent que vous recevez chaque mois est basé sur le nombre d’années pendant lesquelles vous avez travaillé au Canada, et non sur le nombre d’années pendant lesquelles vous avez vécu ici. Vous devez faire une demande de RPC parce qu’il n’y a pas d’inscription automatique, et vous pouvez reporter les paiements jusqu’à ce que vous ayez 70 ans. Le Régime de pensions du Canada est imposable, mais ne fait pas l’objet d’une récupération. 

Sécurité de la vieillesse (SV) : l’admissibilité n’est pas liée à l’emploi, et vous n’êtes pas tenu de cotiser au programme. Pour être admissible, vous devez avoir au moins 65 ans, avoir vécu au Canada en tant qu’adulte pendant au moins 20 ans et avoir un revenu annuel net personnel inférieur à 133 527 $*. Vous êtes admissible à la SV lorsque vous avez 65 ans. Pour la plupart des gens, l’inscription est automatique, et vous pouvez reporter les paiements jusqu’à ce que vous ayez 70 ans. La Sécurité de la vieillesse est imposable et sujette à une récupération. 

*Ce chiffre change chaque année. Pour trouver les renseignements les plus récents sur le revenu annuel de la SV, visitez le site Web du gouvernement du Canada.

Mon paiement de la Sécurité de la vieillesse changera-t-il un jour? 

Oui, le montant de votre paiement mensuel de la Sécurité de la vieillesse peut changer et changera pour un certain nombre de raisons différentes. Votre paiement de SV est basé sur votre revenu imposable annuel. Si votre revenu fluctue suffisamment, il en sera de même pour vos paiements de SV au cours de la prochaine période de prestations.

Si votre revenu fluctue au-dessus du seuil de l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse, une récupération réduira le montant de vos futurs paiements de SV pour l’année de prestation à venir. 

La Sécurité de la vieillesse est indexée sur l’inflation. Lorsque le coût de la vie augmente, le gouvernement du Canada augmente le montant de la SV pour aider les personnes âgées à subvenir à leurs besoins essentiels. En général, la SV est recalculée tous les trois mois pour suivre l’inflation.

Changements à la Sécurité de la vieillesse en 2022

La Sécurité de la vieillesse est indexée sur l’inflation, ce qui signifie que les paiements de la SV sont augmentés régulièrement pour suivre le coût de la vie. Au moment de la rédaction du présent document, le taux d’inflation a atteint son plus haut niveau en 40 ans. Le gouvernement du Canada a augmenté de façon permanente la Sécurité de la vieillesse de 10 % pour les personnes âgées admissibles. 

À compter de juillet 2022, les personnes âgées de plus de 75 ans recevront une augmentation de 10 % de leurs paiements de SV. Par exemple, si vous recevez actuellement le paiement maximum de la SV, soit 648,67 $, votre nouveau paiement sera de 713,54 $. Il s’agit d’une augmentation de 778,44 $ par année. 

Pour en savoir plus : Inflation au Canada : Le guide ultime pour survivre à la hausse des prix en 2022

Mon paiement de la SV peut-il diminuer? 

Oui et non. Même si la Sécurité de la vieillesse est indexée sur l’inflation, les paiements ne diminueront pas si le coût de la vie baisse. Toutefois, votre SV peut diminuer si votre revenu augmente, notamment au-delà du seuil de l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse. Dans ce cas, votre SV sera récupérée, ce qui réduira le nombre de paiements futurs pour la période de prestations à venir.

Questions fréquemment posées

Suis-je admissible à la SV?

Pour être admissible à la Sécurité de la vieillesse, vous devez être citoyen canadien, avoir au moins 65 ans et avoir vécu au Canada en tant qu’adulte pendant au moins 10 ans. Si vous vivez actuellement à l’extérieur du Canada et que vous voulez recevoir la SV, vous devez avoir vécu au Canada en tant qu’adulte pendant au moins 20 ans.

La SV est-elle disponible au Québec?

Oui. La pension de la Sécurité de la vieillesse est un programme fédéral accessible aux Canadiens, quelle que soit la province où ils vivent.

Quel est le numéro de téléphone de la SV?

Pour parler à un représentant de la Sécurité de la vieillesse, vous pouvez appeler Service Canada sans frais au:

1-800-277-9914

Si vous voulez obtenir des renseignements sur votre compte ou y apporter des modifications, vous devrez fournir votre numéro d’assurance sociale (NAS) et d’autres renseignements personnels pour vérifier votre identité.

Comment faire une demande de SV?

Vous pouvez faire votre demande en ligne par le biais de votre compte Mon Service Canada (MSCA) ou par courrier. Si vous n’avez pas de MSCA, vous devez vous inscrire pour en obtenir un. Service Canada vous enverra un code d’accès personnel qui est nécessaire pour compléter le processus d’inscription.

Qu’est-ce qu’une récupération de la SV?

Il y a récupération de la SV lorsque votre revenu annuel dépasse le seuil de l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse pendant que vous recevez des paiements de la SV. Si cela se produit, vous devrez rembourser 0,15 $ sur chaque dollar de revenu dépassant le seuil. Le montant total que vous devez est divisé par 12 et déduit de vos futurs paiements de SV au cours de la prochaine période de prestations, qui commence en juillet.

 
Comment puis-je intégrer la SV dans mon revenu de retraite?

Utilisez la calculatrice de planification de la retraite Hardbacon pour calculer votre SV dans votre revenu de retraite afin de pouvoir planifier l’avenir et éviter une récupération.

Ça vous dirait de profiter des rendements boursiers sans faire d'effort?

Trouvez le meilleur robot-conseiller en fonction de vos besoins


Comparer les robots-conseillers