Ma carrière de chroniqueur financier et mes lointaines années passées au recouvrement chez Desjardins m’ont appris que le dossier de crédit est largement incompris. Encore aujourd’hui, cet outil d’analyse financière est source d’innombrables mythesMême son appellation porte à confusion. Plusieurs termes sont utilisés de façon interchangeable, parfois à tort, pour y faire référence : dossier de crédit, bureau de crédit, score de crédit, pointage de crédit, cote de crédit. Pour démêler l’affaire une fois pour toutes, je vous ai préparé ce petit guide pratique. De son fonctionnement, jusqu’à ses impacts sur votre vie professionnelle, en passant par les conséquences d’une faillite, tout y est pour que vous ayez enfin l’heure juste sur le dossier de crédit.

1. Le dossier de crédit, ça sert à quoi ?

Le dossier de crédit est un outil d’analyse qui permet d’avoir une vision partielle de votre situation financière. Je dis bien « partielle », car plusieurs éléments n’y figurent pas, comme votre revenu, votre épargne, la dette envers un proche ou le détail de vos achats.

Ceux qui demandent à consulter votre dossier cherchent généralement à évaluer le risque de faire affaire avec vous. Autrement dit, on veut savoir si vous êtes digne de confiance, responsable financièrement et du genre à respecter vos engagements.   

2. Qui s’occupe de préparer votre dossier de crédit ?

Au Canada, Équifax et TransUnion sont les deux agences qui colligent les informations de vos comptes auprès des institutions financières, fournisseurs de services et autres commerces. Ces deux agences utilisent ensuite ces données pour répertorier vos comptes et établir votre cote de crédit

3. Quelles sont les informations présentées au dossier de crédit ?

Les informations vont au-delà de l’assiduité de vos paiements. Elles incluent aussi :

  • La date d’ouverture du compte
  • La limite de crédit
  • L’échéance
  • Les versements mensuels
  • Le solde 
  • Le type de compte
  • Si le compte est en recouvrement

Et voici une liste non exhaustive de ce qu’on peut également retrouver sur votre dossier de crédit.

  • Les demandes de consultation de votre dossier
  • Certaines informations liées à votre emploi comme le titre du poste, l’organisation et la date d’embauche
  • Une faillite
  • Les décisions judiciaires contre vous en matière de crédit
  • Les chèques sans provision

4. La cote de crédit et le pointage de crédit sont-ils la même chose ?

Le pointage est une note globale sur la qualité de votre dossier de crédit, tandis que la cote représente le statut du compte, c’est-à-dire s’il est à jour, en retard ou radié. 

Le pointage de crédit est un score entre 300 et 900 tiré d’un calcul qui prend en compte les éléments suivants : 

  • L’historique de paiement (35 %) : Payez-vous vos comptes selon les termes ? Si oui, c’est parfait!
  • Le taux d’endettement (30 %) : Vos soldes sont-ils près de vos limites de crédit ? Si oui, il serait préférable de rembourser plus. 
  • La durée de votre historique (15 %) : Utilisez-vous le crédit de façon responsable depuis longtemps ? Si oui, tant mieux! Sinon, il est temps de commencer à bâtir ou rebâtir votre crédit. 
  • Les demandes de crédit (10 %) : Avez-vous fait plusieurs demandes de financement récemment ? Si oui, faites attention. Vous envoyez un signal que votre situation financière est mal en point.
  • Les types de financement (10 %) : Avez-vous démontré la capacité d’utiliser une variété de financements de façon responsable ? Si vous avez une carte, une marge, un prêt auto et un compte cellulaire payés en bonne et due forme, vous démontrez une capacité à bien gérer votre budget. 

La cote est un chiffre de 1 à 9 qui fait référence à l’état d’un compte. Il est précédé d’une lettre qui sert à identifier le type de compte. 

  • R (renouvelable) : la carte de crédit est l’exemple typique.
  • O (ouvert) : un compte de cellulaire est un exemple de compte ouvert puisque vos soldes ne sont pas soumis à une limite. 
  • I (pour « installments » en anglais) : Le crédit à tempérament est celui où vous devez rembourser une somme avec des paiements réguliers, comme un prêt auto ou un prêt personnel. 
  • M (pour « mortgage » en anglais) : Les prêts hypothécaires peuvent être affichés au dossier de crédit. 
  • 1 : Tout est beau ! Vous payez à temps et vous avez une bonne cote de crédit.
  • 2, 3 et 4 : Ce sont elles, les mauvaises cotes de crédit. Elles indiquent un retard de paiement de 30-59 jours (2), 60-89 jours (3) et 90-119 (4). 
  • 5 : Le compte a dépassé 120 jours de retard, ce qui devrait mener à une cote 9 (la pire!), mais votre créancier vous donne une dernière chance.
  • 6 : code non utilisé
  • 7 : Vous avez conclu un accord de remboursement partiel ou une entente particulière afin d’obtenir une quittance auprès du créancier. Si la cote 9 démontre que vous avez complètement failli à vos responsabilités, la cote 7 est un tantinet moins grave. Certes, vous n’avez pas respecté vos engagements initiaux, mais vous avez au moins fait un effort pour éviter le pire.  
  • 9 : Cette cote s’applique aux comptes inclus dans une faillite. Elle est aussi utilisée quand votre créancier a perdu espoir de récupérer ce qui lui est dû. Il radie la dette de son côté et peut ensuite la « vendre » à une agence de recouvrement à petit prix. 

5. Que signifient mon score de crédit et ma cote de crédit ?

Pour la cote, c’est très simple. Si elle n’est pas à 1, c’est une mauvaise cote de crédit. Évidemment, une cote de 2 vaut mieux que 3, et beaucoup mieux que 9!  Pour le pointage (ou score de crédit), c’est un peu plus complexe. 

741-900 : Wow! Félicitations !

Vous avez un excellent pointage, comme environ la moitié des Canadiens d’ailleurs. Vos bonnes habitudes de paiement et votre utilisation responsable du crédit vous font bien paraître. Concrètement, ça signifie que vous ne devriez pas avoir de misère à obtenir du financement à bon taux et des offres promotionnelles. Du moins, ce n’est pas votre dossier de crédit qui vous causera des ennuis. 

690-740 : Good job !

Votre parcours n’est pas impeccable, mais la situation n’est aucunement problématique et ne démontre pas de «pattern» inquiétant. 

660-689 : Pas si pire !

Vous avez suffisamment d’erreurs de parcours pour qu’on soit un peu plus prudent avec vous. Avec ce pointage, il devient plus difficile de négocier un taux d’intérêt hautement avantageux. Une bonne dose de discipline financière et tout devrait se replacer rapidement. 

575-659 : Ouch !

Tout n’est pas perdu, mais la pente à remonter est considérable. À ce stade, les « erreurs de jeunesse » et les « petits oublis » sont trop nombreux pour être ignorées. Pouvez-vous tout de même obtenir du financement ? Oui. Mais la question devrait plutôt être : est-ce vraiment une bonne idée ? Peut-être est-il temps de revenir à la base et reprendre de saines habitudes financières.

300-574 : Désastreux !

On ne se le cachera pas : ça va mal ! Ça peut être en raison d’une faillite ou de l’accumulation de comptes en recouvrement. Les informations restent au dossier jusqu’à 7 ans. Il vous faudra revoir votre gestion budgétaire du tout au tout. Le plus tôt vous reprendrez votre situation en mains, le plus tôt vous retrouverez les avantages d’avoir un pointage respectable. Maintenant qu’on a couvert la base du dossier de crédit, je réponds à certaines des questions les plus fréquentes sur le sujet. 

6. Ma cote va-t-elle être mauvaise si je fais un paiement partiel ?

Un paiement partiel, c’est un retard. Si vous n’êtes pas en mesure de faire le paiement complet du solde, assurez-vous au moins de faire le paiement minimum mensuel. Pas la moitié, pas le trois quarts et pas 95% non plus. Pour une bonne cote de crédit, c’est le paiement minimum mensuel ou plus. 

Voici un exemple typique que j’entendais fréquemment du temps où je travaillais en recouvrement : 

« J’ai fait des paiements partiels ces derniers mois, mais j’ai tout remboursé le solde de ma carte ce mois-ci. Pourquoi ai-je une mauvaise cote de crédit? »

Malheureusement, je ne pouvais rien faire pour eux. 

7. Est-il possible de retirer la mention d’un retard au dossier de crédit ?

Certaines situations peuvent justifier le retrait d’un retard ou d’une mention négative à votre dossier de crédit. Mais je vous avertis, le processus peut être frustrant et pénible, au point de vous sentir pris dans la maison des fous comme Astérix lors de ses 12 travaux. Si vous croyez en la légitimité de votre cause, les interminables mises en attente et les transferts d’un département à l’autre valent le coup de téléphone. En commençant vos démarches, ne perdez pas de temps en tentant de rejoindre Équifax et TransUnion. Ils vous diront gentiment de communiquer avec le créancier en question. 

Soyons clairs, les probabilités qu’un créancier soit clément face à des retards de paiement sont minces, mais…

  • Si c’est une erreur administrative de leur part, faites valoir votre point coûte que coûte ! Quitte à parler au superviseur du superviseur ou à envoyer une lettre à l’ombudsman de l’institution financière. 
  • Si vous prétendez ne jamais avoir reçu les états de compte dans votre boîte aux lettres, vous avez des chances. Un changement d’adresse, ça peut porter à confusion après tout ! Cependant, notez que cet argument a perdu de sa valeur depuis les factures par courriel. 

À vous de déterminer si vos arguments valent la peine d’être entendus, mais le fait demeure que les « erreurs de jeunesse », les « p’tits oublis » et les « passes difficiles » ont malheureusement des conséquences qui ne s’effacent pas en criant « bon payeur !».

8. Vos erreurs de jeunesse financière vont-elles vous hanter pour toujours?

Les erreurs de jeunesse en matière de finances personnelles vont vous suivre longtemps, mais pas éternellement. Au Canada, les agences de crédit gardent les informations au dossier jusqu’à 7 ans. 

9. Vos comptes figurent-ils tous au dossier de crédit ?

Ce ne sont pas 100% de vos comptes qui sont répertoriés par Équifax et TransUnion. Les informations liées aux comptes de service public, comme la facture d’électricité, et aux comptes de taxes n’apparaissent pas à votre dossier.

Mais ne croyez pas pour autant qu’on peut laisser les factures d’Hydro s’accumuler sans conséquence. On s’entend que d’avoir accès à l’électricité est déjà un gros plus, mais vous éviterez aussi de voir votre dette passée dans les mains d’une agence de recouvrement. Quand Hydro est trop essoufflé pour vous courir après, soyez assuré que le tiers parti qui a hérité de votre dette ne se gênera pas pour se manifester sur votre dossier de crédit. 

Il se peut également qu’un fournisseur ou un commerce ne fasse tout simplement pas affaire avec les agences Équifax et TransUnion. Si c’est peut-être une bonne nouvelle pour ceux qui sont en défaut de paiement, ce l’est beaucoup moins pour ceux qui tentent de bâtir ou rebâtir un bon historique. 

Avant de prendre un financement maison dans un petit magasin de meubles avec l’idée d’améliorer votre pointage de crédit, demandez au vendeur si l’entreprise communique les informations à Équifax et TransUnion. 

10. Votre dossier indique-t-il si vous avez cosigné ou cautionné le financement d’un proche ? (et en boni, une explication sur le taux d’endettement)

L’hypothèque signée par deux conjoints pourrait s’afficher sur leurs dossiers respectifs, mais ce n’est pas nécessairement le cas pour d’autres types de contrats de financement. Avant d’apposer votre signature dans le but d’aider un proche à obtenir un prêt, assurez-vous d’avoir les moyens de possiblement devenir l’unique responsable de la dette. Parce que vous devez vous rappeler d’une chose : quand un prêteur exige un cosignataire, c’est signe qu’il considère l’emprunteur principal comme trop risqué. Il compte donc sur vous pour payer la note advenant des « complications ». Si une organisation qui génère des millions de profits est frileuse à l’idée de passer de l’argent à votre grand chum ou à votre cousine, vous feriez bien d’être prudent également.   

Vous avez trop grand cœur pour refuser de donner un coup de main financier ?

Pour vous protéger, exigez de recevoir les états de compte et prévoyez une provision à votre budget en cas de défaut de paiement de l’autre personne. Assurez-vous aussi que ce financement ne vienne pas trop hausser votre taux d’endettement s’il apparaît à votre dossier. 

Un exemple pour comprendre le taux d’endettement :

Vous avez une marge de crédit et une carte de crédit. Votre solde cumulatif est de 500 $ sur une limite cumulative de 10 000 $, pour un taux d’endettement de 5 %. 

Vous cosignez le financement d’un ensemble de salon à 5000$ pour un proche qui a récemment traversé une période financière difficile. 

Avec ce prêt à votre dossier, votre taux d’endettement vient de passer à 37 % (5500$ sur une limite cumulative de 15000$), ce qui dépasse le seuil recommandé de 30 %. 

11. Vaut-il la peine de payer pour obtenir votre dossier de crédit ? 

À certains moments, ça vaut la peine de payer quelques dizaines de dollars pour consulter son dossier de crédit.  Mais si vos comptes sont à jour et votre utilisation du crédit est raisonnable, débourser une vingtaine de dollars pour obtenir votre dossier en détail est un exercice futile à toutes fins pratiques.  

Il existe deux raisons qui justifient cette dépense :

  • Vous envisagez de soumettre une demande de financement important, comme une hypothèque ou un prêt auto. En ayant un accès complet à votre dossier au préalable, vous aurez l’heure juste sur votre situation financière et vous aurez le temps de rectifier des erreurs ou de régler de vieux comptes oubliés. 
  • Vous avez perdu le contrôle de votre endettement et vous souhaitez reprendre le dessus. Dans ce cas, le dossier de crédit devient comme les résultats d’un examen médical. C’est lui qui vous donnera les informations nécessaires pour élaborer le « traitement » adéquat. 

12. Votre dossier de crédit vous suit-il aux États-Unis ?

À quelques différences près, les agences de notation de crédit américaines et canadiennes fonctionnent de la même manière. Ce sont essentiellement les mêmes organisations, Équifax et TransUnion avec Experian en plus chez l’oncle Sam, qui colligent les données. Le système de pointage de crédit change minimalement. Malgré tout, et mauvaise nouvelle pour les bons payeurs, l’historique de crédit ne traverse pas les frontières.  : 

Échelle de pointage de crédit : 

  • Canada : 300 à 900
  • États-Unis : 300 à 850 

Eh oui, si vous avez passé les dernières années chez nos voisins du Sud, il vous faut rebâtir votre crédit à zéro. 

Pour conclure, le dossier de crédit est hautement imparfait. Au-delà des erreurs qui peuvent s’y glisser, c’est un outil qui omet trop de facteurs pour établir la fiabilité d’une personne avec pleine assurance.  Après tout, plusieurs personnes qui connaissent du succès financier aujourd’hui ont déjà fait faillite. Inversement, ce n’est pas parce qu’une personne paye ses comptes assidûment qu’il fera un bon locataire. Malgré ses défauts, votre dossier vous suivra toute votre vie. Alors, vaut mieux y faire attention !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement l’application mobile de Hardbacon, qui se connecte sur vos comptes de banque et d’investissement, vous aide à planifier en fonction de vos objectifs financiers, à faire un budget et à mieux investir

Vous voulez augmenter votre cote de crédit?

Ces cartes de crédit vous aideront à rebâtir votre historique de crédit.


Rebâtir mon crédit