Les cryptomonnaies sont désormais des produits d’investissement grand public, au même titre que les actions, les devises étrangères et les fonds négociés en bourse. Cette catégorie d’actifs gagne en popularité, si bien que c’est aujourd’hui pas moins de 3 Canadiens sur 10 qui possèdent des cryptomonnaies. Au moment d’écrire ces lignes, le bitcoin, une cryptomonnaie qui valait moins d’un cent lors de son lancement en 2009, coûte 54 000 dollars canadiens. Voici donc 20 moyens d’investir dans le bitcoin.

 

Plateformes de cryptomonnaies centralisées (CEX)

Il existe de nombreuses plateformes de cryptomonnaies centralisées offrant la possibilité d’acheter et de vendre des bitcoins. Les plateformes centralisées vous permettent d’acheter vos cryptomonnaies directement auprès de la plateforme, et la plupart d’entre elles transfèrent par défaut vos cryptomonnaies sur un portefeuille de cryptomonnaies lié à votre compte. La plupart de ces plateformes permettent néanmoins de transférer vos Bitcoins sur un portefeuille externe. Malgré tout, certains puristes jugent malgré tout ces plateformes plus vulnérables à la fraude, puisque les opérateurs de ces plateformes se voient confier d’importantes sommes de cryptomonnaies appartenant à leurs clients. 

Lorsque vous comparez les différentes plateformes de cryptos, vous devez être attentif aux frais que vous payez. Ces frais se présentent généralement sous deux formes. La première forme de frais correspond aux frais de transaction, qui sont un pourcentage qui s’applique sur chaque transaction et la seconde correspond à l’écart entre le cours réel du bitcoin et celui proposé aux acheteurs et aux vendeurs par chaque plateforme. 

Ainsi, toutes les plateformes chargent des frais. En effet, même les plateformes qui font valoir qu’elles ne chargent aucuns frais augmentent le prix d’achat des cryptomonnaies (et diminuent leur prix de vente) par rapport à leur cours réel, de manière empocher un pourcentage de chaque transaction qui correspond à l’écart entre le prix réel et celui proposé par la plateforme. 

Voici donc les principales plateformes de négociation de cryptomonnaies centralisées accessibles au Canada :

 

1. Bitbuy

Cette plateforme canadienne de négociation de cryptomonnaies permet d’acheter des Bitcoin, mais aussi, une vingtaine d’autres cryptomonnaies, incluant l’Ether, le Litecoin et le Dogecoin. Les frais de Bitbuy s’élèvent à 0,2% des transactions à l’achat et à la vente. Bitbuy a des limites d’achat et de vente très élevées et elle est capable de traiter des transactions importantes grâce à son service de négociation de gré à gré. 

Ouvrez un nouveau compte chez BitBuy en cliquant sur le lien ci-dessous et obtenez une remise de 20$ en effectuant un premier dépôt de 250$ ou plus.

Ouvrir un compte chez Bitbuy

2. CoinSmart

CoinSmart est une plateforme de négociation de cryptomonnaies canadienne qui, depuis le mois de novembre 2021, se négocie en Bourse sous le symbole SMRT. La plateforme permet non seulement d’acheter des Bitcoins, mais aussi, une dizaine d’autres cryptomonnaies. Elle se démarque en offrant une interface simple pour les débutants, ainsi qu’une grande variété de modes de paiement, incluant les virements Interac, les cartes de crédit et les virements bancaires. Les frais de Coinsmart s’élèvent à 0,2% pour les transactions sur Bitcoin, et à 0,3% pour les autres types de transactions. 

Obtenez 20 $ en ouvrant un nouveau compte auprès de CoinSmart en cliquant sur le lien ci-dessous et en utilisant le code promo getcrypto.

Ouvrir un compte chez CoinSmart

 

3. MyBTC.ca

La plateforme canadienne de cryptomonnaies MyBTC.ca n’est pas tant une plateforme de négociation qu’un guichet automatique de Bitcoins en ligne. En effet, contrairement aux autres plateformes canadiennes, MyBTC.ca ne permet d’acheter qu’une seule cryptomonnaie: le Bitcoin. De plus, la plateforme n’offre pas de portefeuille de cryptomonnaies, de sorte que les Bitcoins achetés sur la plateforme sont immédiatement transférés vers votre portefeuille externe.

La plateforme se démarque également en offrant un grand nombre de modes de paiement, incluant les virements Interac, les cartes de crédit, et même l’argent comptant en achetant des coupons Flexepin, qui sont proposés dans plus de 4000 points de vente au Canada. Ainsi, cette plateforme est surtout utilisée par des investisseurs souhaitant acheter des Bitcoins pour aller négocier sur des plateformes n’acceptant pas le dollar canadien. MyBTC.ca ne charge pas de frais de transaction, mais facture des frais de dépôt assez élevés oscillant entre 7,75% pour les virements Interac et 9,75% pour les paiements par cartes de crédit.

Recevez 15 $ (+ une carte Visa prépayée noire MyBTC.ca GRATUITE) en vous inscrivant en cliquant sur le lien ci-dessous et en vérifiant votre identité avec MyBTC.ca.

Ouvrir un compte auprès de MyBTC.ca

 

4. Shakepay

Shakepay est une app mobile de négociation de cryptomonnaies qui a pour caractéristique de ne proposer que deux cryptomonnaies : le bitcoin et l’ether. La plateforme ne facture aucun frais de dépôt ou de retrait, ni même de frais de transaction. Bien entendu, rien n’est gratuit dans la vie et Shakepay n’est pas l’exception qui confirme la règle. En effet, comme la plupart des plateformes, Shakepay génère des revenus en majorant le prix d’achat des cryptomonnaies d’environ 1%. 

Ouvrez un nouveau compte en passant par le lien ci-dessous, achetez pour au moins 100$ en cryptomonnaies et obtenez une remise de 30$.

Ouvrir un compte auprès de Shakepay

 

5. Netcoins

Lancée en 2014 à Vancouver, Netcoins est l’une des plus vieilles plateformes canadiennes de négociation de cryptomonnaies. Netcoins ne facture aucuns frais de dépôt ou de retrait, mais charge des frais de transaction à l’achat et à la vente de 0,5 %, qui s’additionnent à la majoration du prix de vente des cryptos, qui s’élève à environ 1%.

Ouvrez un nouveau compte avec Netcoins en utilisant le lien ci-dessous et recevez 10 $ de remboursement lorsque vous achetez ou vendez au moins 100 $ en crypto.

Ouvrir un compte auprès de Netcoins

 

6. NDAX.io

NDAX est une plateforme canadienne de négociation de cryptomonnaies qui permet à ses clients d’acheter et de vendre des bitcoins, ainsi que 30 autres cryptomonnaies. Les frais de négociation de NDAX, qui sont parmi les plus bas au Canada, s’élèvent à 0,20 %. NDAX se démarque également au niveau de la sécurité. En effet, la plateforme conserve la majorité des cryptomonnaies de ses clients dans des portefeuilles de stockage à froid. Sur le plan réglementaire, NDAX montre également patte blanche. En effet, la plateforme est enregistrée auprès du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) et de Revenu Québec en tant qu’entreprise de services monétaires (ESM).

Ouvrez un nouveau compte auprès de NDAX.IO en cliquant sur le lien ci-dessous et obtenez 10 $ pour transiger des cryptomonnaies en faisant un dépôt d’au moins 100$ sur votre compte.

Ouvrir un compte sur NDAX

 

7. VirgoCX

Virgo CX est une autre plateforme de cryptomonnaies réglementée canadienne, où vous pouvez acheter et vendre des bitcoins. La plateforme se démarque toutefois en offrant plusieurs cryptomonnaies liées au métavers, ainsi qu’une plateforme d’achat et de vente de NFT. La plateforme ne charge pas de frais de transaction, mais facture des frais de 0,5% sur les retraits en dollars canadiens. 

Ouvrez un nouveau compte auprès de VirgoCX en passant par le lien ci-dessous et obtenez une remise de 30$ une fois que votre compte sera vérifié et que vous y aurez déposé 100$ ou plus. 

Ouvrir un compte sur VirgoCX

 

8. Wealthsimple Trade

Wealthsimple Trade est l’application mobile de courtage en ligne et de négociation de cryptomonnaies du géant canadien du placement en ligne Wealthsimple. Contrairement aux plateformes canadiennes de cryptomonnaies, Wealthsimple Trade permet à la fois d’acheter des actions et une sélection de quelques dizaines de cryptomonnaies, incluant bien entendu le bitcoin. La plateforme ne charge aucun frais de transactions, mais majore le prix des cryptomonnaies de 2%. Aussi, il est à noter qu’il est impossible de transférer les cryptomonnaies achetées sur Wealthsimple Trade dans son propre portefeuille de cryptomonnaies.

 

Plateformes de cryptomonnaies décentralisées (DEX)

Les plateformes de cryptos décentralisées (aussi appelée plateformes pair-à-pair) vous permettent d’acheter et de vendre des bitcoins à d’autres utilisateurs, sans que la plateforme soit impliquée dans la transaction. Ces plateformes sont en quelque sorte des eBay de la cryptomonnaie.

Puisque les opérateurs de ces plateformes n’ont pas accès à l’argent ni aux cryptomonnaies de leurs clients, les adeptes de ces plateformes font valoir que le risque de fraude est moins élevé. Cela dit, un utilisateur débutant dans le monde des cryptomonnaies pourrait se faire escroquer par un autre utilisateur d’une plateforme décentralisée, puisque plusieurs de ces plateformes permettent d’échanger des messages. Malgré tout, pour les négociateurs avertis, il est possible de transiger sans grand risque, puisque ces plateformes mettent à disposition de leurs utilisateurs un système de dépôt fiduciaire (escrow en anglais), où les cryptomonnaies et l’argent sont déposés en attendant la conclusion de la transaction. 

Une autre caractéristique des plateformes décentralisées est que les vendeurs peuvent choisir comment ils veulent être payés. Les places de marché pair-à-pair laissent ainsi aux utilisateurs une flexibilité accrue en matière de paiement. 

 

9. Binance P2P

Le géant des cryptomonnaies Binance est surtout connu pour sa plateforme de négociation centralisée du même nom. Toutefois, elle exploite également une plateforme décentralisée, Binance P2P, où il est possible de négocier des centaines cryptomonnaies, incluant le Bitcoin, sans payer aucuns frais, ce qui en fait une option plus économique que la négociation sur Binance, où les frais de transactions sont de 0,1%. 

 

10. LocalCryptos

Lancée en 2017 sous le nom de LocalEthereum, la plateforme pair-à-pair a été renommée LocalCryptos en 2019, pour refléter le fait qu’il est possible d’y négocier des Bitcoin (BTC), des Ethereum (ETH) et des Litecoin (LTC). Il s’agit néanmoins d’une offre de cryptomonnaies plus limitée que la plupart de ses concurrents. Ses frais s’élèvent à 0,25% pour les vendeurs et à 0,75% pour les acheteurs.

 

11. Paxful

La plateforme de négociation de cryptomonnaies Paxful se démarque surtout en raison du nombre de moyens de paiements supportés par la plateforme, qui s’élève à 350. Au Canada, il est possible d’acheter des bitcoins sur Paxful par l’entremise de virements Interac, de PayPal ou de virements bancaires. On ne peut toutefois acheter et vendre que trois cryptomonnaies sur la plateforme : Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) et Tether (USDT). La plateforme charge des frais de transaction d’environ 1% aux vendeurs. 

 

Fonds négociés en Bourse exposés au Bitcoin

Il existe plusieurs Fonds négociés en Bourse (FNB) exposés au Bitcoin ou au marché des cryptomonnaies en général dans lesquels on peut investir par l’entremise d’un courtier en ligne canadien. En achetant un FNB exposé au bitcoin, vous ne prenez pas possession d’aucun Bitcoin, mais vous devenez propriétaire d’un véhicule qui, lui, possède des bitcoins ou encore des participations dans des entreprises liées au bitcoin. Le désavantage de passer par un FNB pour investir dans le Bitcoin est que vous devrez payer des frais de gestion annuels, ce que vous n’auriez pas besoin de faire si vous achetiez des Bitcoin directement. Malgré tout, les FNB exposés au Bitcoin ont pour avantage de pouvoir être détenu dans un compte REER ou CELI, contrairement aux bitcoins. Voici quelques FNB exposés au Bitcoin digne de mention: 

 

12. Amplify Transformational Data Sharing ETF (BLOK)

Ce FNB américain ne détient aucun bitcoin en portefeuille, mais possède des participations dans des entreprises ayant fait des investissements importants dans le bitcoin, comme Block (anciennement connu sous le nom de Square) et MicroStrategy. Le FNB investit également dans des entreprises dont la technologie est essentielle au bon fonctionnement de l’écosystème des cryptomonnaies, comme NVIDIA, dont les processeurs sont essentiels pour miner des bitcoins. Le ratio de frais de gestion de ce FNB s’élève à 0,71%. 

 

13. Purpose Bitcoin ETF (BTCC)

Le Purpose Bitcoin ETF est le premier FNB détenant des bitcoins à voir le jour dans le monde, soit en février 2021. L’achat de ce FNB équivaut à l’achat de bitcoins. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le ratio de frais de gestion de ce FNB, qui s’élève à 1%, est peu compétitif. 

 

14. CI Galaxy Bitcoin ETF (BTCX)

Le CI Galaxy Bitcoin ETF, un autre FNB canadien, a commencé à se négocier sur le TSX en mars 2021, soit à peine un mois plus tard que le FNB similaire de Purpose. Comme son concurrent de Purpose, CI Galaxy Bitcoin ETF achète des bitcoins. Toutefois, ce FNB se démarque avec un ratio de frais de gestion beaucoup plus raisonnable qui s’élève à 0,4%. 

 

Fonds de cryptomonnaies gérés activement

Les fonds de cryptomonnaies gérés activement constituent un autre moyen d’investir dans le bitcoin. Comme leur nom l’indique, ces fonds sont gérés activement, ce qui signifie que leur composition est susceptible de changer au fil du temps, en fonction des conditions du marché.

Les gestionnaires de ces fonds peuvent décider de vendre une partie de leurs bitcoins quand ils estiment que la cryptomonnaie est due pour une correction, peuvent investir dans d’autres cryptomonnaies ou encore conserver une partie de leur capital en dollars afin d’être prêts à profiter d’opportunités futures sur le marché des cryptomonnaies. Bien entendu, puisque la gestion de ces fonds demande plus de travail que la gestion d’un FNB dont la composition ne change jamais, leurs frais ont tendances à être plus élevés. Voici deux fonds de cryptos gérés activement: 

 

15. Fonds Rivemont Crypto

Le fonds Rivemont Crypto, qui a vu le jour en 2017, est le premier fonds de cryptomonnaies activement géré au Canada et le seul de son genre au pays. Le fonds contient des Bitcoin, mais aussi, des Ether et des dollars canadiens. Le fonds facture des frais comparables aux frais chargés par les fonds de couverture et les fonds en capital de risque, soit 2% sur l’actif sous-gestion et 20% sur les rendements. Concrètement, si le fonds fait un rendement nul, ou même négatif, ses clients paieront 2% de l’actif investi dans le fonds chaque année. Par contre, si le fonds obtient un rendement, des frais de 20% s’appliquent sur les rendements générés par le fonds chaque année, en plus des frais de 2% sur l’actif sous gestion. L’investissement minimum pour devenir un client chez Rivemont est de 150 000$, quoiqu’il n’est pas nécessaire d’investir ce 150 000$ entièrement dans le fonds crypto dans la firme. 

 

16. Pantera Liquid Token Fund

Le fonds Pantera Liquid Token est un fonds américain de cryptomonnaies géré activement, qui négocie activement plusieurs cryptomonnaies. Comme son nom l’indique, le fonds se spécialise dans les cryptomonnaies générant un volume de transaction suffisant pour offrir un bon niveau de liquidité, ce qui veut dire qu’il est facile d’en acheter ou d’en vendre de grande quantité. Les frais chargés aux investisseurs de ce fonds sont similaires à ceux chargés par le fonds Rivemont Crypto, soit 2% sur l’actif sous-gestion et 20% sur les rendements. L’investissement minimum pour ce fonds est de 100 000$. 

 

Les sociétés minières de Bitcoin inscrites en Bourse

Lorsqu’un bitcoin change de main, la transaction est notée dans un grand livre comptable décentralisé qui s’appelle la chaîne de blocs ou blockchain en anglais. Ce n’est pas un comptable qui enregistre la transaction sur la chaîne de blocs. En effet, le fonctionnement de la chaîne de blocs est régi par des algorithmes. Par contre, ces algorithmes doivent être exécutés par des ordinateurs, et c’est de là qu’intervient le rôle de mineur de bitcoins, qui mettent leurs puissants ordinateurs à disposition du réseau bitcoin de manière à recevoir des bitcoins en échange de leur service. 

Il y a une dizaine d’années, il était possible pour un individu d’installer un logiciel sur son ordinateur et de miner des bitcoins. Cependant, aujourd’hui, pour espérer miner des bitcoins, non seulement il faut acheter des ordinateurs spécialisés, mais il faut aussi en avoir de nombreux pour avoir une chance de se voir attribuer des bitcoins. Bref, ce ne sont plus des individus qui minent le bitcoin, mais des sociétés minières nouveau genre, dont les mines sont des centres de données.

Plusieurs sociétés spécialisés dans le minage de cryptomonnaies sont inscrites en Bourse. Ainsi, puisque la valeur de l’action de ces entreprises est corrélée au cours des cryptomonnaies qu’elles minent, investir dans ces sociétés via un courtier en ligne permet de s’exposer au marché des cryptomonnaies indirectement. C’est le même principe qu’un investisseur qui choisirait d’investir dans des minières aurifères plutôt que d’investir dans l’or directement. Voici quelques-unes de ces sociétés inscrites en Bourse.

 

17. Bitfarms (BITF)

Fondée en 2017, Bitfarms est une société spécialisée en minage de bitcoins qui opère cinq centres de données au Québec et un dans l’état de Washington, aux États-Unis. L’entreprise tire son avantage concurrentiel des bas prix de l’électricité au Québec. En effet, l’un des coûts les plus importants pour miner des bitcoins est l’électricité, les ordinateurs spécialisés requis pour cette activité étant très énergivores. L’entreprise, qui est inscrite à la Bourse de croissance TSX (TSX-V) et au NASDAQ, a une capitalisation boursière de 814 millions de dollars. 

 

18. HIVE Blockchain Technologies (HIVE)

Hive est une société canadienne spécialisée dans le minage de bitcoins et d’ethereum qui, comme Bitfarms, a été fondée en 2017. L’entreprise exploite un centre de données au Québec, deux en Islande et trois en Suède. Les emplacements choisis par Hive pour ses «mines» de cryptomonnaies lui permettent d’épargner de l’électricité, puisque les climats froids permettent à l’entreprise de consommer moins d’électricité. En effet, une part importante des dépenses en électricité d’un mineur de cryptomonnaie provient du système de refroidissement installé dans ces centres de données, sans lesquels le coûteux équipement informatique fondrait ou prendrait feu. Plus le climat est froid, moins la facture de refroidissement est élevée. Hive, dont la capitalisation boursière est d’un milliard de dollars, se négocie à la Bourse de croissance TSX (TSX-V), au NASDAQ et à la Bourse de Francfort (FSE). 

 

19. Riot Blockchain (RIOT)

Riot Blockchain a beau n’exister que depuis 2017, l’entreprise a une histoire mouvementée, elle qui était initialement connue sous le nom Bioptix et qui oeuvrait dans le domaine des biotechnologies. Après avoir adopté le nom de Riot Blockchain en octobre 2017 et annoncé son intention de se réorienter vers les cryptomonnaies, le cours de son action est rapidement passé de 8$ à 38$, avant de s’effondrer par la suite. Ce virage suspicieux a conduit à une enquête de la SEC, le gendarme américain des marchés financiers, qui a toutefois conclu que le changement de nom de l’entreprise ne constituait pas une fraude. 

Initialement, l’entreprise souhaitant lancer une banque en ligne et une plateforme de cryptomonnaies, et a investi dans plusieurs start-ups du domaine des cryptomonnaies, incluant dans la plateforme canadienne Coinsquare. Toutefois, sa mission s’est recentrée autour du minage de bitcoins en 2019 et elle exploite aujourd’hui des centres de données dans l’État de New York et au Texas. L’entreprise négocie sur le NASDAQ et a une valorisation boursière de 1,9 milliard de dollars US. 

 

20. Marathon Digital Holdings (MARA)

Fondée en 2010 sous le nom de Marathon Patent Group, cette entreprise américaine était initialement une spécialisée dans la valorisation de la propriété intellectuelle. Ces sociétés, qu’on qualifie familièrement de «patent trolls», achètent des brevets et génèrent de l’argent en poursuivant des entreprises dont la technologie empiète sur leurs brevets. Ce n’est qu’en 2021 que l’entreprise a fait un virage vers les cryptomonnaies, et a commencé acheter des bitcoins et des équipements de minage de cryptomonnaies.

Contrairement aux autres sociétés de minage de cryptomonnaies, qui vendent les bitcoins qu’elles produisent, Marathon Digital Holdings accumule les bitcoins qu’elle produit et en achète même sur le marché, de manière à profiter de la hausse du prix du bitcoin. Au moment d’écrire ces lignes, la société détenait en portefeuille 8 595 bitcoins, qui ont une valeur de près de 430 millions de dollars canadiens au moment d’écrire ces lignes. L’entreprise a une valorisation boursière de 2,37 milliards de dollars américains et se négocie sur le NASDAQ.

 

Investir dans le bitcoin: une proposition risquée

Vous pouvez choisir d’acheter des bitcoins directement par l’entremise d’une plateforme de cryptomonnaies, en investissant passivement via des FNB ou des fonds de crypto gérés activement, ou encore investir dans une société spécialisée en minage de cryptomonnaies. 

Cependant, vous devez comprendre qu’investir dans cette catégorie d’actifs est une proposition à haut risque, compte tenu de l’absence de réglementation et de la volatilité des cryptomonnaies. Alors que les investisseurs institutionnels sont entrés dans l’espace cryptographique, les investisseurs de détail doivent se limiter à y investir de l’argent qu’ils peuvent se permettre de perdre.

Ça vous dirait de payer moins cher pour vos cryptomonnaies?

Trouvez la meilleure plateforme de cryptomonnaies en fonction de vos besoins


Comparer les plateforme de cryptomonnaie