Si vous avez vu Le Loup de Wall Street, vous avez déjà une bonne idée de ce que sont les penny stocks. Ce sont ces actions à bas prix que Jordan Belfort, le courtier sans scrupules interprété par DiCaprio, vendait à ses clients comme si elles étaient le coup du siècle. Quoique certains les appellent actions cotées en cents, c’est plutôt rare, alors nous utiliserons l’expression penny stock pour éviter toute confusion.

Dans le film, le courtier faisait miroiter des rendements incroyables en exagérant de façon éhontée le potentiel de croissance d’entreprises embryonnaires ou parfois complètement nulles. Au final, des centaines, voire des milliers de clients ont perdu leur investissement, tandis que des courtiers s’en sont mis plein les poches. Disons que le film sert un bon rappel de l’importance de trouver le bon courtier.

Mais était-ce là une représentation fidèle des penny stocks dans la vraie vie ? Regardons ça de plus près !

Les penny stocks, ça mange quoi en hiver ?

L’action d’une entreprise sera généralement considérée comme un penny stock si elle répond à trois conditions.

  • Elle se négocie en dessous de cinq dollars.
  • La capitalisation boursière de l’entreprise est comprise entre 50 et 300 millions de dollars.
  • Nonobstant les rares penny stocks qui peuvent se retrouver au NYSE par exemple, dans la très grande majorité des cas, ces actions ne sont pas négociées sur une grande bourse, car elles ne répondent pas aux exigences de celles-ci. Elles se négocient plutôt en mode « gré à gré » (OTC/Over the counter).

Pourquoi acheter des penny stocks malgré leur risque élevé ?

 

 

Soyons francs, un penny stock, c’est un peu comme un billet de loto. Ce n’est pas avec ça qu’on va se planifier une belle retraite. Mais est-ce nécessairement une mauvaise chose ?

Non ! Si on sait exactement dans quoi l’on s’embarque, il y a façon d’investir sur le marché des penny stocks intelligemment.

Les risques associés aux penny stocks peuvent être nombreux.

  • Les penny stocks sont largement non réglementés et opèrent dans une zone grise. Les informations à leur sujet se font rares, difficiles à trouver et parfois peu crédibles.
  • Les volumes d’échanges sont faibles. Si vous êtes adepte de liquidité, oubliez les penny stocks puiqu’il est difficile d’entrer et de sortir de ce marché.
  • Les faillites peuvent arriver à tout moment. Les penny stocks ne donnent pas d’avertissement avant de s’effondrer et les raisons sont multiples, parfois surprenantes !
  • Faites attention aux bulles ! Une bulle peut permettre à plusieurs sociétés plus ou moins sérieuses de se tailler une place sur les marchés. Or, quand une surévaluation au niveau d’un marché est corrigée, bien des penny stocks tombent comme des mouches.
  • Le temps n’est pas votre ami ici ! Si vous avez joué au jeu des penny stocks sans avoir de grands gagnants dans votre portefeuille, vous perdrez. Si vous ne sortez pas au bon moment, vous perdrez. Si vous êtes trop gourmand, vous perdrez. Les penny stocks, c’est le casino, plus on y passe du temps, plus nos chances de gagner s’amincissent.

C’est rien de bien prometteur tout ça ! Mais bon, soyons gentils et essayons de leur trouver des qualités.

  • Il y a le potentiel d’une hausse énorme. Une action à 2 $, c’est peu reluisant à première vue, mais si elle était à 20 sous le mois dernier, c’est du joli rendement ça mes amis ! Dans cet exemple, 1 000 $ investis lorsque l’action était à 0,2 $ permettrait d’empocher 9000 $ de profit. Mais bon, c’est à condition de trouver quelqu’un pour acheter vos actions, ce qui n’est pas garanti.
  • Par définition, les penny stocks sont disponibles pour moins de 5 $, les rendant ainsi abordables pour tous les investisseurs. Quoiqu’un gratteux Loto-Québec, ça ne coûte pas grand-chose aussi.

Les meilleures Penny Stocks au Canada à l’heure actuelle

 

 

Si vous rêvez impatiemment de rendements quasi miraculeux, les Penny Stocks sont une option à considérer pour que la magie opère. « Miracle », « magie », « impatience », voilà des termes qui se conjuguent très mal avec l’investissement intelligent.

L’appel du jeu est trop fort et vous souhaitez quand même risquer une petite partie de votre richesse en penny stocks ?

Voici quelques exemples d’actions très abordables qui sont disponibles sur le marché canadien.

Fire & Flower Holdings : L’industrie du cannabis offre des opportunités de gains substantiels aux investisseurs. Au cours des derniers mois, plusieurs actions du secteur ont enregistré des gains à trois chiffres.

L’action de Fire & Flower se négocie à 1,23 $ et sa capitalisation boursière est de 293,76 millions de dollars. Un gros point positif non négligeable provient du fait que le géant de la vente au détail Alimentation Couche-Tard est un investisseur dans la société. Le 2 mars dernier, F&F a annoncé qu’elle convertirait les débentures convertibles en circulation détenues par Couche-Tard en actions, ce qui donnerait au détaillant une participation de 19,9 %. La société a déclaré 33,1 millions de dollars de revenus pour 2020, soit une augmentation de 142 % par rapport à 2019. Le 1er février, F&F a déclaré un nombre record de 200 000 membres dans l’ensemble de son réseau de détaillants.

F&F a également fait son entrée sur le marché américain du cannabis grâce à un partenariat stratégique avec American Acres. Cela lui permet d’accorder une licence de sa marque, de son système d’exploitation de magasin et de sa plateforme technologique Hifyre aux dispensaires de Californie, d’Arizona et du Nevada. L’accord permettrait également à F&F d’acquérir American Acres à un prix inférieur à sa juste valeur. On pourrait donc s’attendre à ce que la clause d’acquisition se déclenche si le cannabis est légalisé au niveau fédéral chez nos voisins du sud.

Kodiak Copper : Kodiak Copper est une action cotée en cents dans le secteur des métaux, le cuivre plus précisément, avec une capitalisation boursière de 69,3 millions de dollars. Puisqu’il y a beaucoup de spéculation dans ce secteur, on retrouve beaucoup de sociétés de métaux dans la catégorie des penny stocks. La société n’a pas de revenus et son action monte et descend au gré des nouvelles de ses efforts d’exploration.

L’action a augmenté de 552 %, passant de 0,46 $ en août 2020 à 3 $ en septembre. Elle a ensuite chuté de près de 49 % pour se négocier à 1,54 $ au moment de publier ce texte. Les prix du cuivre se sont envolés en 2021 grâce à un manque d’offre dans le monde, ce qui est une bonne nouvelle pour Kodiak.

La flambée du cours de l’action de Kodiak en septembre 2020 est le résultat d’un investissement de 8 millions de dollars de Teck Resources pour une participation de 9,9 % dans la société. Le 14 mars, la PDG de Kodiak Copper, Claudia Tornquist, a déclaré que le cuivre était confronté à un déficit d’approvisionnement important lors d’un podcast de la Kitco Roundtable. Elle a déclaré : « De nombreuses mines vieillissent et leur production diminue, et le nombre de projets de développement est très faible. Il n’y a donc pas grand-chose pour reconstituer la production en déclin, et de nombreux commentateurs voient un déficit d’approvisionnement important de 5 millions de tonnes par an. »

Loop Insights : Loop Insights est une société spécialisée dans l’IdO (Internet des objets ou Internet of Things/IoT). C’est un autre penny stock qui n’a pas fait un seul dollar de revenu, mais qui détient un certain potentiel. Du moins, autant de potentiel tangible qu’un penny stock peut détenir. (Ce qui n’est pas beaucoup !)

Le communiqué de presse de la société à la fin de 2020 expliquait que l’année avait été l’une des meilleures pour l’entreprise. Elle aurait signé des partenariats générateurs de revenus. En plus des accords dans le secteur des télécommunications, elle s’est développée dans les secteurs du voyage, du cinéma et de l’événementiel. Des secteurs peu propices au profit jusqu’au « retour à la normale », mais qui risquent de reprendre énormément de vigueur quand la pandémie sera endiguée.

2021 peut être « l’année où les choses décollent » selon Loop. Le 18 mars, on a annoncé le lancement d’un projet pilote avec Sobeys pour distribuer des reçus numériques via sa technologie Wallet Pass. Loop, dont le siège est à Vancouver, a déclaré que si le projet avec le géant de l’alimentation est couronné de succès, les deux parties pourraient étendre la portée de leur relation à plus grande échelle.

Le 1er mars, Loop a annoncé qu’elle avait signé une lettre d’intention avec Maitri Health Technologies pour divers aspects de sa technologie, en échange de 2 millions de dollars en espèces et en actions, ainsi qu’un accord de partage des revenus.

Au cours de la dernière semaine de février, Big White Ski Resort s’est associé à Loop pour déployer sa plateforme de gestion des sites afin de répondre aux protocoles de sécurité COVID-19. Loop va déployer sa solution de traçage des lieux dans l’ensemble de Big White Ski Resort et de ses installations. La société affirme que cela pourrait générer entre 7,2 et 9,6 millions de dollars de revenus pour Loop et Big White Ski.

Loop se négociait autour de 0,15 $/action en mars 2020. Un an plus tard, elle se négocie dans les environs de 1,4 $.

Aeterna Zentaris : L’industrie pharmaceutique est un bon espace pour découvrir des penny stocks. Les entreprises qui font une percée peuvent voir le prix de leurs actions grimper. Or, n’oublions jamais que l’inverse peut tout aussi bien se produire !

Le 2 février, Aeterna a annoncé qu’elle avait conclu un accord mondial exclusif de sous-licence de brevets pour un vaccin potentiel COVID-19 en développement préclinique. La société a également conclu un accord avec une université allemande pour mener des activités de recherche supplémentaires et des études de développement préclinique sur le vaccin potentiel.

L’action d’Aeterna Zenatris se négociait à moins de 50 sous en novembre 2020 avant que la société n’annonce la modification de son accord de licence existant avec Novo Nordisk Biopharm Limited. L’accord portait sur le développement et la commercialisation de macimorelin, le test oral d’Aeterna pour le diagnostic du déficit en hormone de croissance chez les adultes. L’action se négocie actuellement dans les alentours de 1,59 $.

Athabasca Oil : Athabasca Oil est une société d’exploration et de production en amont qui opère dans le secteur des ressources en huile légère et thermique. L’entreprise dépense son capital avec prudence et les investisseurs peuvent profiter de la hausse des prix du pétrole et de la reprise économique.

Son potentiel de hausse provient de ses activités liées au pétrole léger et au pétrole thermique. La société a une capitalisation boursière de 270,64 millions de dollars et un bêta de 2,75, ce qui illustre bien la volatilité du titre. Selon ses résultats de fin d’année pour 2020, elle a un solde de trésorerie non affecté de 165 millions de dollars qui devrait augmenter en 2021. Athabasca prévoit de refinancer sa dette de 450 millions de dollars en 2021, car les marchés du crédit énergétique continuent de s’améliorer.

Le cours de l’action de la société a augmenté de 200 % au cours de la nouvelle année et si la reprise mondiale se poursuit avec la hausse des prix du pétrole, les investisseurs pourraient bénéficier d’une aubaine. Bien sûr, l’inconvénient est que si les nouvelles vagues du virus COVID-19 sont suffisamment graves pour le retour aux mesures de confinement strictes, Athabasca pourrait avoir de sérieux problèmes.

Ce qui faut garder à l’esprit lorsque vous investissez dans des Penny Stocks

  • Répartissez les risques : n’investissez pas tout votre argent dans une seule action ou dans le même secteur.
  • Choisissez des actions dont les volumes d’échange sont élevés. Les actions dont les volumes d’échanges sont inférieurs à 100 000 ont tendance à vous bloquer. Vous pouvez vous retrouver sur la touche même si votre action est en plein essor.
  • Misez sur des sociétés qui existent depuis quelques années, voire depuis des décennies. Ce sont des paris un peu plus sécuritaires, car elles ont survécu à de nombreux ralentissements. Si vous les analysez suffisamment, vous pouvez même distinguer des modèles dans les mouvements de leurs prix. Bien sûr, les penny stocks sont totalement imprévisibles, mais toute donnée est bonne à considérer.
  • Recherchez les nouvelles technologies. Si vous n’aimez pas les vieilles actions cotées en bourse, recherchez les entreprises qui tentent de révolutionner ou de bouleverser leur industrie. Tant qu’à investir dans un penny stock, misez sur des entreprises dont la vision vous inspire !
  • On est comme au casino ! Alors, n’investissez pas plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Les penny stocks ne devraient pas représenter plus de 5 à 10 % de votre portefeuille. La règle est facile à suivre, dites-vous que la somme investie doit correspondre à ce que vous êtes prêt à donner à une œuvre de charité.

N’oubliez pas que l’investissement dans les penny stocks s’apparente souvent à un investissement providentiel dans plusieurs start-ups. L’idée semble bonne, les fondateurs semblent bons, l’entreprise fait tout ce qu’il faut, mais la grande majorité des jeunes entreprises échouent. Il suffit toutefois d’une seule grande gagnante pour générer un rendement important. Gardez cela à l’esprit et vous ne serez pas trop déçu.

 

 

Cet article a été compilé par Hardbacon, qui a conçu un comparateur de courtier en ligne répertoriant des dizaines de courtiers en ligne canadiennes. Hardbacon vous permet également d’épargner sur les comptes d’épargne, les comptes chèques, les cartes de credit, les robots-conseillers, les polices d’assurance-vie, les hypothèques et les prêts personnels. Si vous souhaitez aller plus loin et prendre le contrôle de vos finances, vous devriez télécharger l’application mobile de Hardbacon, qui se connecte sur vos comptes de banque et d’investissement, vous aide à planifier en fonction de vos objectifs financiers, à faire un budget et à mieux investir

Ça vous dirait d'épargner des centaines de dollars en frais de transaction?

Trouvez le meilleur courtier en ligne en fonction de vos besoins


Trouver le meilleur courtier